Métro Belgique n°4139 11 déc 2019
Métro Belgique n°4139 11 déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4139 de 11 déc 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (259 x 365) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : un Bankzy pour les SDF.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Mercredi 11 décembre 2019 metro 4 NEWS Un record de plaintes contre des policiers BRUXELLES Le Comité P, en charge du contrôle des forces de police, a reçu en 2018 un nombre record de plaintes à l’encontre de policiers, ressort-il d’un bilan annuel. D’après les chiffres publiés par les services de police, 2.965 plaintes ont été adressées contre des policiers en 2018. Cela représente une hausse d’environ 8,5% par rapport à 2017. Le précédent record datait de 2013 (2.885 plaintes). Pour être précis, il s’agit du nombre de dossiers ouverts, il n’est pas tenu compte du jugement rendu par le Comité P.Dans 69,5% des cas, le Comité P conclut qu’« aucune faute » n’a été commise, dans 11,5% qu’il y en a bel et bien eus. Certaines affaires sont aussi clôturées car les corps de police concernés ont déjà pris leurs propres mesures, parce qu’elles sont prises en charge par la justice, parce que les preuves sont insuffisantes ou encore parce que le Comité P n’est pas compétent. Les types de plaintes les plus fréquentes concernent la façon « injuste, incomplète, négligente ou non pertinente » (14,5% des cas) dont la police a exercé sa mission. Dans 12,9%, la police s’est montrée partisane ou n’a pas traité les parties sur un pied d’égalité. Des témoignages d’intimidation, de manque de politesse, de non-présentation ou d’usage disproportionné de violence sont aussi rapportés. Le Comité P souligne qu’il s’agit ici de faits mentionnés comme ils sont ressentis par les citoyens qui les dénoncent. Dans son rapport annuel, le Comité P revient également sur quelques enquêtes concrètes même si elles n’ont pas fait l’objet de plaintes. Il souligne notamment qu’il n’existe encore aucun centre de traitement spécifique et bien situé où la police peut emmener les migrants. Ces derniers sont traités généralement correctement et humainement par les policiers qui collaborent de plus en plus avec l’Office des étrangers et les ONG, affirme-t-il également. La communication entre toutes ces instances est néanmoins encore à améliorer, selon le rapport. Il est également fait mention de la question des enquêtes médico-légales dans un environnement informatisé. Le soutien des unités de lutte Bruxelles défend la culture flamande BRUXELLES Sans aller jusqu’à compenser la mesure d’économie imposée par le gouvernement flamand au secteur culturel, la Ville de Bruxelles a décidé de débloquer 200.000  € pour soutenir les projets culturels émergeant sur son territoire. Elle ne diminuera pas son aide structurelle de 1 million  € au Théâtre Royal flamand. Elle renforcera enfin de 100.000  € Dans une lettre ouverte, 42 enseignants de la langue française de 14 hautes écoles et universités en Flandre tirent la sonnette d’alarme. « L’ensemble de la filière d’apprentissage du français est menacé et notre expertise, notre passion pour la langue, notre honneur professionnel comme professeur et notre responsabilité comme formateur nous obligent à nous défendre », martèlent-ils. Le manque de soutien des professeurs dans l’enseignement primaire pour poser les fondamentaux de l’apprentissage du français en Flandre est bien connu, affirment les professeurs. le montant de ses aides aux associations avec lesquelles elle est engagée par convention. « La Ville de Bruxelles considère la culture et son développement comme un vecteur important d’attractivité. Nous voulons continuer à défendre un projet inclusif et montrer au secteur qu’il compte pour nous », a commenté le bourgmestre Philippe Close (PS). ANVERS Des professeurs de français en Flandre alertent sur la menace qui pèse sur l’apprentissage de la langue au nord du pays. « Avec les récentes réformes, la charge de travail n’a fait qu’augmenter et beaucoup de collègues admettent qu’ils ont moins de temps et d’espace pour le français. » Mais l’apprentissage de la langue est aussi sous pression dans l’enseignement secondaire. « Les nouveaux objectifs de réussite pour le français dans le premier degré de l’enseignement secondaire étaient prometteurs », avancent les signataires. Mais les pouvoirs organisateurs ont réduit le nombre d’heures, avec trois heures par semaine au lieu de quatre ou six. Ils déplorent également le peu d’heures consacrées au français dans contre la criminalité informatique de la police fédérale n’est pas suffisant et il n’y a pas de vision et de stratégie intégrées, Belga/M. Anciaux de capacité en personnel, de gestion des connaissances et de ressources budgétaires et matérielles. La police fédérale et Le français sous pression en Flandre Belga/T. Roge le SPF Intérieur sont conscients des problèmes, assurent-ils, et prennent des initiatives pour améliorer la situation. Plus de 600 cas de cancers du col de l’utérus BRUXELLES Selon une étude réalisée par l’institut de santé publique Sciensano, 640 femmes en Belgique ont appris en 2018 qu’elles étaient atteintes d’un cancer du col utérin et 235 femmes sont décédées de la maladie. « Chez les jeunes femmes de 25 à 44 ans, il s’agit du quatrième cancer le plus important », explique Marc Arbyn du Centre du cancer de Sciensano. « La Belgique a besoin d’une approche intégrée pour le dépistage et pour la vaccination dans toutes les régions du pays », estime Marc Arbyn. « Ce n’est que de cette façon que la Belgique pourra réaliser les objectifs de l’OMS » qui ambitionne d’améliorer la prévention de ce cancer d’ici 2030 et d’en faire une maladie rare. AFP/F. Tanneau le deuxième degré du secondaire. D’après eux, l’afflux dans l’enseignement supérieur montre déjà une « évolution néfaste ». « Le niveau de langue des étudiants a fortement chuté. De telle sorte que les enseignants doivent se battre pour pouvoir encore traiter la matière nécessaire », estiment-ils. Les 42 signataires appellent dès lors à ce que le français soit enseigné au minimum quatre heures par semaine dans le premier degré de l’enseignement secondaire. Dans le deuxième degré, ils exigent un minimum de trois heures hebdomadaires.
metro 1 Mercredi 11décembre 2019 5 La Belgique reçoit un mauvais bulletin climatique BRUXELLES Les performances climatiques de la Belgique sont en dessous de la moyenne, selon un classement publié à l’occasion de la COP25. Les ONG regrettent un manque d’ambition et de cohérence dans la politique climatique du pays. Les ONG environnementales déplorent la « mauvaise performance » de la Belgique, qui est descendue de quatre marches cette année pour glisser à une « honteuse 35 e place » de l’indice de performance climatique, un classement publié à l’occasion de la COP25 à Madrid. Cet indice, établi depuis 2005 par Germanwatch, the NewClimate Institute et the Climate Action Network, repose sur la contribution de 350 experts énergétiques et climatiques, dont une bonne part sont Il fait irrespirable à Sydney membres d’ONG environnementales. L’outil se veut indépendant et analyse les politiques de 57 pays et de l’Union européenne, représentant plus de 90% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. LA BELGIQUE MAUVAISE ÉLÈVE La Belgique se voit attribuer une note « moyenne » pour ce qui concerne ses émissions de gaz à effet de serre et des notes carrément basses pour son utilisation des énergies renouvelables, son efficacité énergétique et sa politique liée au climat. La note générale du plat pays est « basse » et n’est pas en adéquation avec les objectifs de l’accord de Paris (contenir le réchauffement bien en deçà de 2 o C et si possible à 1,5 o C), selon les auteurs du classement. Dans une réaction, les ONG environnementales constatent que La Flandre risque une lourde facture Belga/T. Roge BRUXELLES Le gouvernement flamand a présenté lundi son plan climat pour 2030 mais il est déjà clair que ses objectifs climatiques de 2020 ne seront pas atteints. Les émissions de CO 2 doivent normalement être réduites, d’ici la fin de l’année prochaine, de 15,7% par rapport à 2005. Selon la ministre flamande de l’Énergie, Zuhal Demir, la Flandre échouera. Si la Belgique n’accomplit pas ses ambitions, l’Europe pourra lui infliger des amendes, répercutées sur les Régions. La Flandre peut encore éviter l’amende en achetant pour l’an prochain des droits d’émissions à des pays qui ont encore un budget CO 2 excédentaire. Il semble que la Flandre n’atteindra pas non plus ses objectifs d’énergie verte. Pour éviter les sanctions, le gouvernement pourra acheter des capacités à la Wallonie, qui produit davantage d’énergie renouvelable que prévu. La Flandre devra aussi acheter des droits à l’étranger pour compenser ce manque. SYDNEY Alors qu’un nouvel épisode de fumées dégagées par les feux de forêt gagnait Sydney hier, des mesures de qualité de l’air douze fois supérieures au seuil de dangerosité ont été enregistrées dans la première ville d’Australie. La journée d’hier avait été annoncée comme critique pour Sydney et sa périphérie sur la côte est de l’Australie, en raison des dégagements de fumée toxiques de feux de forêts, les plus proches à moins de 100 km de la ville, exacerbés par des températures élevées et des vents forts. Dès l’aube, la ville de 5 millions d’habitants a été recouverte d’un nouveau voile de fumée, plus épais encore que les épisodes précédents auxquels la métropole devient coutumière depuis le mois de novembre. la Belgique se classe pour la première fois parmi les pays à « mauvais » score climatique et se retrouve en deçà de la moyenne européenne et même de pays émergents comme la Chine (30 e place) ou l’Inde (9 e). Le WWF, Inter-Environnement Wallonie et Bond Beter Leefmilieu regrettent « le manque d’ambition et de cohérence entre nos différents niveaux de pouvoir pour prendre l’enjeu climatique à bras-le-corps ». « L’absence actuelle d’une politique climatique intégrée n’est pas étrangère au recul de notre pays dans le classement international. La faiblesse des progrès en matière de consommation d’énergie et de développement d’énergies renouvelables joue également un rôle important dans ce résultat. Enfin, les émissions ne baissent pas suffisamment », résume Julie Vandenberghe, du WWF. Les Sisters Bamboo Édition - Cazenove & William NOUVEAU TOME 14 DISPONIBLE AU RAYON BD Juré, Craché, menti ! DE BD VENDUES ! ON EST TROP DES STARS ! T'EXAGÈRES, MARINE, C'EST 4 MILLIONS ! BAMBOO ÉDITION NEWS 5 Belga/B. Doppagne VU SUR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :