Métro Belgique n°4159 21 jan 2020
Métro Belgique n°4159 21 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4159 de 21 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : place à la jeunesse !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 NEWS MARDI 21/1/2020 metrotime.be EPA u Un hommage à Queen Queen est devenu hier le premier groupe de rock honoré par une pièce de monnaie de collection au Royaume-Uni. En haut de cette pièce, on trouve, entre autres instruments, le piano de feu son chanteur Freddie Mercury. L’institut royal de la monnaie britannique inaugure ainsi une série de pièces consacrées aux légendes de la musique. Des menaces sur la non-prolifération nucléaire TÉHÉRAN L’Iran a menacé hier de se retirer du traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), qui vise à limiter l’armement atomique à travers le monde. Téhéran serait prêt à prendre cette décision si le dossier sur le respect de l’accord nucléaire de 2015 devait être soumis au Conseil de sécurité des Nations unies. « Si les Européens continuent à se comporter de manière inappropriée, ou s’ils transmettent le dossier iranien au Conseil de sécurité de l’Onu, l’Iran se retirera du TNP », a averti le ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif. Selon le site d’information du Parlement, le ministre a également tendu une main rassurante en promettant que son pays ne réduirait pas son implication dans le respect de l’accord nucléaire de 2015. L’ONU POURRAIT S’EN MÊLER Les pays européens reprochent à l’Iran de ne pas respecter les accords conclus dans le cadre de l’accord nucléaire avec les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne, la Russie et la Chine. Il avait été convenu que Téhéran limiterait ses activités nucléaires en échange d’un assouplissement des sanctions économiques. Le litige est géré par une commission paritaire, mais il pourrait être transmis au Conseil de sécurité des Nations Unies. Cela pourrait aboutir au rétablissement des sanctions internationales précédemment levées. MAUVAISE NÉGOCIATION L’Iran a progressivement cessé de se conformer aux engagements du TNP depuis 2018, année où les États-Unis se sont unilatéralement retirés de l’accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015. Donald Trump a, lui aussi, imposé de lourdes sanctions, dans le but de forcer Téhéran à renégocier l’accord. Il estime que celui-ci a été mal négocié par son prédécesseur, Barack Obama. ◀ Kiev insiste sur la remise des boîtes noires KIEV L’Ukraine insiste pour que Téhéran lui remette les boîtes noires de l’avion de ligne ukrainien abattu par l’Iran. Le ministre iranien des Transports, Mohammad Eslami, est arrivé en Ukraine pour « exprimer des excuses officielles » et « nous espérons » pouvoir « discuter des problèmes pratiques dont le retour des boîtes noires », a indiqué le chef de la diplomatie ukrainienne, Vadym Prystaïko. « Nous exigeons que ces boîtes nous soient remises, c’est ainsi que l’Iran va prouver être disposé à un dialogue ouvert et une enquête impartiale », a poursuivi le ministre ukrainien. Vendredi, un haut responsable iranien avait déclaré que Téhéran comptait les conserver, dans l’immédiat. « Nous allons essayer de décrypter les boîtes noires en Iran et nos options ensuite sont l’Ukraine et la France. Mais pour le moment nous ne projetons pas de les expédier dans un autre pays », a indiqué le directeur du bureau d’enquêtes de l’organisation iranienne de l’aviation civile Hassan Rezayifar. Les forces armées iraniennes ont reconnu le 11 janvier avoir abattu par « erreur » le Boeing 737 d’Ukraine International Airlines quelques minutes après son décollage à Téhéran. Les 176 personnes à bord, en majorité des Iraniens et des Canadiens, sont décédées. ◀ AFP AFP/A. Demaison AFP/A. Kenare Perché dans un tonneau Perché dans un tonneau hissé à 25m du sol depuis plus de deux mois, Vernon Kruger est prêt à tout pour inscrire son nom dans le livre des records Guinness. Le Sud-Africain avait déjà établi, il y a 22 ans, un record homologué du « plus long séjour (humain) perché dans un tonneau », avec 67 jours et 14 minutes. Guinness l’a sollicité pour battre son propre record, toujours inviolé. Poutine remplace le puissant Procureur général MOSCOU Le président russe Vladimir Poutine a décidé de remplacer le puissant Procureur général, Iouri Tchaïka (photo), a annoncé le Kremlin. L’annonce intervient en pleine vague de changements, après la démission du gouvernement et l’annonce d’une révision constitutionnelle. À ce poste depuis 2006, Iouri Tchaïka, 68 ans, sera remplacé par Igor Krasnov, 44 ans, directeur adjoint du Comité d’enquête russe, un organe en charge des investigations criminelles du pays. Ce changement doit être validé AFP/N. Kolesnikova encore par le Conseil de la Fédération, la chambre haute du Parlement russe. Cette formalité devrait intervenir demain. ◀
metrotime.be I MARDI 21/1/2020 NEWS 7 L’Australie en voit de toutes les couleurs SYDNEY Des tempêtes de poussière, des averses de grêle et des orages se sont abattus dimanche soir et hier en différentes régions de l’Est de l’Australie. Ces phénomènes extrêmes constituent de nouveaux défis dans des zones déjà sinistrées par les feux de forêts. A/P. Parks Le bureau météorologique australien a émis un « avertissement sérieux aux orages » anticipant des vents violents, de la grêle conséquente et de fortes pluies sur de larges parties de la Nouvelle-Galles du Sud et du Victoria, ainsi qu’au sud du Queensland. Un risque d’inondation n’est pas exclu. Dans la capitale Canberra, un épisode orageux à déjà donné lieu à des chutes de grêlons durant 15 minutes, parfois de la taille de balles de golf, couvrant même le gazon devant le parlement. Dimanche, la ville de Melbourne a connu le même sort, avec des voitures et propriétés endommagées par ces boules de glace. L’Open d’Australie de tennis a été perturbé par les événements climatiques de ce week-end. TOUJOURS PAS LA FIN DE LA SÉCHERESSE En cours de week-end, la pluie tombée sur certaines régions touchées par les feux de forêt a donné un peu de répit aux pompiers, sur le terrain depuis septembre. Toutefois, 68 foyers sont encore répertoriés en Nouvelle-Galles du Sud et 27 au Victoria. Pourtant, les averses ne signifient pas la fin de la sécheresse dans l’État voisin de Nouvelle- Galles du Sud. D’énormes tempêtes de poussière ont balayé l’ouest de l’État, entre Broken Hills et Dubbo, à l’intérieur des terres. ◀ AFP/P. Baz L’ornithorynque, une espèce « quasi menacée » SYDNEY Les sécheresses et autres manifestations du réchauffement climatique exercent en Australie une pression de plus en plus forte sur la population d’ornithorynques. « Au point de les pousser vers l’extinction », avertissent des chercheurs dans une étude publiée hier. Ce mammifère unique a déjà disparu de 40% de son habitat historique dans l’est de l’Australie, en raison de sécheresses, de l’aménagement du territoire, de la pollution ou encore de la construction de barrages qui fragmentent ses lieux d’habitation. Les scientifiques estiment que, si les menaces actuelles se maintiennent, Le Liban s’interroge après de violentes manifestations BEYROUTH Le président libanais a réuni hier les hauts responsables de la sécurité après un weekend d’affrontements entre policiers et manifestants. Ces violences ont fait plus de 500 blessés dans la capitale. Au moins 546 personnes, des manifestants mais aussi des membres des forces de l’ordre, ont été blessées dans les heurts de samedi et dimanche dans le centre de Beyrouth, selon les bilans de la Croix-Rouge libanaise et de la défense civile. Les heurts de samedi ont fait 377 blessés au moins. Ils ont été d’une violence jamais vue depuis le début, le 17 octobre, AFP/T. Blackwood les populations d’ornithorynques pourraient s’effondrer de 47 à 66% au cours des 50 prochaines années. En prenant en compte la dégradation des conditions climatiques liée au réchauffement, les populations pourraient même avoir baissé de 73% en 2070. L’ornithorynque est actuellement considéré par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) comme une espèce « quasi menacée ». L’étude estime que la population totale a chuté de 50% depuis la colonisation de l’île par les Européens il y a deux siècles. Une précédente étude publiée en novembre 2018 faisait état d’une baisse de 30% sur cette période, et estimait la population à 200.000 indi- d’une contestation qui dénonce une classe politique jugée corrompue et incompétente, sur fond de crise économique aiguë. UNE « RÉUNION DE SÉCURITÉ » Hier en début d’après-midi le président Michel Aoun a dû présider une « réunion de sécurité », en présence des ministres de la Défense et de l’Intérieur, mais aussi des hauts gradés des forces de la police et de l’armée. L’objectif était de « discuter des développements sur le plan sécuritaire et des mesures à prendre pour préserver la stabilité et le calme dans le pays », selon l’agence officielle ANI. Fini les plastiques à usage unique en Chine L’administration communale de Berchem-Sainte-Agathe organisera prochainement un examen de recrutement pour la fonction suivante  : Directeur département des Affaires techniques (niv. A7) La description de fonction ainsi que les conditions de participation sont reprises sur notre site internet www.berchem.brussels Intéressé(e) ? Consultez notre site web www.berchem.brussels, rubrique « offres d’emploi » pour tout renseignement. L’appel aux candidats sera clôturé le vendredi 21 février 2020 et les candidatures tardives ne seront pas prises en considération. Tout renseignement complémentaire peut être obtenu auprès du service GRH au 02 600 13 73 ou 02 464 04 27. Samedi et dimanche, la police anti-émeutes a tiré des balles en caoutchouc et des volées de gaz lacrymogènes, activant ses canons à eau contre les manifestants rassemblés à l’entrée d’une avenue menant au Parlement. Les contestataires ont lancé des pierres, des pétards et des feux d’artifice contre un barrage de la police bloquant cette avenue, attaquant parfois à l’aide de poteaux de panneaux de signalisation, déracinés et utilisés comme bélier. Alors que la mobilisation restait globalement pacifique au départ, les affrontements se sont multipliés ces derniers jours en raison de la crise économique qui s’aggrave. ◀ PÉKIN La Chine, premier pollueur de la planète, va bannir les sacs en plastique jetables dans les grandes villes et les pailles alimentaires dans les restaurants dès cette année, afin de réduire les déchets et la pollution. Le géant asiatique a produit en 2017 pas moins de 210 millions de tonnes de déchets, selon la Banque mondiale. ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :