Métro Belgique n°4129 27 nov 2019
Métro Belgique n°4129 27 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4129 de 27 nov 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (259 x 365) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : Bruges égalise et garde espoir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Mercredi 27 novembre 2019 metro 8 NEWS Des Américains innocentés après plus de 30 ans de prison WASHINGTON Trois Américains, condamnés à la rétention à perpétuité dans leur adolescence, ont été innocentés et libérés lundi. Ils ont passé 36 ans en prison à la suite d’une erreur judiciaire. Condamnés à la rétention à perpétuité dans leur adolescence, trois Américains ont été innocentés après avoir passé 36 ans en prison. Un tribunal de Baltimore, au nord de Washington, a jugé qu’Alfred Chestnut, Andrew Stewart et Ransom Watkins étaient innocents du meurtre de DeWitt Duckett, un garçon de 14 ans abattu en 1983 dans les couloirs de son école lors du vol de son blouson. CE CONCOURS N’EST NI ORGANISÉ NI SPONSORISÉ PAR LA LOTERIE NATIONALE 25 BILLETS « WIN FOR LIFE » A GAGNER ! NEW 6026 ENVOYÉ/REÇU 1,00 EUR/SMS MT19w48 191127ZF-WFL DÉDOMMAGEMENT PRÉVU « Nous sommes humbles, nous ne sommes pas en colère », a réagi Ransom Watkins. « Mais cela n’aurait jamais dû arriver et quelqu’un va devoir payer », a-t-il ajouté. La procureure de cette ville portuaire s’est engagée à ce qu’ils soient dédommagés. « Ce jour n’est pas une victoire, c’est une tragédie qu’on leur ait volé 36 ans », a insisté Marilyn Mosby. Le meurtre de DeWitt Duckett avait suscité beaucoup d’émotion à une époque où les établissements scolaires étaient encore largement épargnés par la violence des armes à feu. Sous pression, les enquêteurs s’étaient rapidement orientés vers trois anciens élèves de l’établissement  : MM. Chestnut, Stewart et Watkins, des jeunes Noirs âgés de 16 RÉPONDEZ À LA QUESTION SUIVANTE  : Combien de pattes a un homard ? o et 17 ans, parce qu’ils avaient été vus sur place un peu plus tôt et que l’un d’eux possédait un blouson identique à celui volé à la victime. MOINS DE 3 HEURES DE DÉLIBÉRATIONS Sa mère avait pu produire le ticket de caisse du vêtement et dans un premier temps, les témoins du crime avaient assuré ne pas les reconnaître. Mais la police avait insisté et, lors du procès, quatre personnes avaient assuré, sous pression, qu’ils étaient bien les auteurs du meurtre. Malgré les dénégations du trio, les jurés les avaient condamnés à la prison à vie en moins de trois heures de délibérations. D’autres témoins ont depuis identifié un autre homme, désormais principal suspect de l’affaire. A 10 pattes B 8 pattes C 6 pattes CONNAISSEZ-VOUS LA RÉPONSE ? Envoyez HOMARD A, B ou C (ex.  : HOMARD A) par SMS au 6026 ou composez le 0905 23 360 à partir d’un téléphone fixe et tentez votre chance de remporter 3.000  € par mois… à vie ! GAIN MINIMAL GARANTI DANS CHAQUE PAQUET AFP/MIAP/T. Kimmelman Les concours de la Loterie Nationale sont interdits aux mineurs d’âge Renseignements  : 03/216 46 84 - info@mconcept.be - Participation possible jusqu’au 31/12/19 à 23h59 - Coût de participation  : par appel 2,00 EUR - par SMS envoyé/reçu  : 1,00 EUR, participation complète par SMS  : 4,00 EUR - Participation interdite aux mineurs d’âge - Les prix ne sont ni échangeables ni convertibles en espèces - Les coordonnées fournies par les participants sont enregistrées dans une base de données de MConcept SPRL et sont destinées à l’organisation et au traitement de ce concours. Les participants ont le droit de consulter, corriger et/ou effacer leurs données. Ces concours sont organisés par MConcept sprl, n°d’entreprise 0826.398.329, Desguinlei90 n°12B, 2018 Anvers. -18 Le rapport d’enquête sur Trump dévoilé en décembre WASHINGTON Le démocrate qui mène l’enquête en destitution visant Donald Trump au Congrès américain a affirmé que les « preuves des méfaits commis par le président » étaient « claires ». Il a annoncé également qu’il remettrait son rapport en décembre, ouvrant la prochaine étape de cette procédure explosive. Après les auditions publiques historiques de douze témoins et une quinzaine de dépositions à huis clos, les commissions de la Chambre des représentants en charge de l’enquête « sont en train de préparer un rapport qui rassemble les preuves réunies jusqu’ici », indique Adam Schiff dans une lettre à son groupe parlementaire. Ce texte sera transmis à la commission judiciaire « peu après » la fin de cette semaine de vacances parlementaires, soit à partir OTTAWA Le gouvernement canadien devra verser 900 millions de dollars (601 millions  € ) en indemnités à des centaines de femmes et d’hommes victimes d’agressions ou de harcèlement sexuels au sein de l’armée, en vertu d’un accord définitif validé lundi par un tribunal. Les victimes, dont certaines travaillent toujours pour les forces armées ou le ministère de la Défense, avaient engagé des actions collectives en justice en 2016 et 2017 après qu’une enquête indépendante eut dénoncé l’existence d’une culture « hostile » aux femmes et aux membres de la communauté LGBT au sein de l’armée. Un accord à l’amiable avait finalement été conclu cet été et entériné par la vaste majorité des quelque 700 victimes. Chaque victime recevra entre 5.000 et 50.000 $, AFP/J. Watson du mardi 3 décembre. C’est elle qui sera chargée d’établir les chefs d’accusation qui pourraient peser contre Donald Trump au Congrès. La Chambre, à majorité démocrate, votera ensuite pour ou contre cette mise en accusation. Puis il reviendra au Sénat, contrôlé par les républicains, de mener le procès de Donald Trump. Des victimes d’agressions sexuelles dédommagées au Canada EN BREF Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a refusé hier de dire si oui ou non le président Trump allait signer les deux résolutions adoptées par le Congrès en faveur des manifestants à Hong Kong. La Chine et les États-Unis ont dégagé un consensus sur les principaux sujets de discorde dans la guerre commerciale qui oppose les deux superpuissances économiques, a indiqué hier le ministère chinois du Commerce. Plusieurs milliers d’agriculteurs allemands ont convergé en tracteur hier à Berlin, deux mois après l’annonce d’un vaste plan destiné à réduire l’usage des pesticides et engrais chimiques dans les exploitations du pays. Les États indiens devront AFP/Y. Dyachyshyn en fonction de la gravité du préjudice subi. Le règlement prévoit également « de nombreux changements systémiques » ainsi qu’un programme de « démarches réparatrices » pour réparer les relations entre les victimes et l’armée et « promouvoir un changement de culture ». indemniser leurs citoyens s’ils ne sont pas en mesure de leur assurer un air et de l’eau non pollués, selon une décision de la Cour suprême indienne, qui a dénoncé l’inaction des autorités face à la hausse de la pollution. Au moins 41 personnes sont mortes hier à Kinshasa, victimes de pluies diluviennes qui ont provoqué dans la nuit de lundi à mardi inondations, glissements de terrains et électrocutions dans la capitale de la République démocratique du Congo (RDC). Le nombre d’accidents du travail dans les entrepôts Amazon aux États-Unis est plus de deux fois plus élevé que la moyenne nationale, selon une enquête sur les conditions de travail chez le géant du commerce en ligne.
CULTURE ‘KNIVES OUT’  : LE CLUEDO GÉANT DE RIAN JOHNSON Une mort mystérieuse à élucider, un détective un peu étrange, et une famille pleine de suspects  : bienvenue dans ‘Knives Out’, une des bonnes surprises de cette fin d’année ! Entre énigme et satire sociale, ce film atypique réunit un casting éclectique. Présenté le mois dernier au Festival de Gand, son réalisateur Rian Johnson (‘Looper’, ‘Star Wars’) était là pour nous en parler. ‘Knives out’est une énigme qui mélange les époques  : l’inspiration vient du début du 20 e siècle, mais vous replacez le film dans un contexte actuel… Rian Johnson  : « Oui, c’était l’idée de départ  : connecter le vieux genre du ‘whodunit’(roman policier à énigme, venu d’Angleterre dans les années 20, NDLR), à l’époque actuelle. Et ça ne veut pas juste dire qu’on met des smartphones dans les mains des acteurs ! Je voulais que les personnages soient vraiment imprégnés de la culture actuelle. Une inspiration majeure de ce film est Agatha Christie, et dans ses romans elle développait chacun des personnages, pour que tout le jus ne soit pas uniquement dans l’énigme à élucider. Il y avait des figures emblématiques de cette époque d’après-guerre, comme le vieil oncle grognon sorti de l’armée qui peste car les jeunes ne le respectent pas (rires). J’ai voulu actualiser ces stéréotypes, pour les adapter à l’époque actuelle. » MOVIES Quels sont les stéréotypes de l’époque actuelle, alors ? « Il y a par exemple celui de la ‘coach lifestyle’, incarnée par Toni Collette (‘Sixième Sens, ‘Hérédité’), une sorte d’influenceuse Instagram. Sa fille Meg (Katherine Langford de’13 Reasons Why’, NDLR), l’étudiante aux beauxarts qui se considère super progressiste. Ou encore Jacob (Jaeden Martel de ‘Ça’, NDLR), le cousin qui aime ‘troller’sur internet… » On a les mêmes en version européenne  : la féministe « bobo-islamo-gauchiste », l’oncle réac, l’ado vissé sur son portable… « En effet (rires). C’est très polarisé, tout le monde se déteste ! Dans ma famille ou mes amis, il y a des avis politiques différents du mien, et on se dispute beaucoup, exactement comme dans le film. Je pense que c’est universel. Donc ça fait du bien d’en rire un peu ! Mais même si le film a un propos politique, je ne voulais pas qu’il soit moralisateur. C’est avant tout un divertissement. » Daniel Craig, Jamie Lee Curtis, Don Johnson, Toni Collette, Chris Evans… Comment avez-vous réuni ce casting impressionnant ? « C’est grâce à Daniel Craig, c’est le premier à avoir dit ‘oui’ ! » Ph. Impuls Pictures « Je voulais connecter le vieux genre et l’époque actuelle » Le monde pas si secret du show-business p.10 L’arrivée réussie de Pokémon sur Switch p.12 La griffe toujours efficace du Chat p.13 C’est vrai qu’il est assez génial dans le rôle du détective Benoît Blanc… « Oui, hein ? Ça se voit qu’il s’éclate. Je pense qu’il était prêt (rires). À cause de son rôle de James Bond je m’attendais à quelqu’un de super-sérieux… en fait, pas du tout  : il est très fun ! Et comme tout le monde veut travailler avec Daniel Craig, ça a attiré le reste du casting, un par un. » Vous écrivez toujours les scénarios de vos films. Quelle différence entre un film indépendant et ‘Star Wars  : les derniers Jedi’, en termes de liberté de création ? « La différence avec ‘Star Wars’c’est qu’on est plusieurs, alors que j’ai l’habitude de travailler seul. Mais le résultat pour moi était tout aussi personnel. Certes, il y a une vision collective à respecter, mais j’ai aussi pu insuffler ma vision personnelle de Star Wars. Je ne me suis pas senti pris dans une ‘grosse machine’, je me sens très chanceux d’être entouré de bonnes personnes, et c’est pour ça que je vais continuer (une trilogie est prévue, NDLR) ! » Elli Mastorou @cafesoluble



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :