Métro Belgique n°4116 7 nov 2019
Métro Belgique n°4116 7 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4116 de 7 nov 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (259 x 365) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 9 Mo

  • Dans ce numéro : l'écart salarial pas près de se résorber.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Jeudi 7 novembre 2019 metro 24 SPORTS Il faudra « un petit truc en plus », selon Preud’homme FOOTBALL « Il va falloir partir sur les bases du match aller tout en apportant un petit truc en plus si nous voulons gagner ou signer un bon résultat », a déclaré Michel Preud’homme. Ce soir, le Standard de Liège défiera l’Eintracht Francfort (19h) lors de la 4e journée du groupe F de l’Europa League, un match déjà crucial en vue de la qualification. « En Allemagne c’était pas mal mais il nous a manqué quelques petites choses », a ajouté « MPH » en évoquant la défaite 2-1 fin octobre à la Commerzbank-Arena. Les Liégeois tenteront de conserver leur brevet d’invincibilité à domicile sur la scène européenne, qui tient depuis décembre 2014 et une défaite contre Feyenoord (0-3) en Europa League. « Il y a un avantage à jouer à la maison mais pour nous c’est un peu particulier. On va essayer de maintenir cette tradition. Nous partons toujours avec l’idée de gagner nos rencontres et ce soir ne dérogera pas à la règle. » CAPITAL POUR LA QUALIFICATION Francfort, demi-finaliste la saison dernière, a largement battu le Bayern le week-end dernier (5-1) en Bundesliga, précipitant le départ de l’entraîneur bavarois Niko Kovac. « Ils ont un certain potentiel et peuvent se permettre un ou deux changements dans leur onze de départ », a analysé le T1 mosan. Mais pour l’Eintracht, comme pour le Standard, ce match revêt d’une importance capitale pour la deuxième place. « Ils considèrent les confrontations contre nous assez importantes dans l’optique de la qualification. Je ne m’attends donc pas à de changements drastiques Oliver Glasner et son équipe vont tout donner contre la Gantoise AFP/J. MacDougall FOOTBALL Le club de La Gantoise va tenter de conserver l’espoir d’être européen au printemps prochain, à l’occasion de la 4e journée de l’Europa League à Wolfsburg, en Allemagne. Oliver Glasner, l’entraîneur de l’équipe allemande, annonce une chaude réception aux Gantois. « On va tout donner pour sortir du terrain en vainqueurs », a déclaré le T1. Il y a deux semaines, Gand a pris in extremis un point contre les Allemands dans le Ghelamco Arena (2-2). Roman Yaremchuk a arraché l’égalisation dans le temps additionnel. « Le fait que nous n’ayons pas gagné à Gand était clairement dû au but injustifié dans le temps additionnel », a déclaré Glasner. « Nous voulons que ce petit plus, qui nous a manqué pour la victoire, soit de notre côté demain. Nous avons marqué deux buts à Gand et nous nous sommes assuré de belles occasions. On doit le refaire demain. » « Ce n’est pas parce que nous avons cédé contre Gand et après 55 minutes en Bundesliga contre Dortmund (défaite 3-0 NDLR), que nous dormons. Je le répète  : nous voulons gagner demain et nous qualifier. » Belga/V. Lefour dans leur composition », a prévenu Michel Preud’homme. Si les « Rouches » pourront compter sur près de 18.000 supporters, Francfort n’en aura aucun à Sclessin. L’UEFA a puni le club allemand suite aux débordements causés par ses fans à Guimaraes le 3 octobre. « La réalité se jouera sur le terrain. Je me suis davantage concentré sur les deux équipes », a ponctué le T1 liégeois, qui « regrette toutefois une telle situation ». Samuel Bastien, qui s’érige semaine après semaine comme la plaque tournante de l’équipe, a préfacé le duel. « On va tenter d’aborder le match de la meilleure des façons et de montrer un beau visage à la maison ». Après trois journées dans le groupe F, les troupes de Michel Preud’homme pointent à la 3e place avec trois unités. Arsenal (9) et Francfort (6) occupent actuellement les deux premières positions. AFP/V. Hache Le nouveau code mondial antidopage adopté MULTISPORT Le débat sur le nouveau code mondial antidopage a abouti lors de la 5e Conférence mondiale contre le dopage organisée par l’Agence mondiale antidopage (AMA) à Katowice en Pologne. Il devrait entrer en vigueur à partir du 1er janvier 2021. En vigueur depuis 2003, le code mondial antidopage de l’AMA a été remanié en 2009 et 2015. Sa raison d’être reste une tentative de protéger la valeur fondamentale du sport et de garantir le droit des athlètes de participer à des compétitions sportives sans dopage. Son but est de promouvoir la lutte antidopage par l’harmonisation universelle des principaux éléments de cette lutte. DES TESTS INNOVANTS De son côté, le Comité International Olympique (CIO) va investir 9 millions € dans cette lutte contre le dopage dans le EN BREF Le pilier légendaire sudafricain Tendai Mtawarira, plus connu sous le surnom de « La Bête », a confirmé mercredi sa retraite internationale quelques jours à peine après le triomphe des Springboks à la Coupe du monde de rugby. Selon une étude l’observatoire du football du CIES (le centre international pour l’étude des sports), deux Belges figurent parmi les joueurs de football les plus performants le mois dernier dans les cinq principaux championnats en Europe  : Jason Denayer et Youri Tielemans. La Commission des litiges de l’Union belge de football AFP/M. Braibant cadre de l’émergence des tests génétiques à l’approche des Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Environ la moitié de l’argent sera consacrée à de nouvelles installations qui permettront de conserver les échantillons prélevés avant les Jeux pendant 10 ans, ce qui permettra de les tester de nouveau quand les méthodes d’analyse auront progressé. (URBSFA) a de nouveau infligé une amende au RSC Anderlecht pour l’utilisation de matériel pyrotechnique par ses supporters. Les faits se sont déroulés lors du match à domicile contre Saint-Trond le 20 octobre. Brecht Van Kerckhove n’est plus le coach de l’équipe nationale masculine de volley-ball. Le Limbourgeois a décidé de quitter le poste qu’il occupait depuis le 28 décembre dernier en remplacement de l’Italien Andrea Anastasi. Dominique Baeyens sera à la tête des Red Dragons à l’occasion du tournoi de qualification olympique début janvier à Berlin. Elles gagneront autant que les hommes FOOTBALL Les footballeuses de l’équipe nationale australienne percevront le même salaire que leurs homologues masculins. Qualifié d’« unique dans le monde du football », cet accord, dévoilé hier, constitue un pas important vers plus d’égalité entre les sexes.
7 NOVEMBRE 2019 - JOURNÉE EUROPÉENNE DU RADON 4 COMMENT MESURER LE RADON ? Un simple test suffit ! Utiliser un détecteur est le seul moyen de savoir si l’on est exposé au radon. Un détecteur est un petit tube en plastique, de la taille d'un tube de rouge à lèvres, qui enregistre et conserve les traces. Il ne représente aucun danger pour les utilisateurs des locaux dans lequel il est placé ou pour l'environnement. Le détecteur doit être placé au rez-dechaussée dans la pièce la plus fréquentée de la maison (le plus souvent une chambre à coucher ou le salon). La mesure s’effectue pendant trois mois, au terme desquels le détecteur doit être renvoyé pour analyse. 5 QUELLES SOLUTIONS ENVISAGER ? Si la concentration en radon est trop élevée (au-dessus de 300 Bq/m³) dans une habitation, des actions de remédiation peuvent être envisagées. En fonction du type de construction et du taux mesuré, les actions de remédiation à envisager vont de l'obturation des voies de passage du radon à l'amélioration de la ventilation, jusqu'à l'aspiration de l'air dans le sol sous la dalle. 6 COMMENT SE PROCURER UN DÉTECTEUR RADON ? Du 1er octobre au 31 décembre 2019, le citoyen belge peut commander un détecteur de radon via le site web www.actionradon.be pour un coût total de 20 € (ce prix comprend l’analyse et l’aide éventuelle à la remédiation). ACTION RADON L’Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN) est l’autorité compétente pour les problèmes de radon dans les bâtiments. Dans le cadre de sa mission de protection de la population, l’AFCN a pour objectif de diminuer tant que possible les risques d'exposition au radon dans les bâtiments privés, publics et professionnels. Chaque année, en collaboration avec les provinces wallonnes, la région bruxelloise et la Communauté germanophone, elle mène l’Action Radon, une campagne de sensibilisation visant à informer la population des risques liés au radon.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :