Métro Belgique n°4162 24 jan 2020
Métro Belgique n°4162 24 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4162 de 24 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : 2020, mouse year !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 NEWS VENDREDI 24/1/2020 metrotime.be n AFP/D. Charlet CE CONCOURS N’EST NI ORGANISÉ NI SPONSORISÉ PAR LA LOTERIE NATIONALE 25 BILLETS « WIN FOR LIFE » A GAGNER ! I NEW 6026 ENVOYÉ/REÇU 1,00 EUR/SMS e e e I MT20w04 200124ZF-WFL e L’ex-Eurotunnel en forme Le groupe Getlink, exploitant du Tunnel sous la Manche, a vu son chiffre d’affaires très légèrement augmenter à 1,085 milliard  € (+0,5%) en 2019. Le Brexit et les mouvements sociaux en France ont pénalisé le groupe d’environ 18 millions  € . Si l’activité navettes et le trafic des camions ont baissé, Getlink peut toujours compter sur les revenus tirés du réseau ferroviaire comme les péages. ◀ RÉPONDEZ À LA QUESTION SUIVANTE  : L’ouzo est une boisson ? A Turque 000 B Grecque C Polonaise CONNAISSEZ-VOUS LA RÉPONSE ? Envoyez OUZO A, B ou C (ex.  : OUZO A) par SMS au 6026 ou composez le 0905 23 360 à partir d’un téléphone fixe et tentez votre chance de remporter 3.000  € par mois… à vie ! GAIN MINIMAL GARANTI DANS CHAQUE PAQUET AFP/G. Wood Les Baléares luttent contre le tourisme de l’alcool MAJORQUE Le gouvernement régional de l’archipel espagnol des Baléares a adopté une loi pour combattre le tourisme basé sur la consommation effrénée d’alcool dans certaines localités côtières prisées des jeunes Européens. Le gouvernement des Baléares entame une lutte contre le tourisme lié à l’alcool. « C’est la première loi adoptée dans toute l’Europe restreignant la promotion et la vente d’alcool dans certaines zones touristiques », a-t-il assuré. Cette loi sera appliquée dans trois zones connues pour les excès des jeunes touristes  : les plages d’Arenal et de Magaluf et une zone de bars dans la localité de Sant Antoni de Portmany. Elle interdira la promotion de la consommation d’alcool, les open-bars, les « happy-hours » ou encore les excursions éthyliques connues sous le nom de « pubcrawling », qui consistent à faire la tournée des bars. INTERDICTION DU « BALCONING » Le gouvernement régional a aussi décidé de s’attaquer dans l’ensemble de l’archipel à la pratique du « balconing », qui consiste à sauter de balcon en balcon ou d’un balcon dans une piscine et qui a entraîné plusieurs accidents mortels ces dernières années. Déjà sanctionné dans certaines municipalités, le « balconing » sera interdit sur tout l’archipel et sanctionné d’amendes allant de 6.000 à 60.000  € « pour celui qui le pratique et celui qui AFP/J. Reina le permet ». DEUXIÈME DESTINATION TOURISTIQUE D’ESPAGNE Le but de cette loi est d’imposer « un changement réel Les concours de la Loterie Nationale sont interdits aux mineurs d’âge -18 Renseignements  : 03/216 46 84 - info@mconcept.be - Participation possible jusqu’au 31/01/20 à 23h59 - Coût de participation  : par appel 2,00 EUR - par SMS envoyé/reçu  : 1,00 EUR, participation complète par SMS  : 4,00 EUR - Participation interdite aux mineurs d’âge - Les prix ne sont ni échangeables ni convertibles en espèces - Les coordonnées fournies par les participants sont enregistrées dans une base de données de MConcept SPRL et sont destinées à l’organisation et au traitement de ce concours. Les participants ont le droit de consulter, corriger et/ou effacer leurs données. Ces concours sont organisés par MConcept sprl, n°d’entreprise 0826.398.329, Desguinlei90 n°12B, 2018 Anvers. Le tabac plus cher en Australie Le gouvernement fédéral australien augmente de 12,5% ses taxes sur le tabac. Un paquet de cigarettes classiques coûtera désormais 49 dollars australiens (30  € ). Une habitude qui pourrait coûter au fumeur plus de 10.000 dollars australiens par an (6.200  € ). Il s’agit de la huitième hausse consécutive annuelle de 12,5% sur les cigarettes, les faisant quasiment disparaître de l’espace public. En 2014-2015, 15% des Australiens fumaient contre 27% en 1990. ◀ du modèle touristique de ces destinations », a écrit le gouvernement régional. Globalement, la loi prévoit des sanctions financières allant jusqu’à 600.000  € pour les contrevenants aux nouvelles règles dont les bars organisant des open-bars ou des « pubcrawlings ». Composé des îles de Majorque, Minorque, Ibiza et Formentera, l’archipel des Baléares a reçu en 2018 près de 14 millions de touristes. Ce qui en fait la deuxième région touristique d’Espagne, qui est pour sa part la deuxième destination touristique mondiale. Connus pour leurs eaux cristallines et leurs criques, les Baléares attirent une clientèle de jeunes Européens venus faire la fête dans le cadre d’offres à bas coût. Un phénomène qui fait enrager certains des habitants de l’archipel et que le gouvernement local essaie déjà de limiter depuis plusieurs années. La reine Elizabeth II a promulgué le projet de loi du Brexit AFP  : K. Tribouillard LONDRES Le Royaume-Uni est désormais prêt pour le Brexit au 31 janvier. À huit jours du grand saut, la reine Elizabeth II a donné hier son assentiment royal au texte réglant les modalités de la rupture après 47 ans d’un mariage tumultueux avec l’Union européenne, a annoncé sur Twitter le ministre du Brexit, SteveBarclay. Le texte avait été adopté définitivement mercredi soir par le Parlement. « Parfois, nous avions l’impression que nous ne franchirions jamais la ligne d’arrivée du Brexit, mais nous l’avons fait », avait réagi, à la suite de ce vote, Boris Johnson. Le Parlement européen doit encore se prononcer sur ce texte mercredi 29 janvier prochain. Le Brexit au 31 janvier ouvrira une période de transition jusqu’au moins la fin de cette année, au cours de laquelle le Royaume-Uni devra continuer à se conformer aux règles du marché intérieur et de l’union douanière. ◀ ◀
VOYAGER Outre ses plages baignées de soleil, la durée du voyage pour se rendre en Gambie est aussi une bonne raison de visiter le pays. Brussels Airlines rallie jusqu’à cinq fois par semaine la capitale, Banjul, en six heures à peine. En Gambie, tout le monde vous aborde avec un large sourire, car ses habitants veulent faire honneur à son surnom de « côte souriante de l’Afrique ». En plus de l’anglais qui est là-bas la langue véhiculaire, on y parle encore dix autres langues, dont le Mandinka, le Fula, le Wolof et le Jola. Ces langues et les groupes ethnique du même nom se retrouvent fréquemment lors de rencontres, d’excursions et même lors d’une virée shopping sur les marchés artisanaux. DORMIR La plupart des touristes séjournent dans l’un des nombreux resorts situés le long de la côte aux plages de sable. La qualité des hôtels est indiquée avec un score qui n’est pas toujours comparable au nôtre. Nous recommandons le Balafon Beach Resort. Le petit frère des Djembe et Djeliba Beach Resorts est, d’emblée, aussi le plus original. Il dispose de seize huttes traditionnelles, entourées d’une piscine qui s’étend à travers les jardins tropicaux et a la forme du fleuve Gambie. Sans compter la plage privée, les nombreuses activités, les chefs qui préparent de délicieuses spécialités locales et aussi le fait que vous êtes à deux pas du célèbre bar Poco Loco. MANGER Le poisson, le poulet, les cacahuètes, le couscous et le riz occupent une place centrale dans la cuisine gambienne traditionnelle. Le benachin, la spécialité du pays, réunit le groupe ethnique des Wolof et les colons portugais. Ces derniers ont amenés avec eux la tomate, la carotte et le chou, qui sont désormais des incontournables de la gastronomie gambienne. Goûtez aussi le domoda. Ce ragoût est originaire de la tribu des Mandinka et fait honneur à la sauce aux cacahuètes. La plupart des ragoûts sont végétariens à l’origine, mais les familles mangent parfois du domodo avec du poulet. Avec le « papillon de mer » local, ce plat est aussi à s’en lécher les babines ! Dans les restaurants locaux, vous trouvez tous les plats à 1,50  € à peine, tandis que les hôtels ne se gênent pas pour demander le triple. Le seul inconvénient du repas pris à l’extérieur est que dans les restaurants on cuit avec une huile à laquelle nos intestins ne sont pas habitués. Accompagnez dès lors votre plat de pain sec ou de riz, pour qu’il passe mieux. VISITER Vous ne trouverez pas dans ce petit pays africain des safaris comme en Afrique du Sud ou en Tanzanie. Ne vous laissez pas avoir par les nombreux guides qui vous jurent qu’à deux heures de route, à Fathala, au Sénégal, vous pourrez observer des animaux ! Les lions y sont battus et la belle savane brûlée pour que les touristes puissent se promener en toute sécurité parmi les animaux. Par contre, ce que vous devez faire en Gambie, c’est visiter les nombreux marchés comme le Serrekunda Market ou le Craft Market le long de la Senegambia Road. N’oubliez surtout pas de négocier les prix ! weekend Supplément weekend metro vendredi 24 janvier 2020 BIENVENUE EN GAMBIE « La côte souriante de l’Afrique » De toutes les destinations ensoleillées hivernales, la Gambie n’est certainement pas la première qui vous vient à l’esprit. Pourtant, cette république nichée en Afrique de l’Ouest a beaucoup à offrir ! Un climat subtropical toute l’année, une faune et une flore incroyables (le baobab, 660 espèces d’oiseaux et 620 espèces de poissons…) et une histoire et une culture intéressantes. Afrodite Trevlopoulos Gabriel au Craft market de Serrekunda Huttes traditionnelles du Balafon Resort 4. Street art à Kololi 111111111kteroeu Benachin au Balafon Resort De Lamin Lodge vers Daranka Outre les nombreux marchés, un circuit sur le fleuve est un must. La halte la plus populaire est le Lamin Lodge, caché dans la mangrove. Le bâtiment compte trois étages et a été construit avec le bois des arbres de la mangrove. C’était à l’origine une ferme ostréicole, mais il accueille désormais aussi un restaurant et il sert de point de départ aux nombreux petits bateaux. Après une visite guidée parmi les montagnes d’huîtres et de coques, que les habitants utilisent pour fabriquer des teintures, un bateau vous emmène à la destination finale de votre choix. Nous avons opté pour Daranka  : un petit village où l’on cultive le riz et la pomme de terre autour des kapokiers. Ces derniers ont le tronc creux, si bien que vous pouvez vous y glisser à quatre ou cinq5 adultes. Bizarre, mais tout à fait représentatif de la Gambie !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :