Métro Belgique n°4199 9 jun 2020
Métro Belgique n°4199 9 jun 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4199 de 9 jun 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : du yoga contre le coronavirus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 MADE IN BELGIUM MARDI 9/6/2020 metrotime.be Ces entreprises qui se sont mises au gel hydroalcoolique Ils avaient l’habitude de produire de quoi faire la fête, ils se sont retrouvés à sauver les hôpitaux qui ne parvenaient pas à s’approvisionner en gel hydroalcoolique. Le mercredi 18 mars à 12h, la Belgique entrait officiellement en confinement. À cet instant, l’épidémie n’en est qu’à ses débuts, avec 10 décès et 361 malades hospitalisés. Mais déjà, les professionnels de la santé publique voient venir le drame qui va se jouer. Alors que la propagation du virus peut être ralentie par des mesures d’hygiène simple (se laver les mains fréquemment, ne pas se toucher le visage si les mains n’ont pas été désinfectées, porter un masque…), le pays manque cruellement de ressources. Un produit simple vient déjà L’Oréal Ph. D.R. De la beauté à la santé, il n’y a qu’un pas, notamment dans les infrastructures de production. Le groupe L’Oréal a lancé un vaste plan européen de solidarité pour soutenir la lutte contre le Covid-19. L’usine de Libramont, qui emploie plus de 350 personnes, a été mise à contribution. Au total, 18 tonnes de à manquer  : le gel hydroalcoolique, qui permet de se laver correctement les mains. Quelques petits malins ont directement flairé le filon et ont tenté de s’enrichir. À l’image de ces Américains qui ont acheté tous les stocks de leur région (17.000 flacons), ils avaient l’espoir de les revendre en ligne, jusqu’à ce qu’Amazon suspende leur compte, les contraignant à faire don de leur arsenal sanitaire. D’autres ont choisi de chercher des solutions pour faire face à la pénurie. En Belgique, la protection civile, ainsi que gel hydroalcooliques ont été mises à disposition des autorités fédérales. « Participer à cet effort collectif de lutte contre le coronavirus constitue une grande fierté pour l’ensemble du personnel de Libramont », souligne Laurent Mercenier, Directeur de l’usine de L’Oréal de Libramont. Les chaînes de production adaptées AFP/S. Bozon Abbaye de Chimay Chimay bleue, blanche, rouge, dorée… et gel hydroalcoolique. La célèbre brasserie a quelque peu fait évoluer sa production pendant le début de la crise. La brasserie n’a toutefois pas produit elle-même l’alcool nécessaire à la fabrication du gel, puisqu’elle a acheté les ingrédients nécessaires sur le marché. Les 100 litres produits ont été utilisés principalement en interne, et le surplus a été distribué à des hôpitaux de la région. L’alcool est un composant essentiel des gels hydroalcooliques. Alors que la production habituelle des distilleries belges accusait le coup de la fermeture de l’horeca, une vingtaine d’entre elles ont adapté leurs chaînes de production afin de fournir de quoi produire du gel désinfectant. « Ça n’a pas été simple, car il y a de nombreux facteurs à prendre compte, à commencer par la taille des bouteilles, qui n’est pas la même », explique Geert Van Lerberghe, directeur général de la fédération Vinum et Spiritus. Il a également fallu travailler sur la question des assises. La collaboration avec le SPF Douanes et assises a permis de supprimer les taxes dues pour la production d’alcool pour lutter contre le Covid-19. Au début, plusieurs distilleries ont fait des dons d’alcool aux producteurs de gels qui cherchaient à s’approvisionner. L’alcool produit a ensuite été vendu. « Nous avons voulu faire notre part et nous montrer solidaire », reprend Geert Van Van Lerberghe. « Mais il a ensuite fallu revenir à un système de vente qui tienne compte des coûts de production. C’est d’autant plus important pour nous que notre secteur a été mis à mal par la crise sanitaire, et qu’il souffrait déjà d’assises plus élevées en Belgique que dans les pays voisins. » ◀ ◀ Mont Saint-Jean AFP/K. Tribouillard La distillerie waterlootoise de la Ferme de Mont-Saint-Jean est la plus petite distillerie du pays. Cela ne l’a pas empêchée de contribuer à l’effort collectif contre le Covid-19. Edward Martin, à la tête de la distillerie, a sacrifié une partie de sa production d’alcool pour produire du gel désinfectant. 200 litres ont été vendus à prix coûtant aux pharmacies de la région. ◀ Comment l’alcool combat le virus L’alcool, quand il est fortement concentré, détruit les protéines qui protègent les virus. C’est comme cela que les produits de nettoyage s’attaquent aux organismes indésirables. L’éthanol (alcool pur) produit par les distilleries, peut donc s’avérer fort utile pour combattre la propagation du nouveau coronavirus. Attention tout de même, il ne sert à rien d’en ingérer des hôpitaux et des pharmacies, se sont lancés dans la production de gel. L’OMS a publié une recette afin d’en confectionner soi-même. Plusieurs distilleries du plat pays se sont lancées dans la production d’alcool pur, un composant essentiel de ces gels, afin de soutenir ces « nouveaux producteurs », et apporter leur pierre à ce beau mouvement de solidarité. Ils sont nombreux à avoir contribué à cet effort temporaire, mais indispensable (voir cicontre), avant de reprendre le cours normal de leurs activités. Cette production ne devrait pas durer. Les réseaux classiques de production ont pu s’adapter et fournir les quantités nécessaires pour répondre à la demande. La tempête est passée, et on trouve désormais sans difficulté ce produit qui était devenu si rare au début de l’épidémie. Il est vendu dans toutes les pharmacies, et a remplacé les bonbons sur les étalages accolés aux caisses des supermarchés. Le signe, à n’en pas douter, d’un monde qui a changé. (cg) Distillerie de Biercé La distillerie de Biercé produit habituellement du gin, du whisky, et du peket. Lorsque les pharmaciens ont demandé à l’État s’ils pouvaient recourir aux distilleries pour s’approvisionner en alcool, elle a décidé de proposer ses services. Six pharmacies et un hôpital ont eu recours à cette nouvelle source d’approvisionnement. Les produits de la distillerie ont également servi de réactif pour des tests de détection du Covid-19. de grandes quantités pour se protéger du virus ! Le Sars-Cov-2 se diffuse dans les voies respiratoires, et tout alcool ingéré dans le système digestif n’a donc aucune utilité pour combattre le virus. La distillerie irlandaise Listoke, qui a produit 2.000 litres d’un gin très alcoolisé afin de produire du gel, a trouvé un bon résumé de la situation  : « Le gin pour le réconfort, le gel pour l’hygiène ». ◀
metrotime.be MARDI 9/6/2020 MADE IN BELGIUM 7 Une plateforme pour dire merci aux soignants Tous les jours, il soigne et sauve des vies. Pour encourager le personnel hospitalier, faites-le depuis chez vous grâce à la plateforme restecheztoi.be. Dessins, petits mots, photos ou vidéos sont directement envoyés aux soignants dans les hôpitaux. De quoi remonter moral de ceux qui sont en première ligne dans la lutte contre le coronavirus. « Par cette très belle journée ensoleillée, toutes mes pensées aux médecins, infirmières, aides-soignantes qui continuent à bosser contre le covid. Courage à toutes et tous et merci pour votre dévouement au quotidien ! », écrit David, depuis Grand – Hallet. Ces quelques mots d’encouragement font partie des milliers de messages envoyés directement au personnel soignant grâce à la plateforme restecheztoi.be. Ce site internet vous invite à diffuser votre énergie positive jusque dans les hôpitaux pour soutenir le personnel hospitalier. Photos, vidéos, dessins ou petits mots… Toutes ces attentions envoyées via la plateforme sont diffusées directement dans les établissements de santé, via des écrans ou des tablettes. Lancée à l’initiative du CHR de Verviers, la plateforme regroupe aujourd’hui plusieurs hôpitaux partenaires à Liège, Mouscron, Charleroi et Bruxelles. Grâce à ce canal, des milliers de messages ont afflué vers ces hôpitaux. De quoi rendre le sourire à ceux qui luttent quotidiennement contre le coronavirus. Pour envoyer vos encouragements ou témoigner de votre soutien et de votre reconnaissance, il vous suffit de vous rendre sur la page du projet www.restecheztoi.be. Sur le site, il est également possible de faire un don à l’un des hôpitaux partenaires. À l’heure actuelle, sept institutions collaborent au projet  : le CHR Verviers, le CHR Citadelle, le CHC Liège, le CSD Liège, le CHMouscron, les Cliniques de l’Europe et le GHdC Charleroi. (or) NOTRE PASSION POUR NOS PASSAGERS N’A JAMAIS ÉTÉ AUSSI PURE. Désormais, prendre l’avion s’accompagne de normes sanitaires et hygiéniques inédites. Ainsi, l’appareil dans lequel vous montez est entièrement désinfecté, du sol au plafond, par une équipe de spécialistes. Vous pouvez donc vous installer sur le siège que vous avez réservé en toute sérénité. Vous trouverez davantage d’informations sur la nouvelle façon de voyager en avion sur brusselsairlines.com #ChangeIsInTheAir



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :