Métro Belgique n°4144 18 déc 2019
Métro Belgique n°4144 18 déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4144 de 18 déc 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (259 x 365) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : circulation perturbée sur le rail.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Mercredi 18 décembre 2019 metro 2 NEWS Editeur  : n.v. Mass Transit Media Galerie Ravenstein 4 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur général  : Monique Raaffels mraaffels@metromedia.be Belga/V. Lefour Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be Un pacte pour la Belgique Dix partis politiques (Groen, Ecolo, Open Vld, MR, PTB, PVDA, sp.a, PS, cdH, CD&V) ont adhéré hier au « Pacte pour la Belgique », une initiative de l’asblBplus, qui plaide pour « une Belgique fédérale et renouvelée ». Ce Pacte contient huit principes importants qui devraient servir de point de départ à toute réforme future de l’État. « Le PS et la N-VA, ce n’est pas possible » BRUXELLES « Le PS et la N-VA, ce n’est pas possible », a affirmé hier matin, sur la RTBF, Rudy Demotte, le président du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et ancien préformateur aux côtés de Geert Bourgeois (N-VA). « Ce n’est pas une voie ; ce n’est pas une option », a-t-il martelé, confirmant des propos déjà tenus dans SudPresse. « Ne perdons plus de temps à discuter de ce qui n’est pas possible pour nous. Il y a un choix à faire  : ou le PS, ou la N-VA », a-t-il affirmé. « On est en train de faire croire qu’une coalition avec la N- VA est possible. C’est un mensonge. Ce n’est pas une option », a poursuivi Rudy Demotte. Pour autant, le PS « veut discuter de manière sérieuse et le fait toujours autour d’une table ». « Mais ce n’est pas parce qu’on parle avec des gens et qu’on essaie de comprendre leurs arguments, même si on n’est pas d’accord, qu’au bout du chemin, il y a une possibilité d’alliance », a-t-il ajouté. « L’OPEN VLD ET LE CD&V DÉTIENNENT LES CLÉS » L’ex-préformateur Geert Bourgeois (N-VA) est sorti de sa réserve suite aux propos Le secteur culturel flamand proteste devant le parlement Belga/V. Lefour BRUXELLES Le secteur culturel flamand prévoit de mener des actions devant le parlement flamand demain à Bruxelles, malgré la grève sur le rail. Les manifestants organiseront notamment une marche de protestation et un chœur afin de dénoncer les coupes budgétaires prévues par le gouvernement flamand. La question sera de déterminer si de nombreuses personnes pourront se rendre aux actions, étant donné la grève sur le rail menée par les syndicats socialistes et libéraux ce jour-là. « Nous tenons à exprimer notre solidarité vis-à-vis du personnel des chemins de fer, qui est touché depuis des années par une politique de coupes budgétaires. Cela montre une fois de plus à quel point le mécontentement se fait largement ressentir », ont réagi Sarah Scheepers de la campagne VuurWerk et Kobe Matthys de State of the Arts, la plateforme des artistes. « Manifestons ensemble pour une politique qui investit dans le secteur sans but lucratif, car c’est là que réside réellement l’avantage social. » Metro’s content room  : Xavier Vuylsteke de Laps (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Pierre Jacobs, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Camille Goret, Aaron Verbrugghe, Laura Sengler, Janne Vandevelde, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck, Quentin Soenens, Nina van den Broek Lay-out  : Alessandra Di Palma, Sarah Tilley, Afrodite Trevlopoulos (Art Director) Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri@metromedia.be Belga/B. Doppagne de celui avec qui il avait travaillé en tandem en octobre dernier. « Les clés sont aujourd’hui entre les mains de l’Open Vld et du CD&V », a-til ainsi dit dans l’émission De Ochtend sur Radio 1. « Les informateurs ont pour mission d’examiner les deux options  : un arc-en-ciel ou une bourguignonne avec la N-VA. BRUXELLES Environ un tiers des trains circulera demain lors de la grève sur le rail, dont la moitié des trains IC et un tiers des trains L et S, annonçait hier la SNCB, qui a élaboré un plan de transport alternatif. Ph. Unsplash Marketing  : Tél. (02) 227 93 79 metromarketing@metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites Les aides familiales changent de statut La ministre wallonne de l’Emploi, Christie Morreale (PS) a confirmé la date du 1er avril pour le passage des aides familiales et gardes à domicile du statut d’ouvrier à celui d’employé. Ce passage au statut d’employé permettra notamment de revaloriser les salaires et de garantir une meilleure couverture salariale en cas de maladie. Il faut les laisser faire leur travail », a souligné Geert Bourgeois. « Nous avons un accord de gouvernement solide en Flandre mais il ne pourra pas être réalisé s’il n’est pas porté au niveau fédéral », a-t-il poursuivi en pointant « l’évidence d’un front flamand » et la nécessité que l’aventure de la Suédoise se poursuive au sein du prochain gouvernement. APPEL AU RESPECT Du côté de l’Open Vld, c’est Vincent Van Quickenborne (Open Vld) qui a vivement réagi sur Twitter. « Aucun respect pour les informateurs Joachim Coens et Georges- Louis Bouchez. Si le PS pense ainsi pouvoir forcer un gouvernement fédéral  : think again. It won’t happen (Repensez-y. Ça n’arrivera pas,ndlr) », a-t-il écrit. Au CD&V, enfin, Hendrik Bogaert a lui aussi appelé au respect pour les informateurs qui « doivent pouvoir accomplir leur mission ». Un train sur trois sur le rail L’entreprise a donné dans ce cadre priorité aux trains IC circulant entre les grandes villes. La moitié de ces trains rouleront donc malgré la grève. Un tiers des trains L et des trains S (offre suburbaine) circuleront également. La plupart des trains P (qui roulent exclusivement pendant les heures de pointe du matin et du soir) ne circuleront par contre pas et une série de plus petites gares seront peu voire pas desservies, prévient la SNCB. Pour planifier leur trajet pendant cette journée de grève, les voyageurs sont invités à consulter le planificateur de voyages sur l’application ou sur le site internet de l’entreprise ferroviaire dès demain matin. Il leur est aussi recommandé d’acheter leur Manifestation sur la question du chômage BRUXELLES Plus de 150 personnes ont manifesté hier matin, devant la gare centrale, pour réclamer l’individualisation des droits pour le chômage et la fin du statut de cohabitant. Les manifestants ont fabriqué une maison à partir d’une tonnelle et de bâches avec, sur chaque façade, des problématiques générées par ce statut. Le montant minimal pour le chômage en tant que personne isolée s’élève à 1.077 € par mois mais ce revenu tombe à 561 € par mois pour les cohabitants. Une chute brutale qui incite à vivre séparément. La suppression du statut cohabitant pourrait donc libérer une part notable des logements, estime le Réseau wallon de lutte contre la pauvreté (RWLP). titre de transport à l’avance, le mouvement de grève pouvant toucher certains guichets. Pour plus d’informations quant à l’impact de la grève sur le trafic international, les voyageurs sont invités à consulter le site www.sncbinternational.be. E.r.  : M. Raaffels, Galerie Ravenstein 4, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be AFP/D. Meyer Belga/P-H Verlooy
AFP/D. Pallages metro I Mercredi 18décembre 2019 3 « Il faut accompagner les enfants asthmatiques » BRUXELLES L’asthme est fréquent chez les jeunes enfants et près d’un quart des petits âgés de deux à six ans prend au moins un médicament contre cette inflammation chronique des voies respiratoires. C’est ce qu’il ressort d’une étude menée par les Mutualités libres. L’étude, réalisée auprès d’enfants et d’adolescents âgés de 2 à 18 ans, préconise un meilleur accompagnement et une prévention plus efficace de la maladie. Les Mutualités libres expliquent que davantage d’enfants de deux à six ans consomment des médicaments contre l’asthme que d’adolescents en raison de la difficulté de diagnostiquer la maladie. En effet, il faut attendre l’âge de six ans pour être soumis à un test respiratoire fonctionnel et confirmer le diagnostic de la maladie. Avant cet âge, les médecins doivent se baser sur les symptômes (respiration sifflante, essoufflement, toux…) et les antécédents familiaux (allergies, asthme). LES ENFANTS PLUS VULNÉRABLES L’asthme a un impact physique, émotionnel et social sur la vie des enfants. La maladie se manifeste souvent sous forme de crises, ce qui rend les jeunes qui en souffrent plus susceptibles (30,3%) de se retrouver aux urgences. Ils sont également confrontés à deux fois plus de risques de passer la nuit à l’hôpital. Les Mutualités libres recommandent donc de réduire la norme standard sur les particules fines à dix microgrammes par mètre cube et par an, « afin Nous cherchons des actions solidaires à réaliser avec des volontaires de nous rapprocher de la recommandation de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ». La législation européenne impose actuellement que la concentration moyenne annuelle en particules fines ne dépasse pas les 25 μg/m 3. La teneur en oxyde d’azote dans l’air doit également baisser, tandis qu’un environnement nonfumeur est particulièrement important pour préserver les voies respiratoires des enfants. Enfin, enfants et parents doivent être correctement informés par les pédiatres, généralistes ou les pharmaciens sur l’usage adéquat des médicaments contre l’asthme, des inhalateurs et des nébuliseurs. « De nombreux patients ne prennent pas correctement leur traitement », souligne Wies Kestens, des Mutualités libres. Trouvez des bénévoles grâce à la plateforme de matching intelligente de Give a Day. Nous voulons qu’un demi-million de Belges fasse du volontariat au cours des 5 prochaines années. Publiez donc rapidement toutes vos annonces sur www.giveaday.be et mettez votre association à l’honneur. Nous recherchons 10.000 projets pour 2020 ! La proposition IVG en deuxième lecture BRUXELLES La proposition de loi élargissant les conditions de l’avortement sera examinée vendredi en deuxième lecture en Commission de la Justice à la Chambre. Une majorité PS, Ecolo, Groen, PTB et sp.a a voté hier en faveur d’une convocation de la commission en fin de semaine. La N-VA, le VB et le CD&V ont voté contre, tandis que l’Open Vld s’est abstenu. Aucun représentant du MR n’était présent au moment du vote. Les articles de cette proposition avaient été approuvés le 27 novembre mais le CD&V a demandé une deuxième lecture, retardant de la sorte le vote sur l’ensemble du texte. Cette deuxième lecture devait initialement avoir lieu ce mercredi, mais un problème informatique a eu pour effet de retarder non la publication du rapport des travaux en tant que tel mais du texte adopté. « Ce dossier est important, nous devons avancer. Le parlement n’est pas en affaires courantes, il travaille et peut continuer à travailler », a souligné la députée Eliane Tillieux (PS). EN BREF En matière d’égalité des sexes, la Belgique a amélioré sa position dans le classement annuel du Global Gap Index du Forum économique mondial. Par rapport à 2018, la Belgique a gagné cinq places et occupe le 27 e rang mondial. La fréquence sur les lignes 1 et 5 du métro bruxellois passera de 2 minutes 30 secondes à 2 minutes à partir de 2023, lorsque les nouveaux métros arriveront. Il y aura, pour les lignes 1 et 5, 22 nouvelles voitures de métro, un nouveau système de Delphine Bossuyt% I Si un référendum sur l’avenir de la Belgique était organisé (40% des Belges y sont favorables), 37% des Flamands voteraient pour la scission du pays. Une option partagée par seulement 17% des Bruxellois et 14% des Wallons. Au total, 28% des Belges se prononceraient en faveur de la scission du Royaume, 12% ne voteraient pas et 60% s’y opposeraient, ressortait-il du Baromètre Ipsos Le Soir/RTL Infos dont un nouveau volet était publié hier. « En tant qu’organisatrice de divers événements, une plateforme comme Giveaday est un cadeau du ciel, trouver des bénévoles est beaucoup plus vite. Votre association deviendra-t-elle l’une des 1.000 partenaires ? Contactez mathieu@giveaday.be ou visite www.giveaday.be NEWS 3 Belga/A. Gevaert signalisation et un nouveau dépôt à la station Erasme.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :