Métro Belgique n°4127 25 nov 2019
Métro Belgique n°4127 25 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4127 de 25 nov 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (259 x 365) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : unis contre les violences faites aux femmes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Lundi 25 novembre 2019 metro 10 TOPICS Une voiture téléguidée Ph. Twitter/U.S. Customs Il s’offre son club de foot préféré and Border Protection au cœur d’un trafic de drogue GLASGOW Lorsqu’il emporte 188 millions  € à l’Euro Millions, SAN DIEGO Un ado américain de 16 ans a tenté de faire passer 25 kg de méthamphétamine d’un côté à l’autre de la frontière américano-mexicaine grâce à un stratagème insolite  : les paquets de drogue étaient transportés par une voiture téléguidée. Pris la main dans le sac par des agents de la protection des frontières, il a été arrêté pour trafic de drogue. Les agents ont découvert 50 paquets de meth, dont le butin était estimé à 96.160  € . « Je suis très fier de la vigilance et du travail de nos agents qui ont mis un terme à ce système de contrebande inhabituel », s’est félicité Douglas Harrison, chef de patrouille de San Diego. 6i -r6spsr1.6 ENFERMÉE pays -r4 ammie-26- JuSQu'À mie PoiJIZ LEL:Re 124Iveurtie,o, PAS v1Z4 LA Mentreisc eau., Si 7Z/veilx ra.e sAvoig 7 INENOY MA Oit Gus. fu AS ENCORE ÉrE FAreouitiez 2.4.45 SA CHAMBRE ?./el -fez 42(.16 r4544h4is Va DE 1A VIE, -) leJGE els ! IL. e : JURE. CRAne, mem J'AVAi 5 Per uni Tees 134u DESSIN EN Goal-Earzs Poug elo ! ÇAsuFrịst of/$ ; N As PAS Quilré -174CkidmeE DE 1.4 M.417NEE, MS-12/Faif, M4P-i#6 ? Ree4:01 ee-er UNE SURPRISEeti22 WENPY.. Viiire, vii ; re PAS LE _f'Ai PAS UN -remes 12'6N e4a6 vieux DESSIN UN NOUVEAU.J'VAi$ Ciai -rgene PFFP. Vie, _., I. L'..e-2 14 TOMES DISPONIBLES AU RAYON BD er ru). -reeewzds Aies. :..e..4e..""'- J1.e. -,:e. odiroi.i-roaJoags/ei., ET Pougcouez-lEs erre nenia pE coneabZE Pale MON Jouretbet-, Pou< CHANseg. vie./Lie ive 6ÉNisse, Colin Weir peut réaliser son rêve  : acheter son club de foot préféré pour en confier la gestion aux supporters. Ce fan du Partick Thistle, club de D2 écossaise, en achète donc 55% des parts, qu’il s’apprête à offrir à un groupe de supporters de longue date. L’Écossais met tout en œuvre pour que la transition avec ce nouvel actionnariat se passe en douceur. Il investit en outre plus de 10 millions  € dans les infrastructures, notamment en construisant nouveau terrain d’entraînement, qu’il rétrocédera gratuitement au club. Colin envisage aussi de financer le nouveau centre de formation du club. Que ne ferait-on pas pour l’amour du ballon rond et de son blason ! 'I Cazenove & William Bamboo Édition BAMBOO ÉDITION www.bamboo.fr//OU 9 ; _l'ARRACHE UNE P46 crie C424teNC z f i-éj44i KISS RIDE ➤ Merci à la passagère pour la belle conversation le 21 novembre dans le train Bruxelles – Liège. Train bloqué 2h30 suite à un accident sur la voie (sacremichel@gmail.com). ➤ J’ai perdu vendredi soir un sac en plastique « H&M » dans le train venant de Brainel’Alleud (22h46) direction Anvers central. Je suis descendu à Bruxelles Ouest (23h40). Ce sac contient un couvrechef étudiant (calotte) avec des pins où on peut lire « CEMA » et avec une lanière « barbar » verte. Il y a aussi un long manteau (toge qui ne sent pas très bon) brun en velours avec le bout des manches noir et un « V » noir dans le dos qui est un peu décousu. Si vous l’avez trouvé merci de le remettre à un guichet d’une gare. ➤ Toi sur le siège tout glacé, je t’ai pris pour te réchauffer. Tu attendais que ton propriétaire vienne te récupérer. Remplis de mots associés relatant toute une histoire s’appelant fascination, toi ce livre oublié à Tamines le jeudi 21 au soir. Si ton propriétaire désire te retrouver qu’il me contacte à unpeuxdetout@hotmail.com et cette personne pourra finir ton agréable histoire. Bonne journée à toutes et à tous. TU AS CROISÉ L’AMOUR DE TA VIE DANS LE TRAIN, PERDU TA CHAUS- SETTE FÉTICHE OU TU SOUHAITES SIMPLEMENT PARTAGER UNE INFO AVEC LE MONDE ENTIER ? ENVOIE UN MESSAGE AVEC LE HASHTAG #KISSANDTWEET VIA TWITTER OU INSTAGRAM OU ENVOIE UN MAIL À kissride@metrotime.be Nos journalistes sélectionneront les messages à paraître dans Metro. Metro n’est pas responsable des conséquences éventuelles de ces messages.
COMMENCEZ VOTRE NOUVELLE SEMAINE DE TRAVAIL AVEC AMBITION METROTIME.BE/START En 2016, les organismes de l’insertion socioprofessionnelle Bruxellois réalisent qu’il manque d’initiatives pour accompagner de manière personnalisée et individualisée les chercheurs d’emploi qui restent nombreux dans la capitale. Ils constatent qu’il y a 90.000 chômeurs (15%) , qui sont souvent perdus lorsqu’il s’agit de s’insérer dans le monde du travail. « On voulait connecter le chercheur d’emploi, souvent isolé et en perte de confiance face aux réponses négatives à répétition, avec une personne active professionnellement, qui est en quête de sens et qui souhaite transmettre et valoriser son expérience et son réseau professionnel », explique Géraldine Dantin, co-fondatrice du projet. Ainsi, un projet pilote est lancé en partenariat avec Actiris et soutenu par des entreprises privées telles que Proximus ou Accenture dans les communes d’Uccle et de Schaerbeek. L’idée du mentorat sur une période de six mois émerge et les premiers binômes se forment. On retrouve donc d’un côté les mentors, des professionnels bénévoles qui s’engagent à partager leur expérience, leurs compétences et leur réseau et de l’autre, les mentees, des chercheurs d’emploi qui ont un projet professionnel mais qui ont besoin d’un coup de pouce pour le mener à bien. « Nous avons rencontré tous types de personnes et de métiers recherchés. On a notamment été mis en relation avec un assistant administratif, un magasinier, un ingénieur, un aide-soignant, un avocat ou encore un ouvrier », précise Géraldine Dantin. Pour maximiser les chances d’obtenir un binôme qui fonctionne, Team4Job réalise un travail de matching avant même que les deux personnes ne se rencontrent. Le but est de mettre en relation un mentor qui correspond aux besoins du mentee, comme par exemple se connecter à son secteur d’activité ou renforcer sa confiance en soi. Lorsque cette première rencontre a eu lieu, accompagnée du chargé de projet Team4Job, ils peuvent alors décider de démarrer l’aventure ensemble. UN PROJET PROFONDÉMENT HUMAIN Dès ce moment, le binôme devra se rencontrer au minimum deux fois par mois sur le lieu professionnel du mentor. Ceux-ci doivent établir une relation de confiance et construire un plan d’action pour la recherche d’emploi du mentee. Cet accompagnement a de nombreuses vertus, comme le précise la cofondatrice du projet  : « Il y a énormément de positif qui ressort de ce partenariat. Le mentee a boosté sa motivation et sa confiance, connaît mieux le marché de l’emploi et s’est construit un réseau professionnel. Pour le mentor, c’est la satisfaction d’avoir accompagné le projet de quelqu’un à son aboutissement et l’expérience humaine qui priment. » Depuis les balbutiements du projet, qui s’est désormais muté en ASBL et est actif dans toute la région bruxelloise, Team4Job compte en moyenne 70% de sorties positives, à savoir un CDD, un CDI, un contrat d’intérim longue durée, voire un stage ou une formation endéans des 6 mois. Toutefois, ce mentorat est quoiqu’il en soit positif, puisqu’il aura permis au chercheur d’emploi de sentir qu’il n’est pas seul face à sa recherche. C’est la relation humaine et la réduction des inégalités dans l’accès à l’emploi qui prime avant tout. Au total, presque 500 binômes ont été créés et nombre d’entre eux n’ont pas encore terminé leur période de mentorat, toujours encadrés par l’équipe Team4Job. Au rayon des belles histoires, Géraldine nous raconte  : « Par exemple, un mentee avait suivi une formation d’électricien pendant trois ans et voulait trouver un emploi sur Bruxelles, sans avoir eu d’expérience dans le monde du travail. Malgré son CV, il ne décrochait aucun entretien et s’est donc tourné vers nous. 2 La flexibilité au travail se généralise Le freelance attire les jeunes Les chômeurs bruxellois comblent des postes vacants en Flandre ZOOM-IN Securex construit un lieu de travail innovant à Gand Team4Job  : reconnecter les chercheurs d’emploi et le monde du travail L’humain, c’est sans doute ce qui est au centre du programme de mentorat Team4Job. Le principe  : mettre en lien durant six mois un chercheur d’emploi avec une personne active professionnellement, qui connaît le monde du travail. Le but de ce jeune programme actif à Bruxelles est de mettre en place un plan d’action pour trouver un emploi. LE GUIDE CARRIÈRE DE METRO Ph. Unsplash CETTE SEMAINE DANS METRO START ÊTRE UN MENTOR  : Être professionnellement actif depuis minimum deux ans S’engager bénévolement Avoir l’envie de partager ses expériences et ses compétences Participer aux workshops et évènements de networking ÊTRE UN MENTEE  : Être inscrit comme chercheur d’emploi et effectuer des démarches Être domicilié à Bruxelles Parler le français, le néerlandais ou l’anglais Avoir un projet professionnel Son mentor, sans être électricien, avait un large réseau dans le monde de la construction, ce qui a permis à notre mentee de se mettre à son compte et de travailler pour différents entrepreneurs. » www.team4job.be Sébastien Paulus



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :