Métro Belgique n°4169 4 fév 2020
Métro Belgique n°4169 4 fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4169 de 4 fév 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : l'OCDE en faveur de nouvelles taxes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 NEWS MARDI 4/2/2020 metrotime.be AFP/F. Coffrini Le Zolgensma, thérapie génique en dose unique, traite l’amyotrophie spinale proximale de type 1 (amyotrophie spinale proximale liée au gène SMN1 ou « SMA ») , une maladie rare qui touche les tout-petits. Médicament « le plus cher du monde », il est commercialisé aux États-Unis à un prix atteignant près de 2 millions  € . En Europe, il fait l’objet d’une demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA), qui n’a pas encore abouti. « LOTERIE DE LA VIE » Concernant le tirage au sort organisé, les cinq ministres de l’initiative Beneluxa pour un accès durable et abordable aux médicaments, dont Maggie De Block, indiquent avoir Viviane Lambert en appel Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert, mort le 11 juillet à la suite de l’arrêt de ses traitements, a interjeté appel de la relaxe du docteur Sanchez, poursuivi pour « non-assistance à personne en danger », ont annoncé hier ses avocats. Vincent Lambert est décédé quelques jours après l’arrêt des traitements par le docteur Vincent Sanchez le 2 juillet dernier. Viviane Lambert conteste la décision d’arrêt des soins prise par le docteur. de fortes réserves face à ce qu’ils qualifient de « loterie de la vie ». « Le haut niveau d’incertitude et la non-transparence de l’approche sont tout simplement inacceptables. Cela démontre l’absence d’engagement sincère envers les patients et ne fait qu’augmenter la détresse dans laquelle les familles concernées sont plongées en leur donnant de faux espoirs. Si l’on réduit le sort d’un patient à un billet de loterie, on tire un trait sur la dignité humaine et les valeurs morales », estiment les ministres compétents de ces cinq petits pays (Pays-Bas, Luxembourg, Autriche, Irlande et Belgique). AFP/T. Clary Trump et la géographie Le président américain a félicité dimanche l’État du Kansas pour la victoire des Kansas City Chiefs lors du Super Bowl, la finale de la ligue de footballaméricain NFL, alors que la ville se situe en réalité dans le Missouri. Le compte officiel du chef de l’État a rapidement corrigé le message. Techniquement, Kansas City a été fondée à la jonction des fleuves Kansas et Missouri. Un tirage au sort de 100 bébés malades GENÈVE Le géant pharmaceutique suisse Novartis a lancé hier sa « loterie » controversée pour tirer au sort 100 bébés malades auxquels fournir gratuitement son très coûteux traitement Zolgensma, qui a fait la Une de la presse belge avec l’affaire de la petite Pia. Le roi d’Espagne boycotté au parlement MADRID La présence du roi d’Espagne Felipe VI au parlement hier pour l’ouverture formelle de la législature a divisé les députés, une bonne partie de la gauche radicale refusant de l’applaudir tandis que les séparatistes boycottaient la cérémonie. La plupart des députés de Podemos, formation ouvertement républicaine, sont eux restés les bras croisés ou ballants et n’ont pas applaudi le Roi, contrairement aux députés des autres grands partis comme le Parti socialiste de M. Sanchez ou le Parti Populaire (droite). Le chef de Podemos, Pablo Iglesias, un des vice-présidents du gouvernement, et les autres ministres représentant la gauche radicale ont en revanche applaudi le monarque, ce que M. Iglesias n’avait pas fait lors de la précédente cérémonie similaire en 2016. Les députés du parti nationaliste basque PNV ont eux aussi refusé d’applaudir le Roi. Sur la radio Cadena Ser, la présidente de la chambre des députés, la socialiste Meritxell Batet, a souligné que le boycott habituel du Roi par les séparatistes « relève de leur liberté » mais aussi « de leurs contradictions » car ils acceptent « certaines règles du jeu et pas d’autres ». Felipe VI, accompagné par la reine Letizia et EPA/S. Schmidt AFP/G. Bouys leurs deux filles, a conclu son discours en soulignant que « l’Espagne ne pouvait pas être le pays des uns contre les autres, elle doit être le pays de tous et pour tous ». ◀ SEULEMENT 100 ENFANTS Novartis se défend face aux critiques, arguant que sa « loterie » aidera les parents de 100 enfants de par le monde. L’entreprise pharmaceutique dit, via le Country Manager Benelux de sa filiale AveXis, Karel Fol, vouloir discuter avec les parties prenantes pour répondre aux préoccupations exprimées. Novartis indique ne pas pouvoir actuellement produire davantage de doses de Zolgensma à un prix moindre par manque de capacités de production, puisqu’il n’existe encore qu’une seule unité de production. AveXis est en train de mettre en place deux unités supplémentaires de production, mais celles-ci doivent encore passer un processus d’agrément. Cela Une vingtaine de vols déviés de Madrid MADRID Au moins 26 vols à destination de Madrid ont été déviés vers d’autres aéroports pendant plus d’une heure, hier, à cause de la présence de drones non autorisés autour de l’aéroport Adolfo Suárez-Madrid Barajas. Les pistes rouvraient progressivement depuis 14h15, a indiqué le ministère espagnol du Transport. D’après les premiers éléments à disposition, ce sont des pilotes qui ont remarqué les drones. Une procédure spéciale a alors été enclenchée pour fermer l’espace aérien au-dessus de la capitale espagnole, empêchant tout pourrait être réglé pour 2021, selon l’entreprise. Avec ces trois installations, elle estime qu’elle pourra répondre à la demande. En attendant, le programme de Novartis a débuté depuis hier. Huit enfants ont été tirés au sort, puis quatre toutes les deux semaines afin de recevoir le traitement. ◀ AFP/G. Julien survol, décollage ou atterrissage. Les vols ont été déviés vers Valence, Barcelone, Alicante, Valladolid ou encore Saragosse. ◀
metrotime.be MARDI 4/2/2020 NEWS 7 Escalade militaire en Syrie DAMAS Des combats entre soldats turcs et armée syrienne ont fait hier 17 morts dans le nordouest de la Syrie, faisant monter d’un cran les tensions entre Ankara et Moscou, le principal allié de Damas. Il s’agit de l’incident le plus grave entre Damas et Ankara depuis l’intervention de la Turquie dans le conflit syrien en 2016 pour combattre le groupe État islamique (EI) et contrer l’avancée des forces kurdes près de sa frontière. Les confrontations directes meurtrières entre la Turquie, qui soutient des rebelles syriens, et les forces de Damas ont été très rares depuis le début de la guerre en 2011. Toujours dans le nord-ouest de la Syrie, où les forces du régime alliées à l’armée russe AFP/A. Watad Des civils malades évacués combattent des forces jihadistes et rebelles, neuf civils ont été tués hier dans des raids, selon l’Observatoire syrien des Droits de l’Homme (OSDH) qui n’a pas précisé qui était derrière les frappes. AFP/M. Huwais SANAA Des civils yéménites gravement malades ont été évacués hier par l’Onu via l’aéroport de Sanaa, une première depuis sa fermeture en 2016. Le conflit dans ce pays a provoqué la pire crise humanitaire au monde selon les Nations unies. Il oppose les rebelles Houthis soutenus par l’Iran et qui se sont emparés de Sanaa en 2014, aux forces du gouvernement appuyées par une coalition militaire menée par l’Arabie saoudite. En novembre, la coalition sous commandant saoudien a annoncé que les patients ayant besoin de soins médicaux seront autorisés à quitter l’aéroport. Dimanche, les Houthis ont critiqué le plan d’évacuation médicale de l’Onu, qu’ils ont jugé inadéquat. « L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré qu’elle ne transportera que sept patients avec leurs accompagnants par un petit avion de l’Onu en un seul vol », a regretté le « ministère de la Santé » des Houthis. Le nombre de personnes inscrites pour les évacuations médicales est d’environ 32.000 patients. ◀ APRÈS LES ACCUSATIONS D’ERDOGAN Les combats entre soldats syriens et turcs interviennent quelques jours après que le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé la Russie de « ne pas honorer » les accords bilatéraux visant à empêcher une offensive d’envergure du régime dans le nordouest du pays. Les combats d’hier ont commencé dans la nuit avec des tirs du régime sur des positions turques, selon l’OSDH. La Turquie a indiqué que quatre soldats turcs avaient été tués et neuf blessés par des tirs d’artillerie du régime, affirmant que l’armée turque avait répliqué et « détruit plusieurs cibles ». Au moins 13 soldats du régime syrien ont été tués et 20 autres blessés dans l’attaque de représailles, toujours selon l’organisation. M. Erdogan a affirmé de son côté qu’« entre 30 et 35 » soldats syriens avaient péri. L’agence officielle syrienne Sana a démenti, elle, tout décès dans les rangs de l’armée. Le plan de Trump rejeté par l’OCI JEDDAH L’Organisation de la coopération islamique (OCI) « rejette » le plan du président américain Donald Trump pour résoudre le conflit israélo-palestinien. Le plan américain pour le Proche-Orient prévoit l’annexion de plus de 130 colonies israéliennes en Cisjordanie occupée, où vivent plus de 400.000 colons, et de la vallée du Jourdain, plaine fertile déjà sous contrôle israélien sans faire partie de son territoire. Washington estime par ailleurs que Jérusalem est la capitale « indivisible » de l’État hébreu, et propose de créer une capitale d’un éventuel AFP/M. Kahana État palestinien à Abou Dis. Les Palestiniens, eux, veulent faire de l’ensemble de Jérusalem-Est la capitale de l’État auquel ils aspirent. L’OCI a insisté sur « le droit de l’État de Palestine à la Le Mont-de-Piété de la Ville de Bruxelles organise une vente spéciale cataloguée le 15 février à 13h de bijoux, de montres (Rolex, Cartier.), d'argenterie, maroquinerie et accessoires de luxe (Hèrmes, Delvaux.). Expos jeudi 13 & vendredi 14 de 10h à 15h. samedi 15 de 10h à 12h Contact  : Mont-de-Piété rue Saint-Ghislain 19-23 - 1000 BRUXELLES Tél. 02 512 81. 83 - Fax 02 512 38 93 Ventespubliqueemontdepiete.be ◀ Première réunion sur le conflit en Libye AFP/M. Turkia GENÈVE La commission militaire libyenne conjointe, composée de dix officiers représentant les deux parties en conflit dans ce pays, se sont réunis pour la première fois hier à Genève sous les auspices des Nations unies, a annoncé l’ONU. La réunion est confirmée depuis le sommet international du 19 janvier à Berlin. La commission militaire conjointe doit définir les conditions d’un cessez-lefeu durable, avec retrait de positions militaires. ◀ souveraineté sur toutes les terres palestiniennes occupées depuis 1967, y compris Jérusalem-Est » et sur « son ferme engagement en faveur de la solution à deux États ». ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :