Métro Belgique n°4149 7 jan 2020
Métro Belgique n°4149 7 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4149 de 7 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : Bruxelles se prépare à la zone 30.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 NEWS MARDI 7/1/2020 metrotime.be I. La 5G, un rêve pas si lointain LAS VEGAS À la grand-messe des gadgets high-tech de Las Vegas, la 5G est sur toutes les lèvres, mais sur bien peu d’appareils. Le Consumer Electronic Show (CES) va néanmoins apporter du carburant à l’imagination. Dans le monde, une vingtaine de pays ont déployé des réseaux 5G, selon Qualcomm. Le fabricant américain de puces estime que 2,4 milliards d’abonnés peuvent théoriquement utiliser la 5G, selon l’endroit où ils se trouvent et s’ils ont un téléphone adapté. Les amateurs de jeux vidéo et de série seront les premiers gagnants  : télécharger un film en 4K prendra quelques secondes, même sans wifi. « À court terme, les vidéos vont gagner en résolution. Puis la 5G permettra de créer des contenus plus immersifs. Sur le long terme, elle peut aider à réaliser des Huawei accuse le coup CE CONCOURS N’EST NI ORGANISÉ NI SPONSORISÉ PAR LA LOTERIE NATIONALE 50 BILLETS « SUBITO » A GAGNER ! 6026 ENVOYÉ/REÇU 1,00 EUR/SMS MT20w02 200107WF- SUB hologrammes qui seront plus interactifs », énumère Jefferson Wang, spécialiste de la 5G chez Accenture. En Corée du Sud, pays le plus avancé au monde en utilisation de la 5G, les abonnés « peuvent par exemple avoir un rendezvous virtuel avec une star de la K-pop (pop coréenne,ndlr) », mentionne-t-il. RÉALITÉ AUGMENTÉE OU VIRTUELLE AU QUOTIDIEN La 5G devrait faire décoller la réalité augmentée, gourmande en bande passante, qui permet de projeter des images sur un lieu réel, comme un meuble virtuel SHENZHEN La marque chinoise Huawei souffre fortement des soupçons d’espionnage qui pèsent sur elle et des sanctions américaines qui en ont découlé. L’administration Trump a interdit aux entreprises américaines de vendre des équipements à Huawei, qui s’est ainsi retrouvé hors d’accès du système d’exploitation Android de Google, ne pouvant plus offrir des applications très populaires à ses clients sur ses nouveaux appareils. Samsung Belgique a reconnu avoir constaté un arrêt brutal dans la progression de Huawei à partir du mois de mai et avoir pu en tirer profit sur le marché belge. L’entreprise n’a pas souhaité donner davantage de détails, ces chiffres étant confidentiels. ◀ dans son salon ou du maquillage sur son visage, via un smartphone. La réalité virtuelle (VR) devrait suivre également. Jusqu’à présent, les casques immersifs n’ont pas conquis la grande consommation, notamment à cause de leur prix et des problèmes de nausée. Mais il va encore falloir au moins deux ans avant que ces réalités augmentée ou virtuelle ne prennent corps dans nos quotidiens, selon les experts. NOS FAÇONS DE VIVRE MODIFIÉES La 5G, c’est la promesse (ou la menace) du tout-connecté, avec une explosion de la circulation des données, en termes de volume et de vitesse. La nouvelle génération de téléphonie mobile aura le RÉPONDEZ À LA QUESTION SUIVANTE  : Quels animaux donnent de la lumière la nuit ? A Les chrysopes B Les lucioles C Les libellules CONNAISSEZ-VOUS LA RÉPONSE ? Envoyez NUIT A, B ou C (ex.  : NUIT A) par SMS au 6026 ou composez le 0905 23 180 à partir d’un téléphone fixe et tentez votre chance 50 fois de remporter 75.000 € . GAIN MINIMAL GARANTI DANS CHAQUE PAQUET Les concours de la Loterie Nationale sont interdits aux mineurs d’âge Renseignements  : 03/216 46 84 - info@mconcept.be - Participation possible jusqu’au 31/01/20 à 23h59 - Coût de participation  : par appel 2,00 EUR - par SMS envoyé/reçu  : 1,00 EUR, participation complète par SMS  : 4,00 EUR - Participation interdite aux mineurs d’âge - Les prix ne sont ni échangeables ni convertibles en espèces - Les coordonnées fournies par les participants sont enregistrées dans une base de données de MConcept SPRL et sont destinées à l’organisation et au traitement de ce concours. Les participants ont le droit de consulter, corriger et/ou effacer leurs données. Ces concours sont organisés par MConcept sprl, n°d’entreprise 0826.398.329, Desguinlei90 n°12B, 2018 Anvers. -18 AFP/R. Beck I EN BREF ▶ Les pluies torrentielles qui ont balayé Jakarta, la capitale indonésienne, depuis la veille du Nouvel An ont fait au moins 66 morts, selon les autorités locales qui mettent en garde contre de nouveaux épisodes d’averses intenses. ▶ La nouvelle Première ministre finlandaise, Sanna Marin, souhaite réduire la semaine de travail dans son pays à quatre jours de six heures, rapportent plusieurs médias. Une telle réforme permettrait aux travailleurs de consacrer plus de temps à leur famille et à leurs loisirs. potentiel de modifier en profondeur nos façons de circuler, de produire ou de nous soigner. Elle doit faciliter le développement des voitures sans conducteurs, qui pourront échanger des données entre elles et, potentiellement, avec le mobilier urbain, sans passer par les serveurs. Côté santé, « la 5G permet des choses très sophistiquées, comme la chirurgie à distance, qui nécessite des très hauts débits et une latence ultra-faible », explique John Smee, vice-président de Qualcomm, responsable de la recherche sur la 5G. ◀ 1,8 million de smartphones vendus chez nous en 2019 BRUXELLES Environ 1,8 million de smartphones se sont écoulés en Belgique l’an dernier, selon des chiffres de l’institut d’études de marché et d’audit marketing Gfk cités par Samsung au Consumer Electronics Show (CES) organisé à Las Vegas. La division belge de la marque sud-coréenne a pris à son compte 49% des ventes en termes de volume. Le prix moyen à l’achat d’un smartphone neuf était de 404 € l’an dernier, contre environ 360 € en 2017. Le marché belge tend donc de plus en plus vers le segment haut de gamme. Ce segment est dominé par Apple, dont les téléphones sont en moyenne plus chers à l’achat que ceux de Samsung (2 e) et de Huawei (3 e). Le géant électronique sud-coréen domine les ventes tant en volume qu’en valeur. ◀ Ph. Unsplash ▶ L’ex-dirigeant de Catalogne Carles Puigdemont et ses anciens ministres Oriol Junqueras et Toni Comín, privés depuis huit mois des sièges d’eurodéputé qu’ils ont obtenus en mai dernier, verront leur élection reconnue officiellement le 13 janvier à Strasbourg, selon les services du Parlement européen. ▶ La directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay, a rappelé hier que les États-Unis avaient ratifié deux conventions protégeant les biens culturels en cas de conflit, après des menaces de Donald Trump contre des sites culturels iraniens.
Un bon jardin se prépare dès l’hiver Un site internet propose de vous offrir quelques centimes pour regarder du contenu vidéo. Vous choisissez ensuite d’offrir le montant récolté à un projet partenaire. Ces vidéos proviennent d’acteurs éthiques tels que Natagora ou la Croix Bleu de Belgique par exemple. Une façon moderne, rapide et facile d’impacter le monde positivement. « Give Actions », c’est le nom donné à cette plateforme imaginée par trois jeunes entrepreneurs belges. Maxime Van der Meerschen et Elias Printz étaient en Erasmus à Tokyo quand ils ont eu l’idée de cette plateforme  : « On voulait s’investir dans une activité positive pour la société mais on ne savait pas quoi faire d’autant que nous n’avions pas beaucoup de moyens et pas beaucoup de temps. On a alors imaginé un concept facile, rapide et gratuit, que tout le monde pourrait utiliser à partir de son smartphone », explique Maxime. ENTRE SIX ET DOUZE CENTIMES LA VIDÉO Inspiré de Lilo, Ecosia ou Ph. D.R. P.10 encore Good Deed, Give Actions donne l’opportunité à chacun d’apporter sa goutte d’eau au quotidien sans sortir de chez soi. Ces courtes vidéos de deux minutes sont aussi bien du contenu informatif sur une association ou une entreprise que du contenu du type DIY ou bons plans récup’. Pour valider sa participation, il faut juste regarder la vidéo et prouver que nous l’avons regardée activement en répondant à une petite question. « En plus de la vidéo, vous pouvez aussi répondre à un questionnaire, par exemple sur le vrac. C’est le même principe, vous recevez ensuite quelques centimes à investir dans le projet de votre choix comme planter des arbres ou green ri ! Ir Les conséquences désastreuses de la fonte des glaces offrir des repas aux sansabri », ajoute l’entrepreneur qui a fini ses études d’ingénieur commercial à Solvay Business School il y a quatre mois et qui est toujours dans le StartLab de l’ULB. ÉVITER LE « GREEN WASHING » « Nous espérons faire connaître à un maximum de gens un maximum d’initiatives positives mais aussi les sensibiliser à changer leur façon de consommer », explique Maxime qui précise que les associations sont sélectionnées avec rigueur pour éviter le green washing. « On veut des activités concrètes qui ont un impact déjà aujourd’hui afin d’éviter le green washing, comme par exemple Amazon qui explique qu’il sera zéro carbone d’ici à 2040, c’est pour nous juste un effet d’annonce. » P.11 The Lemon Spoon, l’influenceuse durable qui grandit Un monde plus beau en regardant des vidéos Maxime et ses deux comparses semblent portés par la transparence et l’honnêteté, et ce dernier n’hésite d’ailleurs pas à expliquer leur façon de se rémunérer  : « L’entreprise nous paye 0,12 centime la vue et nous en reversons la moitié », détaillet-il, avant d’avouer que pour le moment, ils ont de la chance que leur statut d’étudiant et leur cadre de vie leur permettent de gagner peu tout en développant le projet. FINANCER LE PROJET, PAS L’ASSOCIATION L’entrepreneur étudiant insiste également sur le fait que les centimes que l’on peut engranger et offrir ensuite les seront à un projet précis et pas à l’association en tant que telle  : « On finance le projet, pas l’association, car on ne sait pas exactement où va l’argent sinon. On préfère avoir un impact plus quantifiable, directement sur un projet très concret » Au final, Give Actions, qui est disponible sur ordi mais évidemment aussi sur smartphone via leur appli (grâce à Gaspard Merten, le troisième associé, qui est selon Maxime un « petit génie de l’informatique » et qui a seulement 18 ans !) , offre la possibilité de passer à l’action et d’avoir un impact sur la planète en deux minutes, gratuitement et depuis son smartphone. Une idée qui a par ailleurs été récompensée récemment par le monde du digital puisque Give Actions a reçu le prix 2019 de la startup digitale la plus active aux niveaux social et environnemental, lors du salon Digital First. Lucie Hage www.giveactions.com P.12 Ph D.R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :