Métro Belgique n°4202 19 jun 2020
Métro Belgique n°4202 19 jun 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4202 de 19 jun 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : davantage de liberté pour nos aînés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 MADE IN BELGIUM VENDREDI 19/6/2020 metrotime.be La Bourgogne des Flandres, au cœur de la tradition des bières flamandes Brassée dans le centre-ville brugeois, la Bourgogne des Flandres est un parfait exemple de la tradition flamande des bières de coupage. C’est une brune moelleuse qui est brassée à deux pas de l’emblématique Markt, la principale place du centre-ville. Le beffroi de la ville, repris sur la bouteille, lève les derniers doutes sur l’identité de la Bourgogne des Flandres. Il s’agit sans le moindre doute d’une bière brugeoise ! Cette bière à fermentation mixte (un mélange de bière à fermentation haute et de lambic) a bien connu quelques déménagements depuis 1911. D’abord brassée par la famille Van Houtryve à Bruges dans la brasserie Den Os, elle a déménagé à Vichte en 1957. En 2015, le groupe John Martin, qui a racheté la bière, réimplante le site de production dans le centre de Bruges. « C’est un retouraux sources », souligne Alexandre Lefèbvre, du groupe John Martin. « Cela nous tenait à cœur de revenir au cœur de la ville, qui a été un important centre brassicole par le passé, à l’époque des bières de gruit (un mélange aromatique remplaçait le houblon). » La brasserie se visite désormais (11  € par personne, avec une bière incluse, 5,5  € pour les 10-15ans, pas de boisson incluse), et dispose d’une terrasse avec vue sur les canaux. Elle est provisoirement fermée en raison de la crise sanitaire, mais espère rouvrir ses portes dès que possible. Le brasseur y propose la classique Bourgogne des Flandres brune, une Que voir en parallèle à la visite de la brasserie ? Belga/K. Desplenter Les touristes qui voudraient profiter de leur visite de la brasserie Bourgogne des Flandres pour découvrir la région n’auront que l’embarras du choix. La Venise du Nord a de nombreux atouts pour attirer les visiteurs. Bien sûr, on pense spontanément à ses nombreux canaux, dont la visite est un des incontournables de la ville. Les excursions en bateau sont un moyen original de la découvrir. La Grand-Place, le Markt, est l’autre site inévitable. Elle est bordée du palais provincial, et accueille le marché chaque mercredi matin. Les flâneurs adeptes de zones moins fréquentées par les touristes pourront s’offrir un tour à vélo le long des canaux. En quelques coups de pédale, ils se retrouveront loin de la foule et au bord de l’eau. Idéal pour souffler un peu et profiter de la tranquillité ! ◀ Comment s’y rendre ? Pour se rendre à Bruges, le plus simple et le plus rapide est le train. La gare se trouve à deux pas du centre-ville, où se trouve la brasserie Bourgognes Bourgogne des Flandres (16,6  € l’aller-retour avec un billet Standard Multi, ex-Rail Pass). Et si vous comptez profiter des nombreux musées de la ville, deux jours sur place ne seront pas de trop. Le plus économique est alors d’avoir recours à un billet Week-end de la SNCB qui offre une réduction de -50% sur tous les trajets entre le vendredi 19h et le dimanche minuit. ◀ bière formée par une fermentation mixte alliant une sélection de lambics mélangée (fermentation spontanée) et une bière brune de haute fermentation et vieillie en fûts de chêne. Ce mélange lui donne le goût particulier des bières de coupage, qui allient la douceur des bières spéciales et l’acidité du lambic. Une version blonde est également disponible, ainsi que des bières saisonnières brassées en fonction de l’inventivité du maître brasseur. UN NOM EN RÉFÉRENCE AU PASSÉ DE LA VILLE Comment une bière typiquement flamande a-t-elle pu se retrouver avec une région française dans son nom ? Il Ph. Brasserie Bourgogne des Flandres faut remonter aux 14 e et 15 e siècles pour comprendre cette bizarrerie. La ville fait alors partie de l’empire… bourguignon. C’est un âge d’or pour la ville, à tel point que c’est là que naîtra la première bourse. La cité a ensuite connu le déclin, à partir des années 1480. Mais le passé bourguignon est resté bien présent dans l’imaginaire collectif, au point de nous faire un clin d’œil encore aujourd’hui via le nom d’une bière. ◀ Du 15 au 26 juin, écoutez Nostalgie et remportez une furieuse envie de chanter
metrotime.be VENDREDI 19/6/2020 STAYCATION 13 Voyage gastronomique à travers la Belgique Les Belges sont de bons vivants ! Alors où mieux partir en exploration gastronomique si ce n’est dans notre propre pays ? Chaque région a en effet ses propres spécialités. Partez l’estomac vide pour Liège, Grammont, la Scheldestreek (région de l’Escaut) et les Vlaamse Ardennen (Ardennes flamandes). Une chose est sûre  : la Belgique a plus à offrir que des frites et du chocolat ! Liége - Ph. Flickr Les boulets à la liégeoise - Ph. Instagram/@koken_en_hoge_hakken LES BOULETS À LA LIÉGEOISE À Liège, vous vous délecterez bien évidemment d’une gaufre au sucre, mais avant le dessert, ne manquez pas de goûter les fameux boulets à la liégeoise. Ces boulettes de viande hachée sont servies avec une riche sauce à la viande et aux oignons, épices et sirop de Liège aux pommes et aux poires. Sans oublier, bien entendu, des frites croustillantes ou une onctueuse purée de pommes de terre et une compote de pommes fraîche. Adresse On dirait que le temps s’est arrêté dans cette brasserie belge typique. Avec ses rangées de tables et de chaises brun foncé, l’intérieur ressemble plus à une cantine de club de foot qu’à un restaurant. Mais ne vous fiez pas aux apparences et poussez la porte du Café Lequet, mieux connu sous l’appellation Chez Stockis. Vous ne trouverez nulle part ailleurs ces boulettes de viande hachée, toutes simples, mais hyper délicieuses. Café Lequet Quai Sur Meuse 17 4000 Liège Grammont - Ph. Wikipedia LA TARTE AU MATON DE GRAMMONT Les fans de cyclisme connaissent bien Grammont (Geraardsbergen) pour son fameux mur et les amateurs de sucreries visitent cette ville pour ces savoureuses tartes au maton. L’origine de cette petite pâtisserie remonte au Moyen-Âge. À l’époque, seuls les monastères et les châteaux possédaient une glacière pour y conserver le lait. Les paysans devaient donc faire sans et ils tamisaient dès lors le lait cru entier afin d’obtenir des « mattes », un processus similaire à celui de la fabrication du fromage. Le lait était ensuite cuit, caillé en ajoutant du babeurre aigre et laissé à égoutter dans un tamis. Le petit-lait issu de l’égouttage était donné aux animaux. Le contenu du tamis était broyé et mélangé à du sucre et des jaunes d’œufs. Les mattes étaient emballées dans des carrés de pâte et cuites au four. Aujourd’hui, les pâtissiers y ajoutent parfois de l’extrait d’amande. Pour garantir et préserver la qualité des fameuses tartes au maton, la « Broederschap van de Geraardsbergse Mattentaart » (confrérie de la tarte au maton de Grammont, NDLR) a été créée en 1978. Elle organise chaque année la « Dag van de Geraardsbergse Mattentaart » (journée de la tarte au maton de Grammont, NDLR). Adresse Les véritables tartes au maton sont uniquement produites dans la ville de Grammont et les communes de l’entité  : Goeferdinge, Grimminge, Idegem, Moerbeke, Nederboelare, Nieuwenhove, Onkerzele, Ophasselt, Overboelare, Schendelbeke, Smeerebbe-Vloerzegem, Viane, Waarbeke, Zandbergen et Zarlardinge. Vous pourrez aussi en déguster dans la commune voisine de Lierde et ses entités de Deftinge, Hemelveerdegem, Sint-Maria-Liere et Sint-Martens-Lierde. Mattenatelier De Lekkerbek Geraardsbergsestraat 4 9570 Lierde Les anguilles au vert - Ph. Instagram/@mitch_coldenhoff LES ANGUILLES AU VERT DE LA SCHELDESTREEK (RÉGION DE L’ESCAUT) Vu que les anguilles sont des poissons de rivière, pour d’authentiques anguilles au vert vous devez vous rendre au bord de l’Escaut. Après une belle balade à vélo le long de ses rives, posez-vous sur une terrasse avec vue sur l’eau pour déguster ce plat délicieux. L’anguille est servie avec les arêtes, mais doit être cuite de façon à ce que sa chair s’en détache facilement. La sauce qui l’accompagne est d’un joli vert. Ce qui est la garantie qu’elle a été préparée avec des herbes fraîches. Il n’y a pas de recette fixe pour la sauce, car toutes les herbes aromatiques vertes se marient avec l’anguille. Chaque brasserie et chaque famille ont leur propre tradition. Les ingrédients les plus utilisés sont le cerfeuil, la marjolaine, le persil, les épinards, la menthe, la sauge, l’estragon, l’oseille et la mélisse. L’anguille au vert s’accompagne aussi d’échalotes et se mange avec des frites ou du pain. Ce qui est bien pratique pour ramasser toute la bonne sauce ! Adresse Tout a commencé avec l’arrière-grand-mère, Mieke De Groenendijk, en 1927. Son café était très populaire auprès des marchands de bétail, des pêcheurs et des chasseurs. Des années plus tard, la grand-mère, Wiske, a commencé à servir des anguilles au vert, ce qui a d’emblée beaucoup plus à la clientèle. Aujourd’hui, De Groenendijk est exploité par la quatrième génération, et les anguilles figurent encore toujours au menu. L’intérieur de l’établissement, avec son plancher inégal, a gardé son authenticité. De Groenendijk Nattenhaasdonkstraat 20 2880 Wintam (Bornem) Ardennes flamandes - Ph. Wikipedia Geuteling - Ph. Wikipedia LA GEUTELING DES VLAAMSE ARDENNEN (ARDENNES FLAMANDES) Après avoir vaincu les collines des Vlaamse Ardennen (Ardennes flamandes), vous aurez bien mérité de vous mettre quelque chose sous la dent. Une geuteling est une sorte de crêpe que l’on cuit à Brakel aux alentours de la fête de Sainte Apolline en février. Une geuteling chaude vous protège pendant un an du mal de dents ! On prépare les geutelingen en versant une « geute » (une coulée, NDLR) de pâte liquide sur le fond d’un four chaud. La pâte gonfle et prend une belle couleur dorée. Elle est ensuite mise à refroidir sur une grille. La vapeur s’en échappe lentement et la geuteling prend sa forme plate et sa consistance tendre et spongieuse. Avant de passer à table, il faut la réchauffer, la tartiner avec du beurre et la saupoudrer de sucre candi. Adresse Le père de Pieter De Koekelaere a perfectionné il y a plusieurs années en compagnie d’une poignée d’autres villageois la recette de la geuteling classique. Et aujourd’hui, Pieter perpétue la tradition. DE KOEK BVBA Ommegangstraat 3 9660 Elst (Brakel) Janne Vandevelde



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :