Métro Belgique n°4156 16 jan 2020
Métro Belgique n°4156 16 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4156 de 16 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : Kim Clijsters est de retour.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
10 CM FEELGOOD JEUDI 16/1/2020 1 metrotime.be Le fooding en 2020 De quoi seront faites nos assiettes en 2020 ? Définir des tendances culinaires aujourd’hui ne se fait plus comme on pouvait le faire hier. Il y a quelques années encore des produits neufs, des concepts novateurs, ou des aliments phare étaient mis en exergue. Désormais, ce sont davantage des styles de vie, des choix alimentaires et une réflexion sur la façon dont on se nourrit qui sont au cœur des tendances culinaires. Même si on ne se privera pas de quelques découvertes gustatives. VÉGÉTAL C’est une tendance qui se renforcera en 2020, la multiplication des menus vegan se poursuivra dans nos restaurants. Le véganisme devrait en effet faire de nombreux nouveaux adeptes et les établissements vont devoir s’y adapter, ainsi qu’aux flexitariens. Une tendance qui atteindra d’ailleurs la street food, puisque l’on verra fleurir les burgers végétaliens et les snacks jusque dans les produits frits. Cela n’empêchera toutefois pas les omnivores de vouloir profiter d’une viande locale et de qualité supérieure. Alcool ou pas Pour accompagner leurs menus, les chaînes et restaurants indépendants proposeront davantage de boissons non-alcoolisées ou à faible teneur en alcool. Après des débuts timides il y a quelques décennies, la bière sans alcool commence ainsi à trouver son rythme de croisière. Les boissons bios et naturelles permettront de se passer davantage des sodas. Parallèlement à cela, le vin et la bière seront loin de mourir, bien au contraire. L’éclosion d’une nouvelle génération de brasseurs et de vignerons a permis de trouver un nouveau public qui souhaite boire de l’authentique et du local et avoir du terroir dans les verres. La percée des vins bios, naturels ou en biodynamie est une lame de fond qui change très clairement les habitudes de consommation. Le vin belge continuera, en outre, d’être porté par la vague grâce à des produits qui gagnent chaque année en finesse, tandis que le whisky, la tequila et le mezcal devraient régner sur les spiritueux. SANTÉ ! Des aliments pour faire du bien au corps, c’est la tendance adoptée par les adeptes du cosméto-food. Cette pratique, qui a déferlé sur le Japon, impose ainsi des aliments qui peuvent agir positivement sur le corps et la beauté. Une alimentation comme cosmétique que l’on peut utiliser selon ses désirs (une boisson pour le bronzage, un chocolat anti-acné, etc.) Mais plus globalement, c’est le ‘mindfull eating’qui donnera le la, soit cette volonté de déguster une cuisine plus saine grâce à une alimentation durable pour simplement se faire du bien. Illustration  : Elise Buntinx NATURE ET LOCAL Le goût pour les produits qui sentent le terroir sera de plus en plus prégnant. Le consommateur se tournera en effet davantage vers l‘authentique. Plus encore que le bio, c’est dans le local qu’il aura tendance à puiser. Ces produits sont en effet perçus comme ayant plus de goût tout en contribuant au tissu économique à petite échelle. Cette volonté s’affiche déjà nettement chez les grands chefs les plus médiatisés qui n’hésitent plus à proposer des produits de saison venant de leurs propres potagers ou à entretenir des liens privilégiés avec leurs petits fournisseurs locaux qui ont le souci du bon produit et de l’éthique. Produit phare de cette tendance, le pain (surtout au levain) devrait gagner en qualité grâce à une nouvelle génération de boulangers qui appellent à un retour aux sources. L’EXPÉRIENCE Le restaurant n’est plus seulement l’endroit où l’on mange un bon petit morceau. Le client a désormais l’envie de vivre une expérience. Difficile aujourd’hui de lancer un établissement sans un concept solide qui va du décor à l’assiette en passant par les intentions du cuisinier et son hospitalité. Si un retour à la simplicité se fait sentir depuis quelque temps, on veut malgré tout toujours en avoir plein la vue. Instagram est évidemment passé par là. Un chef doit désormais avoir une philosophie, une technique affirmée mais également un art du dressage. Un plaisir des yeux et de la bouche pour le client, et une publicité gratuite pour le restaurateur qui voit ses plats diffusés sur les réseaux sociaux. L’interactivité devrait en outre se renforcer avec davantage de cuisines ouvertes et de comptoirs, ainsi que de menus dégustation embrassant tout un savoir-faire. Par ailleurs, la multiplication des ‘bar à’, qu’ils soient à vins, fromages, etc., ne devrait pas ralentir. FUMÉ OU FERMENTÉ 2020 sera l’année du fumé. Que soit au foin, au thé, au chêne, etc., la technique du fumage fait un retour en force dans les restaurants. Il permet de donner aux produits un côté boisé particulièrement savoureux qui offre de la profondeur aux plats. Viandes et poissons peuvent évidemment être fumé, mais le concept va s’ouvrir à bien d’autres choses (bières, fruits, fromages, alcools…). Face à cette tendance, le risque est de voir débarquer des produits qui n’auront de fumé que la saveur grâce à des arômes artificiels. Parallèlement à cela, les produits fermentés gagneront encore en popularité. Cette nourriture riche en microorganismes permet de renforcer les systèmes immunitaires tout en facilitant la digestion. Parmi les tendances annoncées, on peut notamment citer le kimchi, une fermentation coréenne à base de piments et de légumes ; le kéfir, une boisson provenant de la fermentation du lait ou de jus de fruits sucrés ; ou encore le kombucha qui consiste en une culture de levure et de bactéries dans une boisson sucrée. DES RETOURS EN GRÂCE C’est cyclique… Des produits et des plats, délaissés depuis des lustres, font leur retour dans nos assiettes. Ainsi en est-il des pâtés en croûte qui demandent de la maîtrise et de la technique malgré leur côté rustique, du xérès qui profite d’une redécouverte de la saveur amère pour nos papilles, des pâtes surtout si elles sont faites maison, des tacos qui vont connaître une seconde jeunesse, des produits plus subtils de la mer comme les oursins et le caviar, ainsi que de la cuisine vietnamienne qui offre plus de douceur que ses voisines. Pierre Jacobs
metrotime.be JEUDI 16/1/2020 FEELGOOD 11 D’Ostende à Nieuport, le long de la mer du Nord La promenade qui relie Ostende à Nieuport est idéale pour une promenade hivernale et un bon plein d’iode. Elle est d’autant plus accessible que la présence du tram de la Côte permet de revenir à son point de départ quand on le souhaite. Ph.C. Goret À VOIR SUR LE CHEMIN  : Le musée de plein air du mur de l’Atlantique (Openluchtmuseum Atlantikwall) est installé à la sortie d’Ostende, en longeant la mer, au huitième kilomètre de ce parcours. On y découvre une soixantaine de bunkers, postes d’observation et emplacements de canons, qui constituent l’une des parties les mieux préservées du mur de l’Atlantique, édifié par les nazis pour empêcher une reconquête de l’Europe par les Alliés au cours de la seconde Guerre mondiale. LE PARCOURS  : Cette randonnée le long de la côte de la mer du Nord a un avantage  : son parcours ne demande pas de grandes compétences en termes d’orientation. Sitôt sorti de la gare, se diriger vers la plage, que l’on rejoint après être passé devant les stands de vendeurs de produits de la mer. Une fois sur le front de mer, suivre logiquement la promenade vers le sud-ouest. On passe devant les galeries royales, témoins de l’architecture néoclassique de la fin du règne de Léopold II. Viennent Distance Dénivelé Durée 16 km 5 m D+ 3h30 2/5 LE MATÉRIEL Veste d’hydratation réfléchissante Salomon Vous préférez partir sur un sentier en courant plutôt qu’en marchant ? Mieux vaudra prévoir de quoi boire et ranger quelques affaires. La veste hydratante Agile Nocturne 2 Set permet d’embarquer deux flasques de 500 ml, et de ranger un peu de matériel (des clés, un smartphone, et une veste coupe-vent. L’imprimé réfléchissant permet d’être visible de face comme de dos pour les départ matinaux baux ou retours tardifs. www.salomon.com/fr 197 grammes - 90 € Sac à dos Millet Prolighter 30 + 10 Pour partir sur une randonnée de deux jours, mieux vaut prévoir un sac à dos adapté  : à la fois assez grand pour contenir tout le matériel nécessaire (tente, sac de couchage, nourriture…), mais pas trop pour rester léger. Le Prolighter 30 de Millet permet de se charger, surtout grâce à son extension de 10l, sans exagérer. Il est également léger à la base, ce qui est toujours ça de moins à porter ! Ses portes-matériel pour des sorties d’alpinisme ou d’escalade en font un modèle très polyvalent. www.millet.fr 1020 grammes - polyester - 150 € Tente Camp Minima 1 SL Légère et compact, la mini-tente est l’amie fidèle des randonneurs. Ce modèle de Camp à l’avantage de la légèreté et ne pas occuper trop d’espace dans le sac à dos. En revanche, il faudra se contenter d’un tout petit espace à l’intérieur, où les plus gros sacs ne trouveront pas leur place. Des mini-tentes, un peu moins mini, existent également pour deux ou trois personnes. www.camp-france.fr 1 kg - 160 € rnu 41.7 Les bienfaits des sports doux ne sont plus à démontrer  : bons pour le coeur, pour le corps, pour le mémoire, pour le moral... Chaque semaine, Metro vous propose un parcours de plein air pour se faire du bien. ensuite Middlekerk puis Westende-Bad, avant d’arriver à Lombardsijde- Bad, qui marque le début de l’agglomération de Nieuport. La fin du parcours longe quelques prairies protégées et zones de dunes. En hiver, le vent glacial peut être épuisant. Mais les paysages offerts par la mer démontée peuvent toutefois être particulièrement photogéniques. Pour revenir vers Ostende, prendre le tram de la Côte à Lombardsijde-Bad. Le tram, qui longe toute la côte de la Panne à Knokke, est très utile pour rejoindre son point de départ à peu près quand on le souhaite. Cette randonnée peut donc être raccourcie ou allongée à loisir, selon l’envie Chaussures Salomon Sense Ride 2 et la forme des marcheurs. BON À SAVOIR  : Des consignes sont disponibles en gare d’Ostende pour laisser quelques affaires et « se promener léger ». Prévoir 4,5 € en pièces. S’Y RENDRE  : On rejoint facilement la gare d’Ostende depuis n’importe quelle gare du pays. Compter 1h15 depuis Bruxelles. CARTE TOPO  : 12/1-2 et 12/5-6 (+trace GPS à télécharger sur Metrotime.be/tag/outdoor). L’itinéraire évident permet toutefois de se passer de carte. Camille Goret camille_goret Les randonneurs en général, et les amateurs de trail en particulier, savent qu’il est important de se sentir bien dans ses chaussures. Ce modèle bien connu de Salomon a taillé sa renommée sur tous les types de terrains. Confortables et stables, les Sense Ride 2 sont à la fois étanches et respirantes. Elles sont _dr particulièrement pratiques pour courir sur les sentiers humides.Les cet hiver hiv, ! www.salomon.com/fr 270 grammes - 130 € Des repas lyophilisés Bien se nourrir pendant une randonnée de plusieurs jours est essentiel. Et ca n’est pas toujours compliqué ! Les marques de plats lyophilisés proposent des repas légers à transporter, faciles à prép.‘ préparer et qui se conservent longtemps grâce au processus de 1yo-'lyophilisation. Sur le site Lyophilise & Co, on retrouve de tout  : un riz au lait à la framboise pour le petit déjeuner, un taboulé pour le midi, du porc effiloché au riz pour le repas du soir. À chaque fois, il suffit d’ajouter un peu d’eau chaude, refermer le sachet et attendre quelques minutes pour avoir un plat tout à fait correct. www.lyophilise.fr De 5 à 10 € par plat, environ 85 € pour un pack repas de trois jours Gourde isotherme Hydroflask S’hydrater en randonnée, c’est la base de tout. Cette gourde a l’avantage de garder chaud son contenu pendant 12 heures (et le froid pendant 24h). Elle est donc idéale pour avoir de quoi boire chaud tout au long de la journée. Et ceux qui bivouaquent pourront préparer le soir la boisson qui les réchauffera au réveil. www.hydroflask.com 621 ml - Acier Inoxydable - 37 €



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :