Métro Belgique n°4131 29 nov 2019
Métro Belgique n°4131 29 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4131 de 29 nov 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (265 x 370) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : la Wallonie se veut plus propre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Vendredi 29 novembre 2019 metro 2 NEWS Un nouveau pas vers une Wallonie plus propre NAMUR Le gouvernement wallon a adopté hier la contribution de la Wallonie au Plan Énergie Climat 2030, franchissant ainsi « un cap important pour atteindre ses objectifs climatiques ambitieux », a-t-il annoncé. La contribution wallonne intègre les recommandations de la Commission européenne mais aussi les avis recueillis à l’occasion de l’enquête publique menée auprès d’une vingtaine de groupes d’acteurs concernés et de citoyens. RÉPONDRE AUX OBLIGATIONS EUROPÉENNES Cette contribution vise à répondre, dans les délais, aux obligations européennes de réduction de gaz à effet de serre et permettra sans tarder de rendre effectives les mesures indispensables à la transition climatique et énergétique de la Wallonie, concernant notamment la rénovation et l’isolation des bâtiments, le renforcement de la part d’énergies renouvelables ou encore le verdissement du parc de véhicules. VERS UNE DÉCARBONATION TOTALE Par ailleurs, pour traduire l’engagement ferme d’une réduction des émissions de 55% en 2030 par rapport à 1990, un vaste processus de consultation sera mis en œuvre dès le printemps 2020, a affirmé le ministre régional du Climat, Philippe Henry (Ecolo). La deuxième phase de ce plan climat s’élaborera de manière participative et concertée, à la fois avec les citoyens et l’ensemble des secteurs concernés. Cette consultation sera la plus large possible dans une démarche de co-construction de toutes les mesures fortes à décider pour une décarbonation totale d’ici 2050, a-t-il encore assuré. ET LA FLANDRE ? Bruxelles et la Wallonie ont Près d’un tiers des dépenses des Belges consacré au logement BRUXELLES Les Belges dépensaient en 2018 près d’un tiers de leur budget au logement (30,3%) , selon des chiffres de l’office des statistiques Statbel. En 1999, la part des dépenses consacrée à l’habitation était de 26,1%. Les ménages belges ont dépensé (tous frais confondus) en moyenne 35.764  € en 2018  : les ménages flamands 36.895  € , les ménages wallons 34.589  € et les ménages bruxellois 33.356  € . Le logement représente la plus grande partie des dépenses des ménages belges, soit 10.837  € . Cet argent est consacré à l’habitation en ellemême  : le loyer, l’eau, l’énergie, l’entretien et les autres frais. Les autres gros postes de dépense sont l’alimentation, les boissons et le tabac (16%, Editeur  : n.v. Mass Transit Media Galerie Ravenstein 4 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur général  : Monique Raaffels mraaffels@metromedia.be Ph. AFP Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be Des moustiques tigres sur nos routes Près de 200 œufs ainsi que trois larves de moustiques tigres ont été détectées entre avril et octobre sur des aires d’autoroute au nord et au sud du pays, a indiqué hier l’Institut de médecine tropicale (IMT). Ils arriveraient « par voie routière depuis des régions déjà colonisées, comme la France et l’Allemagne », souligne l’institut. Belga/B. Doppagne soit 5.744  € ) et les transports (11,4% soit 4.065  € ). Par ailleurs, l’étude s’est intéressée aux biens possédés par les Belges. Plus de huit ménages belges sur dix (81%) ont une voiture, un chiffre stable par rapport à il y a 20 ans. Quasi tous les ménages (95%) possèdent une télévision et 97% un GSM. Metro’s content room : Xavier Vuylsteke de Laps (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Pierre Jacobs, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Camille Goret, Aaron Verbrugghe, Laura Sengler, Janne Vandevelde, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck, Quentin Soenens, Nina van den Broek Belga/E. Lalmand donc bouclé l’actualisation de leur contribution au Plan national Énergie Climat 2030. Mais qu’en est-il de la Flandre ? On risque de l’attendre. La tâche est ardue pour la ministre flamande de l’Environnement et l’Énergie Zuhal Demir (N-VA) car la question climatique reste otage du Vlaams Belang, qui ne croit pas en « l’hystérie climatique actuelle ». Un organe pour lutter contre les violences faites aux femmes Lay-out  : Alessandra Di Palma, Sarah Tilley, Afrodite Trevlopoulos (Art Director) Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri @metromedia.be Belga/E. Lalmand Des escalators qui coûtent La SNCB enregistre annuellement quelque 2.000 dérangements de ses escalators et ascenseurs, a indiqué le ministre de la Mobilité François Bellot (MR). Ce qui représente plus de 2 millions  € pour la SNCB. Pour Joris Vandenbroucke (Sp.a), la société nationale des chemins de fer devrait penser à revoir les contrats d’entretien. AFP/A. Solaro BRUXELLES Le gouvernement bruxellois s’est déclaré favorable à la création d’une Conférence Interministérielle dédiée à la lutte contre les violences faites aux femmes. Le ministre-président Rudi Vervoort portera cette demande au comité de concertation qui réunira les représentants du gouvernement fédéral et des entités fédérées le 18 décembre prochain, a annoncé hier matin la secrétaire d’État bruxelloise à l’Égalité des Chances, Nawal Ben Hamou (PS). Le gouvernement wallon a également approuvé la demande. « Cet organe permettra d’avoir une vision globale et de mettre en œuvre des politiques optimales pour combattre les discriminations », souligne pour sa part la ministre wallonne en charge des Droits des femmes, Christie Morreale (PS). « La volonté du gouvernement bruxellois est un premier pas vers une prise de conscience nationale de l’urgence du problème », avait commenté la secrétaire d’État bruxelloise à l’Égalité des Chances, Nawal Ben Hamou (PS). Marketing  : Tél. (02) 227 93 79 metromarketing @metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites Nouvelle campagne contre la fraude Belga/T. Roge BRUXELLES La Stib lançait hier une nouvelle campagne de lutte contre la fraude. Celle-ci s’étalera jusqu’au 18 décembre. « La nouvelle campagne s’appuie en partie sur une campagne d’affichage et son slogan ‘Pas envie de payer votre voyage ? Attendez de voir le prix des amendes’, qui rappelle le montant des amendes auxquelles les fraudeurs s’exposent », explique la Stib. « Des amendes qui varient de 107  € pour une première infraction à 480  € si la personne voyage avec un titre de transport falsifié ou le titre de transport d’une tierce personne. » Cette campagne permettra également à des voyageurs de gagner des billets pour un dîner gastronomique. EN BREF Le site de l’ESEC (European Space Security and Education Centre) à Redu, dans la province de Luxembourg, est le seul candidat pour devenir le nouveau centre opérationnel de référence en matière de cybersécurité de l’Agence spatiale européenne (ESA). Le centre sera chargé de la protection de toutes les activités et infrastructures spatiales de l’ESA. La société Nethys a confirmé hier matin qu’une perquisition avait bien eu lieu au siège de la société. Cette perquisition est relative au dossier lié à la vente des filiales Voo, Elicio et Win. E.r.  : M. Raaffels, Galerie Ravenstein 4, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be SEP
metro Vendredi 29novembre 2019 NEWS 3 Le virement instantané trouve son public AFP/N. Asfouri BRUXELLES Des aideménagères et des employés des ateliers de repassage ont manifesté hier au siège social de Randstad Group, la société qui gère la marque Tempo-Team Titres-Services. Des dizaines de syndicalistes sont entrés dans le hall d’entrée pour réclamer une augmentation salariale. Une délégation de représentants syndicaux a été reçue par la direction de Tempo- Team pour une brève réunion, qui s’est révélée constructive. « Nous avons le sentiment qu’ils sont à l’écoute de notre situation. Nous avons reçu le signal que Tempo-Team allait défendre notre point de vue dans ses discussions avec Federgon (la fédération des prestataires de services en matières de ressources humaines,ndlr) », a déclaré Pia Stalpaert, présidente d’ACV-Alimentation et Services. « Tout d’abord, nous allons concentrer nos efforts sur un accord sectoriel. C’est la plus grande certitude que nous puissions offrir à tous. Si cela ne fonctionne pas, nous devrons aller d’entreprise en entreprise et nous Les aide-ménagères mécontentes saurons qu’il n’y aura pas de négociations dans les petites entreprises », a-t-elle ajouté. Le ministre De Backer soutient le plan de restructuration de Proximus Belga/B. Doppagne BRUXELLES Le ministre des Télécommunications, Philippe De Backer, s’est mis sur la même ligne que le conseil d’administration de Proximus  : le plan de modernisation de l’entreprise doit être mis en œuvre dans son intégralité car il permettra de mettre la société « à l’abri pour le futur ». Bien qu’il ait été pressé par plusieurs députés d’intervenir dans le dossier puisque l’État dispose de représentants au conseil d’administration, le ministre s’est refusé à s’écarter des règles de « corporate governance » qu’il observe à l’égard des entreprises publiques. Il ne lui appartient pas de se substituer au conseil d’administration de Proximus ou à sa direction pour définir la stratégie que l’entreprise doit suivre et la mettre en œuvre, a-t-il expliqué. BRUXELLES Depuis mars dernier, le paiement instantané rencontre son petit succès. Fin novembre, 44,5 millions de virements de ce type avaient été réalisés et comptaient pour 12% des virements totaux, a rapporté Febelfin, la fédération du secteur bancaire. La tendance pourrait être à la hausse puisque depuis, le 4 novembre, un pic a été atteint avec 350.848 virements instantanés en un jour. Les virements instantanés permettent aux clients des banques participantes de transférer de l’argent 24 heures sur 24, sept jours sur sept, à toute vitesse. La plupart des banques belges proposent déjà ce service à leurs clients. Belga N. Quintelier UNE AFFAIRE GOUVERNEMENTALE ? L’employeur dit comprendre l’action, mais renvoie en même temps la balle aux gouvernements. « Cela reste une question sectorielle. D’autre part, c’est aussi une question importante pour les gouvernements, car ils ont contribué à la mise en place du système des titres-services. Les augmentations salariales sectorielles ne sont pas compensées par les gouvernements, et elles grignotent la marge des entreprises. C’est une question de qualité de vie du secteur », a expliqué Tom Van de Vreken, porte-parole de Tempo-Team. Carwall en faillite  : 200 emplois menacés SOMBREFFE La société Carwall, qui fabrique des cabines pour engins de génie civil, a annoncé son dépôt de bilan, indiquait hier la CSC Namur-Dinant. Quelque 200 emplois sont menacés selon le syndicat. L’aveu de faillite a été fait hier matin lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire. « Carwall est en grande difficulté depuis l’annonce de la fermeture de Caterpillar à Gosselies, qui était l’un de ses principaux clients », a expliqué Catherine Magraff, permanente CSC Metea. « Depuis plus d’un an, c’est le groupe allemand Fritzmeier qui maintenait sa filiale en vie en épurant mensuellement ses dettes. Mais mercredi, il a annoncé qu’il ne continuerait plus à le faire. Dans ce contexte, la direction de Carwalla décidé de déposer le bilan », a- t-elle ajouté. L Les Belges manquent d’éducation financière VOS PARTENAIRES POUR TOUS VOS PLATS CHAUDS ET FROIDS - 1,5  € SUR 1 BOUTEILLE DE 500 ML DE MÉLANGE D’HUILES VANDEMOORTELE DÉCOUVREZ LES DEUX ! Avis à M.M. les Détaillants  : ce bon vous sera remboursé par HighCo Data Benelux, Kruiskouter 1, 1730 Asse, pour autant que d’autres promotions. Valable uniquement en Belgique et au Grand B-9000 Gent. m Belga/N. Maeterlinck BRUXELLES Les connaissances des Belges en matière de finance se situent sous la moyenne européenne, montre une enquête de l’entreprise de recouvrement de créances Intrum publiée hier. Quatre Belges sur dix ne sont pas capables de réussir un test dans lequel ils doivent relier des termes financiers à leur définition. La Belgique n’occupe que la 17 e place sur 24 pays en ce qui concerne la capacité de gérer son argent. Le Belge se réfère par exemple beaucoup plus à ses parents et à sa banque pour prendre des décisions financières que les autres pays européens. Seuls 32% des Belges, contre 42% des Européens, affirment que leur intérêt pour la durabilité les motive à limiter leurs dépenses. Enfin, Intrum se dit frappée de constater que 70% des Belges empruntent parfois de l’argent pour acheter quelque chose à leurs enfants. JIU 1255 [5410093e0551913501.1015



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :