Métro Belgique n°4141 13 déc 2019
Métro Belgique n°4141 13 déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4141 de 13 déc 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (265 x 370) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 8,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'action choc de Greenpeace.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
2 Vendredi 13 décembre 2019 metro La FGTB rêve d’une hausse des salaires pour Noël BRUXELLES La campagne de la FGTB « Fight for 14 €  », pour une augmentation du salaire brut minimum à 14 € de l’heure (soit 2.300 € /mois), s’est déclinée hier en un débat à la Maison des parlementaires. « Notre pétition a déjà récolté 70.000 signatures. Cela nous renforce dans la légitimité de notre revendication », commente Nicolas Depret, porte-parole. En Belgique, rappelle la FGTB, « 6% des travailleurs survivent avec moins de 1.091 € nets par mois », ce qui représente 250.000 travailleurs en situation de pauvreté. Le syndicat veut faire tomber les « contre-vérités » liées à sa revendication. « Dire que cela mettrait à mal l’économie est un fantasme. Au contraire, un salaire minimum de 14 € /heure doperait la consommation intérieure et relancerait la machine économique ». Il faut tout d’abord revoir la loi de 96, pour pouvoir négocier librement, plaide la FGTB, qui réclame également que le politique applique intégralement l’ensemble des accords des partenaires sociaux. Enfin, une prise de conscience du monde politique est nécessaire, tout comme un plan interfédéral de lutte contre la pauvreté, détaille le syndicat. Outre le politique, ce dernier s’adresse aux employeurs avec ce message  : « revenez autour de la table ! » « UNE BOUFFÉE D’OXYGÈNE » En attendant, il revendique, dès janvier déjà, une hausse de 3,5% du salaire minimum, pour offrir aux Belges « une bouffée d’oxygène ». Le salaire minimum est actuellement fixé à 9,65 € /h, soit 1.340 € nets par mois. Ce qui, selon la FGTB, est insuffisant pour faire face aux dépenses de la vie courante. « Est-il logique de devoir faire un choix entre se soigner et pouvoir manger ? » Deux propositions de loi, du PS et du PTB, visant un salaire horaire minimum de 14 € sont actuellement à l’étude en commission de la Les primes syndicales en question BRUXELLES Le député fédéral Vincent Van Quickenborne (Open Vld) plaidait hier pour une suppression de l’avantage fiscal sur les primes syndicales. D’après lui, une telle mesure pourrait rapporter 86,5 millions € aux caisses de l’État. « Ces recettes seraient plus que bienvenues, dès lors que le Comité de monitoring estime que le gouvernement fédéral devra trouver 11,8 milliards d’ici 2024 pour équilibrer le budget », affirme le libéral flamand dans une proposition de loi. Les travailleurs syndiqués paient tous les mois une cotisation à leur syndicat. En cas de grève, ils ont droit à une indemnisation. Mais, dans de nombreux secteurs, cette cotisation peut être partiellement récupérée. Les entreprises remboursent Editeur  : n.v. Mass Transit Media Galerie Ravenstein 4 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur général  : Monique Raaffels mraaffels@metromedia.be Belga/C. Heymans Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be 2 NEWS Le dépannage via le 101 À partir d’aujourd’hui, les usagers de véhicules légers qui tombent en panne le long des autoroutes ou voies assimilées en Wallonie devront former un seul numéro pour qu’un dépanneur agréé leur vienne en aide  : le 101. Cet outil informatique permet de confier rapidement la mission à une entreprise de dépannage. Ph. Unsplash en effet une partie de ces cotisations en accordant ce que l’on appelle une prime syndicale. En 2018, le gouvernement fédéral a relevé le plafond de cette prime de 135 à 145 € . Bien qu’elles soient en principe imposables, aucun impôt n’est perçu dans la pratique sur ces primes syndicales. Metro’s content room  : Xavier Vuylsteke de Laps (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Pierre Jacobs, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Camille Goret, Aaron Verbrugghe, Laura Sengler, Janne Vandevelde, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck, Quentin Soenens, Nina van den Broek Chambre. Les avis des partenaires sociaux, du Conseil National du Travail et du Conseil central de l’Économie sont attendus. BRUXELLES Le gouvernement fédéral fera probablement appel de la décision du juge des référés de Bruxelles lui ordonnant de fournir une assistance consulaire et des documents administratifs, de voyage et d’identité à dix enfants de Belges partis combattre en Syrie, afin de leur permettre de rentrer en Belgique. « Nous avons l’habitude d’aller en appel contre ce type de décisions », a indiqué hier matin le ministre de la Justice, Koen Geens (photo), sur Radio 1. L’affaire en question concerne les enfants de Nadia Baghouri, Adel Mezroui, Jessie Van Eetvelde et Sabah Hammani. Une astreinte de 5.000 € est prévue par jour et par enfant en cas de retard dans l’exécution de Salaire minimum, ça chauffe% annemp Juirmulutim antes La FMI veut le regonfler de 15% s࣠ap ta ; 4uoba'01 131,041 el cyo Belga/O. Delarouzée « LA FEB N’EST PAS LA BIBLE » « Il faut une initiative politique », a plaidé hier matin le député fédéral PS Marc Goblet. « La FEB n’est pas la Bible, ils ne détiennent pas la vérité économique. Les patrons ont été bien servis pendant cinq ans, il est temps que l’on se préoccupe des travailleurs. » Appel probable sur le rapatriement des dix enfants Lay-out  : Alessandra Di Palma, Sarah Tilley, Afrodite Trevlopoulos (Art Director) Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri @metromedia.be Belga/B. Fahy Belga/N. Maeterlinck la décision. Les mineurs d’âge doivent être rapatriés dans les six semaines et aucun montant maximal d’astreinte n’a été fixé. Ces femmes et ces enfants séjournent dans le camp de réfugiés d’Al-Hol, en dehors de la zone actuellement occupée par les Turcs en Syrie. Marketing  : Tél. (02) 227 93 79 metromarketing @metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites Deux monuments bruxellois classés Le gouvernement bruxellois a décidé hier de classer le Pavillon chinois et la Tour japonaise qui « occupent une place de choix dans le patrimoine » a commenté le secrétaire d’État en charge du patrimoine, Pascal Smet. Le Pavillon chinois et la Tour japonaise ont été réalisés à la demande du roi Léopold II entre 1901 et 1905. Le taux de redoublement inquiète BRUXELLES Les taux de redoublement dans les enseignements primaire et secondaire restent relativement stables depuis plusieurs années en Fédération Wallonie- Bruxelles mais constituent encore un objet de préoccupation important, selon les indicateurs de l’enseignement 2019 présentés hier. La ministre de l’Éducation Caroline Désir (PS) souhaite diminuer le recours au redoublement, « inefficace sur le plan pédagogique », à l’aide du Pacte pour un Enseignement d’excellence et de l’accompagnement personnalisé des élèves. Selon ces indicateurs de l’enseignement, le taux de redoublement atteignait 3% dans le primaire et 12,1% dans le secondaire et varie fortement selon les années d’étude. EN BREF I Belga/N. Maeterlinck Le syndicat socialiste, la CGSP Cheminots, a confirmé hier la tenue d’une grève sur le rail belge entre le 18 décembre à 22h et le lendemain à la même heure. Avec son homologue libéral, le SLFP, il avait déposé un préavis de grève mardi, auquel s’était également associé le syndicat indépendant des cheminots (SIC). Hier midi, le conseil d’administration de la Socofe a décidé de renoncer au recours qu’il avait introduit devant la Cour constitutionnelle contre le décret gouvernance adopté par le parlement wallon afin d’empêcher les dérapages de gouvernance constatés dans l’affaire Nethys. E.r.  : M. Raaffels, Galerie Ravenstein 4, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be Mig
metro Vendredi 13décembre 2019 NEWS 3 Début du procès pour l’explosion à Liège LIÈGE Le tribunal correctionnel de Liège a entamé hier le procès relatif à l’explosion de la rue Léopold, survenue la nuit du 26 au 27 janvier 2010 à Liège. La première audience a été consacrée à l’établissement d’un calendrier de procédure. Les débats au fond débuteront le 4 mai et s’étaleront sur quatre journées, sous réserve de l’issue d’un recours introduit par le principal prévenu devant la cour de cassation. Une violente explosion était survenue la nuit du 26 au 27 janvier 2010 vers 1h45 au sein d’un immeuble d’habitation situé au numéro 18 de la rue Léopold à Liège. L’explosion avait provoqué l’effondrement de l’immeuble et l’effondrement partiel de l’immeuble voisin situé au numéro 20 durant les opérations de secours. Parmi les décombres des immeubles, les corps de 14 personnes avaient été découverts. La catastrophe avait aussi fait 19 blessés. Quatre prévenus ont été renvoyés devant le tribunal correctionnel de Liège pour répondre d’une prévention liée à l’homicide involontaire. Belga/M. Krakowski Proximus lancera la publicité ciblée en 2020 BRUXELLES Proximus a signé un accord avec la RMB (Régie Média Belge) afin d’implémenter la publicité ciblée à la télévision. À partir du premier trimestre de 2020, RMB, régie publicitaire de la RTBF notamment, utilisera la plateforme de Proximus afin de lancer des campagnes publicitaires ciblées. L’accord permet à la RMB d’utiliser une plateforme mise à disposition par Proximus pour programmer, lancer et gérer des campagnes télévisées ciblées et assurer leur reporting. Ce service est disponible via tous les écrans (TV, PC, smartphone…), en direct comme en différé. Cet accord a été conclu après une période de tests. La publicité ciblée ou adressée permet de diffuser de la publicité correspondant au profil et besoins d’un ménage. Belga/N. Maeterlinck Le personnel pénitentiaire Une centaine de militants de la CSC se sont rassemblés à 10h30 face au SPF Justice pour exprimer leur mécontentement. Une délégation a finalement été reçue vers midi pour un bref entretien avec le ministre. M. Geens a défendu le bilan de sa mandature. « Je me suis battu bec et ongles pour vous », a-t-il affirmé, revenant sur quelques avancées, comme l’engagement ces dernières années de 500 gardiens pénitentiaires, des investissements effectués dans les prisons ou encore la défense du statut du personnel pénitentiaire. « Je ne peux pas faire de miracle, nous sommes déjà allés très loin », a-t- mécontent préoccupe BRUXELLES Environ 800 académiciens, médecins, experts en soins de santé et clients de titres-services ont signé une pétition pour demander des conditions de travail plus saines pour les plus de 140.000 aides ménagères du pays. Les initiateurs appellent dans une lettre ouverte à davantage d’ergonomie et à un meilleur suivi de la part des entreprises. « En tant que clients, nous sommes préoccupés par la santé de nos aides ménagères, mais souvent nous ne sommes pas suffisamment informés sur les risques et les lourdes conditions de travail », peut-on lire dans la Belga/L. Claessen lettre ouverte. Le mois dernier, les travailleurs du secteur ont fait grève pour ob- BRUXELLES Une délégation de l’ACV/il ajouté. CSC a été reçue hier par le ministre de tenir un meilleur salaire. Les la Justice Koen Geens (Cd&V), alors chiffres montrent que 72% que les syndicats chrétien et socialiste travaillent moins de 30 menaient une grève de 24 heures dans heures par semaine, parce les prisons. Ils dénonçaient l’absence que le travail est trop lourd, de progrès sur une série de problématiques, dont la surpopulation carcérale, mentalement. tant physiquement que la pénurie de personnel ou encore le manque d’infrastructures adéquates. à « ZÉRO POINTÉ » POUR LES SYNDICATS Le ministre de la Justice Koen Geens « n’a pas tenu ses engagements durant la législature », ont déploré la CGSP/ACOD et la CSC/ACV. Pour les syndicats, c’est un « zéro pointé ». Ils appellent le futur gouvernement à « ne pas répéter les erreurs du passé ». « Le ministre n’a pas voulu évaluer le protocole 351 (conclu en avril 2010 pour éviter les actions de grève en prison, NDLR.) », a rappelé Marc Jacobs, secrétaire fédéral CGSP Prisons. Ce dernier a encore cité l’exemple d’un protocole intervenu à l’issue d’une grève en 2016, qui visait à atteindre un cadre de 7.075 équivalents temps plein, l’engagement de psychologues, la réduction de la surpopulation à moins de 10.000 détenus, ainsi que l’amélioration des infrastructures. Alors que la CSC protestait à Bruxelles, des militants de la CGSP ont installé des piquets de grève dans les prisons de Bruges, Hasselt, Turnhout et Audenarde. Un pétillant cadeau pour vous remercier de faire vos achats de fin d’année chez Colruyt ! 1 bouteille de cava Gran Barón brut (d’une valeur de 6,59 € ) à l’achat de min. 75 € * XTRA * Valable du mercredi 11/12 au mardi 17/12/2019 inclus. Maximum 1 bouteille de Gran Barón brut 75 cl par appou carte Xtra. Vous recevez votre bouteille de cava Gran Barón à la caisse. Jusqu’à épuisement du stock. Notre savoir-faire se déguste avec sagesse colruyt Infos et conditions en magasin ou sur colruyt.be Avec La santé des aides ménagères à Belga/N. Quintelier meilleurs prix



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :