Métro Belgique n°4127 25 nov 2019
Métro Belgique n°4127 25 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4127 de 25 nov 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (259 x 365) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : unis contre les violences faites aux femmes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
INFO DE LA STIB Le saviez-vous ? Petites et grandes informations sur le métro bruxellois 4 lignes de métro, 69 stations de (pré)métro, un futur métro vers le nord… Que vous empruntiez ou non le métro bruxellois, tout cela, vous le savez déjà. Mais connaissez-vous la vitesse moyenne d’un métro ? Le nombre de dépôts métro que compte la STIB ? Saviez-vous que le métro bruxellois est une immense galerie d’art souterraine ? Laissez-vous guider à travers les petites et grandes infos qui font le métro bruxellois. Linda, 45 ans  : « Cela va plus vite, c’est le plus rapide pour mon trajet. ». La Société bruxelloise de transport public a enregistré, l’an dernier, un nouveau record de fréquentation, avec 417,6 millions de voyages réalisés sur l’ensemble de son réseau. Une hausse de 4% par rapport à 2017 et de 45,9% en dix ans ! Sur ces 417,6 millions de voyages, 147,1 millions ont été réalisés en métro. Des métros qui ont parcouru l’an dernier par moins de 5,65 millions de kilomètres, transportant des voyageurs toujours plus nombreux. RAPIDE ET FIABLE Car avec ses 28 km/h de vitesse moyenne – en tenant compte des arrêts en station, soit bien plus que la vitesse moyenne d’une voiture, qui Adriano, 58 ans  : « Je prends le métro parce que c’est rapide et confortable. » Roel, 34 ans  : « Le métro, c’est très facile car la station de métro est juste à côté de la gare. Et circuler en voiture dans Bruxelles, mission impossible ! ». est d’environ 11 km/h en ville, en tenant compte du temps passé à chercher une place de stationnement ! -, le métro se révèle être un mode de transport rapide et surtout fiable pour les voyageurs. Quasiment entièrement souterrain, le réseau métro n’est en effet pas soumis aux aléas de la météo, ni surtout au trafic routier. Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, que le mercure passe la barre des 25° ou descende sous zéro, le métro roule, indifférent aux conditions climatiques. Pas question non plus de véhicule mal garé qui bloque le passage ou d’embouteillages qui ralentissent ou bloquent la circulation. Ses 66 rames roulent, indifférentes aux véhicules qui circulent en surface, sur près des 40 km de longueur d’axe qui constituent le réseau de métro, entièrement en site propre. Sachant qu’une rame de métro remplace jusqu’à 625 voitures, le métro se positionne, tout comme le bus et le tram, comme LA solution de mobilité pour faire de Bruxelles une ville plus mobile et plus agréable à vivre. GALERIE D’ART Le métro ne fait pas que transporter des millions de voyageurs sous la ville. Il les emmène également à travers une véritable galerie d’art souterraine. Plus de 90 œuvres d’art personnalisent les quais, mezzanines et couloirs des stations. Sculptures, peintures, photographies, vitraux, acier, toile, verre, bois… tous les genres et tous les matériaux sont représentés. Vous pouvez d’ailleurs retrouver sur le blog de la STIB (stibstories.be) une carte interactive des oeuvres d’art présentes dans les différentes stations du réseau. DÉPÔT, ENTRETIEN, DISPATCHING… Les conductrices et conducteurs de métro sont bien évidemment essentiels, tout comme le Wim, 43 ans et Yasmin, 36 ans  : « Nous avons décidé d’abandonner notre voiture. Nous utilisons donc les transports publics pour nos déplacements  : le train entre Anvers et Bruxelles, puis le métro dans la capitale. Cela nous permet de travailler durant les trajets, c’est rapide, on peut planifier tranquillement sa journée, on est plus relax. » Diane, 33 ans  : « Je me déplace avec mes enfants et j’utilise le métro pour les longues distances  : c’est confortable, on n’est pas secoué et, les enfants peuvent bouger. » métro lui-même. Pour accueillir tous ces véhicules, la STIB dispose aujourd’hui de deux dépôts, situés à Delta (Auderghem) et Jacques Brel (Anderlecht/Molenbeek). Un 3e est en cours de construction à Erasme et un 4e verra le jour d’ici quelques années à Haren, dans le cadre de la mise en service du métro 3. Les métros sont remisés dans ces dépôts mais surtout entretenus  : petits et gros entretiens, réparations, révisions… Des métros qui circulent sous l’œil attentif du dispatching, qui veille à ce que « tout roule », et grâce aux formateurs, qui forment chaque année les conducteurs et conductrices qui circulent sur les lignes 1-5 et 2-6. Au total, ce sont plusieurs centaines de personnes qui font, aujourd’hui, du métro bruxellois ce qu’il est, un moyen de transport performant et surtout, plein d’avenir, au bénéfice de tous les voyageurs. W
AFP/K. Tribouillard Ph. Pexels o o I Metro Belgique (FR) 4 Unis contre les violences faites aux femmes Les MILITAIRES BELGES au Sahel et en Afghanistan p.4 Au service du développement durable p.7 Lundi 25 novembre 2019 – N o 4127 Metro Belgique @metrobelgique www.metrotime.be Kurdes et proturcs s’affrontent en SYRIE p.6 Belga/V. Lefour Ph. Unsplash LE GUIDE CARRIÈRE DE METRO S1-S2 BRUXELLES Près de 10.000 personnes ont manifesté hier, dans les rues de Bruxelles, contre les violences faites aux femmes, à la veille de la Journée internationale consacrée à cette problématique. Selon le blog Stop Féminicide, 22 femmes ont déjà été tuées en 2019 en Belgique « parce qu’elles sont femmes ». p.2 Trop d’agressions en UBER p.16 Anderlecht perd des plumes face à Courtrai p.17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :