Métro Belgique n°4147 3 jan 2020
Métro Belgique n°4147 3 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4147 de 3 jan 2020

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : la police traque les émeutiers du nouvel an.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 CULTURE VENDREDI 3/1/2020 metrotime.be ii me fie à leurs émotions. Si je doute, et eux aussi, alors je laisse le morceau de côté. Et s’ils disent  : ‘Celui-ci est top ‘ je sais que je peux y aller. » Dans « Ellebogenwerk », vous utilisez à nouveau une citation du psychiatre Dirk De Wachter. Il a dit que la société attribue le succès au propre mérite de la personne, mais le considère comme pure coïncidence. Dans quelle mesure avez-vous le sentiment que votre succès est dû à votre propre mérite ? « Pour une petite partie. Dans cet extrait, le Dr De Wachter dit aussi que le succès dépend de pas mal de facteurs différents. Sans mes beatmakers et les gens de STIKSTOF, Zwangere Guy n’aurait par exemple jamais été possible. Le succès vient aussi de ceux qui vous l’accordent. » Est-ce une sensation étrange de se dire du jour au lendemain « M…, je suis une star » ? « Pouah, une star, je déteste ce mot ! Le sentiment est bien une sorte d’euphorie, qui n’est comparable à rien d’autre. Pas avec le sexe, ni avec le fait d’être stoned, pas non plus avec le fait d’être sous l’emprise de la boisson ou de la drogue. C’est quelque chose… (il cherche ses mots) de super-beau. Le mix de l’énergie du public et de l’adrénaline qui file à Ph. D.R. toute vitesse dans votre sang est la meilleure dope qui soit. » Le succès va de pair avec la richesse matérielle. Avez-vous le sentiment que le succès vous a changé ? « Eh bien, le disque aborde aussi un peu le sujet. J’ai peur de perdre des gens dans le succès. Je crois très fort en ‘Mo’money, mo’problems’, pour le dire à la manière de Biggie. Heureusement, je gère très bien mon argent. À 13 ans, j’ai commencé à gagner 1.600 euros par mois chez un boulanger et ma mère m’a immédiatement conseillé d’en mettre de côté la moitié. Je ne suis pas non plus hyperfocalisé sur les choses matérielles. Je trouve par contre important de pouvoir faire ce que je veux. Bien manger, acheter les vêtements que je veux, surtout voyager. J’ai aussi récemment acheté une maison. » Dans « Grijze Zone », vous dites faire partie de la problématique parce que vous mangez trop de poisson et de viande et que vous voyagez en avion dans le monde entier. Le changement climatique vous préoccupe-t-il ? « J’en suis conscient, mais je n’ai pas l’impression que je puisse beaucoup y remédier tout seul dans mon coin. » Peut-être pouvez-vous quand même bien faire la différence sur ce point auprès de vos fans. « Peut-être, mais je ne vais pas devenir pour autant un rappeur végan, hein. (en riant) ‘Mangeons du sorgho, faisons du vélo’. Non, je suis aussi le fils d’un boucher, il ne faut pas l’oublier. » Autre actualité brûlante en politique, l’interminable formation du gouvernement. Comme vous êtes un « belgiciste » convaincu, cela doit vous irriter. « Je pense que quasi tous les partis devraient avoir honte. Le PS, la N- VA, le CD&V, l’Open Vld, ils ont tous une attitude scandaleuse. Nous ne devons pas non plus oublier ce qui se passe dans le secteur culturel. Jambon (il prononce le nom à la française) n’est pas la seule brebis galeuse, pour rester poli, le CD&V et l’Open Vld sont aussi là derrière. » Voyez-vous une alternative au système actuel ? « Tous au rebut. (en riant) Non, je n’ai pas d’alternative. C’est aussi la raison pour laquelle je fais de la musique. La musique est mon arme. » Vous a-t-on déjà demandé de figurer sur une liste électorale ? « On m’a déjà posé cette question, oui. Et la réponse a été résolument ‘Fuck you‘ ! Je ne participe pas à ça, les gars. » Vous avez encore de bonnes résolutions pour 2020 ? « Faire la meilleure prestation live de tous les temps et perdre cinq kilos. » (en riant) Et que souhaitez-vous aux autres ? « Une bonne santé. Même aux gens que je n’aime pas. » Aaron Verbrugghe « BRUTAAL » est sorti chez Universal Music. Zwangere Guy sera en concert (déjà à guichets fermés) les 29 et 30 avril et le 1er mai à l’Ancienne Belgique. Ph. D.R.
metrotime.be VENDREDI 3/1/2020 CULTURE 11 KRISTEN STEWART EST LA PUNK REBELLE DANS LE NOUVEAU ‘CHARLIE’S ANGELS’« Nous prenons des risques avec ce film » Le monde entier connaît Kristen Stewart en tant que Bella des films ‘Twilight’, mais l’actrice a bien plus de flèches à son arc. Après une riche carrière, souvent dans des productions plus modestes, elle ajoute avec la comédie d’action ‘Charlie’s Angels’un nouveau blockbuster à son CV. Et elle y prend beaucoup de plaisir ! Kristen Stewart  : « Nous nous sommes énormément amusées sur le tournage de ‘Charlie’s Angels’. Liz (Elizabeth Banks, qui a réalisé et coécrit le film et qui y joue aussi un rôle important,ndlr) est une femme très drôle. C’était son idée de donner un nouveau souffle à la série. Je n’avais encore jamais travaillé avec elle auparavant, mais je l’ai toujours admirée. Nous sommes des personnalités très différentes. Elle peut faire une blague à partir de n’importe quoi, alors que je suis plutôt sérieuse. Cela a été un choc qu’elle me demande de jouer dans le film, qu’elle voie en moi un côté joueur et veuille donner libre cours à ce côté. Personne ne l’avait jamais essayé. » Quelle est la différence entre ce ‘Charlie’s Angels’et les versions précédentes ? « C’est à la fois une farce stupide et idiote, et un film très agréable et bien intentionné qui est bien ancré dans la réalité. Nous prenons des risques. Liz a examiné à la loupe l’histoire de ‘Charlie’s Angels’, avec laquelle nous avons grandi, et elle en a raboté le côté superhéros. Elle a fait en sorte que ces jeunes femmes soient à la fois reconnaissables, accessibles et inspirantes. Dans sa version, il existe un réseau mondial de femmes que rien ne peut arrêter. Ce ne sont pas des créatures surhumaines, capables de voler ou de faire du kung-fu en suspension dans les airs. Ce sont des is 8, III FAR MALINE La pharmacie en ligne poufie Begique XL'S MEDICAL filles intelligentes qui sont amies et qui travaillent ensemble. Et parfois, cela donne des situations très absurdes. » Qu’est-ce qui caractérise votre personnage, Sabina ? « Elle est la plus rusée de la bande. Je la vois comme une sœur aînée totalement irresponsable qui prend les autres sous sa protection. Sabina est prête à prendre une balle pour quelqu’un d’autre, mais elle a aussi constamment la tête dans les nuages. C’était amusant de faire l’idiote, tout simplement. » On ne vous voit pas souvent dans des comédies d’action. Y avez-vous pris goût avec ce film ? « Cela ne me dérangerait pas du tout de jouer des rôles un peu plus légers. Même si, personnellement, je préfère quand même les films sérieux. » &eirt,nesrtsetuitievs ce, anett, tfirl4t-efiS Mirialk &tut ▪ envie de perdre quelques kilos ? Le XL-S Medical Ultra 5, dont la capacité à lier les graisses est cliniquement prouvée, est là pour vous aider 1 ▪ A tous les adeptes d'une alimentation saine reprenez depuis les bases I Remplacez le beurre par le nu3 Huile de Coco Bio pour des plats plus sains. Le film reflète-t-il les changements dans l’industrie du cinéma depuis #timesup ? « C’est en tous les cas une époque passionnante pour être active dans cette industrie en tant que femme et pouvoir faire des films. Dans les années à venir, nous verrons beaucoup d’histoires qui ont été ignorées dans le passé. Je ne veux pas dire par là que toutes ces histoires seront racontées par des femmes. J’ai aussi vécu beaucoup de belles expériences avec des réalisateurs masculins. Nous avons maintenant la chance cependant de refléter de manière plus juste la façon dont les femmes voient le monde, et j’en suis très heureuse. » Vous avez commencé très jeune en tant qu’actrice. Vous rappelez-vous ce qui vous a amené devant la caméra ? « Enfant, j’étais très timide. Je ne me suis jamais sentie appelée à monter sur une scène et à raconter des histoires. Personne n’avait jamais pensé que je deviendrais actrice. Mais j’ai tout de même grandi dans le monde du cinéma. Ma mère était scripte et mon père assistant-réalisateur. J’ai donc beaucoup traîné sur les plateaux de tournage et je trouvais que c’était un endroit extrêmement cool. J’aurais fait n’importe quoi pour en faire partie, mais quand vous êtes un enfant, vos choix sont limités. La seule chose que vous pouvez faire, c’est devenir acteur. Je préférais faire ça que de devoir aller à l’école. » ▪ A la recherche d'une bonne dètox ? Laissez de côté les milkshakes et essayez plutôt le Forté Pharrna Detox 5 qui associe 5 plantes riches en actifs detoxitiants. MOVIES Ph. Sony Pictures Releasing Switzerland GmbH Vous avez 29 ans aujourd’hui. Vous sentez-vous très différente face à la caméra, comparé à il y a dix ans, par exemple, lorsque vous êtes devenue célèbre avec ‘Twilight’ ? « Avant, j’avais beaucoup d’angoisses et de soucis, aujourd’hui j’ai plus confiance en moi. Je sais que cela donnera quelque chose de bien si je fais mon travail et si je m’entoure des bons partenaires créatifs. Avant, je me mettais toujours moi-même sous pression en permanence. À chaque rôle, je me disais que celui-ci m’apporterait l’expérience et les connaissances dont j’avais besoin. Maintenant j’arrive à prendre un peu plus de distances et à ne pas me torturer tout le temps. Je pense que je vivrai plus longtemps aussi de cette manière. Tant de stress n’est pas bon pour la santé. » Tenez vos résolutions ! Commandez et profitez de réductions sur e farmaline.be Ruben Nollet V @rubennollet



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :