Métro Belgique n°4111 25 oct 2019
Métro Belgique n°4111 25 oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4111 de 25 oct 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (259 x 365) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,1 Mo

  • Dans ce numéro : des factures bien trop salées.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Vendredi 25 octobre 2019 metro 2 NEWS CE CONCOURS N’EST NI ORGANISÉ NI SPONSORISÉ PAR LA LOTERIE NATIONALE 25 BILLETS « WIN FOR LIFE » A GAGNER ! NEW 6026 ENVOYÉ/REÇU 1,00 EUR/SMS MT19w43 3191025ZF-WFL Belga/D. Waem D’après les statistiques de la Creg, quelque 360.000 ménages déboursent chaque année plus de 600 € de trop pour leur énergie. Ce surcoût atteint 3.450 € par an pour près de 20.000 PME. « Plus de 600.000 ménages et 70.000 PME n’ont pas changé de contrat ces dernières années, bien qu’ils puissent le faire sans payer d’indemnités moyennant un préavis d’un mois », détaille Laurent Jacquet, directeur des prix. « CONTRATS DORMANTS » Ceux qui concluent un nouveau contrat n’optent par ailleurs pas automatiquement pour l’offre la moins chère  : 50 à 60% des ménages ont choisi les dix produits les plus De l’or dans nos égouts L’Université libre de Bruxelles (ULB) a présenté hier le projet SUBLIMUS, qui vise à développer un procédé pour récupérer des métaux nobles comme l’or, l’argent et le platine dans les boues résiduaires des stations d’épuration de la Région de Bruxelles-Capitale. Il a débuté en mars dernier et se poursuivra jusqu’à fin février 2022. onéreux. Le régulateur constate des écarts de prix importants entre les différents contrats sur le marché, parfois au sein d’un même fournisseur, particulièrement entre les formules actuellement actives et celles qui ne sont plus proposées (« contrats dormants »). Des centaines de milliers de Belges y sont encore liés. UNE ÉCONOMIE DE 300 À 800 € La Creg rappelle donc qu’il reste essentiel de comparer régulièrement les formules pour profiter des meilleurs prix. Le régulateur propose depuis hier une nouvelle version du « Creg Scan », lancé en 2017. Il couvre désormais 100% des contrats, y compris les achats groupés (330.000 ménages) et les contrats coopératifs (70.000 ménages). En quelques clics, le consommateur peut comparer plus de 13.000 contrats actifs et RÉPONDEZ À LA QUESTION SUIVANTE  : Quelle discipline de la gymnastique n’est pas une épreuve olympique pour les femmes ? A Le trampoline B La poutre C Les anneaux CONNAISSEZ-VOUS LA RÉPONSE ? Envoyez FEMME A, B ou C (ex.  : FEMME E A) par SMS au 6026 ou composez le 0905 23 360 à partir d’un téléphone fixe et tentez votre chance de remporter 3.000 € par mois… à vie ! GAIN MINIMAL GARANTI DANS CHAQUE PAQUET Les concours de la Loterie Nationale sont interdits aux mineurs d’âge -18 Renseignements  : 03/216 46 84 - info@mconcept.be - Participation possible jusqu’au 31/10/19 à 23h59 - Coût de participation  : par appel 2,00 EUR - par SMS envoyé/reçu  : 1,00 EUR, participation complète par SMS  : 4,00 EUR - Participation interdite aux mineurs d’âge - Les prix ne sont ni échangeables ni convertibles en espèces - Les coordonnées fournies par les participants sont enregistrées dans une base de données de MConcept SPRL et sont destinées à l’organisation et au traitement de ce concours. Les participants ont le droit de consulter, corriger et/ou effacer leurs données. Ces concours sont organisés par MConcept sprl, n°d’entreprise 0826.398.329, Desguinlei90 n°12B, 2018 Anvers. Belga/J. Roosens La facture énergétique fait mal au portefeuille BRUXELLES BRUXELLES Un très grand nombre de ménages et d’entreprises belges dépensent chaque année des centaines d’euros de trop pour leur facture d’énergie, selon une nouvelle analyse de la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (Creg) publiée hier. Le consommateur n’opte pas toujours pour la formule la moins chère et reste parfois lié à des « contrats dormants », plus onéreux. Editeur  : n.v. Mass Transit Media Galerie Ravenstein 4 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur général  : Monique Raaffels mraaffels@metromedia.be Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be Metro’s content room  : Matthias Adriaensen (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Pierre Jacobs, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Camille Goret, Aaron Verbrugghe, Laura Sengler, Janne Vandevelde, Xavier Vuylsteke de Laps, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck Lay-out  : Alessandra Di Palma, Sarah Tilley, Afrodite Trevlopoulos (Art Director) Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri @metromedia.be Unia valide le char polémique Le char caricaturant des juifs orthodoxes qui a paradé au dernier carnaval d’Alost ne violait pas la loi, selon Unia. « Selon nous, il n’y avait pas d’incitation consciente à la haine, à la discrimination ou à la violence contre les juifs », estime le centre fédéral pour l’égalité des chances qui plaide toutefois pour que les événements folkloriques soient davantage « inclusifs ». Belga/E. Lalmand dormants, à prix fixe et variable. Le potentiel d’économies peut atteindre 300 € pour l’électricité et jusqu’à 800 € pour le gaz. EN BREF Quatre grenades de la Deuxième Guerre mondiale ont été retrouvées au cours de travaux effectués hier à Muizen (Malines). Les projectiles n’ont jamais présenté de risques pour les riverains et ont pu être neutralisés. Edouard Donys, le plus âgé des fugitifs belges et condamné à une peine de 25 ans de prison par la cour d’appel du Hainaut pour assassinat, a été arrêté en France, selon le site internet de la police fédérale qui confirme une information de VTM. L’État fédéral a versé à la Région bruxelloise les astreintes dues aux nuisances des avions dont elle réclamait le paiement, a indiqué le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot. La somme s’élève à 2,4 millions € . Marketing  : Tél. (02) 227 93 79 metromarketing @metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites Le revenu moyen net a augmenté En 2017, le revenu net imposable des Belges atteignait en moyenne 18.331 € , contre 17.824 € un an auparavant, selon les dernières données de l’Office belge des statistiques, Statbel, publiées hier. Le revenu pris en compte est le net imposable, calculé à partir des déclarations à l’impôt des personnes physiques. La ventilation des chiffres entre les trois Régions montre que la Flandre présente le revenu moyen par habitant le plus élevé, il dépasse de 7% la moyenne nationale. Les habitants de la Région wallonne et de la Région de Bruxelles-Capitale disposent de revenus situés respectivement 6 et 22% en deçà de la moyenne. E.r.  : M. Raaffels, Galerie Ravenstein 4, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be AFP/S. Kubani La députée MR Kattrin Jadin va à son tour déposer une proposition de loi visant à « faire évoluer » la loi sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG), largement remise en cause ces dernières semaines. Le texte MR propose de faire passer le délai légal de 12 à 18 semaines. Un même allongement est suggéré par le PS, Ecolo-Groen et DéFI, tandis que le PTB évoque 20 semaines. Le CSE Animations, organisateur de la 42e édition des 24 heures vélo de Louvain-la- Neuve, a confirmé le bilan positif de l’événement. Les 60 concerts et les multiples animations programmés dans toute la ville universitaire durant l’événement ont attiré du monde  : plus de 40.000 personnes.
metro Vendredi 25octobre 2019 NEWS 3 Des jeunes pour le climat BRUXELLES Quelque 600 personnes, selon la police, ont manifesté hier à Bruxelles dans une énième tentative d’attirer l’attention des autorités sur l’urgence climatique. Déterminés à faire passer leur message mais déçus du peu d’avancées engrangées depuis le début des manifestations en janvier, les jeunes ont à nouveau brandi slogans et pancartes pour réclamer un relèvement des ambitions climatiques. Parmi les manifestants, les jeunes néerlandophones étaient nombreux à déplorer « le manque d’ambition » du gouvernement flamand. Il s’est accordé pour réduire les émissions de CO2 de la Flandre de 80% d’ici 2050, bien loin de l’objectif de neutralité carbone. ING va fermer 22 agences Belga/H. Vergult BRUXELLES La banque ING a annoncé, hier, lors d’un conseil d’entreprise qu’elle allait supprimer 22 agences statutaires en les fusionnant avec d’autres points de vente. Selon L’Echo, cette réorganisation se fera « sans réduction d’emploi dans la mesure où les collaborateurs concernés seront réaffectés dans une autre agence statutaire ». Quatre agences, situées à Frameries, Bastogne, Hornu et Zonhoven/Houthalen, seront par ailleurs franchisées. Sur les 22 agences qui seront fermées, onze se trouvent à Bruxelles, sept en Wallonie et quatre en Flandre. Bruxelles veut moins polluer BRUXELLES Le gouvernement bruxellois a adopté hier la version définitive de la contribution bruxelloise au Plan National Énergie Climat (PNEC) pour 2030. Ses objectifs sont revus à la hausse. Par rapport à une première version provisoire de la contribution bruxelloise de juillet 2018, le plan de la nouvelle équipe du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort a renforcé l’objectif de réduction des émissions de C02  : 40% à l’horizon 2030 par rapport à 2005 (initialement 32%). Selon le ministre écologiste Alain Maron, de nombreuses mesures concerneront le secteur du bâtiment, responsable de 60% des émissions directes. La fin du chauffage au charbon est fixée à 2021, celle du chauffage au mazout en 2025. La stratégie de rénovation adoptée à la fin de la législature sortante sera poursuivie. Belga/N. Maeterlinck Les primes et soutiens divers pour la réduction de la consommation énergétique seront renforcés. Les efforts seront aussi amplifiés pour soutenir le déploiement des énergies renouvelables à Bruxelles, mais une stratégie d’investissements extra muros est à l’ordre du jour également de manière à disposer de 700 GWh de production renouvelable de plus d’ici 2030. La production de déchets doit diminuer de 20%. Le tri des déchets organiques (sacs orange) sera obligatoire en 2023. Nouveauté  : sont incluses les émissions dites indirectes, soit celles émises en dehors de Bruxelles via l’alimentation, la consommation, les matériaux des bâtiments. Celles-ci sont cinq fois plus élevées que les émissions directes. Selon la secrétaire d’État Barbara Trachte (Ecolo), l’ensemble des outils de soutien économique seront progressivement orientés, d’ici 2030, vers une production décarbonée, vers l’économie circulaire et régénérative, ainsi que l’économie sociale. UN QUART DE VOITURES EN MOINS En matière de mobilité, Bruxelles projette une batterie de mesures pour réduire les déplacements en voiture individuelle à un quart de l’ensemble d’ici 2030. Dans les quartiers, le trafic automobile de transit devra diminuer de 34% via la mise en œuvre du plan de mobilité Good Move qui sera approuvé dans sa mouture définitive d’ici la fin de l’année. Ce plan prévoit une nouvelle phase de déploiement de l’offre en transports en commun et d’infrastructures cyclables, ainsi que des magistrales piétonnes sur des distances importantes. Comme annoncé, la fiscalité automobile sera réorientée depuis la propriété des véhicules vers leur usage. Les Belges pour l’heure d’hiver BRUXELLES La majorité de la population belge (83%) est favorable à l’arrêt du changement d’heure saisonnier, ressort-il d’une enquête commandée par la chancellerie du Premier ministre et publiée mercredi. Au sujet du régime horaire que la Belgique devrait adopter de manière permanente, 50% des répondants ont marqué leur préférence pour l’heure d’hiver tandis que 45% se sont exprimés en faveur de l’heure d’été. L’enquête montre par ailleurs un certain « pragmatisme » au sein de la population belge puisque 79% des sondés estiment qu’il est important d’être dans la même zone horaire que nos pays voisins. La tolérance zéro au volant envisagée Belga/J. Hamers BRUXELLES L’institut pour la sécurité routière Vias est « d’accord sur le principe » avec la proposition de loi de Groen et du sp.a sur la tolérance zéro pour l’alcool au volant. Il propose toutefois de mener au préalable une étude sur les conséquences qu’aurait un abaissement du taux autorisé à 0,2 pour mille. Actuellement, le taux d’alcool dans le sang autorisé est de 0,5 pour mille pour les particuliers et de 0,2 pour les professionnels. La proposition de loi de Joris Vandenbroucke (sp.a) et Kim Buyst (Groen) vise à généraliser le taux à 0,2 pour mille.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :