Métro Belgique n°4153 13 jan 2020
Métro Belgique n°4153 13 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4153 de 13 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : l'ATP Cup pour la Serbie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 NEWS LUNDI 13/1/2020 metrotime.be Un cessez-le-feu en Libye TRIPOLI Le Gouvernement d’union nationale (GNA) a accepté hier l’appel à un cessez-le-feu en Libye lancé par Moscou et Ankara, quelques heures après l’annonce par leur rival, le maréchal Khalifa Haftar, de la cessation des hostilités. AFP/M. Kamaci Le chef du GNA reconnu par l’Onu, Fayez al-Sarraj, a annoncé dans un communiqué « un cessez-le-feu à partir du (dimanche) 12 janvier à 00h00 », soulignant le « droit légitime » de ses forces de « riposter à toute attaque ou agression qui pourrait provenir de l’autre camp ». M. Sarraj a indiqué avoir accepté le cessez-le-feu en réponse à l’appel mercredi des présidents turc, Recep Tayyip Erdogan, et russe, Vladimir Poutine. Samedi, peu avant minuit, les forces de l’homme fort de l’est libyen, le maréchal Haftar, ont également annoncé un cessez-le-feu à partir d’hier 00h00, sans évoquer l’appel de Moscou et Ankara. Elles ont prévenu toutefois dans un bref communiqué que la « riposte sera sévère en cas de violation de la trêve par le camp adverse ». Selon plusieurs médias, le Près de 30 soldats congolais tués KINSHASA L’armée congolaise a reconnu la perte de 30 militaires dans sa dernière offensive contre le groupe armé des Forces démocratiques alliées (ADF) qui sème la terreur dans l’est de la République démocratique du Congo depuis des années. L’armée a aussi « enregistré 70 blessés, dont certains graves », a déclaré samedi à la presse son porte-parole dans la région, le major Mak Hazukai. L’armée affirme avoir conquis jeudi le QG des ADF à Madina dans la région de Beni (province du Nord-Kivu). « Du côté de l’ennemi, on a neutralisé 40 ADF », dont « cinq leaders », a poursuivi le porte-parole de l’armée dans le territoire de Beni. Une course « contre la dictature » en Thaïlande.8. gy.rrr.rrrr, 17-1...nweeeeedreramindse d F.11 AFP/M. Antonov BANGKOK Des milliers de Thaïlandais ont couru hier « contre la dictature ». Il s’agit de la plus grande manifestation anti-régime depuis le coup d’État de 2014 qui a porté au pouvoir le général Prayut Chan-O-Cha, désormais à la tête d’un gouvernement civil. Quelque 10.000 personnes, dont de nombreux jeunes, se sont rassemblées avant l’aube dans un parc de la ville, d’après les organisateurs. Ils ont scandé des slogans prodémocratie, demandant de « dégager Prayut » et exécutant avec trois doigts le signe de ralliement des partisans d’En avant l’avenir (Future Forward), l’un des principaux partis d’opposition. « L’économie est en crise. Les libertés politiques ne sont toujours pas au rendez-vous ». La population « ne supporte plus l’inefficacité de ce gouvernement », a estimé Pannika Wanich, porte-parole d’En avant l’avenir. ◀ cessez-le-feu aurait déjà été violé hier et les combats se poursuivraient autour de Tripoli. UN BALLET DIPLOMATIQUE L’entrée en vigueur de ce fragile cessez-le-feu intervient après L’armée congolaise a annoncé le 30 octobre son offensive contre ce groupe armé accusé du massacre de plus de 1.000 personnes dans la région de Beni depuis octobre 2014. En retour, près de 150 civils ont été tués en un mois, dans des représailles des ADF sur les populations, d’après les observateurs. ◀ un ballet diplomatique intensif cette semaine, conduit notamment par Ankara et Moscou qui se sont imposés ces dernières semaines comme des acteurs clé en Libye. MM. Erdogan et Poutine ont appelé mercredi à Istanbul à l’instauration de ce cessez-le-feu et samedi, la Turquie a demandé à la Russie de convaincre le maréchal Haftar de le respecter. Le maréchal Haftar avait pourtant annoncé jeudi soir la poursuite de ses opérations militaires, tout en saluant « l’initiative du président (russe) Vladimir Poutine ». Ankara a déployé des militaires en janvier pour soutenir le GNA qui résiste depuis le 4 avril à une offensive des pro-Haftar. Tandis que la Russie, malgré ses dénégations, est fortement soupçonnée de soutenir les troupes rivales du maréchal Haftar qui bénéficie également de l’appui des Émirats Arabes Unis et de l’Égypte. ◀ EN BREF ▶ Quatre roquettes se sont abattues hier sur une base aérienne irakienne abritant des soldats américains au nord de Bagdad. Quatre soldats irakiens ont été blessés. ▶ Un avocat d’affaires de 42 ans, Robert Abela, va succéder au Premier ministre Taïwan en bons termes avec les USA AFP/S. Yeh TAÏPEI La présidente réélue de Taïwan, Tsai Ing-wen, promet de maintenir les liens avec les États-Unis et le Japon. Elle a reçu hier des représentants des deux pays, au lendemain de sa réélection à la tête de l’île séparée politique de la Chine. Elle est d’ailleurs ciblée par les médias d’État de l’Empire du Milieu, qui l’accuse de « tricherie » et cherche à décrédibiliser sa victoire, vue comme un camouflet pour Pékin. ◀ maltais Joseph Muscat poussé vers la sortie par l’enquête sur le meurtre de la journaliste d’investigation Daphne Caruana Galizia. ▶ Anne Hidalgo a officialisé samedi, à deux mois des municipales, sa candidature à un deuxième mandat à la mairie de Paris. L'AUSTR1111 DES CUAlilliSCEPTIQUES TOUJOURS EN
metrotime.be LUNDI 13/1/2020 NEWS 5 1 C’est l’indignation en Iran TÉHÉRAN Le chef des Gardiens de la Révolution a témoigné devant le Parlement iranien hier, au lendemain de la reconnaissance par l’Iran de sa responsabilité dans le drame du Boeing ukrainien abattu par erreur près de Téhéran, qui suscite l’indignation dans le pays. L’Iran a reconnu samedi sa responsabilité dans la catastrophe (176 morts, en majorité des Iraniens et des Canadiens, dont beaucoup de binationaux et d’étudiants) après les dénégations opposées jusque-là par les autorités à la thèse du missile, avancée dès mercredi soir par Ottawa. UNE ENQUÊTE INTERNATIONALE Le chef des Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique d’Iran, Hossein Salami, a témoigné hier devant le Parlement à huis clos et reconnu, comme l’ont fait les forces armées, que l’avion avait été abattu mercredi « par erreur » à l’aide d’un missile. Les dirigeants de plusieurs pays, notamment le Premier ministre canadien Justin Trudeau, ont salué cette avancée mais appelé à une enquête complète et transparente. D’après l’agence de presse semi-officielle Isna, le général de division Salami devait aussi parler de l’assassinat du général QassemSoleimani, chef des opérations extérieures des Gardiens, par un tir de drone américain, le 3 janvier à Bagdad. L’Iran a riposté mercredi en tirant des missiles sur des bases en Irak où sont stationnées des troupes américaines, peu avant la tragédie du Boeing ukrainien. À la suite de l’intervention du général Salami, le chef du Parlement Ali Larijani a demandé aux commissions parlementaires chargées de la sécurité et de la politique étrangère d’examiner ce « grave incident » et d’étudier les manières d’éviter ce genre de catastrophe à l’avenir, selon Isna. AFP/A. Kenare MANIFESTATION « ANTIRÉGIME » Hier après-midi, des unités de police antiémeute équipées de canons à eaux et armées de matraques étaient déployées en masse près de trois universités, dans le centre de la capitale, mais aussi sur les lieux d’où était partie la manifestation de samedi. Le président américain Donald Trump a HAPPY TIMES, C’EST LE MOMENT ! brusselsairlines.com mis en garde Téhéran contre « un autre massacre de manifestants pacifiques », en référence au mouvement de contestation en Iran de novembre. Le rassemblement de samedi qui était initialement une veillée à la mémoire du drame d’Ukraine Airlines, s’est transformé en manifestation de colère. L’ambassadeur britannique en Iran a lui nié avoir CHANGEZ D'AIR 29  € ÀPD * pris part à la moindre manifestation contre les autorités comme l’ont rapporté certains médias iraniens. Des étudiants ont scandé des slogans « antirégime », selon la télévision d’État, et la foule a réclamé des poursuites contre les responsables du drame et « les menteurs » qui ont selon eux tenté de le couvrir. Selon le Daily Mail, quotidien britannique, l’ambassadeur a été arrêté pour avoir prétendument « incité » les manifestants à Téhéran qui exprimaient leur colère à l’égard des autorités. Il a été relâché environ une heure après, selon la même source. Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrella critiqué Téhéran après l’interpellation et appelé à la « désescalade » dans un tweet. Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères français a réagi, disant « attendre des autorités iraniennes qu’elles respectent toutes leurs obligations prévues par le droit international ». ◀ *Conditions  : brusselsairlines.com - tarif aller simple.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :