Métro Belgique n°4129 27 nov 2019
Métro Belgique n°4129 27 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4129 de 27 nov 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (259 x 365) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : Bruges égalise et garde espoir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Mercredi 27 novembre 2019 metro 12 CULTURE INVASION DE POKÉMON SUR SWITCH AVEC POKÉMON ÉPÉE/BOUCLIER Le carton de cette fin d’année Un an après un épisode de transition (Pokémon Let’s Go), le premier vrai Pokémon débarque sur Nintendo Switch. Quelques jours après sa sortie, Pokémon Épée/Bouclier est déjà un carton en termes de vente et… c’est totalement mérité ! Cet automne, la saga Pokémon a fêté les 20 ans de son arrivée en Europe ! Deux décennies plus tard, les petits monstres imaginés par Satoshi Tajiri n’ont pas pris une ride. La saga arrive même à se renouveler. La preuve avec Pokémon Épée/Bouclier, sorti ce 22 novembre sur Switch. Les développeurs de Game Freak avaient prévenu que cet épisode serait le premier Pokémon sur Nintendo Switch à intégrer la dimension « jeu de rôle » de la saga. Ils ont tenu parole en livrant un épisode à la fois extrêmement fidèle à ce qu’est la série depuis plus de 20 ans mais aussi rempli de petites nouveautés. Direction la région fictive de Galar, dont la carte est vaguement inspirée de l’Angleterre, qui se compose d’environnement très variés avec des plaines, des forêts, des grottes, des zones enneigées et quelques villes. 400 POKÉMON À ATTRAPER Les choses sérieuses commencent rapidement lors du choix de son Pokémon de départ parmi trois nouvelles têtes  : Ouistempo (Plante), Flambino (Feu) et Larméléon (Eau). Ces trois « starters » annoncent la couleur  : Pokémon Épée et Bouclier sont remplis de nouvelles créatures qui n’avaient jamais été aperçues auparavant dans la saga. Ainsi parmi les 400 Pokémon à attraper dans le jeu, plus de 80 Il est bien loin le temps du mini-jeu de danse inclus dans « Les Lapins Crétins ». Devenu un jeu à part entière au succès planétaire, Just Dance fête cette année ses dix ans. Parmi les jeux qui sortent à un rythme annuel, il y a Fifa, Call of Duty et… Just Dance ! Mine de rien, cela fait déjà dix ans que ce jeu de danse fait bouger les joueurs devant leur écran ! Né sur Wii en 2009, Just Dance 2020 est d’ailleurs cette année le dernier titre à encore être commercialisé sur cette même console, dont la production s’est pourtant arrêtée… il y a six ans. Cela donne une petite idée du succès rencontré par la licence Just Dance, écoulée à 72 millions d’exemplaires dans le monde en une décennie ! UNE FORMULE QUI NE CHANGE PAS En dix ans, la recette de Just Dance n’a pas beaucoup évolué. Son identité visuelle (avec une prédominance de couleurs flashy et fluorescentes) permet de le reconnaître au premier coup d’œil. Dans son salon, le joueur est toujours invité à reproduire les chorégraphies effectuées à l’écran par la silhouette d’un danseur sur des morceaux à la mode. Au mieux vous reproduisez les mouvements à l’identique, au plus vous gagnez des points. Just Dance fait partie de ces jeux qui s’apprécient à plusieurs et sur lesquels vous pouvez compter pour animer les soirées entre amis ou en famille. Au-delà de la rigolade, il permet aussi de faire du sport. Il suffit d’enchaîner quelques morceaux pour comprendre à quel point l’exercice est physique ! Depuis quelques années, Just Dance peut se jouer sans manette puisqu’il est possible de danser avec son smartphone dans la main. sont de nouveaux. Certains s’inspirent de la culture british qui règne dans cet épisode avec un adorable Corgi (la race de chien de la reine Elizabeth II), un mouton, un blaireau ou encore une étrange créature dont le design est inspiré d’une tasse de thé ! Si ces nouveaux Pokémon ne plairont pas à tout le monde, ils apportent un vent de fraîcheur et de nouveauté bienvenu sur la saga. Une fois son premier compagnon récupéré, c’est parti pour la chasse aux Pokémon. Vous devrez monter votre petite équipe pour battre les différents champions locaux. Il y a ainsi huit badges à récupérer tout au long de l’aventure avant de passer au tournoi final. Petite nouveauté  : avant d’entrer dans une arène, il y a un défi à réaliser. La progression est agréable et prenante. Peu à peu, on découvre des nouvelles zones du jeu et des nouveaux types de Pokémon à attraper. Comme dans Pokémon Let’s Go, les Pokémon sauvages n’apparaissent plus par hasard en face de vous. Ils sont visibles dans les hautes herbes et on peut ainsi se diriger vers la bestiole que l’on souhaite attraper. GAMES 4,Allte DES LACUNES TECHNIQUES Nouveau concept du jeu, les « Terres Sauvages » sont un lieu privilégié pour chasser des Pokémon ou pour faire monter le niveau de son équipe. Ces vastes zones semi-ouvertes (Non, on ne peut pas encore parler d’open-world dans Pokémon) laissent une plus grande liberté au joueur. Elles montrent aussi les limites techniques du jeu. En effet, ces zones souffrent d’un clipping important. La distance d’affichage est limitée et les Pokémon « poppent » ainsi quand le joueur se déplace. De manière plus générale, derrière leur aspect enfantin, coloré et mignon, les graphismes et les animations de ce nouvel opus n’ont rien d’exceptionnels et sont encore loin d’exploiter le potentiel de la Switch aperçu dans des jeux comme The Legend of Zelda Breath of the Wild ou plus récemment Astral Chain. Toujours au rayon des nouveautés, Pokémon C’est lui qui capte vos mouvements et détermine votre score. Bien que moins précise, l’avantage de cette méthode, c’est que jusqu’à six personnes peuvent ainsi se retrouver derrière le même écran en ayant simplement besoin de leur téléphone avec l’application gratuite Just Dance Controller pour danser..me Épée/Bouclier introduit le concept de Dynamax (des Pokémon qui peuvent devenir gigantesques et surpuissants le temps de trois tours durant un combat contre un champion), le concept de Poké Camping (une zone pour jouer, cuisiner et même discuter avec son équipe six Pokémon pour nouer des amitiés et récupérer des points de vie). Ces nouveautés contribuent elle aussi à apporter un vent de fraîcheur dans la licence même si au final, elles s’avèrent plutôt anecdotiques. L’aventure n’en reste pas moins plaisante et variée. Cet épisode se veut ouvert et accessible à tous, y compris aux plus jeunes et à ceux qui découvrent la saga. Le niveau de difficulté, qui ne peut pas être choisi ou modifié, est donc plutôt bas. Il y a un peu de challenge lors des combats contre les champions, mais en connaissant les différents types de Pokémon, leurs forces et leurs faiblesses, et en utilisant correctement les soins, les potions et les bonus, le jeu est globalement très facile. Il nous aura fallu 24h pour arriver au générique de fin. Après cela, le jeu propose aux fans de continuer à explorer la map pour tenter de remplir leur Pokédex et faire des combats. NOTRE VERDICT Quelle aventure ! Pokémon Épée/Bouclier nous a bluffés, non pas par ses graphismes et ses animations mais par ce mélange subtil entre nostalgie et plaisir de découvrir de dizaines de nouveaux Pokémon. Que vous ayez 12 ans ou que vous soyez trentenaire, 20 ans après sa création, Pokémon propose un concept toujours aussi addictif et plaisant. C’est simple, Pokémon Épée/Bouclier est le meilleur épisode de Pokémon sorti ces dernières années. Les joueurs ne s’y trompent pas. Avec plus de six millions d’exemplaires écoulés dans le monde durant le week-end de la sortie, il réalise un démarrage canon et il est devenu par la même occasion le jeu Switch qui s’est le plus rapidement vendu, y compris dans le Benelux. (tw) ★★★★✩ Just Dance 2020  : Dix ans que la fête continue UN GROUPE BELGE DANS LA PLAYLIST Just Dance 2020 ne révolutionne pas la licence. Pour trouver des nouveautés, il faut se diriger vers la playlist avec 40 nouveaux morceaux et chorégraphies. Comme d’habitude, on retrouve un mélange entre les tubes du moment, des morceaux nostalgiques et des chansons funs et complètement décalées (cette année, il y a notamment Baby Shark !). On soulignera également l’arrivée de la K- Pop, mais aussi du groupe belge néerlandophone K3 avec leur tube « 10.000 Luchtballonnen ». Les francophones peuvent quant à eux danser (et chanter !) sur le « Bal masqué » de la Compagnie Créole. Du côté des modes de jeu, on retrouve le mode Kids pour les plus jeunes et le mode Sweat pour celles et ceux qui veulent brûler des calories. Le mode Coop fait quant à lui son grand retour. Enfin, épisode anniversaire oblige, le mode All Stars permet de redécouvrir les meilleures chansons de Just Dance de ces dix dernières années. Pas de révolution en vue pour la saga Just Dance. Just Dance 2020 s’inscrit dans la lignée des épisodes précédents, tout en proposant un contenu solide. Avec les fêtes de fin d’année qui approchent, Just Dance 2020 reste une valeur sûre pour s’amuser et se dépenser, seul ou à plusieurs, dans son salon.
sr. T yre, le, , *Ir il'ill. Mill 121-.1'roei.e. er Trrs -r metro Mercredi 27novembre 2019 CULTURE 13 LA RUMBA DU CHAT Le Chat, plus espiègle que jamais Le Chat vieillit, mais il n’en reste pas moins en bonne forme. À 36 ans, il est toujours adepte du politiquement incorrect. « Je m’amuse toujours autant avec ce personnage », assure son créateur, le maître Philippe Gelluck. Le premier gag du Chat ne fait pas dans la dentelle avec, d’entrée, une blague sur la burqa. C’est une façon de dire qu’on peut rire de tout ? « C’est sûr que débuter un album humoristique avec une blague sur la burqa, c’est comme débuter un concours de saut à la perche avec une barre à 6,5 mètres ! C’est une façon de dire qu’on peut discuter de tout. Ce gag aborde la question de la burqa, mais sans prendre position pour ou contre, sans critiquer ou approuver. Il ne tend la perche à aucune critique. Il s’agit juste de faire une blague en Belga/L. Dieffembacq PARTICIPE & GAGNE ! tenant compte du fait que ça existe. Il faut arrêter de toujours avoir peur de parler de cela. Les femmes qui portent la burqa sont les premières à vouloir en parler ! Il y a quelques années, un journaliste français qui était à Kaboul avait montré certains de mes dessins à ce sujet à des Afghanes. Elles en avaient bien ri ! Ellesmêmes pensaient que le Chat prenait leur défense ! » Dessiner le Chat vous procure toujours autant de satisfaction ? « Oui, et j’en suis le premier étonné ! Je m’amuse comme un gamin, les idées me viennent toutes seules… Et les lecteurs sont contents. Certains m’ont même dit que ce nouvel opus est mon meilleur ! On pourrait aussi dire qu’il m’a fallu 37 ans pour faire quelque chose de bien, mais bon… (rires). » Où trouvez-vous vos idées pour renouveler les pensées du Chat ? « C’est ma curiosité du monde qui nourrit la machine. S’il y avait un processus de création clair et reproductible à l’envie, je finirais par m’ennuyer. Il faut que Le Chat explore sans cesse de nouvelles contrées. » Vous arrive-t-il de renoncer à des dessins, par crainte de choquer, ou de susciter une mauvaise réaction ? « Je ne me suis jamais rien interdit. Il peut m’arriver de trouver des choses inappropriées. Mais de manière générale, je pense qu’on doit rester politiquement incorrect. » Le Chat, en tout cas, s’en prend à toutes les tendances. Il semble rire et s’interroger sur le véganisme… « Tout m’intéresse, et le Chat parle donc de tout. Surtout des raisonnements extrêmes. Moi-même je suis sensible à la question de l’environnement, je fais des efforts (il a réduit BD EN QUELQUES LIGNES À quelques semaines des fêtes, le Chat est de retour. Il nous entraîne dans une rumba endiablée autour des clichés de société. De quoi mettre un peu d’eau au moulin des débats des repas de famille de la fin de l’année. Religion, véganisme, sexisme, environnement… Tous les thèmes du moment passent à travers ses griffes et en ressortent plus ou moins écorchés. De quoi ravir les amateurs du félin. (cg) « La Rumba du Chat », de Philippe Geluck, Casterman, 48 pages, 12 € . ★★★✩✩ sa consommation de viande et fait attention au plastique à usage unique, notamment, NDLR). Cela n’empêche pas de rire de cette question, comme de la religion, de la politique, de la société… » Vote pour ton menu de fête préféré ! Metro et Bien de chez nous sont à la recherche du menu de fête préféré des lecteurs Metro. Participe sur fr.metrotime.be/fetes et tente de remporter un chef à domicile ! En collaboration avec (cg)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :