Métro Belgique n°4171 6 fév 2020
Métro Belgique n°4171 6 fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4171 de 6 fév 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : dinosaure plus vrai que nature.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 NEWS JEUDI 6/2/2020 metrotime.be Photo N. Maeterlinck. Celui-ci impactera « au maximum » 720 personnes chez GSK Vaccines Belgique, majoritairement des cadres, indique l’entreprise. Quelque 215 contrats temporaires ne seront vraisemblablement pas renouvelés. Gravement blessé à la gare Un homme blessé a été découvert, mardi soir, sur les voies de la gare d’Anvers-Central. Les images de vidéosurveillance montrent que l’homme a d’abord essayé d’ouvrir les portes d’un train en partance. Lorsqu’il a réalisé que ce ne serait pas possible, il a sauté, en vain, vers le train en espérant s’accrocher au véhicule et faire partie du voyage… La victime est tombée entre le quai et le train et a été grièvement blessée. Elle se trouve dans un état critique à l’hôpital. LONDRES La direction de GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé hier la mise en place d’un nouveau plan de transformation, prévu sur deux ans. « GAGNER EN EFFICACITÉ » Le nouveau programme doit préparer la séparation du groupe en deux nouvelles entités  : une société de santé grand public et une société biopharmaceutique. Le plan doit permettre à l’entreprise de « gagner en efficacité » et de « maintenir sa position de leader à long terme », indique la direction. Cette restructuration, qui s’appuie aussi sur plus de 500 millions  € d’investissements en Belgique, doit accélérer le processus d’innovation et le développement des vaccins, améliorer les infrastructures de production et simplifier l’organisation de l’entreprise, détaille la direction. Malgré les suppressions d’emplois, la Belgique reste le cœur de sa division vaccins, souligne GSK. DES CRAINTES POUR L’AVENIR À la suite de ces annonces, les syndicats ont partagé leur Belga/S. Kip Belga/S. Gremmelprez Restructuration chez GSK  : 720 emplois menacés Editeur  : n.v. Mass Transit Media Galerie Ravenstein 4 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur général  : Monique Raaffels mraaffels@metromedia.be Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be Metro’s content room : Xavier Vuylsteke de Laps (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Pierre Jacobs, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Camille Goret, Aaron Verbrugghe, Laura Sengler, Janne Vandevelde, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck, Quentin Soenens, Nina van den Broek Le capital environnemental menace le bien-être BRUXELLES Le bien-être moyen des Belges a augmenté depuis 2016 mais sa durabilité est menacée à long terme par les indicateurs du capital environnemental, pointait hier le Bureau du Plan. Après avoir baissé entre 2008 et 2015, l’indicateur de bien-être moyen des Belges est reparti à la hausse depuis 2016. Mais les évolutions des déterminants de ce bien-être sont contrastées, note le Bureau du Plan. Le capital humain, qui se mesure par l’état de santé et le niveau d’éducation, est resté stable depuis 2012. Le capital social, soit la Belga/P.H. Verlooy qualité des relations entre tiers, est lui resté stable depuis 2005, tandis que le capital économique (infrastructures, bâtiments, équipements…) a augmenté depuis 1995. Par contre, le capital environnemental chute depuis 1992 et tous ses indicateurs se dégradent  : concentrations de CO2 dans l’atmosphère, nitrate dans les eaux souterraines… Seule exception  : l’indicateur sur la qualité de l’eau, avec un redressement partiel depuis 2008. « L’évolution du bien-être est soutenable si ces quatre capitaux ne diminuent pas », insiste le Bureau du Plan. Or, la dégradation permanente du capital environnemental menace sa durabilité. ◀ Lay-out  : Alessandra Di Palma, Sarah Tilley, Afrodite Trevlopoulos (Art Director) Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri@metromedia.be Un bateau solaire pour Gand Un bateau à énergie solaire naviguera prochainement à Gand afin d’acheminer des cargaisons de légumes locaux vers le centre de la ville via les cours d’eau. Le conseil communal a investi de l’argent pour la construction du bateau, qui fait partie de la nouvelle stratégie alimentaire durable de la ville. Le bateau solaire naviguera probablement pour la première fois en avril. Le projet bénéficie d’une subvention de 62.000  € . crainte que cette restructuration soit la première d’un plan de transformation plus global, qui réduirait l’emploi ouvrier dans les prochaines années. « Ce n’est pas à l’ordre du jour », réagit Elisabeth Van Damme, porte-parole de l’entreprise. La ministre fédérale de l’Économie et de l’Emploi, Nathalie Muylle (CD&V), a pour sa part insisté pour que la procédure prévue par la loi Renault sur les licenciements collectifs soit appliquée « dans son intégralité ». Elle espère ainsi que le nombre de licenciements pourra être réduit. ◀ L’épidémie de grippe officiellement déclarée BRUXELLES Le seuil épidémique de la grippe saisonnière a été franchi pour la deuxième semaine consécutive, a annoncé hier l’institut belge de la santé, Sciensano. L’épidémie de grippe est donc officiellement déclarée en Belgique. L’augmentation du nombre de consultations concerne toutes les tranches d’âge mais l’intensité de l’épidémie reste modérée pour le moment et est comparable à la situation de l’année dernière à la même saison, précise l’Institut de santé publique. Les analyses Marketing  : Tél. (02) 227 93 79 metromarketing@metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites L’exécutif wallon réagit J L Belga/B. Doppagne NAMUR Ayant pris connaissance de l’annonce de GSK Vaccines de leur plan de restructuration, le gouvernement wallon a décidé de mobiliser ses moyens d’action, a-t-il réagi hier après-midi. Le ministre-président Elio Di Rupo, le ministre de l’Économie Willy Borsus et la ministre de l’Emploi et de la Formation Christie Morreale rencontreront la direction dès aujourd’hui, et les représentants des travailleurs demain. ◀ AFP/J. Hamers 1 de Sciensano montrent que ce sont les virus A(H1N1) et A(H3N2) qui circulent pour l’essentiel. ◀ E.r.  : M. Raaffels, Galerie Ravenstein 4, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be
metrotime.be JEUDI 6/2/2020 NEWS 3 Un mois sans alcool pour prendre soin de son corps Pour la quatrième année consécutive, la Fondation contre le Cancer organise sa désormais traditionnelle tournée minérale ce mois de février. L’occasion pour les Belges de réfléchir à l’importance prise par l’alcool dans leur vie quotidienne. Fin 2016, la Fédération contre le Cancer annonçait que le moins de février 2017 serait placé sous le signe de la Tournée Minérale, un concept inspiré du « Dry January » pratiqué depuis plusieurs années Outre- Manche. Le but ? Ne pas toucher une goutte d’alcool durant un mois pour réfléchir à l’impact qu’a la boisson sur notre santé. En seulement quelques semaines, la sauce prend. Et le 31 janvier 2017, la Fédération annonce que 100.000 personnes participeront à la Tournée Minérale. À l’heure du premier bilan, le succès est au rendez-vous avec 122.460 participants au défi. Si, depuis ce départ en trombe, le nombre de participants diminue d’année en année (plus que 61.000 personnes en 2019), la Tournée Minérale semble toujours trouver son public. Surtout que la Fédération contre le Cancer estime que de nombreuses personnes participent sans forcément s’inscrire sur le site de la Tournée. « La Tournée Minérale est entrée dans les mœurs », se réjouissait d’ailleurs l’année dernière le porte-parole de la Fondation contre le Cancer Steven De Bondt. EN BREF ▶ Le Parlement de Wallonie a adopté hier à l’unanimité une motion contre l’accord commercial entre l’Union européenne et les pays du Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay). ▶ Le ministre fédéral des Télécoms Philippe De Backer (Open Vld) propose d’investir une partie des revenus de la vente des fréquences 5G dans des applications liées à cette technologie, a-t-il indiqué hier. ▶ Skeyes souhaite doubler le nombre d’éoliennes installées dans l’espace autour de ses radiobalises. Photos Pixabay L’APERITIVO NON ALCOLICO D’ITALIA e 4 4'4 ert.i re fir lot-161./'',Ll' ! le. - « UNE SUBSTANCE NOCIVE » Quand on demande aux participants pourquoi ils ont participé au mois de février sans alcool, une grande majorité (67%) répond « pour leur santé », afin « d’offrir une pause d’alcool » à leur corps. Une bonne preuve qu’ils sont nombreux à se rendre compte des effets négatifs de l’alcool sur la santé. « L’alcool reste dans tous les cas une substance nocive, y compris quand vous contrôlez votre consommation. Consommer régulièrement de l’alcool, même en petites quantités, est un facteur de risque dans plusieurs cancers. Trois quarts de la population adulte ont donc tout intérêt à revoir leurs habitudes de consommation », explique d’ailleurs le Des outils interactifs Comme chaque année, il est donc possible de s’inscrire seul ou en groupe sur le site de la Tournée Minérale. Sur ce dernier, vous découvrirez deux outils interactifs qui vous permettront de profiter au mieux de ce mois sans alcool. Le plus intéressant ? Celui qui montre combien de morceaux de sucre une personne consomme à cause de C CRODIMO l’alcool. Ainsi, une personne qui respecte les conseils de l’OMS et boit quatre verres de bière, quatre verres de vin et deux cocktails par semaine, soit dix verres au total, ingurgitera 64 morceaux de sucre à cause de l’alcool. L’équivalent d’une dizaine de sodas. Autre outil sympathique  : le mocktail mixer. En fonction de vos préférences Dr Didier Vander Steichel, directeur général de la Fondation contre le cancer. Sur le site de la Tournée Minérale, la Fédération contre le Cancer rappelle les bienfaits d’un mois complet sans alcool pour notre corps. Et ils sont nombreux ! Arrêter de boire permettrait notamment d’avoir plus d’énergie et d’être moins fatigué, le corps ayant besoin de fournir beaucoup d’efforts pour assimiler l’alcool alors qu’il favorise un sommeil léger et de mauvaise qualité. Au niveau physique, l’alcool a également un impact négatif sur le poids, les boissons alcoolisées n’ayant aucune valeur nutritive tout en étant souvent bourrées de sucre. L’alcool assèche également la peau, ce qui ternit cette dernière et souligne l’éventuelle présence de rides. Sans oublier les addictions, maladies et autres cancers qu’il engendre. Dernier argument, et non des moindres, vous devriez voir votre portefeuille s’alléger en cas de participation à la Tournée Minérale car l’alcool coûte cher. DIX VERRES PAR SEMAINE Selon une recommandation de 2018 du Conseil supérieur de la Santé, les adultes ne devraient pas consommer plus de dix verres standards d’alcool par semaine pour limiter les risques, idéalement en les répartissant sur plusieurs jours et en alternant jours de consommation et jours de sobriété. Une étude de l’agence Santé Publique France conseille également de se limiter à dix verres par semaine, avec maximum deux verres par jour et deux jours d’abstinence dans la semaine. ◀ gustatives, ce mixer propose le mocktail qui se rapproche le plus de vos goûts. En plus de sa description, vous découvrirez les ingrédients et la recette nécessaires à sa réalisation. Toutes les informations sont disponibles sur le site  : www.tourneeminerale.be/fr.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :