Métro Belgique n°4155 15 jan 2020
Métro Belgique n°4155 15 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4155 de 15 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : des phoques relâchés à la côte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 NEWS MERCREDI 15/1/2020 metrotime.be Les négociations sur les soins de santé échouent BRUXELLES La réunion entre employeurs et syndicats des soins de santé, qui s’est tenue jusque tard lundi soir, s’est soldée par un échec, a annoncé hier la CSC par communiqué. Les employeurs et les syndicats des soins de santé n’ont pas réussi à accorder leurs violons au cours d’une longue réunion qui s’est tenue jusque tard lundi soir. Après douze heures de négociations, « il est apparu clairement que les fédérations patronales restent dans une logique de win-win. Tout ce qu’elles concèdent doit être compensé », note la Confédération des syndicats chrétiens (CSC). Aucun accord n’a dès lors pu être dégagé. La CSC envisage ainsi de nouvelles actions. Belga/A. Dehez CONCERTATION DU FRONT COMMUN Les positions en matière d’horaires, d’organisation du travail ou encore de formation demeurent inconciliables, malgré « certaines concessions » faites pendant la journée, souligne Yves Hellendorff, secrétaire national du non-marchand de la CSC. « Certaines conventions auraient pu faire l’objet d’un accord ». « Sur cette base, la reprise des actions semble inévitable », ajoute encore le secrétaire qui confirme que le front commun se concertera à nouveau. Fin octobre, le PTB est parvenu à obtenir le vote d’un amendement à la loi sur les douzièmes provisoires pour créer un Fonds blouses blanches destiné à améliorer les conditions de travail du secteur infirmier. « Depuis, la désillusion plane », regrette la CSC qui dénonce un manque de moyens et de personnel dans le secteur des soins de santé. ◀ FEDERATION WALLONIE BRUXELLES Belga/B. Doppagne BRUXELLES Dès le mois de septembre prochain, il sera possible de réserver et de se faire livrer dans les quelque 500 bibliothèques locales de Bruxelles et de Wallonie des CD, DVD et autres films appartenant aujourd’hui au PointCulture (ex-Médiathèque), a annoncé hier la ministre de la Culture, Bénédicte Linard (Ecolo). La collection des Point- Culture sera disponible dès septembre dans les bibliothèques locales. PointCulture dispose d’un riche catalogue comptant quelque 700.000 médias rassemblés depuis 1953, aujourd’hui disponible via une dizaine de centres de prêt répartis sur tout le territoire de la Fédération Wallonie- Bruxelles. MENACE DES PLATEFORMES NUMÉRIQUES La société Picanol visée par un « rançongiciel » YPRES La production dans l’entreprise yproise Picanol, spécialisée dans la fabrication de métiers à tisser, devrait rester à l’arrêt jusqu’à la fin de la semaine, a indiqué la société hier. Elle est, en effet, victime d’une cyberattaque. L’entreprise affirme qu’elle a mis tout en œuvre pour résoudre les problèmes mais que, étant donné la situation actuelle, « Picanol Group tient compte du fait qu’il n’y aura plus de production cette semaine ». Picanol a été visée par un « rançongiciel » qui a mis à l’arrêt sa production à Ypres mais également ses sites chinois et roumain. En raison de cette attaque informatique, l’entreprise n’a plus accès à ses propres systèmes. L’activité peut se poursuivre dans certains départements mais l’essentiel de la production, informatisée, est interrompu depuis. « Nous ne pouvons plus accéder à notre propre système. Les hackeurs demandent le paiement d’une rançon avant de rendre l’accès au système », explique le responsable communication de Picanol, Frederic Dryhoel. Picanol n’a toutefois pas accédé à leur demande. Les quelque 1.500 personnes employées à Ypres ont été mises au chômage technique. L’action de Picanol a été suspendue hier matin à la Bourse de Bientôt une nouvelle vie pour la collection PointCulture Belga/K. Desplenter Bruxelles dans l’attente de la publication d’un communiqué de presse, a annoncé le régulateur des marchés financiers (FSMA). ◀ En novembre dernier, deux mois après son arrivée aux affaires, M. Linard avait décidé de ressusciter Point- Culture. Ce dernier était, en effet, promis à une mort lente par le précédent gouvernement. Face à la baisse continue du nombre d’usagers et la concurrence des plateformes numériques, celui-ci avait choisi de cesser l’achat de nouveaux médias, de mettre fin au prêt direct et de vendre une bonne partie de la collection. La ministre Ecolo a finalement inversé la vapeur, annonçant la poursuite du prêt direct, l’arrêt de la vente de la collection et la reprise des achats de nouveautés, et ce jusque fin 2020. Interrogée hier en commission du Parlement par le député Eddy Fontaine (PS), la ministre a annoncé que ces mesures de sauvetage seront prolongées jusqu’à la fin de l’année 2021 au moins. L’achat des médias représentatifs de l’année 2019 a déjà été réalisé. Pour la suite des acquisitions, un groupe de travail interne au Point- Culture a été mis sur pied. Quant à l’avenir des Point- Culture au-delà de 2021, la ministre a évoqué mardi la Année record pour l’immobilier en Belgique Belga/B. Doppagne BRUXELLES Le marché de l’immobilier est très animé en Belgique depuis l’été. Il bat même des records en termes de transactions immobilières, a indiqué hier Immoweb. Selon une étude réalisée auprès de 2.000 personnes, le nombre de Belges qui souhaitent ou songent à vendre leur bien dans les 12 prochains mois a augmenté de 44% par rapport aux mois précédents. Ce boom du marché s’explique de plusieurs manières, d’après le portail internet. Le facteur principal est la suppression de la déductibilité du crédit hypothécaire en Flandre (woonbonus). Cela a poussé la population flamande à anticiper, surtout durant le dernier trimestre. À Bruxelles, les taux de crédit hypothécaire extrêmement bas ces derniers mois ont aussi eu une influence. ◀
Votre GSM a atterri dans la fondue ? 439, 99 € 9 € tee BuyBack g iPhone 7 32 GB Huawei P30 Ramenez-nous votre ancien smartphone. Il a de la valeur ! 599, 99 € 99 € orangé'



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :