Métro Belgique n°4153 13 jan 2020
Métro Belgique n°4153 13 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4153 de 13 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : l'ATP Cup pour la Serbie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 NEWS LUNDI 13/1/2020 metrotime.be Belga/G. Ponselet Contre la pub des voitures Une centaine de cyclistes bruxellois se sont retrouvés samedi non loin de la station de métro Trône à Ixelles. Ils ont enfourché leur vélo pour se diriger tous ensemble vers le plateau du Heysel où se tient actuellement le salon de l’automobile. L’action, dénommée ‘Myhtical Mass’, organisée par plusieurs associations de cyclistes, visait à réclamer la suppression de toute publicité pour les voitures. WAVRE L’informateur royal Georges-Louis Bouchez a pressé hier les partis politiques associés au processus de formation d’un gouvernement fédéral à se mettre à table pour entamer cette formation, sans quoi les populistes continueront de se renforcer en Belgique. La veille, le président de la N-VA Bart De Wever a eu des accents sociaux. « Huit mois après les élections, le temps des hypothèses, des rumeurs, des petits intérêts personnels ou partisans est révolu », a affirmé M. Bouchez à Wavre, où il présentait, sous sa casquette de président du MR, ses vœux aux militants. « Il est plus que temps de se mettre à table pour former un gouvernement », a ajouté le Montois qui, avec le président du CD&V Joachim Coens, est attendu aujourd’hui à 15h chez le Roi pour faire rapport de leur mission d’information. M. Bouchez a répété que « personne n’aura la coalition de ses rêves », alors que le CD&V a multiplié ces derniers jours ses demandes à constituer un gouvernement avec la N-VA. Ce que, côté francophone, PS et Ecolo excluent toujours. CONTRE LE POPULISME Le nouveau président des libéraux, qui a choisi le slogan macronien « en marche pour 2020 », épouse aussi la focalisation du président français sur le combat contre les populistes. Ce sont eux les seuls vainqueurs du scrutin de mai dernier en Belgique, a-t-il dit en citant le PTB et Belga/N. Maeterlinck Belga/G. Ponselet b j Au lancer de sapins Un lancer de sapins s’est tenu pour la sixième fois sur la place Edouard Pinoy à Auderghem, ce samedi, dans le cadre d’une fête populaire avec concerts, spectacles et petite restauration sous chapiteau. L’événement est même devenu cette année l’officiel « Championnat de Belgique de lancer de sapin ». De nombreux adultes mais aussi un nombre particulièrement élevé d’enfants ont participé. Bouchez en appelle à une formation rapide Jeholet s’étonne de changement de ton de la N-VA Editeur  : n.v. Mass Transit Media Galerie Ravenstein 4 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur général  : Monique Raaffels mraaffels@metromedia.be Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be Metro’s content room : Xavier Vuylsteke de Laps (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Pierre Jacobs, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Camille Goret, Aaron Verbrugghe, Laura Sengler, Janne Vandevelde, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck, Quentin Soenens, Nina van den Broek Belga/V. Lefour BRUXELLES Les vœux du président de la N-VA Bart De Wever prononcés samedi soir à Malines ne semblent pas avoir convaincu le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Pierre-Yves Jeholet. « Il dit qu’il est disponible, mais je pense qu’il ne l’a pas nécessairement démontré systématiquement par le passé », a- t-il commenté dans « C’est pas tous les jours dimanche » sur RTL-TVi. M. Jeholet s’est dit « frappé » d’entendre les vœux de Bart De Wever, « au ton mielleux ». Un ton qui, samedi, a « fortement changé (…) y compris à l’égard des francophones et des réformes que l’on peut mener sur le plan socioéconomique », a-t-il souligné. « Si ce discours avait été tenu dès le début, on n’en serait peut-être pas là aujourd’hui », a-t-il commenté, évoquant une potentielle crainte au sein de la N-VA que soit trouvée une majorité au fédéral sans le parti nationaliste. « Je pense que la N-VA, par toute une série de propos et d’exclusives, s’est peut-être mise elle-même en difficulté. » « La main est aux partis flamands », a-t-il estimé, rappelant que côté francophone, les partis avaient démontré qu’ils pouvaient se rejoindre autour d’une note. « Du côté flamand, que ce soit du côté de l’Open Vld, de la N-VA ou du CD&V, l’engagement « est beaucoup moins clair ». ◀ Lay-out  : Alessandra Di Palma, Sarah Tilley, Afrodite Trevlopoulos (Art Director) Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri@metromedia.be le Vlaams Belang. « Chaque jour qui passe sans gouvernement ne fait que renforcer les populistes. J’exhorte donc l’ensemble de mes collègues à former un gouvernement le plus rapidement possible, car il est toujours possible de constituer un projet enthousiasmant, fort et crédible, dans l’intérêt du pays ». Bruxelles seulement pour y travailler BRUXELLES Seuls 4,4% des fonctionnaires flamands qui travaillent à Bruxelles habitent l’une des 19 communes de la capitale. Cette proportion est stable depuis dix ans, selon la députée flamande N-VA Annabel Tavernier. Elle souhaite que l’on encourage ces fonctionnaires à s’installer à Bruxelles pour maintenir le caractère flamand de la ville et sa dimension de capitale. Les fonctionnaires flamands continuent de considérer Bruxelles principalement Marketing  : Tél. (02) 227 93 79 metromarketing@metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites VERS UNE ENTENTE N-VA – PS ? Se disant « équidistants » des deux formules le plus souvent citées (coalition avec ou sans la N-VA), les réformateurs constatent aussi que Bart De Wever n’est pas parvenu à former une sorte de front flamand avec le CD&V et l’Open Vld, qui aurait peut-être contraint le PS à faire un pas vers la N-VA. L’ancien informateur royal Johan Vande Lanotte (sp.a) a jugé, sur la VRT, que l’ouverture de Bart De Wever aux socialistes ne pouvait être ignorée. « Quand le plus grand parti du pays fait une offre à la plus grande famille politique du pays, on ne peut pas faire comme si rien ne s’était passé », a-t-il dit, réclamant aux informateurs d’organiser une rencontre entre les deux partis. ◀ Belga/K. Tribouillard comme une ville de travail, malgré les longs trajets, commente-t-elle. ◀ E.r.  : M. Raaffels, Galerie Ravenstein 4, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be
metrotime.be LUNDI 13/1/2020 NEWS 3 Un compromis en vue en France PARIS Le retrait par le gouvernement du fameux « âge pivot » de la réforme des retraites samedi ouvre la voie à une sortie de crise avec le retour à la négociation des syndicats réformistes. Mais les opposants ne désarment pas, écartant l’hypothèse d’une fin rapide du conflit. Réunion du G5 Sahel AFP/A. Risemberg PARIS Face à la multiplication des attaques jihadistes au Sahel, le président français Emmanuel Macron réunit aujourd’hui à Pau, dans le sud-ouest de la France, ses homologues de cinq pays de la région pour renforcer la légitimité contestée des militaires français déployés sur place. Vendredi encore, un millier de Maliens ont manifesté à Bamako pour réclamer le départ des troupes étrangères, en particulier françaises. En lançant cette invitation surprise, M. Macron avait averti qu’il mettrait toutes les options sur la table, y compris celle d’un retrait ou d’une décrue de Barkhane. Outre son volet politique, le sommet de Pau vise aussi à mobiliser les alliés européens. ◀ Les Franciliens qui endurent des difficultés de transport depuis 39 jours risquent d’avoir encore à patienter  : l’intersyndicale (CGT, FO, CFE-CGC, FSU, Solidaires et organisations de jeunesse) appelle à poursuivre le mouvement et à défiler le 16 janvier pour la sixième fois depuis le début du conflit le 5 décembre. Certes, les « réformistes », opposés à l’âge pivot mais favorables au nouveau système à points (CFDT, Unsa et CFTC) ont saisi la main tendue par le gouvernement, mais les « contestataires » fers de lance des grèves, CGT, FO et Solidaires ne cèdent pas un pouce pour l’instant, malgré l’appel de la ministre des Transports, Elisabeth Borne, hier sur BFMTV, pour qui « il n’y a plus aucune raison que ce mouvement de grève se poursuive ». « Malheureusement, il ne faut pas raconter d’histoires aux usagers, ça va encore être la galère lundi », a lancé sur LCI Olivier Terriot de la CGT RATP. « COMPLIQUÉ SUR LE PLAN FINANCIER » Sur TF1, le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez avait minimisé la veille l’impact de l’entrée en négociation de la CFDT et de l’Unsa  : « On verra ce que disent les cheminots de la CFDT et les agents de la RATP de l’Unsa ! » a-t-il lancé, soulignant que « le retrait (du projet de loi) reste l’exigence majeure d’une majorité de syndicats qui représentent une majorité de salariés ». Si pour Fabien Villedieu (Sud Rail), l’annonce du gouvernement va « rebooster » la détermination des grévistes, l’arrivée des feuilles de paye de janvier risque bien de refroidir certains salariés. « On voit bien que des collègues veulent reprendre le travail », constatait, désabusé, un agent de la EN BREF ▶ En 2019, on a recensé près de 28.000 demandeurs d’asile, soit une hausse de 19% sur base annuelle, indiquait samedi les journaux de SudPresse. Dans le « top 3 » des demandeurs d’asile, on retrouvait l’an dernier des Afghans, des Syriens et des Palestiniens. En 2018, il y avait eu 23.443 demandeurs d’asile, 19.688 en 2017 et 18.710 en 2016, après les quasi 45.000 dossiers qui avaient fait de 2015 une année historique. L’an dernier, 40% des demandes d’asile ont été jugées recevables. ▶ Le nouveau président du MR, Georges-Louis Bouchez, a avancé hier trois grandes propositions  : faire de la Belgique le premier pays au monde à faire circuler sur ses routes des voitures autonomes, un objectif qui « allie mobilité, environnement et AFP/L. Bonaventure ligne 2 lors de la manifestation de samedi. « Ça va être compliqué de continuer sur le plan financier ». « Ça pourrait continuer s’il y avait un engagement national, mais on voit bien que le privé n’a pas suivi ». Les assemblées générales d’aujourd’hui donneront une indication sur la poursuite du mouvement à la SNCF et à la RATP. qualité de vie », faire entrer l’enseignement francophone dans le top 10 des tests Pisa et réformer les carrières et les pensions en fonction de la numérisation de l’économie, afin d’améliorer le bien-être au travail, le rapport entre vie privée et vie professionnelle et la liberté de choix. ▶ Le cdH a lancé samedi à Namur son processus de refondation programmé sur une année et destiné à « coconstruire » un nouveau projet politique avec les citoyens intéressés et les militants. Le nom de ce processus sera « Il fera beau demain », un slogan destiné à créer un « mouvement positif, à l’heure où l’esprit est souvent très morose », a affirmé le président du parti, Maxime Prévot. L’exercice se veut « ouvert, rassembleur et en mouvement ». BrusselsMotorShow AUTO MOTO MOBILITY 10 > 19 01 2020 E-TICKETS > autosalon.be Heures d’ouverture  : tous les jours de 10h30 à 19h00 Nocturnes  : vendredi 10/01, lundi 13/01 et vendredi 17/01 de 10h30 à 22h00 B-Excursion  : Train + Métro + Entrée Salon. Infos sur sncb.be/salonauto *MUID 0 I CA UN TRAFIC EN AMÉLIORATION Aujourd’hui, le trafic ferroviaire sera « quasi normal au départ et à destination de Paris sur tous les axes TGV ». Sur la France, on comptera huit TGV sur dix en moyenne. Le trafic international sera « peu perturbé ». Les Franciliens devront composer avec sept trains sur dix et les TER circuleront à raison de sept sur dix en comptant les cars de substitution. En région parisienne, le trafic RATP restera « encore perturbé » mais « avec une très nette amélioration sur les réseaux RER », où un train sur deux circulera toute la journée sur les lignes A et B, a annoncé hier la régie. Toutes les lignes de métro seront ouvertes au moins partiellement. ◀ #WE ARE MOBILline



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :