Métro Belgique n°4158 20 jan 2020
Métro Belgique n°4158 20 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4158 de 20 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Vanaken offre le Topper à Bruges.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 NEWS LUNDI 20/1/2020 metrotime.be Ii Du sexe pour retarder la ménopause PARIS Les femmes qui ont des rapports sexuels fréquents à l’approche de la ménopause l’atteignent moins vite que celles qui ne sont pas aussi actives sexuellement au même âge, selon des chercheurs. En moyenne, les relations intimes au moins une fois par semaine ont réduit les chances d’entrer en ménopause de 28% par rapport aux femmes qui ont des rapports sexuels moins d’une fois par mois, ont-ils rapporté dans la revue Royal Society Open Science. Selon l’étude, cela pourrait s’expliquer par une réponse du corps aux pressions de l’évolution. « Si une femme a peu de rapports sexuels ou des rapports peu fréquents à l’approche de la quarantaine, son corps ne recevra pas les signaux physiques d’une éventuelle grossesse », écrivent Megan Arnot et Ruth Mace, scientifiques à Ph. AH86/Istock.com l’University College London. « Dans une perspective de maximisation de la forme physique », le corps de la femme pourrait alors davantage investir son énergie dans la prise en charge de sa famille plutôt que dans l’ovulation. Des recherches antérieures, cherchant à expliquer pourquoi les femmes mariées atteignent la ménopause plus tard que celles jamais mariées ou divorcées, évoquaient l’influence des phéromones mâles, des substances chimiques naturelles du règne animal qui attirent le sexe opposé. Pour savoir si l’une ou l’autre de ces théories tient la route, Arnot et Mace ont examiné des données sur près de 3.000 femmes aux États- Unis, recrutées en 1996 et 1997 pour participer à une étude sur la santé sur plusieurs décennies. La corrélation entre la fréquence des rapports sexuels et le début de la ménopause était indéniable, selon les chercheurs. ◀ Moins de graisses, moins de testostérone CHICAGO Des chercheurs américains ont montré que les hommes qui suivaient un régime réduit en graisses pouvaient voir leurs taux de testostérone s’abaisser quelque peu. Cette étude, menée par une équipe de l’Université de Chicago, de la Northwestern University Feinberg School of Medicine et du Chicago NorthShore University HealthSystem, a pris en compte 3.128 hommes âgés de 18 à 80 ans. Tous les participants ont fourni des données concernant leur alimentation, et 14,6% des sujets remplissaient les critères pour suivre un régime pauvre en graisses. Parmi les autres, 24,4% ont été assignés à un régime méditerranéen (riche en fruits, légumes, céréales complètes et faible en protéines animales et produits laitiers). Leurs résultats ont montré que les niveaux de testostérone moyens présents dans les sérums sanguins étaient de 435,5ng/dL (nanogrammes par décilitre). Cependant les niveaux de testostérone sérique étaient plus bas chez les hommes qui suivaient les deux « régimes restrictifs »  : les niveaux moyens étaient de 411ng/dL pour les hommes suivant un régime pauvre en graisses et de 413ng/dL pour ceux qui suivaient un régime méditerranéen. Après avoir pris en compte des facteurs pouvant affecter la testostérone, Pas d’écran avant l’école Ph. vitranc/IStock.com PARIS Les enfants exposés aux écrans (télévision, console de jeux, tablette, smartphone, ordinateur) le matin avant l’école ont trois fois plus de risque d’avoir des troubles du langage, selon des chercheurs. Si en plus, ils discutent « rarement, voire jamais », du contenu des écrans avec leurs parents, ces enfants multiplient par six leur risque d’avoir des troubles du langage, d’après cette étude parue dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’agence sanitaire Santé publique France (SpF). « Ce n’est pas le temps passé devant les écrans, en Ph. FG Trade/IStock.com comme l’âge, l’indice de masse corporelle et l’activité physique, le fait de suivre un régime pauvre en graisses restait associé de manière significative à une réduction de testostérone sérique, contrairement au régime méditerranéen. ◀ moyenne 20 minutes le matin, mais le moment de la journée qui a un impact », explique l’une des chercheuses, la Dr Manon Collet de l’université de Rennes. « Cela va épuiser leur attention et les rendre moins aptes aux apprentissages », ajoute-t-elle. L’étude ne peut pas prouver le lien direct de cause à effet, mais établit un lien statistique certain, renforcé par les résultats de la recherche médicale déjà publiée, poursuit la chercheuse. L’usage des médias numériques a augmenté au cours de la dernière décennie, y compris pour les jeunes enfants qui ont accès à la télévision, aux ordinateurs, aux consoles de jeux, aux tablettes et aux smartphones, rappellent les auteurs. Des études ont montré que les jeunes enfants exposés aux écrans avaient moins d’interaction émotionnelle avec leur entourage qui est pourtant nécessaire à leur développement psychomoteur, en particulier le développement du langage. L’étude a porté sur 167 enfants atteints de troubles du langage et de 109 qui en étaient indemnes. Ont été exclus les enfants dont le trouble du langage était dû à des pathologies ou handicaps (prématurité, maladie congénitale, troubles neurologiques, psychiatriques ou de l’audition) ainsi que ceux dont les parents ne parlaient pas français. ◀ Une vie saine pour vivre vieux Ph. Mypurgatoryyears/Istock.com NEW YORK Selon une nouvelle étude américaine, une vie saine permettrait de vivre jusqu’à dix années de plus. Une équipe de la Harvard T.H. Chan School of Public Health a étudié cinq facteurs -mode de vie non-fumeur, maintien d’un IMC normal, pratique d’un minimum de 30 minutes d’activité physique par jour, consommation modérée d’alcool et régime alimentaire équilibré- pour attribuer un score santé à 73.196 femmes et 38.366 hommes. Les résultats ont montré qu’après la prise en compte de facteurs tels que l’âge, l’ethnicité et les antécédents familiaux, l’espérance de vie après 50 ans était de 24 ans sans cancer, maladies cardiovasculaires et diabète chez ceux qui n’adoptaient aucun de ces comportements. Chez les femmes qui les adoptaient tous, les scientifiques ont constaté que l’espérance de vie sans ces maladies après 50 ans était de 34 ans. Les résultats observés chez les hommes sont similaires. ◀
COMMENCEZ VOTRE NOUVELLE SEMAINE DE TRAVAIL AVEC AMBITION METROTIME.BE/START AFP/D. BECKER Toutes soulignent l’importance d’y être pour la visibilité que cela apporte mais aussi et surtout pour les contacts indispensables noués sur place. Et chacune s’accorde à dire qu’y avoir un stand individuel serait sinon impayable. « L’accès au mètre carré est inabordable financièrement pour une société comme la nôtre », explique Thierry Tacheny, le patron d’Invineo. Cette société expose sa solution de service de vin au verre dans l’Eureka Park, qui réunit des milliers START de start-up innovantes dans un gigantesque hall d’exposition. « On est ici dans le temple de l’innovation mondiale, un endroit d’exposition phénoménal ! », s’emballe celui qui fut autrefois patron de la régie publicitaire IP (RTL) et du groupe de médias SBS Belgium. « C’est ici que l’on voit toutes les nouveautés, le meilleur de la tech’ », abonde une responsable de Linedock, qui a conçu un socle pour Macbook Pro faisant office de station de recharge et de stockage. « Avec ou sans l’Awex, on reviendra d’office ! » MintT ne dit pas autre chose. Cette start-up propose une solution de détection des chutes, qui vise surtout les personnes âgées et les institutions ou hôpitaux où elles se trouvent. « Le prix du salon sans l’Awex est un obstacle. Sans cela, nous n’aurions pas pu venir », reconnait Franck Casado, directeur technologique. Les contacts entre entreprises du monde entier sont très nombreux durant le salon. « L’an passé, nous avons rencontré par accident le directeur en recherche et développement d’une boîte américaine employant 6.000 personnes. Nous avons par la suite intégré nos capteurs de chute dans leurs luminaires », illustret-il. « De telles rencontres fortuites, il n’y a qu’ici que cela peut se passer ! » Outre les contacts avec de potentiels distributeurs, un tel événement fait parler des entreprises wallonnes dans la presse belge mais aussi étrangère, LE GUIDE CARRIÈRE DE METRO La Wallonie qui innove au cœur de la tech’Les seize entreprises wallonnes qui ont fait le déplacement au salon de l’électronique CES de Las Vegas sous l’égide de l’Agence wallonne aux exportations et aux investissements étrangers n’avaient pas assez de mots pour vanter la qualité du travail et l’aide apportée par l’Awex. insiste Philippe Steenkiste, qui dirige Bak2Buzz, une société spécialisée dans le reconditionnement de smartphones haut de gamme (Samsung et Apple) et dans le développement d’accessoires éco-responsables. « Et puis, on peut aussi voir les nouveautés de notre secteur sur lesquelles on peut se positionner. On passe presque autant de temps sur notre stand qu’en dehors. » Avec 4.500 exposants au total sur le salon, la visibilité du stand de l’Awex (et du mot ‘Belgium’qui y est affiché) joue également positivement. « On a l’avantage de jouer groupés comme le font d’autres pays », analyse Olivier Gramaccia, responsable de la société liégeoise ALX. Celle-ci a conçu des solutions d’intelligence embarquée par drones et a reçu un prix de l’innovation de la part de l’Otan l’an dernier. « Tous seuls, on serait un peu perdus. L’union fait la force. »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :