Métro Belgique n°4149 7 jan 2020
Métro Belgique n°4149 7 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4149 de 7 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : Bruxelles se prépare à la zone 30.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 NEWS MARDI 7/1/2020 metrotime.be AFP/N. Hallen TÉHÉRAN « Voici notre message pour l’Amérique  : nous vous frapperons ». Les appels à la vengeance et à une « riposte dévastatrice » contre les États-Unis fusent parmi la foule compacte massée à Téhéran pour dire adieu à son « héros », QassemSoleimani. Paralysant le centre de la capitale iranienne, jeunes et vieux en deuil étaient entassés dans les rues, dont des femmes vêtues de tchadors noirs et d’autres en hijab pour rendre un dernier hommage au dirigeant de la Force Qods des Gardiens de la révolution, chargée des opérations extérieures d’Iran. « Voici notre message pour l’Amérique  : nous vous frapperons, nous vous ferons payer pour le sang versé par votre faute », lance Mehdi Ghorbani, un fonctionnaire venu avec sa femme et son enfant depuis Karaj, une ville à environ 40 km de Téhéran. « L’Amérique Des patrons pleins aux as Les grands patrons au Royaume-Uni ont déjà perçu hier, après seulement trois jours ouvrés en 2020, l’équivalent de la rémunération annuelle moyenne d’un salarié, illustrant les écarts de revenus dans le pays. En moyenne, ils touchent une rémunération 117 fois plus élevée que le salaire moyen. Cette journée est baptisée le « Fat Cat Day » pour dénoncer ces disparités. devrait savoir qu’ils ont commencé cela, mais nous allons y mettre fin », dit-il. UNE VENGEANCE SÉVÈRE L’Iran a juré de « venger sévèrement » l’un de ses principaux commandants âgé de 62 ans, tué avec son lieutenant irakien et huit autres personnes dans une frappe de drone américain vendredi près de l’aéroport international de Bagdad. « C’était un héros. Il a vaincu Daech », un acronyme en arabe du groupe État islamique (EI) en Irak et en Syrie, déclare une trentenaire parmi la foule. « Ce que l’Amérique a fait, est un crime », ajoute cette femme. UNE FOULE DENSE Visiblement ému, le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, qui a promis dès vendredi une « vengeance sévère », a prononcé une courte prière en arabe devant les cercueils de Soleimani, de l’Irakien Abou Mehdi al-Mouhandis, numéro AFP/N. Seelam deux du Hachd al-Chaabi (paramilitaires irakiens pro-Iran), et de quatre Iraniens, morts dans le raid. Face à la foule dense, beaucoup d’Iraniens n’ont pas pu sortir des stations de métro. De nombreuses personnes étaient aussi coincées dans des rues secondaires autour de l’avenue Enghelab (Révolution), le principal itinéraire de la procession. Une unif’indienne attaquée Des manifestations se sont déroulées hier en Inde pour protester contre l’attaque menée la veille dans l’université Jawaharlal Nehru à New Delhi. Des assaillants masqués, portant matraques et barres de fer, ont fait une trentaine de blessés. Le pays est actuellement agité par une forte contestation contre une loi sur la citoyenneté. Les Iraniens appellent à venger leur « héros » Pelosi veut réduire le champ d’action de Trump WASHINGTON Donald Trump a balayé dimanche les critiques de ses opposants démocrates, furieux de ne pas avoir été informés avant la frappe qui a tué un puissant général iranien, en affirmant qu’il n’avait pas besoin du feu vert du Congrès américain, même pour des représailles disproportionnées. Depuis vendredi, la cheffe des démocrates au Congrès, Nancy Pelosi, mène le chœur de critiques indignées après l’ordre donné par le président américain de mener un raid sans en informer auparavant le Congrès. « Ces messages en ligne serviront de notification au Congrès américain pour AFP AFP/S. Loeb établir que si l’Iran frappe toute personne ou cible américaine, les États-Unis frapperont rapidement et totalement en retour, et peut-être de manière disproportionnée », a twitté le président des États-Unis. Nancy Pelosi entend faire voter cette semaine une résolution appelant le gouvernement à « cesser les hostilités militaires dirigées contre l’Iran » dans les 30 jours, si le Congrès ne prend pas d’autres mesures. « La semaine dernière, le gouvernement Trump a ordonné une frappe militaire provocatrice et disproportionnée. Cette action a placé nos militaires, diplomates et autres ressortissants face au danger d’une grave escalade de tensions avec l’Iran », a-t-elle écrit dans une lettre dimanche destinée aux représentants démocrates à la Chambre. ◀ « MORT À L’AMÉRIQUE » Dans une ruelle, un enfant grimpe sur un arbre pour voir si la rue est accessible. Il lance « Mort à l’Amérique », suivi en chœur par d’autres. « Mort aux infidèles », « Mort aux séditieux » et « Mort à Al-Saoud », la famille régnante en Arabie saoudite, pays rival de l’Iran et allié des États-Unis, ont également scandé les Iraniens. D’autres personnes en deuil réclament que les forces américaines soient chassées de la région. « Notre riposte doit être dévastatrice », lance un homme d’affaires de 61 ans. « Nous devons cibler n’importe quelle base militaire américaine dans la région. Expulser les Américains (d’Irak) ne suffit pas », conclut-il. L’OTAN appelle l’Iran à la retenue BRUXELLES Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a appelé hier l’Iran à éviter « davantage de violence et de provocations », à l’issue d’une réunion extraordinaire des ambassadeurs de l’Alliance atlantique sur la crise entre Washington et Téhéran, en ménageant les États-Unis pour la mort du général iranien QassemSoleimani et de son lieutenant irakien, Abou Mehdi al-Mouhandis. « Lors de notre réunion aujourd’hui, les alliés ont appelé à la retenue et à la désescalade. Un nouveau conflit ne serait dans l’intérêt de personne, donc l’Iran doit s’abstenir de davantage AFP/K. Tribouillard de violence et de provocations », a déclaré M. Stoltenberg. ◀ ◀
metrotime.be MARDI 7/1/2020 NEWS 7 Le parcours de Carlos Ghosn se précise AFP/L. Marin OSAKA De nouveaux détails émergent sur les premières heures de la fuite de Carlos Ghosn. Il aurait notamment pris un train de Tokyo à Osaka en compagnie de plusieurs personnes encore non identifiées par la police. Carlos Ghosn a pris un train à grande vitesse dimanche 29 décembre de Tokyo à Osaka, où il est arrivé en début de soirée le même jour. Il aurait voyagé en compagnie de plusieurs personnes que la police japonaise cherche actuellement à identifier à partir d’images de vidéosurveillance. À Osaka, Carlos Ghosn aurait rejoint en taxi un hôtel près de l’aéroport international du Kansai. Inculpé au Japon pour malversations financières présumées, l’ancien patron de Renault et Nissan avait été libéré sous caution fin avril 2019, mais avait l’interdiction de quitter le Japon dans l’attente de son procès. Il était assigné à résidence à Tokyo, et pouvait sortir librement de chez lui et faire des voyages de moins de 72 heures à travers le pays. Il a quitté seul et sans difficulté sa résidence tokyoïte dimanche 29 décembre. UNE FUITE ENCORE MYSTÉRIEUSE La suite de sa fuite demeure pour l’heure mystérieuse. D’après différents médias, il a embarqué à bord d’un jet privé le 29 décembre en fin de soirée à destination d’Istanbul. Arrivé à l’aéroport Atatürk le lendemain matin, il a pris un autre appareil privé pour rallier Beyrouth. Pour éviter les contrôles à l’aéroport au Japon, il se serait dissimulé dans un caisson à roulettes servant à transporter du matériel de concert. ◀ Regain de mobilisation en France PARIS Le mouvement contre la réforme des retraites est entré hier dans son deuxième mois et ses opposants ont pu compter sur une recrudescence de la mobilisation, en attendant les deux journées de manifestation prévues jeudi et samedi, pendant que l’exécutif assure « être ouvert à la discussion ». Hier, le gouvernement a repris officiellement son cartable pour son premier conseil des ministres de l’année, où il va affûter sa stratégie. Même si les taux de grévistes ont baissé, le trafic est resté perturbé pendant les vacances scolaires à la SNCF et à la RATP. La SNCF espérait néanmoins une amélioration de la circulation des L’Australie connaît un répit grâce à la pluie AFP/S. Khan SYDNEY De faibles pluies sur une partie du sud-est de l’Australie ont apporté un maigre répit aux hommes du feu, alors que le pays continue à dresser un bilan dramatique des feux de forêt qui ravagent plusieurs États. Quelques millimètres de pluies et une baisse des températures hier ont été accueillis avec un léger soulagement dans le sud-est de l’Australie, avant que le mercure ne grimpe à nouveau en fin de semaine. Jusqu’à 15 millimètres ont été enregistrés dans la région d’East Gippsland et Bairnsdale où brûlent des feux de brousse dans l’État du Victoria. La pluie s’était déjà annoncée dimanche après-midi dans la ville côtière de Batemans Bay en Nouvelle-Galles du Sud. Une quinzaine de millimètres de pluie pourraient tomber par endroits sur les régions en proie aux flammes au sud de AFP/F. Guillot trains à la rentrée. Au total, le réseau ferroviaire déplore un manque à gagner de plus de 600 millions € , comme l’a expliqué son patron dans ses vœux aux cheminots hier. Côté RATP, le trafic est encore très perturbé et les rames de RER et de métro restaient très encombrées. Aujourd’hui, le Premier ministre Édouard Philippe ouvrira une séance de discussions au ministère du Travail, à laquelle sont conviés les partenaires sociaux pour parler pénibilité et emploi des seniors. Elle se tiendra sous l’égide de Muriel Pénicaud qui n’était jusqu’à présent que peu associée à cette réforme comme s’en est étonné le numéro un de la CGT, Philippe Martinez. Ce dernier a répété dimanche qu’il souhaitait le retrait de ce « mauvais » projet. « Il est temps que le président et le Premier ministre sortent de leur bulle d’autosatisfaction », estimet-il. ◀ cet État. Mais les conditions ne sont pas suffisantes pour éteindre les fournaises déclenchées par des conditions climatiques défavorables au cours des semaines précédentes, et en particulier durant un weekend infernal. DES INCENDIES TOUJOURS DÉVASTATEURS Les averses ne facilitent toutefois pas nécessairement la tâche des pompiers qui ne peuvent pas procéder à des feux préventifs pour dresser des lignes de confinement, explique le porte-parole des pompiers de Nouvelle-Galles du Sud, Greg Allen. Environ La production automobile au plus bas en Allemagne 136 foyers étaient toujours détectés dans cet État, dont 69 non contrôlés, et plusieurs douzaines étaient toujours répertoriés au Victoria. Des évacuations sont encore en cours en Australie Occidentale. Au-delà des 24 vies perdues, le pays continue de dresser une liste de dommages conséquents dont environ 1.500 habitations détruites. Au moins 200 maisons de plus étaient recensées perdues dans l’État du Victoria, où des infrastructures de sport d’hiver, à Selwyn, ont aussi été détruites. La faune et la flore sont aussi largement décimées sur les près de huit millions d’hectares de bush partis en fumée. La situation est particulièrement dramatique à Kangaroo Island, dont un tiers de l’île a été ravagé, où vivent de multiples espèces rares. ◀ AFP/R. HartmannBERLIN La production nationale automobile en Allemagne a baissé (-9%) pour la troisième année d’affilée en 2019 pour atteindre 4,7 millions d’unités, soit son plus bas niveau depuis 1997, selon les chiffres publiés hier par la fédération industrielle VDA. En 2018, l’industrie automobile allemande, pilier de l’économie du pays, avait produit 5,12 millions d’unités, un nombre en forte baisse de 9,3% après un recul de 1,8% en 2017. Sur le seul critère des ventes, l’année 2019 s’avère pourtant la meilleure depuis plus de 20 ans si l’on excepte le record enregistré en 2009, année marquée par un dispositif de prime à la casse. Mais les constructeurs ont moins exporté « en raison de la baisse de la demande internationale » dans un contexte d’hostilités commerciales. ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :