Métro Belgique n°4149 7 jan 2020
Métro Belgique n°4149 7 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4149 de 7 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : Bruxelles se prépare à la zone 30.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 NEWS MARDI 7/1/2020 1 metrotime.be Semaine décisive pour les informateurs royaux BRUXELLES Les informateurs Georges-Louis Bouchez (MR) et Joachim Coens (CD&V) reçoivent depuis hier après-midi les dix partis toujours en lice pour la formation d’un gouvernement fédéral. Ils rendront leur rapport la semaine prochaine. Dans une semaine, ils présenteront au Roi un rapport, sans doute final, dans lequel ils devraient formuler une proposition de future coalition. Les partis sont reçus jusqu’à demain par ordre décroissant de représentation à la Chambre, en commençant donc par la N-VA suivie du PS. Les informateurs leur présentent oralement une note qui est le résultat des consultations menées ces dernières semaines (partenaires sociaux, Banque nationale, Inami, Office des étrangers, etc.) Cette note sera « concrète » et assortie d’un volet budgétaire. « La transition doit être le projet de tous » Belga/J. Thys Le document sera ensuite retravaillé avant le rapport au chef de l’État. L’ambition des informateurs n’est pas de prolonger leur mission mais plutôt d’ouvrir une phase de formation d’un gouvernement ou éventuellement de préformation. CREVITS VEUT METTRE FIN AUX HOSTILITÉS La vice-présidente du gouvernement flamand, la CD&V Hilde Crevits, a lancé hier matin sur Radio 1 (VRT) un appel à éviter les bagarres ouvertes entre partenaires de la coalition flamande, qui rassemble BRUXELLES Une ordonnance climat pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre ; la fusion des primes rénovation et énergie en vue de mettre en œuvre un plan de rénovation durable ; l’ouverture d’une concertation sociale en vue de co-construire la transition de l’économie bruxelloise  : tels sont quelques-uns des objectifs pour cette année présentés par les représentants Ecolo bruxellois, Alain Marton et Barbara Trachte. « La décennie qui s’ouvre est celle de la dernière chance. La transition doit être le projet de tous les Bruxellois et toutes les Bruxelloises si nous voulons qu’il réussisse », estiment les représentants Ecolo. ◀ Belga/D. Waem son parti, l’Open Vld et la N-VA. « Si des partenaires de coalition se crêpent le chignon, comment pouvons-nous espérer que les citoyens aient confiance en cette équipe ? J’ai envie de dire  : ‘passez-vous un coup de fil, simplement’ », a développé la ministre régionale. Hilde Crevits faisait ainsi référence aux débats peu Un versement « indécent » aux dirigeants d’Integrale LIÈGE Le versement prévu de 5,7 millions € aux dirigeants d’Integrale, l’assureur liégeois filiale de Nethys, est « indécent », a réagi hier le PTB, qui demande que le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne (PS), casse cette décision. « Faut-il rappeler qu’Intégrale est financée par 150.000 cotisants qui sont principalement des travailleurs liégeois », explique Damien Robert, administrateur PTB chez Enodia. « Cette entreprise a été recapitalisée par des fonds publics  : 90 millions provenant de Nethys et 65 millions provenant du fonds de pension public Ogeo fund. Cet argent doit servir à assurer une pension digne pour des milliers de travailleurs, pas à engraisser quelques dirigeants », ajoute-t-il. Craignant de voir ses directeurs quitter l’entreprise lorsque le décret plafonnant les rémunérations est entré en vigueur en mai 2018, Integrale s’est engagée à leur verser 5,7 millions € . ◀ Seules 24,1% des personnes interrogées ont obtenu une réponse dans les 45 premiers jours suivant leur candidature, tandis que 75,9% des sondés n’en ont pas obtenu au amènes, par médias (sociaux ou non) interposés, qui ont opposé la semaine dernière la N- VA et l’Open Vld. Des propos du ministre-président Jan Jambon (N-VA) sont à l’origine des échanges, sur de supposés demandeurs d’asile qui auraient été capables de s’acheter une maison après avoir perçu de manière rétroactive des allocations familiales. ◀ Moins de migrants interceptés Belga/K. Desplenter Succès pour l’Atomium avec 650.000 visiteurs ZEEBRUGGE L’an dernier, 4.737 migrants en transit ont été interceptés en province de Flandre occidentale, soit près de moitié moins qu’en 2018, indiquait hier le gouverneur CarlDecaluwé. La plupart ont été interpellés aux alentours du port de Zeebrugge. En 2017, 4.550 personnes sans papiers avaient été arrêtées et 2018 s’était révélé une année record avec 7.078 migrants interceptés. En 2019, la pression a été plus forte en janvier et octobre avec des chiffres de 685 et 635. ◀ BRUXELLES Plus de 650.000 personnes ont visité l’Atomium en 2019, a annoncé hier Be Culture, l’agence qui gère la communication du site touristique. C’est la 3 e meilleure année comptabilisée après les affluences records de 2006 et 2008, années de réouverture de l’édifice et du jubilé. La fréquentation a été en hausse de 13% par rapport à l’année précédente. Un pic a même permis à l’Atomium d’atteindre une hausse de 20% en été. « Il est indéniable qu’il y a eu un effet Tour de France », explique l’agence. ◀ Les chercheurs d’emploi ont peu de réponses BRUXELLES Le processus de recrutement est un vrai parcours du combattant pour les demandeurs d’emploi  : trois sur quatre ne reçoivent pas de réponse à leur candidature en temps voulu, selon une enquête menée par le site d’emploi Stepstone et publiée lundi. Toutefois, le parcours d’embauche devient de plus en plus court, d’après les données récoltées durant plus de quatre années. cours de ces premières semaines cruciales. D’autres résultats montrent que sur la période 2018/2019, 6,4% des sondés ont reçu une invitation pour un entretien. En outre, la candidature a abouti à une proposition d’emploi pour 2% des répondants, et celle-ci a été acceptée par 1,4% d’entre eux. Autre tendance notable, le parcours d’embauche devient de plus en plus court. Alors qu’en 2016, un candidat devait envoyer 20 mails pour obtenir un entretien, ce chiffre est descendu à 16. Près de 54.000 personnes ont répondu à l’enquête qui s’est déroulée de janvier 2015 à avril 2019, précise Stepstone. ◀ Unsplash/N. MacMillan
metrotime.be I MARDI 7/1/2020 NEWS 5 Charlie Hebdo, cinq ans après PARIS Cinq ans après, les attentats de Charlie Hebdo restent dans les mémoires comme le point de bascule vers une ère d’attaques jihadistes sans précédent qui a profondément ébranlé la France. Le 7 janvier 2015, le caricaturiste Charb publie un dernier dessin prémonitoire. « Toujours pas d’attentats en France », constate-t-il, avant d’imaginer la réplique d’un jihadiste, kalachnikov sur le dos  : « Attendez ! On a jusqu’à la fin janvier pour présenter ses vœux… » Peu après 11h ce jour-là, il meurt sous les balles de Chérif et Saïd Kouachi. Les frères jihadistes tuent 12 personnes au siège parisien de l’hebdomadaire satirique et dans une rue adjacente. 48 heures de traque plus tard, ils sont tués par la gendarmerie française. Ce même 9 janvier, un complice entre en scène. Lors d’une prise d’otages dans le supermarché Hyper Cacher aux portes de Paris, Amedy Coulibaly cible la communauté juive et tue quatre personnes avant d’être abattu par les forces de l’ordre. En France et dans le monde, l’émotion est immense. Au nom de la liberté d’expression, un cri de ralliement naît  : « Je suis Charlie ». Le 11 janvier, plusieurs millions de personnes descendent dans les rues pour le reprendre. Le président François Hollande réunit 50 chefs d’État à Paris pour une marche historique. La taxe Gafa crée des tensions PARIS La France a appelé les États-Unis à « revenir à la raison » et à ne pas sanctionner les produits français, au dernier jour de consultations à Washington sur la taxe appliquée par Paris depuis un an aux géants du numérique. « Cette guerre commerciale n’est dans l’intérêt de personne et j’appelle nos amis américains à revenir à la sagesse », a affirmé le ministre des Finances Bruno Le Maire sur France Inter. « Si les Américains décident d’aller jusqu’au bout, de mettre des sanctions contre la taxation du digital, alors même qu’ils étaient pour cette taxation, dans ce cas-là nous riposterions », a prévenu Bruno Le Maire, qui menace de saisir « immédiatement » l’Organisation mondiale du commerce et de demander l’intervention de l’Union européenne. AFP/D. Charlet Bruno Le Maire a appelé les États-Unis à chercher une solution mondiale dans le cadre des négociations actuelles à l’Organisation pour la coopération et le développement économiques. Il y a un an, les États-Unis avaient relancé les négociations sur la taxation du numérique au sein de l’OCDE, qu’ils bloquaient depuis plusieurs années, mais ils ont posé en décembre des conditions rejetées par la AFP/D. Charlet France, laissant planer le doute sur la possibilité de trouver un accord mondial. La taxe française impose les géants du numérique à hauteur de 3% du chiffre d’affaires réalisé en France. En réaction, l’administration Trump a menacé il y a un mois de surtaxer « jusqu’à 100% » l’équivalent de 2,4 milliards $ de produits français. ◀ Harvey Weinstein inculpé AFP/T. Clary LE DÉBUT D’UNE VAGUE D’ATTENTATS Ébranlée, la France réalise que la menace jihadiste a pris une tout autre ampleur. Après la théorie trompeuse du « loup solitaire » accolée aux attentats de MohamedMerah en 2012, l’Hexagone découvre que les frères Kouachi ont été capables de coordonner leurs attaques avec Amedy Coulibaly. Les mois qui suivent confirmeront qu’une nouvelle ère a commencé. Après les appels du groupe État islamique à frapper la France, les passages à l’acte se multiplient. En février, trois militaires sont agressés au couteau à Nice devant un centre communautaire juif. En août, un carnage est évité de justesse dans le train Thalys qui relie Amsterdam à Paris  : un individu muni d’une kalachnikov ouvre le feu, mais plusieurs passagers parviennent à le désarmer. Cette série noire se conclut par la plus sanglante attaque de toutes. Dans la soirée du 13 novembre, trois commandos coordonnent des attentats au Stade de France, dans des bars et restaurants de l’Est parisien et dans la salle de spectacle du Bataclan. Bilan  : 130 morts. Depuis, les attaques ont continué et la « menace terroriste demeure élevée », selon les renseignements français. Cinq ans après, un nouveau chapitre, celui de la vérité judiciaire, va s’ouvrir en France. De mai à juillet, quatorze suspects accusés d’avoir fourni un soutien logistique aux frères Kouachi et à Amedy Coulibaly seront jugés à Paris devant une cour d’assises spéciale. ◀ NEW YORK Harvey Weinstein a été inculpé à Los Angeles pour deux cas d’agression sexuelle commis en 2013, ont annoncé lundi les services du procureur, le jour même où le procès du magnat déchu d’Hollywood s’ouvrait à New York. Harvey Weinstein est accusé d’être entré de force dans la chambre d’hôtel d’une femme pour la violer, le 18 février 2013, puis d’en avoir agressée une autre dans une chambre d’hôtel de Beverly Hills le lendemain, selon la procureure Jackie Lacey. Depuis les premières révélations du New York Times début octobre 2017, plus de 80 femmes, dont des célébrités comme Gwyneth Paltrow ou Angelina Jolie, ont accusé l’ex-magnat hollywoodien de les avoir harcelées ou agressées sexuellement. Le procès ne concerne directement que deux d’entre elles, ce qui montre la difficulté de construire un dossier pénal sans preuve matérielle et sans témoin. « Ce procès est crucial pour montrer que partout, les prédateurs doivent rendre des comptes, et que briser le silence peut apporter de vrais changements », ont déclaré 25 des accusatrices. ◀



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :