Métro Belgique n°4139 11 déc 2019
Métro Belgique n°4139 11 déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4139 de 11 déc 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (259 x 365) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : un Bankzy pour les SDF.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Mercredi 11 décembre 2019 metro 6 NEWS Rififi au Camp Nou Un précieux saphir adjugé La plateforme séparatiste catalane Tsunami Démocratique a annoncé un rassemblement « massif » autour du Camp Nou, le stade du FC Barcelone, le 18 décembre, juste avant le clasico entre ce club et le Real Madrid. Le groupe appelle à se rassembler à quatre endroits près du stade, ce qui pourrait entraîner un blocage des accès avant la rencontre. AFP/L. Gene AFP/D. Emmert Un homme tue six Lourdes peines pour des terroristes personnes dans un hôpital OSTRAVA Un homme a tué UNE « IMMENSE par balles six personnes TRAGÉDIE » hier matin dans un hôpital Pour Andrej Babis, il s’agit tchèque avant de prendre « d’une immense tragédie ». la fuite et de se suicider, a « C’est aussi une chose à laquelle nous ne sommes pas ha- annoncé la police. bitués dans notre pays », a-t-il Un homme de 42 ans a ouvert ajouté. « On m’a dit que les victimes étaient des gens qui at- AFP/O. Maltseva le feu hier dans une salle d’attente d’un hôpital d’Ostrava, tendaient au service de traumatologie, heureusement il dans l’est de la République Tchèque. « Quatre personnes n’y en avait pas autant que ont été tuées sur le coup et d’habitude », a-t-il dit. « Le tireur aurait tiré à bout portant, deux autres, blessées, sont malheureusement décédées visant la tête et le cou », a-t-il aussi », a déclaré le Premier poursuivi. « C’est une catastrophe, je ne comprends abso- ministre Andrej Babis à la télévision publique. Deux autres lument pas le motif de ce personnes ont également été jeune homme ». Le président blessées dans l’attaque, selon Milos Zeman a adressé un message de condoléances aux fa- la police. L’auteur des tirs, un « dangereux délinquant armé », a en- avec vous de tout coeur, je milles des victimes. « Je suis AFP/Czech Police suite pris la fuite en voiture pense à vous en cette heure membre de l’Union européenne. En mars dernier, un client d’un restaurant de la décédé. En février 2015, un avant d’être trouvé par la police. Il s’est alors tiré une balle porte-parole. patient d’un hôpital de Prague ville d’Uhersky Brod, dans le tragique », a-t-il écrit selon son dans la tête avant que la police Les fusillades sont rares en République Tchèque, pays de après une dispute dans une feu et tué hui personnes avant a tiré sur deux autres patients sud-est du pays, avait ouvert le passe à l’action, a indiqué cette dernière. 10,7 millions d’habitants, chambre. Un des hommes est de se suicider. La taxe sur les transactions EN BREF Le bras de fer continue en France relancée La calotte glaciaire du Groenland, deuxième plus BERLIN Un nouveau projet de taxe européenne sur les transactions financières a été transmis à neuf capitales par le gou- l’Antarctique, fond sept importante après celle de vernement allemand. Le ministre des Finances Olaf Scholz a fois plus vite que prévu, révèle une étude publiée soumis « une proposition finale » pour taxer à hauteur de 0,2% les achats d’actions d’entreprises dont la capitalisation dans la revue scientifique boursière dépasse un milliard d’euros, a expliqué le ministère. Dix pays (Allemagne, France, Belgique, Italie, Espagne, ces nouvelles données Nature. Selon les auteurs, Portugal, Grèce, Autriche, Slovaquie, Slovénie) font partie montrent que les pertes de d’une coopération renforcée sur le sujet et discutent depuis glace du Groenland des années, mais le projet est au point mort. Cette fois, le suivent le scénario du réchauffement climatique le gouvernement allemand espère une décision rapide sur le sujet, afin de pouvoir lancer au plus vite une procédure législative européenne. le Giec. plus pessimiste établi par Une « évolution négative » en Pologne et Hongrie AFP/D. Charlet PARIS Les opposants à une BRUXELLES Le commissaire européen à la Justice Didier Reynders a constaté ces dernières semaines « une évolution négative » tant en Pologne qu’en Hongrie concernant le respect de l’État de droit, a-t-il indiqué. Didier Reynders participait hier à un conseil des ministres des Affaires européennes, lors duquel la situation des deux pays était discutée. La Hongrie et la Pologne sont toutes deux visées par des procédures enclenchées par les instances européennes. L’Union européenne leur reproche des réformes judiciaires controversées, dont plusieurs ont été condamnées ces dernières semaines par la Cour de Justice de l’UE. Belga/D. Waem réforme des retraites manifestaient hier dans toute la France, déterminés à faire reculer le gouvernement qui présentera aujourd’hui ce projet controversé. Si la mobilisation restait forte dans les transports, les premiers rassemblements semblaient moins fournis que lors de la démonstration de force du 5 décembre. Le syndicat CGT dénombrait tout de même 885.000 manifestants en France. La grève se poursuivait également dans les transports Une bague chevalière sertie d’un saphir du Cachemire pesant 18 carats a été adjugée 1.110.000  € hors frais à Monaco, indique l’Hôtel des Ventes de Monte-Carlo. Entièrement pavée de diamants, cette bague doit sa valeur à la qualité et à la rareté de sa pierre précieuse, le saphir du Cachemire, très recherché par les collectionneurs. publics, fortement perturbés pour le sixième jour consécutif, tout comme une partie des écoles. Malgré ces mouvements, l’exécutif français n’entend pas faire marche arrière sur cette réforme, promesse de campagne du président Emmanuel Macron avant son élection en 2017, et semble même prêt au bras de fer. « Chacun autour de la table sait ce qu’est une réforme indispensable à son pays » et ce que la mener « implique », a plaidé le président français. s I, 131,1) 40.. I Alk e. SAINT-PÉTERSBOURG Onze personnes ont été condamnées en Russie à des peines allant de la perpétuité à 19 ans de prison pour leur rôle dans un attentat à Saint- Pétersbourg en 2017. Cette attaque à la bombe dans une rame du métro, qui se trouvait alors entre deux stations du centre de l’ancienne capitale impériale, avait fait 15 morts et près de 70 blessés. L’attentat avait été revendiqué par un groupe peu connu lié à Al-Qaïda, le « Bataillon de l’imam Chamil », selon un centre américain de surveillance. Le nouveau président du Conseil européen, Charles Michel, proposera aux chefs d’État et de gouvernement réunis ces jeudi et vendredi en sommet à Bruxelles une nouvelle méthode de travail, fondée sur davantage de préparation et de stratégie ainsi que sur davantage de vérification des mesures décidées, a-t-il annoncé. Le Bangladesh a commencé à ériger une clôture de barbelés autour des gigantesques camps de réfugiés rohingyas, malgré les protestations de la communauté et des défenseurs des droits humains. La construction de cette clôture transformerait selon eux les camps de réfugiés en « prisons à ciel ouvert ».
metro Mercredi 11décembre 2019 NEWS 7 Un avion disparu au Chili La CEDH tance la Turquie AFP/Nasa SANTIAGO Un avion militaire chilien a disparu des radars alors qu’il survolait l’océan austral, en direction d’une base du Chili en Antarctique, a annoncé l’armée de l’Air. L’appareil survolait le passage de Drake, bras de mer qui sépare l’extrémité sud de l’Amérique latine et l’Antarctique et qui est considéré comme redoutable par les marins. Quelque 38 personnes avaient pris place à bord de l’appareil  : 17 membres d’équipage et 21 passagers. Ils devaient effectuer des « tâches de soutien logistique » et notamment réviser un oléoduc flottant alimentant en carburant la base antarctique, la plus importante du Chili. L’armée de l’Air a annoncé qu’une opération de secours impliquant des avions et des navires de la Marine chilienne avait été lancée. ANKARA La Cour européenne des droits de l’Homme exige de la Turquie la « libération immédiate » de l’homme d’affaires et philanthrope Osman Kavala. « Il est établi au-delà de (tout) doute raisonnable que les mesures » prises à son encontre visaient à « réduire Osman Kavala au silence », a jugé la CEDH. Osman Kavala, rappelle-t-elle, « a contribué à la création de nombreuses organisations non gouvernementales qui œuvrent à la promotion ou à la protection des droits de l’homme ». Incarcéré depuis deux ans, Osman Kavala est accusé de « tentative de renversement du gouvernement » pour avoir soutenu un mouvement de contestation antigouvernementale en 2013. Il est devenu le symbole de la répression orchestrée contre la société civile en Turquie. AFP/O. Kose Deux chefs d’accusation retenus contre Trump WASHINGTON Les démocrates ont retenu deux chefs d’accusation contre Donald Trump dans son enquête en destitution  : l’abus de pouvoir et l’entrave à la bonne marche du Congrès. Hier, les parlementaires démocrates américains ont divulgué les chefs d’accusation qu’ils retiennent contre Donald Trump dans la procédure de destitution qui vise le président des États-Unis  : abus de pouvoir et entrave à la bonne marche du Congrès. Lorsque ces chefs seront adoptés en séance plénière, sans doute la semaine prochaine, à la Chambre des représentants où les démocrates sont majoritaires, Donald Trump deviendra le troisième président de l’histoire à être mis en accusation au Congrès américain. « Aujourd’hui, au nom de la Constitution et de notre pays, la commission judiciaire de la Chambre introduit deux articles de mise en accusation contre le président des États- Unis, Donald Trump, pour crimes et délits majeurs », a annoncé le chef démocrate de la commission judiciaire, Jerry Nadler, en citant les chefs d’abus de pouvoir et d’entrave à la bonne marche du Congrès. À Hong Kong, Carrie Lam refuse toute concession UNE « MASCARADE » POUR TRUMP Donald Trump martèle qu’il n’a rien fait de mal et dénonce une « mascarade » montée par les démocrates parce qu’ils sont incapables, selon lui, de le battre dans les urnes. « Mettre en accusation un président qui a prouvé à travers ses résultats, y compris en générant sans doute la plus solide économie de l’histoire de ce pays, avoir l’une des présidences les plus fructueuses de l’histoire et, plus important, qui n’a RIEN fait de mal, est de la pure folie politique », a AFP/N. Asfouri HONG KONG La cheffe de l’exécutif hongkongais Carrie Lam a exclu d’accorder toute nouvelle concession au mouvement pro-démocratie. Le mouvement, qui est entré dans son sixième mois de mobilisation, est né d’un projet de loi qui visait à autoriser les extraditions vers la Chine. Il a depuis été enterré mais les manifestants ont élargi leurs revendications. Dimanche, une immense foule a défilé de manière pacifique dans les rues de Hong Kong. Carrie Lam a refusé d’accéder aux demandes des manifestants et d’aller plus loin que le retrait du projet de loi sur les extraditions. Elle refuse notamment d’amnistier des personnes arrêtées (plus de 6.000, dont 40% d’étudiants), ce qui serait contraire à l’esprit de l’État de droit. « Comment pouvons-nous ignorer complètement l’État de droit pour répondre aux revendications ? Nous n’avons donc aucun moyen d’y répondre mais nous sommes toujours prêts à examiner les problèmes sociaux que reflète cet incident », a-t-elle ajouté. Si depuis trois semaines un calme relatif est revenu, le spectre d’un regain de violence demeure. tweeté Donald Trump avant cette annonce. Les démocrates ont ouvert une procédure de destitution contre Donald Trump après avoir appris qu’il avait demandé à l’Ukraine d’enquêter sur Joe Biden, bien placé pour l’affronter lors de la présidentielle de 2020. Les démocrates lui reprochent également d’avoir refusé de collaborer à leur enquête, ce qui alimente le chef d’entrave à la bonne marche du Congrès. Jugeant l’enquête en destitution « inconstitutionnelle », la Maison Blanche a en effet intimé à plusieurs conseillers du président de ne pas se plier aux injonctions à comparaître et de ne pas transmettre de documents à la Chambre. Étant donné l’état des forces dans cette enceinte, Donald Trump est quasiment assuré d’être mis en accusation, « impeachment » en anglais, sans doute avant Noël. Toutefois, il devrait échapper à une destitution. Les républicains restent en effet majoritaires à la chambre haute et il paraît extrêmement improbable que 20 membres du parti lâchent le président. PALAIS 12 CLUB BRUSSELS EXPO AFP/B. Smialowski VENDREDI 8 MAI2020 TICKETS : GREENHOUSETALENT.BE TICKETS : GREENHOUSETALENERE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :