Métro Belgique n°4197 2 jun 2020
Métro Belgique n°4197 2 jun 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4197 de 2 jun 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : Metro est de retour !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 NEWS MARDI 2/6/2020 metrotime.be Les transports en commun à l’ère du Covid-19 Depuis le début du déconfinement, les services de transport en commun s’adaptent. Objectif  : transporter un maximum de monde, dans des conditions qui permettent d’éviter la propagation du virus. Petit rappel des règles à suivre avec les différents opérateurs. SNCB Dès l’entrée en gare, le port du masque (ou d’un foulard ou bandana) est obligatoire pour les passagers de plus de 12 ans. Celui-ci doit être conservé sur les quais et pendant toute la durée du voyage. Des agents de Securail sont déployés pour faire respecter la mesure, et des patrouilles de police sont organisées pour verbaliser les voyageurs en infraction. Les récalcitrants pourront se voir infliger une amende de 250  € . À bord, tous les sièges sont disponibles. Il est néanmoins conseillé aux voyageurs de s’asseoir de façon à laisser un maximum d’espace entre eux. Par ailleurs, les titres de transport sont contrôlés visuellement, afin que les accompagnateurs n’aient pas à utiliser un objet touché préalablement par une autre personne. Le taux de remplissage des trains s’élève actuellement à 20% (environ 150.000 personnes par jour), alors que Le geste de Billy Bike pendant la crise Au plus fort de la crise du coronavirus, la Stib avait fortement réduit son service, du fait d’une demande parvenue à un niveau plancher. La société bruxelloise Billy Bike a alors proposé aux employés de supermarchés, facteurs, policiers, ambulanciers et autres professions indispensables au bon fonctionnement de la ville d’utiliser gratuitement ses vélos électriques partagés. le service est revenu à la normale, à l’exception de la suppression d’une septantaine de trains P.La SNCB prend de nombreuses précautions, notamment de désinfection des trains, afin de permettre à tous de voyager en sécurité. STIB La circulation des transports en commun bruxellois se rapproche d’un service à plein régime, même si elle n’a pas tout à fait retrouvé son niveau d’avant la crise, et le nombre de passagers par véhicule n’est plus limité. Le port du masque ou d’un dispositif pour se couvrir le nez et la bouche est ici aussi obligatoire. Les agents de contrôle de la Stib sont habilités à dresser des amendes pour non-respect de cette règle. La reprise progressive des activités commerciales a provoqué un retour des usagers, même si la demande est encore bien moins forte qu’avant le confinement, avec une fréquentation entre 25 Les autres solutions pour se déplacer Vélo  : Ce mode de transport est vivement encouragé, afin de réduire les files dans Bruxelles. Le service Villo ! fonctionne normalement. Billy Bike, qui propose des vélos électriques partagés, a également maintenu son service tout au long du confinement. De nouvelles pistes cyclables ont été créées pour rendre l’usage du vélo plus sûr. Trottinettes  : Les trottinettes Lime ont disparu de la circulation dans tout le pays pendant la crise. La société s’était engagée à remettre les engins en circulation dès que la situation s’améliorerait. Les trottinettes opérées par Dott sont, elles, restées disponibles. Elles sont toujours en rue, et fonctionnent normalement. Jump  : Les vélos Jump ont été retirés de la circulation à Bruxelles mi-mars. Le service, dépendant d’Uber, a été mis entre les mains de Lime. Aucun retour des vélos rouges à Bruxelles n’a toutefois été annoncé. Taxis  : Les déplacements en taxis sont possibles, mais le transport est limité à une seule personne à la fois dans le taxi, en plus du chauffeur, sauf pour des personnes vivant sous le même toit. La plupart des véhicules sont en train d’être équipés de parois en plexiglas. Scooty  : Les scooters électriques partagés Scooty fonctionnent normalement. Au lendemain de l’annonce des mesures de confinement, la plateforme bruxelloise de vélos électriques partagés Billy Bike avait pris la décision de continuer à mettre ses vélos à disposition dans les rues de Bruxelles. Elle a aussi voulu contribuer à l’effort collectif, en offrant un accès gratuit à ses vélos à nombre de professions indispensables, dont la présence sur le lieu de travail était indispensable. « Nous avons reçu des centaines de messages de soutien et de remerciement, mais aussi des demandes de la part d’employés d’autres secteurs qui eux aussi contribuaient au jour le Ph. Billy Bike Ph. Belga et 30% de la normale. Pour le moment, l’entrée par le milieu ou l’arrière est toujours de mise. Il n’est pas possible d’approcher de l’avant du bus afin de ne pas risquer de contaminer les chauffeurs. Cela implique d’acheter son titre de transport avant de monter à bord. TEC Du côté des bus wallons, il a été décidé de maintenir un nombre limité de voyageurs par véhicule, fixé à 12 pour un bus standard et 19 pour un bus articulé. Comme ailleurs dans le pays, le port du masque est obligatoire à l’intérieur du véhicule. Il l’est aussi aux arrêts de bus. L’entrée par le milieu ou l’arrière du bus est toujours de mise, et il n’est plus nécessaire de valider la carte Mobib. Elle doit toutefois être présentée en cas de contrôle. DE LIJN Le port du masque est obligatoire pour tout passager de plus de 12 ans sur le réseau De Lijn, à bord des véhicules ainsi qu’aux arrêts. Il est vivement recommandé de respecter la règle de 1,5m de distanciation, mais cela n’est plus obligatoire. Il est également demandé d’éviter autant que possible d’utiliser les transports aux heures de pointe. Les chauffeurs conduisent depuis un poste de contrôle fermé, ce qui impose d’acheter son ticket avant de monter à bord. Si aucun guichet ou automatique n’est disponible, il est possible de payer par SMS, en envoyant DL au 4884 (2,65  € tout compris). Le réseau est desservi normalement jusqu’à la fin juin, date à laquelle entrera en vigueur l’horaire de vacances. jour à passer outre cette crise sanitaire », souligne Pierre de Schaetzen, CEO de Billy. L’offre, d’abord limitée au personnel médical, a donc été étendue à d’autres professions. De manière générale, l’utilisation du service a doublé depuis le début du confinement. Avec le retour à la normale qui s’annonce, la société bruxelloise espère que de nouveaux usagers auront recours à son service de vélos électriques partagés. Elle mise également sur la création de nouvelles pistes cyclables qui devrait encourager l’usage du vélo en général.
metrotime.be MARDI 2/6/2020 NEWS 3 Un nouveau Conseil national de sécurité très attendu BRUXELLES Trois semaines après son dernier rassemblement, le Conseil national de sécurité se réunira à nouveau demain pour discuter prioritairement du futur des secteurs culturel, sportif et de l’horeca. Il s’agira de « définir plus précisément les contours de la troisième phase ainsi que des suivantes », et « d’étudier à quel moment du déconfinement et dans quelles mesures il sera possible d’élargir les contacts sociaux, d’autoriser à nouveau la tenue de cérémonies religieuses ou encore de permettre la tenue d’événements de différente ampleur pendant l’été », ont détaillé les différents niveaux de pouvoir. Cette nouvelle réunion est particulièrement attendue par le secteur horeca. Pour rappel, un accord avait été trouvé vendredi sur les modalités de réouverture du secteur. Les Belga Tu n’en croiras pas tes oreilles Recevez maintenant un casque à annulation active de bruit AKG Y600 (d’une valeur de 229,99  € ) à l’achat d’un Galaxy S20, S20+ ou S20 Ultra. * établissements devront, par exemple, fermer leurs portes à minuit et respecter une distance physique d’1,5 mètre. En outre, aucun service au bar ne sera possible. Pour présenter la carte, des pancartes devront être utilisées. Les menus individuels seront aussi proscrits. Aucune date n’avait toutefois été fixée pour la réouverture effective du secteur même si une réouverture le 8 juin sous réserve de mesures de sécurité nécessaires avait été évoquée dans la presse. Ce guide de redémarrage a été élaboré par les partenaires sociaux de l’horeca. Approuvé par le gouvernement, il a ensuite été distribué aux établissements. ◀ Un garçon de 13 ans séquestré durant 42 jours libéré GENK Sept personnes ont été arrêtées dans le cadre de la séquestration durant 42 jours d’un adolescent de 13 ans à Genk, a indiqué hier le parquet du Limbourg. Dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 avril, des individus masqués et lourdement armés sont entrés au domicile des parents et ont emmené de force leur fils de 13 ans. Celui-ci a été libéré la nuit dernière lors d’une intervention de la police. La séquestration de l’adolescent aura duré 42 jours. « Le jeune a été délivré peu après minuit et est rentré à pied après avoir été déposé à proximité », a indiqué le directeur de la PJF locale. Des contacts ont eu lieu durant cette période entre les ravisseurs et la famille pour demander une rançon. Aucune information n’a été donnée sur un éventuel paiement de celle-ci. ◀ EN BREF ▶ Le gouvernement wallon a examiné hier en première lecture le programme de soutien d’urgence au secteur touristique wallon. Il s’agit d’un plan qui comprend six mesures d’aide, dont des subventions spécifiques (3,23 millions  € ) à la mise en place de mesures sanitaires obligatoires pour les hébergements et attractions touristiques. Galaxy S20 Series ** ▶ Les premiers résultats d’une étude de l’université d’Anvers sur les conséquences de la crise du coronavirus sur nos habitudes de mouvement montrent que 30 à 50% des personnes sondées bougent ou font davantage de sport qu’avant la période de confinement. L’une des raisons principales est qu’elles ont plus de temps à disposition.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :