Métro Belgique n°4155 15 jan 2020
Métro Belgique n°4155 15 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4155 de 15 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : des phoques relâchés à la côte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 NEWS MERCREDI 15/1/2020 I metrotime.be AFP/P. Porciuncula Des opérations ont été menées par la police dans des milieux islamistes pour contrer un éventuel attentat dans le pays. Ces perquisitions concernent des « personnes d’origine tchétchène » liées « aux milieux islamistes », a précisé le parquet général de Berlin sur son compte Twitter, indiquant alors que les « opérations étaient toujours en cours ». Le Machu Picchu détérioré Six touristes étrangers ont été arrêtés au Pérou pour être entrés dans des secteurs interdits du Machu Picchu et avoir endommagé le Temple du Soleil qui fait partie du célèbre site archéologique inca, a annoncé la police. Le chef de la police de Cusco a déclaré que ces touristes font l’objet d’une enquête du Parquet pour atteinte présumée au patrimoine culturel. AUCUN DANGER CONCRET D’ATTENTAT PROUVÉ Les suspects projetaient un « acte violent grave mettant en danger l’État », affirme le parquet général. « Âgés de 23 à 28 ans », ils sont soupçonnés d’avoir « effectué des repérages » en vue « d’organiser un attentat aux motivations islamistes », précisent le parquet et la police. Les perquisitions, dont le but était de « clarifier la motivation » des suspects, ont permis aux enquêteurs de saisir « de l’argent liquide », « des armes blanches » et du « matériel informatique ». Toutefois, aucun « danger concret d’attentat » n’est pour le moment prouvé, indiquent les autorités, qui ne mentionnent aucune arrestation. AFP/R. HartmannLES AUTORITÉS ALLEMANDES AUX AGUETS Des opérations ont eu lieu dans la capitale Berlin, mais aussi les états du Brandebourg, de Thuringe, et de Rhénanie du Nord-Westphalie. En tout, « 180 forces d’intervention » y ont participé. Les autorités allemandes sont sur le qui-vive concernant la menace islamiste pesant sur le pays depuis un attentat au camion-bélier dans un marché de Noël, revendiqué par le groupe État islamique, qui avait fait 12 morts Enquête sur un faux Hitler La police allemande a annoncé avoir ouvert une enquête après l’apparition au cours du week-end d’un homme déguisé en Hitler à bord d’un sidecar lors d’un festival de motos « oldtimer » réunissant pas moins de 1.800 personnes dans l’État régional de Saxe. La situation n’avait alors pas provoqué de protestation du public ou des forces de l’ordre présentes sur place. Opérations policières menées dans des « milieux islamistes » en Allemagne BERLIN Plusieurs opérations de police se sont déroulées dans toute l’Allemagne contre des « milieux islamistes » soupçonnés d’avoir projeté un attentat dans le pays, a annoncé hier le parquet général de Berlin. AFP/D. Braetsch L’Allemagne investit massivement dans le rail BERLIN L’État allemand dépensera 62 milliards € d’ici 2030 pour la rénovation de son réseau ferroviaire, dans le cadre d’un accord conclu hier avec Deutsche Bahn et destiné à accélérer les efforts de protection du climat.Ces investissements seront notamment destinés à « remplacer les installations obsolètes », « améliorer l’état des ponts » et « garantir l’accessibilité aux handicapés », a indiqué le ministre des Transports, Andreas Scheuer, qui salue « le plus important programme de modernisation jamais mené en Allemagne ». Ce programme d’investissement doit promouvoir « une mobilité moderne et respectueuse de l’environnement grâce au rail », a affirmé le ministre des Finances Olaf Scholz. En plus des 62 milliards € dépensés par l’État fédéral, la convention prévoit un investissement de 24 milliards € de la Deutsche Bahn, soit un total de 86 milliards € déjà annoncé à l’automne. L’organisation des industriels du rail allemand (VDB) s’est félicitée d’un « investissement record dans la modernisation du réseau ferré », mais a appelé à une « mise en oeuvre rapide ». Ces annonces s’inscrivent dans le cadre du plan climat de l’Allemagne, adopté par le parlement en décembre et qui AFP/S. Pförtner doit permettre au pays de réduire de 55% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport à leur niveau de 1990. ◀ SYDNEY Les lois qui obligeaient les bars de Sydney à fermer tôt afin de lutter contre la violence liée à la consommation d’alcool ne sont plus en vigueur depuis hier. Ces textes, appelés « lockout laws » avaient été adoptés en 2014 à la suite de bagarres et d’agressions à l’extérieur de pubs de Sydney et après la mort de deux jeunes hommes qui avaient été passés à tabac dans le quartier de Kings Cross. Si cette réglementation a permis de réduire le nombre d’agressions dans ce quartier de près de 53%, elle aurait également porté en décembre 2016 à Berlin. Son auteur, le Tunisien Anis Amri, avait pris la fuite avant d’être abattu par la police italienne à Milan. Depuis cette date, les autorités allemandes ont déjoué neuf tentatives d’attentat de ce type, dont deux en novembre 2019, selon des chiffres de l’Office fédéral de police criminelle. ◀ Sydney réautorise l’ouverture nocturne des bars AFP/W. West un sérieux coup à la vie nocturne du centre de Sydney. ◀
metrotime.be 1 MERCREDI 15/1/2020 NEWS CM 7 Rohani veut punir tous les responsables du crash aérien TÉHÉRAN Le président iranien Hassan Rohani a assuré hier que son pays devait « punir » tous les responsables de la catastrophe aérienne du Boeing ukrainien. Ce dernier a été abattu par erreur par un missile iranien le 8 janvier près de Téhéran, tuant les 176 passagers à bord. L’Iran a procédé à des arrestations dans l’affaire de la catastrophe du Boeing ukrainien, a annoncé hier le porte-parole de la justice Gholamhossein Esmaili. Il s’agit des premières arrestations annoncées par Téhéran depuis le crash le 8 janvier dernier. « Une vaste enquête a été menée et des gens ont été arrêtés », a déclaré M. Esmaili. Il n’a pas donné le nombre de personnes arrêtées. AFP/Iranian Presidency Plus tôt dans la journée, le président iranien Hassan Rohani a affirmé que des sanctions devaient être prises. « Pour notre peuple, il est très important dans cet accident que quiconque a été fautif ou négligent à tout niveau » soit poursuivi en justice, a-t-il dit dans un discours télévisé, précisant que « tous ceux qui devraient être punis doivent être punis ». Johnson se rallie à Trump sur le nucléaire iranien LONDRES Le Premier ministre britannique Boris Johnson se dit prêt à remplacer l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien par un nouveau texte voulu par Donald Trump. « Le président Trump est un excellent négociateur. Travaillons ensemble pour remplacer l’accord signé en Menace d’épidémie de la dengue au Yémen SANAA Au moins 78 enfants sont morts en 2019 de maladies liées à la dengue au Yémen, pays dévasté par la guerre, a annoncé hier l’ONG Save the Children, en mettant en garde contre une épidémie. Au total, 192 personnes sont mortes de maladies liées à la dengue en 2019, la plupart dans la ville de Hodeida et celle d’Aden dans le sud-ouest et le sud du pays. « Hodeida a le deuxième taux de mortalité du pays avec 62 décès d’adultes et d’enfants en 2019 », a précisé la coordinatrice sur le terrain de Save the Children au Yémen, Mariam Aldogani. « Plus de 40 de nos employés et des membres de leurs familles ont été touchés par la fièvre. » Le représentant du 2015 et le remplacer par l’accord de Trump », a-t-il déclaré sur la BBC, estimant que cela serait « une bonne façon d’avancer ». Ces déclarations entrent en contradiction avec les efforts entrepris par sa diplomatie, qui répète son attachement à l’accord. Depuis que les États-Unis en sont AFP/E. AhmedComité international de la Croix-Rouge auprès de l’Onu, Robert Mardini, avait déjà évoqué le 25 novembre de nombreux cas de dengue au Yémen. La dengue est principalement transmise par le moustique tigre qui se reproduit dans des mares d’eau stagnante. ◀ sortis en 2018, le Royaume- Uni, la France et l’Allemagne, les trois pays européens signataires, en plus de la Chine et de la Russie, veulent sauver l’accord en vertu duquel l’Iran accepte de restreindre son programme nucléaire, contre un allégement des sanctions à son encontre. ◀ KABOUL Chutes de neige, pluies et inondations ont fait plus de 110 morts au Pakistan et en Afghanistan ces deux dernières semaines, indiquent des hauts responsables des deux pays. UNE PRESSION DE L’EXTÉRIEUR Après avoir démenti l’hypothèse selon laquelle l’avion d’Ukraine International Airlines ait pu être abattu par un missile iranien, les forces armées iraniennes ont reconnu samedi matin leur responsabilité dans ce drame, évoquant une « erreur humaine ». Parmi les 176 victimes de la catastrophe se trouvaient en majorité des Iraniens et des Canadiens. Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a assuré lundi que « justice sera faite », et l’ensemble des pays touchés par le drame, à savoir le Canada, le Royaume-Uni, l’Ukraine, la Suède et l’Afghanistan, font pression pour que l’Iran mène une enquête transparente. L’annonce de la responsabilité des forces armées a créé un choc en Iran et une vague d’indignation. Lundi, selon des vidéos circulant sur les réseaux sociaux, des Iraniens sont descendus dans les rues pour la 3 e journée consécutive et semblaient scander des slogans contre les autorités. Une trentaine de ces personnes ont été arrêtées par les autorités en marge de ces manifestations. ◀ EN BREF ▶ Les Libanais étaient dans la rue hier pour protester contre le retard mis dans la formation d’un gouvernement et la crise économique. Sous le slogan « la semaine de la colère », les manifestants ont effectué des barrages avec des bennes à ordures et des pneus brûlés. AFP/W. Kohsar Une procédure déclenchée contre Téhéran AFP/A. Kenare TÉHÉRAN Les trois pays européens cosignataires de l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien, soit la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne, ont déclenché le mécanisme de règlement des différends prévu dans le texte. Ils ont pris cette décision dans une volonté de convaincre Téhéran de revenir au respect de ses engagements, ont annoncé hier leurs chefs de la diplomatie. Cette décision fait suite au désengagement progressif de Téhéran. ◀ ▶ Des roquettes sont tombées hier près d’une base abritant des troupes américaines en Irak, à Taji, a indiqué l’armée irakienne, près d’une semaine après qu’une base irakienne a été prise pour cible par Téhéran. Les frappes n’auraient pas fait de victimes. Intempéries mortelles Les intempéries sont de plus en plus mortelles au Pakistan et en Afghanistan. Au moins 75 personnes sont mortes et des dizaines d’autres ont été blessées au Pakistan tandis qu’au moins 39 ont péri et 60 ont été blessées en Afghanistan. Les prévisions météorologiques font état d’un très mauvais temps à venir dans les prochains jours. Le Cachemire pakistanais a été la région la plus touchée, avec 55 tués, selon l’autorité nationale de gestion des catastrophes (NDMA). Au moins 19 personnes sont mortes et dix restent disparues dans la seule vallée de Neelum, où des chutes de neige ont déclenché une avalanche. Des centaines de personnes sont encore isolées par les intempéries et des zones demeurent hors d’accès. ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :