Métro Belgique n°4138 10 déc 2019
Métro Belgique n°4138 10 déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4138 de 10 déc 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (259 x 365) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : Wellington, un volcan meurtrier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Mardi 10 décembre 2019 metro 6 NEWS AFP/S. Khan 2.000 koalas tués par les incendies Les incendies qui touchent l’État australien de Nouvelle-Galles du Sud ont détruit de nombreux habitats des koalas et tué plus de 2.000 de ces marsupiaux depuis octobre, ont indiqué des experts. Selon la directrice d’un hôpital pour koalas, un tiers de l’habitat des koalas sur la côte nord de l’État a été ravagé.) C H L -éke MADRID 2019 -iernpoDeActuar AFP/ESA COP25  : tout ou presque reste à faire MADRID Alors que la conférence de l’Onu sur le climat (COP25) entame sa seconde semaine à Madrid, les discussions avancent lentement. Mais les choses pourraient s’accélérer ces prochains jours. La lenteur des palabres entre les près de 200 États parties à l’accord de Paris contraste avec l’impatience de la rue. Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont encore manifesté à Madrid vendredi et plusieurs milliers à Bruxelles dimanche, pour exhorter les responsables politiques à agir sans délai pour le climat. DES ENGAGEMENTS INSUFFISANTS La lenteur des discussions contraste aussi avec l’urgence et la gravité de la situation. Les émissions mondiales de CO 2 ont en effet continué à augmenter en 2019 repoussant encore, de minimum un an, le « pic d’émissions » pourtant nécessaire à la réalisation de l’objectif principal de l’accord de Paris  : limiter le réchauffement mondial bien en deçà de 2 o C et si possible à 1,5 oC. PARIS La grève contre la réforme des retraites ne faiblit pas en France. Une véritable épreuve du feu pour le gouvernement, affairé à finaliser son projet dont il doit dévoiler « l’intégralité » demain. Chaos total sur les routes de la région parisienne, usagers jouant des coudes pour tenter de monter dans les rares transports en service, vélos, trottinettes, scooters se frayant dangereusement un chemin parmi les piétons agacés  : la mobilisation massive, entamée jeudi, se poursuit contre le « système universel » de retraite voulu par le président Emmanuel Macron. La SNCF, opérateur du rail, indique assurer « entre 15% à 20% » de son trafic habituel, avec un trafic international « très perturbé ». La RATP (métro parisien) faisait état de son côté d’un trafic « extrêmement perturbé ». Sept des 25 dépôts de bus étaient de plus bloqués hier matin par des grévistes. En conséquence, de nombreux usagers se sont résolus à prendre le volant. Un pic de 620 kilomètres de bouchons a été enregistré autour de 8h30 sur les routes de la région parisienne, selon le site d’information routière Sytadin. LA GRÈVE DEVRAIT CONTINUER Les perspectives ne sont pas meilleures pour les jours prochains. Les syndicats ont annoncé une nouvelle manifestation aujourd’hui, après le succès de celle de jeudi, voulant maintenir la pression sur l’exécutif qui doit annoncer demain le contenu d’une réforme des retraites encore floue. Le gouvernement défend un « système universel » AFP/C. Quicler Or, les engagements pris jusqu’ici par la communauté internationale conduisent la planète sur la voie d’un réchauffement de 3,2 oC. Pour parvenir à contenir la hausse des températures à +1,5 oC, le niveau des engagements devrait au moins quintupler, avertit l’Onu. Autrement dit  : il faudrait que les émissions de gaz à effet de serre atteignent un pic dès « maintenant » et diminuent ensuite de 7,6% par an au cours de la prochaine décennie. Un tel scénario passera nécessairement par l’abandon des énergies fossiles et des changements de mode de vie. Et pourtant, ceux qui attendent des engagements plus élevés, singulièrement les États insulaires et ONG, devront encore patienter jusqu’à la fin 2020 et la COP26. C’est pour cette échéance que les par points censé abolir les régimes de retraites spéciaux, notamment ceux de la SNCF et de la RATP où les salariés peuvent partir plus tôt en retraite, et être « plus juste ». Ses opposants redoutent en revanche une « précarisation » des pensionnés. LES SYNDICATS REÇUS Les syndicats étaient une nouvelle fois reçus hier après-midi par le gouvernement. Puis, ce soir, Emmanuel Macron et le Premier ministre Édouard Philippe convient les ministres concernés par la réforme et les dirigeants de la majorité à un dîner au palais présidentiel. Il devra permettre de caler les derniers arbitrages et de « se coordonner » avant les annonces, demain, du Premier ministre qui devra présenter « l’intégralité du projet » de la réforme. Mission nettoyage de l’espace L’Agence spatiale européenne prépare la première mission visant à retirer un débris en orbite. Cette mission, baptisée ClearSpace 1, devrait être lancée en 2025. « Le problème des débris spatiaux est plus que jamais d’actualité. Aujourd’hui, nous avons environ 2.000 satellites actifs en orbite et plus de 3.000 en panne », explique Luc Piguet, fondateur de ClearSpace. États parties à l’accord de Paris et l’Union européenne devront soumettre des NDC’s (ou contributions déterminées au niveau national, CDN) revues à la hausse et qui, peut-être, permettront de corriger le tir. VERS UNE ACCÉLÉRATION ? En attendant, les négociateurs réunis à Madrid depuis le 2 décembre, jusqu’au vendredi 13, semblent avancer très lentement. Les choses pourraient toutefois s’accélérer avec la venue des ministres pour le segment dit de « haut niveau » de la COP, prévu aujourd’hui et demain. C’est la ministre fédérale Marie-Christine Marghem, en charge de l’Énergie, de l’Environnement et du Développement durable, qui s’adressera au nom de la Belgique. Sont également attendus les ministres régionaux wallon Philippe Henry, bruxellois Alain Maron et la ministre flamande Zuhal Demir. Hier, plusieurs jeunes du monde entier ont pris la parole pour livrer des témoignages émouvants des effets des changements climatiques sur leur quotidien. La France toujours paralysée Les multinationales ambitieuses AFP/G. Bouys MADRID Des dirigeants de multinationales européennes ont appelé à davantage d’ambition climatique, exhortant l’Union européenne à jouer un rôle de locomotive dans une transition juste vers la neutralité carbone. Cet appel émane de CEO ou présidents de multinationales comme Ikea, Unilever, Coca-Cola European Partners, EDF, Iberdrola… réunies au sein de CLG Europe. Il intervient alors que la conférence des Nations unies sur le Climat (COP25) entame sa seconde semaine à Madrid, et que les ministres y sont attendus aujourd’hui et demain. Ces multinationales réunies appellent l’Union européenne à confirmer des objectifs de neutralité carbone au plus tard en 2050 et de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre de 55% d’ici 2030. AFP/T. Samson
metro Mardi 10décembre 2019 NEWS 7 Éruption mortelle en Nouvelle-Zélande WELLINGTON Au moins cinq personnes sont décédées hier lors de l’éruption du touristique volcan de White Island, dans le nord de la Nouvelle-Zélande, a annoncé la police. De nombreuses autres ont été blessées. L’éruption s’est produite à 14h11 heure locale (2h11 en Belgique). Selon la police, une cinquantaine de personnes se trouvaient alors à proximité du volcan. « Quarante-sept personnes sont allées sur l’île. Nous pouvons maintenant confirmer que cinq personnes sont décédées, 31 sont actuellement à l’hôpital, huit autres sont toujours portées disparues et trois sont sorties de l’hôpital », a déclaré hier soir un gradé de la police, Bruce Bird. Des images retransmises en direct du volcan montrent plus d’une demi-douzaine de personnes marchant au bord du cratère avant l’éruption. Un épais panache blanc, s’élevant au-dessus de la petite île inhabitée, était visible à des kilomètres. Plusieurs hélicoptères et avions ont été vus dans la région alors que des survivants ont été acheminés depuis l’île jusqu’à la terre ferme à bord de bateaux d’excursions. La police néo-zélandaise craint qu’il n’y ait pas d’autres survivants. Plusieurs survols de reconnaissance ont été réalisés et « aucun signe de vie n’a été détecté », a-t-elle précisé. LE PLUS ACTIF DE L’ARCHIPEL White Island se situe à une AFP/M. Schade cinquantaine de kilomètres au large de la touristique baie de Plenty. Les touristes en quête d’aventures aiment s’y rendre équipés de casques de sécurité et de masques à gaz pour s’approcher du volcan. White Island est le volcan le plus actif de l’archipel néo-zélandais, selon l’agence gouvernementale GeoNet. Il a connu de fréquentes éruptions au cours des 50 dernières années, dont la plus récente remonte à 2016. Fin des entrées séparées dans les restos en Arabie saoudite RIYAD Les restaurants et cafés en Arabie Saoudite n’ont plus l’obligation de disposer d’entrées séparées pour les femmes, ont indiqué les autorités du royaume ultraconservateur. Ces établissements devaient jusqu’alors prévoir deux entrées, une pour les hommes seuls et une autre pour les femmes et les familles. Sous l’impulsion du prince héritier Mohammedben Salmane, l’Arabie saoudite est entrée dans un vaste programme de réformes qui comprend un assouplissement des interdictions pesant sur les femmes, en particulier EN BREF u L’ancienne icône de la paix Aung San Suu Kyi va entrer dans l’histoire de la Cour internationale de justice en assurant elle-même, à partir d’aujourd’hui, la défense de la Birmanie. Son pays est accusé par d’autres de « génocide » contre les Rohingyas, une minorité musulmane ciblée par l’armée birmane depuis 2017. u Les présidents russe et ukrainien, Vladimir Poutine et Volodymyr Zelensky, sont Connect your Galaxy this Holiday Recevez Galaxy Buds * A l’achat d’un Galaxy Note10, Note10+, S10 ou S10+. Ph. AFP l’accès au permis de conduire. En parallèle, le gouvernement a toutefois accentué la répression contre les dissidents et militantes féministes, dont une douzaine est encore emprisonnée. arrivés à Paris pour tenter de relancer, sous la houlette d’Emmanuel Macron et Angela Merkel, le processus de paix en Ukraine. Le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon a été condamné à trois mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Bobigny pour rébellion et provocation lors de la perquisition agitée au siège de son parti en octobre 2018. * Période de l’action : 06/12/2019 - 31/12/2019. Conditions de l’action et produits participants  : www.samsung.com/be_fr/promo. Certains produits sont exclus. Image simulée.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :