Métro Belgique n°4108 22 oct 2019
Métro Belgique n°4108 22 oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4108 de 22 oct 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (259 x 365) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : les jeunes votent pour la voiture.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Mardi 22 octobre 2019 metro 6 NEWS AFP/O. Del Pozo Franco exhumé jeudi Les restes du dictateur espagnol Francisco Franco seront exhumés jeudi du mausolée dans lequel ils reposent près de Madrid, a annoncé le gouvernement espagnol. Ils seront ensuite transférés au cimetière du Pardo dans la banlieue de la capitale. L’opération se déroulera « en présence de la famille du dictateur », précise le gouvernement. Julian Assange confus devant la justice LONDRES Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, accusé d’espionnage par Washington et menacé d’extradition vers les États-Unis, a semblé désorienté hier lors d’une audience à Londres. L’Australien de 48 ans a comparu devant le tribunal de Westminster, qui examinait la date d’une prochaine audience d’extradition. M. Assange a semblé avoir des difficultés à se rappeler sa date de naissance. Il a déclaré à la juge Vanessa Baraitser à la fin de l’audience qu’il n’avait pas compris ce qui s’était passé. Il s’est également plaint de ses conditions de détention à la prison londonienne de haute sécurité de Belmarsh. CONFUS ET BREDOUILLANT « Je ne peux accéder à aucun de mes écrits, c’est très difficile de faire quoi que ce soit », a-t-il dit d’une voix à peine audible, expliquant aussi lutter contre des « gens avec des ressources illimitées ». « Je ne peux pas penser correctement », a-t-il aussi déclaré dans la salle d’audience où HONG KONG La police de Hong Kong a présenté ses excuses après avoir projeté sur une mosquée de la teinture bleue pendant une opération de dispersion de manifestants. Dimanche, la police de Hong Kong a aspergé une mosquée d’un liquide bleu vif, suscitant la colère de la communauté musulmane. L’incident a eu lieu lors d’affrontements entre des manifestants et les forces de l’ordre. Sur des images vidéo, on voit un camion de la police pulvériser un liquide bleu en direction d’une demi-douzaine de journalistes et de personnes présents dans la rue, à l’extérieur de l’édifice religieux. Une partie de la teinture atteint les marches et l’entrée du bâtiment. Cette teinture, mélangée à une solution poivrée brûlant la s’étaient rassemblés de nombreux soutiens. Son avocat, Mark Summers, a accusé l’État américain de s’être « immiscé dans des discussions privilégiées entre M. Assange et ses avocats à l’ambassade » d’Équateur, où M. Assange s’était réfugié, et peau, permet d’identifier les manifestants, mais laisse les rues et les bâtiments maculés de bleu. « Immédiatement après l’incident, les représentants de la police ont présenté leurs sincères excuses au principal imam et aux dirigeants de la communauté musulmane », a déclaré un commandant régional des forces de l’ordre. Les responsables de cette mosquée, la plus grande de l’ancienne colonie britannique, ont dit aux journalistes avoir accepté ces excuses, tout comme celles de la cheffe de l’exécutif hongkongais Carrie Lam. Celle-ci a effectué le jour même une brève visite dans cette mosquée, le tout en présence d’un important dispositif de sécurité. DES ACTIONS QUOTIDIENNES Dimanche, Hong Kong a AFP/D. Leal-Olivas d’avoir « illégalement copié (le contenu de) leurs téléphones et ordinateurs ». La juge a rejeté la demande de l’avocat d’accorder plus de temps pour rassembler des preuves. Elle a ensuite fixé une prochaine audience de procédure au 19 décembre, avant une audience connu une nouvelle journée de violences. Des dizaines de milliers de personnes ont pris part à un rassemblement non autorisé mais pacifique. Les choses ont dégénéré quand des militants radicaux ont jeté des cocktails Molotov et des pierres sur un poste de police, des sociétés chinoises et des stations de métro. Les forces de l’ordre ont répliqué en faisant usage de canons à eau, de gaz lacrymogène et de balles en caoutchouc. Hong Kong traverse sa pire crise politique depuis sa rétrocession à la Chine en 1997, avec des manifestations et autres actions quasi quotidiennes pour dénoncer un recul des libertés, mais aussi les ingérences grandissantes de Pékin dans les affaires de cette région semiautonome. Belga/N. Maeterlinck Des F-16 belges en Syrie Les F-16 belges devraient être de retour en Irak et en Syrie en 2020, rapportait hier La Libre Belgique. Le quotidien se base sur des informations du ministre Didier Reynders et de la Défense. Ce déploiement se ferait a priori au second semestre 2020. Pas plus tôt, en raison de l’incertitude liée à la création du prochain gouvernement. sur la demande d’extradition en février. 175 ANS DE PRISON En 2012, Julian Assange, qui faisait l’objet de poursuites en Suède pour viol, s’était réfugié dans l’ambassade d’Équateur à Londres pour éviter d’être extradé vers la Suède ou vers les États-Unis, en raison de la publication de documents secrets américains par son site internet. Après sept ans passés dans la représentation diplomatique, il en avait été délogé par la police britannique le 11 avril, avec l’autorisation de Quito. Il avait été immédiatement placé en détention puis condamné à une peine de 50 semaines de prison le 1er mai pour violation des conditions de sa liberté provisoire. Julian Assange encourt une peine allant jusqu’à 175 ans d’emprisonnement aux États- Unis. Le pays lui reproche d’avoir mis en danger certaines de leurs sources lors de la publication en 2010 par WikiLeaks de 250.000 câbles diplomatiques et d’environ 500.000 documents confidentiels portant sur les activités de l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. La police de Hong Kong s’excuse Clinton se moque de Trump AFP/A. Weiss WASHINGTON Hillary Clinton s’est ouvertement moquée du message envoyé par Donald Trump à Recep Tayyip Erdogan. Le 9 octobre, le président américain avait écrit à son homologue turc une lettre au ton peu diplomatique pour le convaincre de cesser son offensive contre les Kurdes. « Ne jouez pas au dur ! Ne faites pas l’idiot ! », suggérait ainsi Donald Trump à Recep Tayyip Erdogan. Hillary Clinton a posté sur Twitter une lettre imaginaire de l’ancien président américain John Fitzgerald Kennedy à Nikita Khrouchtchev, dirigeant soviétique, rédigée dans le même ton que celui de Donald Trump. « Ne fais pas le con d’accord ? Retire tes missiles de Cuba », énonce la lettre parodique, évoquant la crise des missiles du Cuba en 1962. AFP/D. De La Rey
Zoom sur la ville avec Metro ! Partage ta plus belle photo du 15 octobre au 15 novembre inclus et tente de remporter un smartphone Samsung Galaxy S10+ ou un voyage photo au Japon avec Connections ! metrophotocontest.be en collaboration avec PHO TO CONTEST THÈME  : URBAIN THOMAS LE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :