Métro Belgique n°4193 12 mar 2020
Métro Belgique n°4193 12 mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4193 de 12 mar 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : Weinstein condamné.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 NEWS JEUDI 12/3/2020 metrotime.be AFP/E. Piermont THE SINGAPORE EMBASSY IN BRUSSELS has immediate vacancy for ADMIN/PROPERTY OFFICER His/Her main responsibility is to support the Administrative Secretary on administrative, property and finance matters. Candidates should have at least 2 years’of relevant work experience. Candidates should have strong interpersonal and organisation skills, possess a positive attitude, and should be able to manage multiple projects with strict deadlines. Candidates must be fluent in English and French, and proficiency in Dutch is a strong advantage. Send CV, references, a recent photo and expected minimum salary to : Email Address : Brussels_procurement@mfa.sg Subject : (Attn : Recruitment Officer) Application by Only shortlisted candidates will be notified. Editeur  : n.v. Mass Transit Media Galerie Ravenstein 4 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur général  : Monique Raaffels mraaffels@metromedia.be Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be Un millier d’appels par jour Le nombre d’appels quotidiens au numéro gratuit 0800/146.89, mis en place depuis le 30 janvier par le SPF Santé publique pour répondre aux questions des citoyens sur le coronavirus, a considérablement augmenté depuis les retours de vacances de carnaval. Il est actuellement d’un millier par jour. Les premiers jours, le service recevait une trentaine d’appels quotidiens. Les personnes posent des questions très générales sur les voyages et annulations. Il est aussi possible de poser des questions par mail. Metro’s content room : Xavier Vuylsteke de Laps (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Pierre Jacobs, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Camille Goret, Aaron Verbrugghe, Laura Sengler, Janne Vandevelde, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck, Quentin Soenens, Nina van den Broek Lay-out  : Afrodite Trevlopoulos (Art Director), Sarah Tilley, Elise Buntinx Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri@metromedia.be AFP/M. Medina La Belgique à l’heure des restrictions BRUXELLES Depuis hier, la Belgique a pris plusieurs mesures suite aux restrictions décidées pour limiter la propagation du coronavirus, notamment la limitation des visites en maison de repos et dans les hôpitaux. En Wallonie, les autorités ont interdit toutes les visites en maison de repos et en résidences services jusqu’au 31 mars. L’objectif est de protéger les résidents fragiles. « Depuis ce matin, les résidences impriment des affiches, prennent contact avec les familles, mais il ne sera pas toujours facile de faire passer la pilule », commente Christine Permanne, présidente de l’Association des directeurs de maison de repos. En Flandre également, les maisons de repos ferment leurs portes aux visiteurs extérieurs dès aujourd’hui, a indiqué le ministre en charge du Bien-être, Wouter Beke (CD&V), après concertation avec le secteur. La mesure sera valable jusqu’à la fin des vacances de Pâques. En revanche, en Région bruxelloise, seules les visites « non essentielles » ont été interdites dans les maisons de retraite, et ce jusqu’au 31 mars. VISITES LIMITÉES DANS LES HÔPITAUX Afin de limiter au maximum le risque de transmission du Covid-19, les hôpitaux ont eux aussi restreint les visites. À Bruxelles, les Cliniques universitaires Saint-Luc ont décidé de limiter les visites aux patients hospitalisés et celles des chercheurs et des représentants du secteur pharmaceutiques. Comme les Cliniques universitaires, le CHU de Liège et Le CHR de Verviers ont décidé de restreindre les visites permises aux patients quels qu’ils soient, en limitant celles-ci à deux adultes par jour. Une mesure qui permet aussi la protection des équipes de soignants. UN RÈGLEMENT POUR ANVERS ET NAMUR La gouverneure de la province Belga/M. Anciaux d’Anvers, Cathy Berx, a pris un arrêté de police interdisant la tenue de tous les événements indoor susceptibles d’accueillir plus de 1.000 participants et ce jusqu’au 31 mars. L’interdiction, prise sur la base des recommandations du gouvernement fédéral, doit freiner la propagation du coronavirus. « Toute contamination qui peut être évitée doit être évitée. Nous devons BRUXELLES Près de la moitié (45%) des Belges ont déjà adapté plusieurs aspects de leur vie quotidienne afin d’éviter une contamination au nouveau coronavirus, selon une enquête de l’organisation de consommateurs Test- Achats. Vingt-huit pour cent de nos compatriotes s’abstiennent ainsi de fréquenter Marketing  : Tél. (02) 227 93 79 metromarketing @metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites Le Covid-19 est une pandémie Le Covid-19 est désormais une pandémie, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cette situation « ne change pas » la réponse que l’organisation apporte. « Chaque branche et chaque citoyen doit être actif », affirme le directeur général, Tedros Adhananom Ghebreyesus. Il se dit alarmé par l’augmentation du nombre de cas et du nombre de pays affectés. En deux semaines, le nombre de cas hors Chine a été multiplié par 13 et celui de pays affectés par trois. éviter que par une propagation rapide du virus les hôpitaux soient saturés », a expliqué la gouverneure. Les dérogations à l’interdiction ne seront admises qu’à de très strictes conditions. Dans la province de Namur également, tous les événements à risque ont été interdits jusqu’au 31 mars par un arrêté, qui est d’application immédiate. ◀ des endroits bondés (35% des Bruxellois), tandis qu’ils sont 23% à désormais éviter les voyages. Par ailleurs, 41% des Belges ont acheté au moins un des produits suivants  : masque, gants, désinfectant pour les mains, compléments alimentaires, ou purificateur d’air, déboursant en moyenne la somme de 25  € . Enfin, 61% Le bilan belge s’alourdit Belga/E. Lalmand BRUXELLES Les autorités ont annoncé hier trois décès dus au Covid-19 en Belgique. Une nonagénaire a succombé au nouveau coronavirus mardi après-midi à Forest, sur le site Molière des hôpitaux bruxellois Iris Sud. Un patient de 73 ans admis le 4 mars à l’hôpital Sainte-Elisabeth (Cliniques de l’Europe) et un autre de 86 ans, qui séjournait dans une maison de repos de Rhode-Saint-Genèse, sont morts des suites de l’infection. L’octogénaire avait été placé en quarantaine. En outre, 47 nouveaux patients ont été diagnostiqués positifs. Cela porte à 314 le nombre de cas d’infection confirmés par un test en laboratoire. Sur ces 47 nouveaux cas, 29 proviennent de Flandre, onze de Wallonie et sept de Bruxelles. ◀ Près de la moitié des Belges ont adapté leur mode de vie des Belges déclarent que le coronavirus a eu une forme d’impact sur leur situation financière. L’enquête de Test- Achats montre également que près de 90% des Belges suivent strictement ou partiellement les recommandations du SPF Santé publique au sujet du nouveau coronavirus. ◀ E.r.  : M. Raaffels, Galerie Ravenstein 4, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be
metrotime.be JEUDI 12/3/2020 NEWS 3 Ph. AFP/O. Andersen « Je suis confiné chez moi jusqu’à nouvel ordre » BRUXELLES Coup de froid, gros rhume ou coronavirus ? Impossible de le savoir mais par mesure de précaution, notre journaliste est confiné chez lui jusqu’à la disparition des symptômes. Voici son témoignage. Ce week-end, un ami se mariait en Tunisie. Ne pouvant pas faire l’impasse sur cet événement, j’ai quitté Bruxelles pour Tunis vendredi et je suis rentré en Belgique ce lundi. La Tunisie n’est pas considérée comme un pays à risque en matière de coronavirus. Avant ce week-end, il n’y avait qu’un seul cas dans le pays, une personne revenue d’Italie en bateau. Pourtant, arrivé à l’aéroport de Tunis Carthage, les mesures étaient plus élaborées qu’à Bruxelles. Pour pouvoir entrer dans le pays, chaque passager devait montrer patte blanche et se faisait contrôler sa température à distance et en remplissant une fiche sanitaire. QUELQUES SYMPTÔMES Entre la pluie, le vent, des températures plutôt fraîches et la fatigue résultant de très courtes nuits tunisiennes, les conditions étaient plutôt propices à attraper un bon gros rhume. Et cela n’a pas raté. Dès mon retour en Belgique, je suis pris d’une forte toux sèche. Jusqu’ici, rien d’alarmant. Avec la climatisation de l’avion et les conditions météorologiques à Tunis, un coup de froid est vite arrivé. Mais de retour chez moi, je constate que j’ai aussi une gêne au niveau des yeux et une sorte de conjonctivite. Une petite recherche Google et l’article « La conjonctivite pourrait aussi être un symptôme du coronavirus » sont alors venus mettre le doute dans mon esprit. IMPOSSIBLE D’ALLER CHEZ LE MÉDECIN Ce mardi, ma toux était toujours présente et j’ai préféré ne pas semer la panique dans le train et au bureau en faisant du télétravail. J’ai également commencé à prendre ma température plusieurs fois par jour, mais jusqu’à présent, le thermomètre ne dépasse pas les 36,4 oC. Ce mercredi, j’espérais que mon état allait s’améliorer mais au contraire, en me réveillant, j’avais des courbatures et des douleurs musculaires. J’ai donc décidé d’appeler mon centre médical pour tenter d’avoir une consultation en fin de journée, lorsque la salle d’attente serait moins remplie. Mais après m’avoir posé quelques questions sur mon état et le contexte, la secrétaire médicale m’a indiqué que je ne pouvais pas me présenter au cabinet et qu’un médecin me rappellerait. DES CONSIGNES PRÉCISES À SUIVRE Quelques dizaines de minutes plus tard, un médecin m’a appelée pour me faire une sorte de consultation à distance. Vu mes symptômes et mon déplacement récent dans un pays étranger, même s’il n’est pas considéré comme à risque, elle m’a indiqué qu’il était préférable que je reste confiné à mon domicile jusqu’à la disparition des symptômes et que cela entraînait de ne pas faire les courses ou de sortie entre amis. Elle a également souligné qu’il était indispensable de prendre régulièrement ma température et de les recontacter en cas de difficulté respiratoire ou d’une température de plus de 37,2 o au réveil (un peu plus une soirée). Enfin, elle m’a également conseillé de les recontacter si les symptômes n’avaient pas disparu d’ici le début de la semaine prochaine. Tout s’est passé à distance. La docteur a demandé que ce soit ma compagne qui vienne chercher les prescriptions de médicaments pour soigner ma toux ainsi qu’un certificat médical au cabinet. Par contre, aucune consigne ne lui a été donnée. Même si on partage le même toit, elle peut continuer à aller travailler et à sortir. (tw) Semaines du vin Spar du 12 mars au 8 avril inclus Superbes promos sur nos meilleurs vins ! 2+1 GRATIS * 3 POUR15 78 *33,33% de réduction à l’achat de 3 bouteilles au choix, déduit à la caisse Notre savoir-faire se déguste avec sagesse.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :