Métro Belgique n°4161 23 jan 2020
Métro Belgique n°4161 23 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4161 de 23 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : le bilan de l'épidémie s'alourdit.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
mi 1 12 FEELGOOD JEUDI 23/1/2020 metrotime.be La vallée de la Dyle, un paradis vert entre des zones urbaines À VOIR SUR LE CHEMIN  : La réserve naturelle Doode Bemde couvre 120 hectares de la vallée de la Dyle. On y trouve, outre le cours d’eau, quelques ruisseaux et marécages, ainsi que des étangs. Les passionnés d’ornithologie pourront y observer toutes sortes d’oiseaux (grèbes, hérons, martin-pêcheur, râles…). L’observation est facilitée par l’installation d’un abri sur la berge du Langerodevijver. Les vastes bois que l’on trouve dans la région assurent également la présence de nombreux mammifères (chevreuils, renards…). LE PARCOURS  : En quittant la gare de Sint Joris Wert, prendre la première rue à gauche (Neerijsebaan) pour s’éloigner du centre-ville. I Distance Dénivelé Durée 18 km 115 m D+ 4 heures 2/5 Situé entre Bruxelles, Wavre, et Louvain, la vallée de la Dyle est un espace naturel préservé au cœur d’une zone urbaine très dense. De quoi aller s’aérer les poumons et trouver un peu de nature sans trop s’éloigner de Bruxelles. Juste après avoir passé un pont qui enjambe la Dyle, prendre le sentier sur la droite pour entrer dans la zone de nature. On laisse rapidement les habitations derrière nous pour arriver dans un espace très tranquille  : les petits sentiers et barrière remplacent les passages pour piétons et trottoirs fréquentés. Loin de la frénésie urbaine, on suit la Dyle pendant un petit moment. De nombreux chemins parcourent la réserve, et on peut vite s’y perdre. Ceux qui ne veulent pas se contenter de flâner feront donc mieux de se munir d’une carte ou d’une trace GPS. Il est tout de même recommandé de se rendre jusqu’au Langerodevijver. Outre le fait que cela permet de profiter des Les bienfaits des sports doux ne sont plus à démontrer : bons pour le coeur, pour le corps, pour le mémoire, pour le moral... Chaque semaine, Metro vous propose un parcours de plein air pour se faire du bien. méandres de la Dyle pendant un petit moment, la vue sur cette étendue d’eau et agréable et permet d’observer quelques oiseaux. Sur le chemin du retour, les plus courageux pourront PhotosC. Goret prendre la route des hauteurs afin de se rendre dans la forêt de Meerdael. On y monte une fois passés de l’autre côté de la voie ferrée. Ici aussi, de nombreux sentiers parcourent le bois. Il est possible de faire le tour du camp militaire avant de redescendre vers le village de Sint Joris Weert. Tôt le matin, on y observe parfois quelques chevreuils. BON À SAVOIR  : La forêt Meerdael, qui surplombe la vallée, est parsemée d’aires de jeu pour les enfants. S’Y RENDRE  : On rejoint facilement la gare de Sint Joris Weert, à quelques arrêts de Louvain. Compter 50 minutes depuis Bruxelles. CARTE TOPO  : 32/1-2 et 32/5-6 (+trace GPS à télécharger sur Metrotime.be/tag/outdoor). I Camille Goret @camille_goret
u metrotime.be JEUDI 23/1/2020 ANIMALS 13 Ces trois chiens sont à la recherche d’une nouvelle famille Chulo (réf. 16885) Ma maman Christina est arrivée au refuge dans un état déplorable… Personne ne sait d’où elle vient, elle était là, cherchant désespérément un peu de nourriture… Le lendemain de son arrivée, ma maman a mis au monde 8 chiots qu’elle peut à présent élever sans souci… je suis l’un d’eux, Chulo, je suis un chiot costaud, enthousiaste et joyeux, prêt à découvrir le monde aux côtés de mon nouveau Sexe. mâle Age. 5 mois Race. Croisé Taille 35 cm Pelage.. Poils courts Poids. 5 kg Ce sont deux petites photos qui ont beaucoup fait réagir. Il y a quelques jours, l’influenceuse Elsa Dasc a posté sur Instagram deux photos d’elle avec un lionceau et un guépard en laisse. Sous les clichés, une légende  : « Comme quoi les animaux sauvages ne le sont pas tant que ça ». Le but de cette opération était de faire la promotion d’un parc privé à Dubaï. Si les photos ont bel et bien fait le buzz, ce n’était pas pour les raisons attendues par Elsa Dasc. De nombreux internautes ont en effet dénoncé le comportement de l’influenceuse. Le journaliste Hugo Clément y est même allé de son petit post. « C’est l’histoire de deux ‘influenceurs’français qui posent avec un guépard tenu en laisse et un lionceau, pour faire la promotion du ‘parc privé’@privatezoo_dubai. Cet établissement propose aux riches Zena (réf. 16210) J’ai été sauvée d’un centre d’abattage, où j’avais été amenée par mon propriétaire… Je suis une petite gamine courageuse mais j’ai quand même perdu espoir dans cette cage froide et horrible… Depuis que je suis en sécurité au refuge, mes yeux brillent à nouveau ! Je suis gentille avec tous, même avec les chats ! Qui pourra m’offrir un avenir radieux où je pourrai profiter de chaque Sexe femelle Age. 4 ans Race. croisé Taille 31 cm Pelage.. poils courts Poids. 8 kg Deux influenceurs français recadrés Hugo Clément a critiqué sur Instagram deux influenceurs qui ont fait la promotion d’un parc privé rempli d’animaux sauvages à Dubaï. touristes de venir jouer avec des animaux sauvages menacés comme s’il s’agissait de peluches », dénonce-t-il. DES EXCUSES L’agence Shauna Events, avec qui l’influenceuse travaille, a aussi réagi aux clichés. Elle « condamne » une « initiative personnelle maladroite ». « Nous travaillons avec Esla Dasc depuis longtemps, c’est une jeune fille empathique qui aime les animaux, elle n’a pas mesuré les conséquences de ces images », nuance-t-elle cependant. Face à la polémique, Elsa Dasc a été obligée de s’excuser. « C’était complètement débile et pour ça je m’excuse », a-t-elle annoncé. Elle a également supprimé les photos problématiques et fait un don à l’association Rewild. ◀ Delvon (réf. 14659) Je suis un compagnon de jeu amusant, habitué à la vie domestique. Je dors tranquillement dans mon bench et j’aime bien les promenades, je suis calme et n’ai peur de rien. Je suis super gentil avec les gens et envers les autres chiens calmes je me comporte de façon exemplaire. J’aime courir et jouer avec eux. Cependant, je n’apprécie pas avec les chats. Je suis un chien très doux, affectueux et docile. Des personnes dynamiques disposant d’un jardin seraient idéales pour moi. Vous pouvez me rencontrer chez ma famille d’accueil en Belgique. Sexe. mâle Age. 4,5 ans Race Epagneul breton Taille 46 cm Pelage. Poils mi-longs Poids. 12 kg Ph. Instagram Vous êtes intéressé ? Regardez sur notre site web (www.shin.be/fr). Ensuite, envoyez un mail à adoptions@acecharity.org, ou téléphonez au 0468/281.450. Pour l’adoption de nos chiens nous demandons une contribution de 300  € . Sont inclus dans ce montant  : la vaccination, la stérilisation (à partir de 6m), la puce électronique, le vermifuge, le check-up médical, le traitement anti parasitaire, le passeport européen et le vol de Malaga (Espagne) vers Zaventem. Sauf explicitement indiqué autrement, tous les chiens se trouvent encore en Espagne. Vous trouverez plus d’informations à propos de ACE-SHIN (Animal Care Espana- Spaanse Honden in Nood) en visitant le site  : www.shin.be/fr. Ph. Pexels



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :