Métro Belgique n°4175 12 fév 2020
Métro Belgique n°4175 12 fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4175 de 12 fév 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Bagdad sous un manteau de neige !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 NEWS MERCREDI 12/2/2020 metrotime.be Belga/D. Stockman Après près de deux années de travail intense, les différents groupes d’experts chargés d’élaborer les nouveaux référentiels du tronc commun sont en effet en passe de boucler leurs travaux. Après une ultime relecture, ces référentiels -qui définissent les savoirs et compétences à maîtriser par les élèves et sur base desquels seront rédigés les programmes précis des cours délivrés dans les classes- devraient en effet être soumis dès le mois prochain au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Leur mise en œuvre devrait Après Ciara, voici Dennis Alors que les dégâts de la tempête Ciara se font encore ressentir, une nouvelle tempête pourrait bien traverser la Belgique ce dimanche. Les rafales pourraient atteindre localement les 90 à 100 km/h, a confirmé hier David Dehenauw, météorologue pour l’IRM. Le service météo britannique a baptisé la potentielle tempête Dennis. Elle se formerait dans l’océan Atlantique et devrait toucher l’Écosse samedi avant d’atteindre la Belgique. théoriquement débuter dans les écoles dès la rentrée de septembre 2021, et ce pour les deux premières années du primaire. TRANSVERSALITÉ DES COMPÉTENCES Mardi, à l’occasion d’une séance de la commission Éducation du Parlement de la FWB, les présidents de la dizaine de groupes de travail ont levé le voile sur les objectifs pédagogiques de ce nouveau tronc qui sera commun à tous les élèves de Wallonie et de Bruxelles, et ce de la maternelle jusqu’à la 3 e secondaire, soit un an de plus AFP/L. Venance Le futur tronc commun dévoilé NAMUR Latin pour tous, apprentissage bien plus précoce d’une seconde langue, sensibilisation aux questions énergétiques et climatiques, et histoire du nazisme au menu  : le contenu du futur tronc commun de la maternelle jusqu’à la 3 e secondaire prévu par le Pacte pour un enseignement d’excellence prend forme. Editeur  : n.v. Mass Transit Media Galerie Ravenstein 4 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur général  : Monique Raaffels mraaffels@metromedia.be Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be Belga/N. Maeterlinck Latin, polytechnique, histoire et sport pour tous NAMUR L’enseignement du latin fait son retour dans les classes, et ce pour tous les élèves dès la deuxième secondaire, pour deux périodes hebdomadaires. Le futur tronc commun comportera aussi une dimension polytechnique, visant à développer une intelligence de la main, mais aussi initier aux technologies. L’objectif secondaire de ces nouveaux cours sera d’encourager le travail collaboratif entre individus. En matière d’histoire, géographie et sciences économiques et sociales, une série de thématiques seront à l’avenir enseignées bien plus tôt. Ainsi, le nazisme, qui était réservé pour la fin du secondaire, sera enseigné dès la troisième. Cette logique vaudra aussi pour les questions de mondialisation, de libre-échange, de migrations, etc. L’enseignement de la philosophie sera également intégré, avec un volet d’éducation aux médias. Enfin, le cours d’éducation physique passera de deux à trois périodes hebdomadaires. Audelà de la pratique sportive et du développement d’une condition physique, ce cours devra aussi permettre aux Metro’s content room : Xavier Vuylsteke de Laps (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Pierre Jacobs, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Camille Goret, Aaron Verbrugghe, Laura Sengler, Janne Vandevelde, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck, Quentin Soenens, Nina van den Broek AFP/P. Huguen jeunes de gérer leur stress et leurs émotions, et à être bienveillant par rapport à l’image de leur corps. ◀ Lay-out  : Afrodite Trevlopoulos (Art Director), Sarah Tilley, Elise Buntinx Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri@metromedia.be La sécurité routière apprise Après avoir ciblé les élèves du primaire, l’appel à projets « Éducation à la Mobilité et à la sécurité routière » va être étendu aux élèves du secondaire. « Une première en Wallonie », a souligné Valérie de Bue (MR), la ministre wallonne de la Sécurité routière. La Région consacre annuellement un budget de 900.000  € à cette cause. Un budget de 30.000  € sera alloué à la formation dans les écoles secondaires. par rapport à ce que se fait aujourd’hui. Construits dans un souci de transversalité des compétences, ces nouveaux référentiels entendent stimuler chez les jeunes le plaisir et le désir d’apprendre, mais aussi mieux les former aux défis de demain. ◀ Vers une sensibilisation des défis climatiques Marketing  : Tél. (02) 227 93 79 metromarketing@metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites Le choix d’une seconde langue plus précoce h 1 Belga/N. Maeterlinck NAMUR Tous les élèves de Wallonie et de Bruxelles apprendront obligatoirement dès la troisième primaire une seconde langue au choix parmi l’anglais, le néerlandais ou l’allemand, et ce à raison de deux heures par semaine. Les élèves devraient avoir à la fin du tronc commun le même niveau de maîtrise de cette seconde langue que celui attendu aujourd’hui en fin de sixième secondaire. ◀ Belga/N. Maeterlinck NAMUR Le référentiel pour l’apprentissage des sciences a lui aussi été revu en profondeur, notamment à l’aune du défi climatique. Dès la première primaire, les jeunes seront initiés aux questions énergétiques. L’objectif visera à aider nos jeunes à sortir des croyances pour baser leurs choix sur la science. Cet enseignement théorique sera accompagné d’expériences pratiques. S’ils apprendront les progrès et les avantages apportés par la science, ils seront aussi sensibilisés aux risques que les technologies peuvent faire peser sur la vie ou l’environnement. ◀ E.r.  : M. Raaffels, Galerie Ravenstein 4, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be di I ; J
metrotime.be MERCREDI 12/2/2020 NEWS 3 Les tests sur les animaux restent fréquents BRUXELLES Avec 511.194 tests en 2017, la Belgique est le 5 e pays européen qui a réalisé le plus d’expériences sur des animaux à des fins scientifiques, hors Royaume-Uni, dévoile un rapport de la Commission européenne. La Belgique se classe derrière l’Allemagne (plus de 1,8 million de tests), la France (près de 1,8 million de tests), l’Espagne (725.833 tests) et l’Italie (569.177 tests), d’après les dernières statistiques disponibles des États membres, datant de 2017. Dans toute l’Union européenne, entre 9 et 10 millions d’animaux ont été utilisés à des fins scientifiques chaque année entre 2015 et 2017. DES TESTS EXTRÊMEMENT DOULOUREUX Près de 11% de ces expériences provoquent une souffrance animale aiguë. Notre pays est le 4 e État membre à avoir recours aux tests les plus douloureux sur les animaux, toujours sans compter le Royaume- Uni, qui est sorti de l’Union européenne le 31 janvier. Ainsi, 82.536 expériences ont soumis les animaux à AFP/J.-P. Muller une souffrance qualifiée de « grave » par les chercheurs. Cela représente 16,5% des tests effectués sur notre territoire. Au total, la recherche belge a réalisé 1.856 tests sur des chiens. Sur ce point, notre pays se classe 5e, après la France, l’Allemagne et la Finlande. DES PROGRÈS INSUFFISANTS Dix ans après la directive européenne de 2010 sur l’expérimentation animale, les progrès de l’UE en la 18.000 tonnes de EN BREF denrées données ▶ La consommation des BRUXELLES En 2019, les Banques Alimentaires ont distribué 17.936 tonnes de nourriture (+17% par rapport à 2018), un record qui représente 36 millions de repas. La grande distribution représente 30% des sources d’approvisionnement grâce à l’augmentation croissante de ses dons. Chaque mois, 168.476 personnes (+6%) ont fait appel à cette aide. Au total, 321.000 personnes dans le besoin ont été aidées, dont 168.476 via les associations caritatives affiliées à la Fédération des Banques Alimentaires et 152.524 personnes via une aide de produits du Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) donnée à des organisations non-affiliées ou via les CPAS. ◀ drogues en Belgique a significativement augmenté entre 2013 et 2018 a fait savoir Sciensano, l’institut scientifique de santé publique. Près d’un Belge sur quatre (22,6%) , âgé entre 15 et 64 ans, reconnaît avoir déjà essayé le cannabis à un moment de sa vie (contre 15% en 2013). Environ 7% des répondants ont consommé du cannabis au cours des 12 mois précédant l’enquête (contre 4,6% en 2013). ▶ La ministre fédérale de l’Énergie, Marie-Christine Marghem (MR), a contesté l’information selon laquelle la Belgique matière sont insuffisants, estime l’organisation de défense des animaux Gaia. « Un objectif important de la directive est de remplacer les animaux de laboratoire en réduisant, en raffinant et en remplaçant les méthodes de recherche. La recherche expérimentale sans animaux est incluse dans la directive en tant qu’objectif. Dix ans plus tard, il s’avère que peu voire aucun de ces objectifs n’a été atteint », dénonce Michel Vandenbosch, président de l’organisation. ◀ a introduit auprès de la Commission européenne une stratégie climatique pour 2050 non chiffrée. Une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 85 à 87% est prévue dans les secteurs non ETS, comme le transport, le bâtiment, les déchets et l’agriculture. ▶ Le roi Philippe, la reine Mathilde et le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin se sont rendus hier matin au siège de la représentation diplomatique belge aux Nations Unies pour un briefing en vue du discours que le souverain prononcera aujourd’hui à l’ONU. 30% des décès de circulation causés par les obstacles en bord de route Belga/N. Maeterlinck BRUXELLES Le nombre de victimes de la circulation à la suite d’un accident contre un obstacle en bordure de route représente 30% du nombre total des accidents mortels survenus en 2018. L’organisation de mobilité réclame des investissements pourdes routes plus sûres. Ces accidents se retrouvent en première place des conséquences lourdes et fatales de la circulation, devant les accidents latéraux aux carrefours et les collisions frontales, constate Touring. Selon les données les plus récentes, 178 décès de la circulation sur les 568 enregistrés en 2018 ont été causés par ces obstacles. « Il s’agit d’une augmentation de 3% par rapport à 2017, alors que le nombre total de morts est en baisse », déplore l’organisation. Les arbres, les poteaux d’éclairage et les bornes, sont les obstacles les plus mortels. ◀ Les parents de Julie Van Espen plaident pour des réformes ANVERS Les parents de Julie Van Espen ont écrit une lettre ouverte aux mondes judiciaire et politique. Ils imputent la mort de leur fille aux défaillances de la Justice et plaident pour une série de réformes. « Julie serait encore en vie si certains au sein de la justice avaient pris leurs responsabilités », disent-ils. La famille de la jeune fille assassinée le 4 mai par un délinquant récidiviste soutient une série de recommandations formulées par le Conseil Supérieur de la Justice (CSJ), notamment la création d’un comité J, le suivi obligatoire des auteurs de violences sexuelles et la formation approfondie des magistrats et policiers qui s’occupent de ce genre de délinquance. ◀ PARLEMENT BRUXELLOIS BRUSSELS PARLEMENT Le Parlement bruxellois cherche à renforcer ses services grâce à des personnes motivées, dynamiques et engagées. Vous disposez  : D’un diplôme d’enseignement secondaire inférieur ; De bonnes connaissances en néerlandais. La qualité de service, l’intérêt général, l’esprit d’équipe, le respect et l’intégrité sont des valeurs clés pour vous ? Alors rejoignez-nous en participant au concours organisé par le Parlement bruxellois pour le recrutement d’agents d’accueil polyvalents bilingues (huissiers) ! Une séance d’information concernant les conditions de participation et le contenu de la fonction se tiendra le samedi 8 février 2020 à 10h00 au Parlement bruxellois (69 rue du Lombard 1000 Bruxelles). Pour plus d’infos  : www.parlement.brussels



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :