Métro Belgique n°4154 14 jan 2020
Métro Belgique n°4154 14 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4154 de 14 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : un peu de lumière au coeur de l'hiver.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
lm 1 6 NEWS MARDI 14/1/2020 metrotime.be AFP L’opposition réclame que la demande d’immunité de Benjamin Netanyahou, déposée début janvier, soit examinée avant les législatives du 2 mars, ce qui pourrait accélérer les procédures judiciaires contre le Premier ministre. Le conseiller juridique du Parlement Eyal Yinon a appuyé dimanche la demande de l’opposition. Le principal rival du Premier ministre, le centriste Benny Gantz, a alors demandé la mise sur pied d’un comité composé de parlementaires de tous bords (le comité des arrangements), le seul à pouvoir convoquer un autre comité qui aurait pour mission d’évaluer la demande d’immunité. UN SECOND COMITÉ PRÉVU Ce comité des arrangements Ryanair dépasse Lufthansa Lufthansa doit concéder le titre de plus grande compagnie européenne de l’année à sa rivale irlandaise Ryanair. Le groupe allemand, dont fait partie Brussels Airlines, a transporté l’an dernier 145 millions de passagers, une hausse de 2,3% par rapport à 2018. Mais en parallèle, Ryanair, qui avait terminé juste derrière Lufthansa en 2018, a connu l’an dernier une croissance de 9%, à 152,4 millions de passagers. Benjamin Netanyahou face à la crainte d’un procès rapide JERUSALEM Un comité du Parlement israélien va examiner la demande d’immunité de Benjamin Netanyahou. Le Premier ministre est inculpé pour corruption dans trois affaires et est en lice pour les législatives de mars. a voté hier à l’issue d’un débat agité, et à 16 voix contre une (celle d’un député du parti de droite Likoud de Benjamin Netanyahou) pour la mise en place de ce second comité. Il n’est pas clair dans l’immédiat à quelle date il se réunira. Si ce comité ne recommande pas l’immunité, la demande de Benjamin Netanyahou sera alors rejetée. Mais s’il ne s’y oppose pas, les députés pourront être réunis pour se prononcer sur la demande. RISQUE D’UN PROCÈS L’éventuel rejet de la demande d’immunité pourrait accélérer les procédures en cours contre Benjamin Netanyahou, inculpé pour « corruption », « malversation » et « abus de confiance » dans trois affaires, avec le risque AFP/T. Abayov Carlos Ghosn veut son indemnité retraite PARIS L’ancien patron de Renault Carlos Ghosn, qui a fui le Japon où il est poursuivi pour malversations, a saisi la justice pour réclamer à son ancien employeur le paiement de son indemnité de départ en retraite. « Il y a une procédure auprès des prud’hommes », à Boulogne-Billancourt, siège du groupe près de Paris, a confirmé une source dans l’entourage de Carlos Ghosn. Un porte-parole de Renault a confirmé que le constructeur automobile avait « reçu fin décembre une assignation aux prud’hommes ». Le litige porte sur le versement d’une indemnité de départ en retraite de 249.999,99 € . Cette somme ne AFP/H. Izhiman d’un procès débutant au plus fort d’une campagne électorale. Ne disposant actuellement pas d’une majorité de soutiens, Benjamin Netanyahou espérait attendre les résultats des élections dans l’espoir d’y rallier suffisamment d’appuis pour obtenir l’immunité. lui a pas été versée par Renault au motif que Carlos Ghosn aurait démissionné de l’entreprise fin janvier 2019, alors qu’il était encore en prison au Japon. Mais l’ancien patron, actuellement au Liban, assure avoir quitté l’entreprise sans démissionner, afin justement de faire valoir ses droits à la retraite, alors qu’il était de fait empêché de diriger le groupe. Dans son entourage, on précise qu’une autre procédure, cette fois auprès du tribunal de commerce, est envisagée pour obtenir sa « retraite chapeau » d’un montant brut de.a 774.774 € par an, ainsi que 380.000 actions de performances. ◀ AFP Un gourou avec 50 femmes ! La police israélienne a arrêté un homme qui vivait, selon elle, avec 50 femmes dans une maison barricadée du centre de Jérusalem. Le sexagénaire aurait traité les femmes comme des esclaves. Huit femmes ont également été arrêtées pour complicité. Il s’agirait d’un rabbin d’une secte juive. Les femmes vivaient en isolement complet de leur famille. EN ATTENTE DES LÉGISLATIVES La loi israélienne prévoit que tout ministre poursuivi pénalement doit démissionner, mais cela ne s’applique pas au Premier ministre. S’il peut rester en fonction, Benjamin Netanyahou ne jouit toutefois d’aucune immunité face à la justice, STOCKHOLM Une explosion d’origine indéterminée a frappé un immeuble résidentiel du centre de Stockholm dans la nuit de dimanche à hier, sans faire de blessés, ont annoncé les autorités en Suède. Le pays connaît depuis plusieurs mois une vague d’explosions criminelles. Des images diffusées dans la nuit montrent une façade d’immeuble dégradée, sa porte d’entrée démolie et des vitres explosées. Plusieurs voitures à proximité du bâtiment ont également été touchées par la déflagration dans le très huppé d’où le fait qu’il souhaite la demander au Parlement. Il rejette en bloc les accusations dont il fait l’objet, dénonçant un « coup d’État » pour mettre fin à son règne, le plus pérenne de l’histoire d’Israël avec près de 14 ans au pouvoir, dont la dernière décennie sans discontinuer. ◀ Nouvelle explosion dans un immeuble à Stockholm AFP quartier d’Östermalm. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l’explosion. ◀
metrotime.be MARDI 14/1/2020 NEWS 7 Londres convoque l’ambassadeur iranien LONDRES Le ministère britannique des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur d’Iran hier pour exprimer ses « vives objections » à la brève arrestation de l’ambassadeur britannique à Téhéran. Téhéran a reproché à l’ambassadeur Rob Macaire d’avoir été présent à un « rassemblement illégal » en violation des conventions diplomatiques. Celui-ci a été brièvement interpellé. Il a ensuite assuré s’être rendu au rassemblement annoncé comme une veillée à la mémoire des victimes du crash d’un avion civil ukrainien abattu par « erreur » par les forces armées iraniennes. Dimanche, des manifestants ont brûlé un drapeau britannique et un autre israélien devant l’ambassade du Royaume-Uni à Téhéran aux cris de « Mort à la Grande-Bretagne ». L’Iran dément vouloir « étouffer l’affaire » EN BREF ▶ Alain Robert, le « Spiderman » français, a escaladé à mains nues la tour Total à La Défense, quartier d’affaires proche de Paris. Il souhaitait ainsi soutenir la grève contre la réforme des retraites en France. AFP/A. Tavakoli « Il s’agit d’une violation inacceptable de la Convention de Vienne », a dit le porte-parole du ministère britannique des Affaires étrangères, ajoutant que le Royaume-Uni demanderait à l’ambassadeur Hamid Baeidinejad des assurances sur le fait que cela ne se reproduirait plus. CRISE DE L’AVION ABATTU Après ses dénégations initiales, l’Iran a reconnu samedi que ses forces armées avaient le 8 janvier abattu avec un missile l’avion de la compagnie Ukraine International Airlines, provoquant une vague d’indignation dans le pays. 176 personnes majoritairement des Iraniens et des Canadiens ont péri. L’Iran a souligné qu’au moment du tir, sa défense était sur le qui-vive en vue d’un possible « conflit total » avec les États-Unis. ◀ TÉHÉRAN Le gouvernement iranien nie toute tentative « d’étouffer » la responsabilité des autorités dans le drame de l’avion de ligne ukrainien abattu par erreur le 8 janvier près de Téhéran. « En ces jours de tristesse, des critiques ont été adressées aux responsables et aux autorités du pays. Certains responsables ont même été accusés de mensonge et de tentative d’étouffer l’affaire, alors que vraiment, honnêtement, cela n’a pas été le cas », a déclaré le porte-parole du gouvernement, Ali Rabii. Les forces armées iraniennes ont reconnu leur responsabilité dans le drame du vol PS572. L’annonce de la responsabilité des forces armées a créé un choc en Iran et une vague d’indignation. ◀ ▶ La Chine a déclaré hier que le directeur d’Human Rights Watch avait été interdit d’entrée à Hong Kong en raison du soutien de son organisation aux manifestants du territoire autonome. Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a affirmé que des ONG incitaient les manifestants à « s’engager dans l’extrême violence » et « portaient une grande responsabilité dans le chaos actuel à Hong Kong ». ▶ La cheffe des démocrates au Congrès américain, Nancy Pelosi, assure disposer d’assez de preuves pour destituer Donald Trump. Cette semaine sera cruciale dans la perspective de l’ouverture au Sénat du procès du président des États-Unis. AFP/A. Kenare Ne reportez pas ce voyage trop longtemps. Si vous osez y croire, nous aussi. Vous souhaitez par exemple réaliser un beau voyage, investir dans un nouveau hobby ou acheter une voiture de collection ? Ne reportez pas vos projets trop longtemps et rendez-vous chez Europabank. Car nous donnons du crédit à vos projets. Demandez votre prêt personnel à tempérament sur europabank.be ou appelez gratuitement le 0800 25 026. Atimtiollomprupter de l'argmt coûte aussi del'argeit, E.r.  : Europabank sa - Prêteur - N°d’agrément 937 - Courtier en assurances - N°Fsma 011671A - Burgstraat 170, 9000 Gent - TVA BE 0 400 028 394 - RPM Gent.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :