Métro Belgique n°4118 12 nov 2019
Métro Belgique n°4118 12 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4118 de 12 nov 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (259 x 365) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : retour à la normale sur le rail.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
INFO DE LA STIB Une deuxième vie pour les oblitérateurs de la STIB Des anciens oblitérateurs de la STIB transformés en boite à clefs. C’est le projet réalisé par la STIB, Bruxelles Propreté, Recy-K et l’entreprise de travail adapté L’Ouvroir. Au total, ce sont 1.500 anciens oblitérateurs de couleur orange qui seront recyclés afin de connaître une deuxième vie. MÉTIERS À LA LOUPE « À la STIB, tout le monde collabore, partage ses expériences, son savoir » Bastien Lorenzatti voulait donner un nouvel élan à sa carrière et relever de nouveaux défis. Il a trouvé son bonheur à la STIB, en tant que Planning Manager pour le Programme de Modernisation du Métro. Du secteur pétrolier au… transport public ! Un parcours peu commun ! Sans oublier le secteur aérien ! J’ai en effet un parcours « original » ! Je suis ingénieur chimiste en Pétrochimie et Raffi nage de formation et j’ai commencé ma carrière dans une entreprise active dans le secteur pétrolier, en travaillant sur plateforme. Cela m’a permis de voyager à travers le monde  : États-Unis, Argentine, Ecosse, Arabie Saoudite, Oman … Après 3 ans, j’ai décidé de poser mes valises en Belgique et j’ai travaillé dans le secteur aérien cette fois. Au bout de deux ans, j’ai eu envie d’avoir plus de responsabilités et je suis arrivé à la STIB en tant que Planning Manager. Un nouveau défi ! Que fait un Planning Manager justement ? Je m’occupe de coordonner l’avancement Les voyageurs s’en souviennent sûrement encore  : les oblitérateurs de la STIB, de couleur orange, destinés à valider les tickets de transport magnétiques. Ils se trouvaient dans toutes les stations et les véhicules de la société bruxelloise de transport public. Avec la généralisation de la carte MOBIB et le passage au ticket à puce sans contact, ces oblitérateurs ont été remplacés par les valideurs MOBIB, de couleur rouge, et ont totalement disparu du réseau de la STIB à la mi-2016. UNE DEUXIÈME VIE Une partie de ces anciens oblitérateurs connait aujourd’hui une « deuxième vie ». La STIB, Bruxelles Propreté, la plateforme du réemploi et du recyclage circulaire des déchets et des ressources Recy-K et l’entreprise de travail adapté L’Ouvroir se sont associées pour recycler les anciens oblitérateurs. Ces valideurs, vidés de leurs composants électroniques par Recy-K, ont été redesignés par le concepteur belge Pierre-Emmanuel Vandeputte et reconditionnés pour devenir aujourd’hui des boîtes à clés « Sesame », proposées au public. Une première phase test avait déjà été lancée en juin 2017. 300 oblitérateurs, reconditionnés en boite à clefs avec le soutien du Mad Lab, avaient alors été proposés au public et le succès avait été immédiat. « Cela montre combien la STIB est ancrée dans le coeur et la vie des Bruxellois mais ce dont nous sommes le plus fi ers c’est de la dimension écologique et sociale qui a été donnée à ce projet grâce à une excellente collaboration entre partenaires bruxellois », se félicite Brieuc de Meeûs, CEO de la STIB. Aujourd’hui, ce sont 1.500 anciens oblitérateurs qui ont été recyclés et transformés. Ils seront proposés au public à partir du 13 novembre, entre autres à l’Ouvroir, au STIB STORE situé à Rogier, sur le site e-commerce de la STIB et dans d’autres points de vente, au prix de 84 euros. W planning du Programme de Modernisation du Métro. Il s’agit d’un programme très important, qui comprend plus de 50 projets dont plusieurs projets majeurs  : l’achat de nouvelles rames de métro, une nouvelle signalisation, la construction du nouveau dépôt métro à Erasme, le réaménagement du dépôt métro à Delta… Un métier de contacts Oui ! Ma fonction me permet d’avoir une vue globale sur les différents départements et d’être en intéraction avec de nombreuses personnes. Mon travail me permet de me déplacer entre les différents dépôts et de toucher un peu à tout (signalisation, IT, génie civil…). C’est d’ailleurs une des principales raisons qui m’ont poussé à postuler à la STIB ! Sans oublier le fait de pouvoir manager une équipe et d’être autonome. Et cela vous plaît ! J’aime qu’il y ait beaucoup de challenges et de voir les changements au jour le jour, comme pour la construction du nouveau dépôt à Érasme. Ce que j’apprécie aussi c’est le partage et la collaboration qui règnent au sein de la STIB. Alors que dans certaines entreprises, les collaborateurs et collaboratrices sont parfois « fermés » à l’idée de partager, de collaborer, par peur de ne plus être « indispensables », ici tout le monde est prêt à t’aider, à prendre le temps de comprendre les diffi cultés liées aux différents projets. On ne travaille pas chacun de son côté, il y a vraiment un effort, un élan commun pour faire avancer l’entreprise et ça, c’est très gratifi ant et motivant ! Pari réussi donc ? En arrivant à la STIB, mon objectif était de me lancer un challenge sur mes capacités de management, avec tout ce que cela comporte  : diriger une équipe et gérer des projets importants. Mon but à court terme est de faire ma place, de « faire le job » mais surtout de faire évoluer ma fonction. J’ai beaucoup de liberté dans mon travail, ce qui me permet de mettre en place de nouveaux processus et de vraiment « prendre en main » ma fonction de Planning Manager. C’est clairement un tremplin pour ma vie professionnelle, surtout au vu des nombreuses opportunités qu’offre la STIB ! J’ai la chance de pouvoir travailler sur des projets qui ont un impact direct sur ma vie personnelle (je prends souvent le métro) et je suis donc heureux ici à la STIB. W Recycler et transformer Depuis des années, la STIB veille à recycler ses déchets et les objets – panneaux, éléments de mobilier, etc. – dont elle n’a plus l’utilité. Dans le cadre de cette démarche environnementale, la STIB est constamment à la recherche de fi lières de réutilisation de ses matériaux en fi n de vie. Et le résultat est parfois très éloigné de l’utilité première de l’objet ! C’est le cas pour les 3.700 anciens oblitérateurs, dont une partie a été transformée en boite à clefs mais également en objet de collection. Mais aussi de plaques d’arrêt, transformées aussi en objet de collection, ou de verre securit des abribus, utilisé pour créer des boucles d’oreilles. Prénom  : Bastien Nom  : Lorenzatti Fonction  : Planning Manager - Programme de Modernisation du Métro Age  : 30 ans A la STIB depuis  : 2019 Domicile  : Schaerbeek
metro Mardi 12novembre 2019 FINANCE & ME 13 Les alternatives à l’habitation propre Posséder sa propre habitation est souvent un rêve. Mais il est également possible d’investir dans l’immobilier pour la location. Les actions immobilières constituent une alternative. Un vaste choix s’offre à ceux qui souhaitent investir dans l’immobilier. Ils peuvent certes acquérir leur propre maison, mais d’autres possibilités d’investissement sont envisageables  : il peut s’agir d’un appartement au bord de la mer, de kots pour étudiants, de garages, de chambres d’hôtel… que vous pouvez louer afin d’obtenir un certain rendement. Mieux vaut toutefois être informé des règles, des coûts, des implications fiscales, etc. LES RÉSIDENCES-SERVICES De plus en plus de résidencesservices sont proposées à la vente. Elles sont intéressantes pour ceux qui ont repéré un bon emplacement et souhaitent éventuellement y vivre plus tard. En attendant, la résidence-services peut être louée. Il s’agit d’un marché en croissance, d’autant plus que la demande augmente et que la résidence-services peut donc aisément être vendue si nécessaire. Lors de votre choix, veillez toutefois à tenir compte des environs et des installations dans le quartier car ils représentent souvent une valeur ajoutée. La finition de la résidence-services doit également être de haute qualité et durable, les exigences à cet égard étant susceptibles d’augmenter. Si la qualité n’est pas satisfaisante, vous courez le risque de devoir entreprendre des travaux de rénovation au moment où vous souhaiterez vous-même vous y installer. L’ASPECT FINANCIER Les résidences-services doivent respecter les normes en vigueur pour assurer la sécurité et, par exemple, être accessibles aux utilisateurs de fauteuils roulants, ce qui augmente le prix de revient. Les faibles taux d’intérêt actuels constituent aussi un avantage qui incite à investir. Mais il s’agit d’un investissement à long terme et l’évolution des taux d’intérêt est incertaine. Autre facteur changeant  : la construction massive de résidences-services, pouvant entraîner une réduction de la demande avec le temps. Alors, comparez minutieusement l’offre du marché et faites-vous bien conseiller, Gérer vos finances demande parfois un coup de pouce également en ce qui concerne les perspectives d’avenir. LES ACTIONS IMMOBILIÈRES Vous pouvez répartir vos investissements immobiliers en achetant des actions immobilières. Dans ce cas, vous n’achetez pas des briques, mais des valeurs immobilières. Vous pouvez acheter des actions auprès d’une société immobilière réglementée (SIR). Une telle société dispose d’un portefeuille immobilier comprenant entre autres des bureaux et des commerces, parfois situés à l’étranger. Certaines SIR gèrent des complexes résidentiels pour personnes âgées, tels que des résidences-services. Vous payez 15% de précompte immobilier sur ces dividendes et 30% sur les autres. Il s’agit d’une incitation du gouvernement à investir dans les soins aux personnes âgées. Avec cette formule, vous n’acquérez pas une résidence-services, mais en partagez les revenus. Avec le guide gratuit « Ma vie financière », tout devient plus clair. Ce guide pédagogique, clair et accessible, retrace les 4 grandes étapes de votre vie financière, des débuts professionnels jusqu’à une pension épanouie. Vous trouverez au fil des pages une foule de conseils pratiques, des interviews d’experts et des témoignages de clients. Car les expériences des uns peuvent enrichir la vie des autres. Prenez également rendez-vous avec votre expert financier au 022/012345 ou sur bpostbanque.be pour faire le point sur votre vie financière et bénéficier de conseils personnalisés sans engagement. Scannez le QR code pour recevoir gratuitement votre guide. Acheter et vendre Il est logique de finaliser d'abord la vente de sa maison avant d'acheter une nouvelle propriété. Mais cela ne se passe malheureusement pas toujours ainsi. Quelques formules sont alors disponibles. 1. Le crédit-point. Vous voulez acheter une nouvelle habitation, mais votre maison actuelle n'a pas encore été vendue et vous avez besoin de cet argent pour effectuer l’achat. Vous pouvez alors demander à la banque un crédit-pont ou relais afin de pouvoir acheter votre nouvelle maison. 2. Si votre maison a déjà été vendue, mais que vous ne pouvez pas encore entrer dans votre nouvelle habitation, vous pouvez avoir recours à une indemnité d'occupation. Vous devrez bpost banque SA, rue du Marquis 1, boîte 2, 1000 Bruxelles (RPM Bruxelles 0456.038.471, BIC BPOTBEB1, IBAN BE49 0000 0007 5071). Produits distribués par bpost SA de droit public, Centre Monnaie, 1000 Bruxelles (RPM Bruxelles 0214.596.464), agent en services bancaires et en services d’investissement numéro FSMA 25.275cA-cB, pour bpost banque SA. E.R.  : Frédéric Jonnart - rue du Marquis 1, boîte 2 - 1000 Bruxelles. 10/2019. POUR LES PLUS PETITS BUDGETS Les actions immobilières sont également une option si votre budget n’est pas suffisant pour acheter votre propre habitation ou un bien immobilier supplémentaire. Les SIR sont soumises à des contrôles gouvernementaux assez stricts. Elles sont par exemple tenues de payer 80% de leur bénéfice distribuable. Les SIR ont également la possibilité d’effectuer des recherches appropriées sur le marché et de déterminer les rendements locatifs élevés possibles à long terme. Si vous achetez des actions immobilières, vous ne devez pas payer de frais d’enregistrement, comme lors de l’achat d’une maison. Vous pouvez également vendre vos actions rapidement. Mais des fluctuations boursières sont possibles. alors convenir du laps de temps durant lequel vous pourrez continuer à vivre dans la maison et de la compensation que vous payerez pour cela. 3. Dans certains cas, vous pouvez inclure les droits de vente (anciens droits d'enregistrement) dans l’achat de votre nouvelle habitation. 4. Comme il s'agit de systèmes assez complexes présentant différentes options, il est recommandé de demander conseil à la banque ou au notaire.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :