Métro Belgique n°4105 17 oct 2019
Métro Belgique n°4105 17 oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4105 de 17 oct 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (259 x 365) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,0 Mo

  • Dans ce numéro : les Wallons de plus en plus connectés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Jeudi 17 octobre 2019 metro 2 NEWS Editeur  : n.v. Mass Transit Media Galerie Ravenstein 4 1000 Bruxelles metro@metromedia.be Directeur général  : Monique Raaffels mraaffels@metromedia.be Belga/H. B. Ickx Central desk  : Tél. (02) 227 93 43 Info publicité  : advertise@metromedia.be Advertising (pub et jobs)  : Tél. (02) 227 93 44 advertise@metromedia.be Une formation au don d’organes L’Hôpital Erasme et le CHU de Charleroi ont décidé de lancer une formation au don d’organes pour le personnel hospitalier. L’objectif est d’œuvrer à la réduction de l’écart entre la liste des patients en attente d’une greffe d’organe et ceux qui sont effectivement transplantés. Il s’agit d’une première en Belgique francophone. Metro’s content room  : Matthias Adriaensen (news director NL), Maïté Hamouchi (news director FR), Clément Dormal, Pierre Jacobs, Thomas Wallemacq, Marie Bruyaux, Camille Goret, Aaron Verbrugghe, Laura Sengler, Janne Vandevelde, Xavier Vuylsteke de Laps, Silke Vandenbroeck, Camille Van Puymbroeck Lay-out  : Alessandra Di Palma, Sarah Tilley, Afrodite Trevlopoulos (Art Director) Content director  : Stefan Van Reeth Production  : Tél. (02) 227 93 87 Distribution  : Tél. (02) 227 93 85 distri@metromedia.be J. Hamers La Wallonie n’a jamais été aussi connectée NAMUR L’Agence wallonne du Numérique (AdN) a présenté son baromètre annuel de mesure des niveaux d’équipement et d’usage numériques des Wallons. Globalement, les résultats sont en nette progression. Toutefois, la fracture numérique reste une réalité pour 20% des citoyens de 15 ans et plus. Globalement, les Wallons sont plus équipés et connectés qu’en 2018  : 84% (+6%) des ménages disposent d’un ordinateur fixe ou portable, 55% (+10%) possèdent une tablette tactile et 75% (+19%) des 15 ans et plus disposent d’un smartphone. Pas moins de 89% (+7%) des citoyens ont aussi accès à internet au domicile, alors que 50% (+22%) se connectent au WiFi dans des espaces publics ou commerciaux. On constate ainsi une hausse sensible des usagers quotidiens d’internet, dont le taux passe de 71 à 82%. L’AdN souligne également une nette progression de l’usage des messageries instantanées, aujourd’hui utilisées par 67% de la population (+19%). Aucune discussion officielle durant la visite d’État au Luxembourg BRUXELLES Il n’y aura pas de discussion officielle sur la situation fédérale entre Jan Jambon (N-VA), le ministreprésident flamand, et son homologue wallon Elio Di Rupo (PS), en marge de la visite d’État du roi Philippe et la reine Mathilde, au Grand-Duché de Luxembourg. « Mais nous nous parlons. Nous sommes collègues, nous n’allons donc pas nous bouder », a affirmé Elio Di Rupo alors que les deux hommes visitaient, en compagnie notamment du roi Philippe et du grand-duc Henri, l’opérateur européen de satellites SES. Pour les deux ministres-présidents, pas question de se substituer aux préformateurs – Geert Bourgeois et Rudy Demotte – récemment nommés par le roi. « Ce n’est pas à Belga/E. Lalmand nous de négocier. Nous avons déjà formé des gouvernements  : en Flandre et en Wallonie », a ainsi assuré Jan Jambon. « Nous n’allons pas jouer le rôle des présidents de partis et des préformateurs. Nous ne sommes pas ici pour ouvrir d’autres voies de négociations », a renchéri Elio Di Rupo. AFP/K. Fichou L’E-COMMERCE EN HAUSSE L’e-commerce est toujours plus populaire auprès des Wallons  : 61% (+7%) de 15 ans et plus ont acheté en ligne au cours de l’année, 66% (+6%) ont utilisé internet pour s’informer avant un achat et 44% (+8%) ont utilisé des comparateurs de prix. En revanche, seulement 30% se préoccupent d’acheter sur des sites belges, la sécurisation des paiements et la réputation des sites étant les critères les plus déterminants. Enfin, 57% profitent des nouveaux modes de consommation via les plateformes en BRUXELLES Les partenaires sociaux, réunis au sein du Groupe des Dix hier, ne sont pas parvenus à un accord sur une hausse des salaires minimums. Entre-temps, la perte pour les travailleurs se trouvant dans cette situation peut désormais aller jusqu’à 90 € . L’augmentation du salaire minimum a été inscrite dans l’accord interprofessionnel conclu au printemps dernier mais ne satisfait pas la FGTB. Le syndicat socialiste a estimé que la hausse en question, de 1,1%, était insuffisante. Le sujet est revenu à la table des discussions ces dernières semaines Marketing  : Tél. (02) 227 93 79 metromarketing@metromedia.be Le contenu marqué de ce logo ne relève pas de la responsabilité de la rédaction. Metro a été créé en collaboration avec Belga, AP, AFP Relaxnews. Les droits des photos appartiennent à Belga, AP et AFP sauf indications explicites Sensibilisation pour les fêtards La 25e « nuit européenne sans accident » débutera samedi soir et se terminera dimanche aux aurores. Comme chaque année, des volontaires des Responsible Young Drivers (RYD) seront présents dans plusieurs boîtes de nuit bruxelloises et wallonnes dans l’optique de sensibiliser les fêtards à un retour à la maison en toute sécurité. ligne (Airbnb, Uber, Trivago...). LA FRACTURE NUMÉRIQUE SUBSISTE Le baromètre 2019 propose aussi une étude inédite sur les compétences numériques et propose un indicateur de maturité numérique des Wallons. Il en ressort que 76% de la population active considère que ses compétences numériques sont suffisantes, tandis que 24% se dit demandeuse de formations au numérique. Dans le même temps, 20% des 15 ans et plus sont clairement en situation de fracture numérique, alors que 14% n’ont qu’une maturité restreinte qui les met potentiellement en situation d’usagers faibles dans le contexte de la société. Pour l’AdN, il est donc nécessaire que la Région wallonne facilite l’acquisition et le maintien des compétences numériques au travers du programme Digital Wallonia. « Ce baromètre indique clairement une tendance positive en Wallonie », a commenté le ministre wallon en charge du Numérique, Willy Borsus. Pas d’accord sur le salaire minimum mais sans succès jusqu’à présent. De nouvelles négociations pourraient avoir lieu dans les prochaines semaines. « Les textes sont prêts. Nous sommes La Belgique cybersécurisée MALINES La Belgique se débrouille plutôt bien face aux cybermenaces, qui touchent tant les citoyens que les entreprises et les administrations. « En l’espace d’un an et demi, notre pays est passé de la 11e à la cinquième place dans le classement des pays européens les plus sûrs », s’est félicité le directeur du Centre pour la Cybersécurité Belgique (CCB), Miguel De Bruycker. Depuis le lancement d’une campagne de sensibilisation à grande échelle ce mois-ci, environ 5.000 courriels suspects ont été signalés quotidiennement au CCB, occasionnant la fermeture d’une centaine de sites web frauduleux par jour, soit trois fois plus qu’avant. prêts à le signer. Nous espérons à présent que chacun va bien réfléchir et suivra rapidement », confie Marc Leemans, président du syndicat chrétien (CSC). E.r.  : M. Raaffels, Galerie Ravenstein 4, 1000 Bruxelles Tirage Metro  : 210.000 ex Emportez Metro à votre travail ou à la maison, mais ne l’abandonnez surtout pas sur la voie publique. www.metrotime.be Unsplash/J. Santos Belga/J. Van Boxel
metro Jeudi 17octobre 2019 NEWS 3 La pollution de l’air cause 400.000 décès prématurés BRUXELLES Si la qualité de l’air s’améliore en Europe, la pollution atmosphérique continue de nuire, surtout dans les villes, à la santé des Européens et à l’économie. En 2016, l’air vicié a provoqué plus de 400.000 décès prématurés sur le Vieux continent, d’après un nouveau rapport de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE). Selon ce rapport, qui se fonde sur des données collectées en 2017 dans plus de 4.000 stations de mesure à travers l’Europe, la plupart des citadins sont exposés à des niveaux de pollution atmosphérique supérieurs aux seuils établis par l’OMS. Dans les centres urbains, les particules fines, le dioxyde d’azote et l’ozone figurent au rang des polluants les plus nocifs. En 2016, rien que les particules fines ont causé 412.000 décès prématurés dans 41 pays d’Europe, dont 374.000 dans l’Union européenne, souligne l’AEE. EN BREF La Ville de Bruxelles a présenté hier après-midi le programme des festivités pour les 400 ans du Manneken- Pis, en présence notamment du bourgmestre Philippe Close et du vice-Premier ministre Alexander De Croo, ainsi que de l’Ordre des Amis de Manneken-Pis. En 2018, les Belges donnaient une note moyenne de 7,6 sur 10 à la satisfaction NUISIBLE À L’ÉCONOMIE S’ils nuisent à la santé et réduisent l’espérance de vie, les polluants de l’air portent également préjudice à l’économie au travers de coûts de soins de santé plus élevés ou encore d’une baisse de la productivité. Dans l’Union européenne, les concentrations de particules fines sont les plus élevées dans le nord de l’Italie, en Pologne ou encore dans les Balkans. Mais la Belgique n’est pas en reste, les grands centres urbains comme Bruxelles ou Anvers étant les plus exposés. D’après ces chiffres, 9.380 décès sont à déplorer dans notre pays. Les sources principales des pollutions sont le transport routier, la production d’électricité (via le charbon et le fuel), concernant la vie, ressort-il de chiffres dévoilés par Statbel, l’office belge de statistique. Ils sont issus de l’enquête sur les revenus et conditions de vie (EU-SILC) et montrent de grandes différences de bien-être selon la situation financière des personnes. Car les Belges qui ne courent pas de risque de pauvreté monétaire se sentent clairement mieux dans leur peau que ceux qui se AFP/P. Huguen - Photo d'illustration l’agriculture et le chauffage domestique. UN CHIFFRE EN BAISSE Selon l’Agence européenne pour l’environnement, le nombre de décès prématurés causés par les particules fines a toutefois baissé d’un demi-million par rapport aux années 90. « Nous faisons des progrès », estime le directeur de l’Agence, le Belge Hans Bruyninckx. Mais pour endiguer la pollution atmosphérique, « il est temps d’accélérer les changements dans l’énergie, la production alimentaire et la mobilité », conclut-il. trouvent dans une situation financière précaire. Renaud Witmeur, actuel président du comité de direction de la Sogepa, organisme public wallon en charge des entreprises en restructuration, sera nommé président du comité de direction ad interim de Nethys. Il occuperait un poste de crise, dans le but de recruter un nouveau CEO à titre définitif. L’Europe n’est pas prête pour les véhicules électriques BRUXELLES L’Europe n’est pas encore prête pour une transition majeure vers les véhicules électriques et les effets significatifs qu’elle engendrerait sur le système électrique. Pour assurer un développement rapide de ce type d’engin, il est dès lors essentiel de réguler à l’échelle locale, avance le Centre sur la régulation en Europe (CERRE). Il faut aussi favoriser les nouvelles technologies permettant de gérer les problèmes de congestion sur le réseau électrique. La transition complète vers les véhicules électriques n’en est encore qu’à ses débuts en Europe, analyse le CERRE. Et pourtant, elle n’est pas prête à gérer une mutation radicale, constate-t-il. Le AFP/D. Leal-Olivas remplacement complet du parc automobile par des véhicules électriques aurait ainsi des effets importants sur le système électrique. « Cela impliquerait des pics de demande en électricité importants », illustre Friðrik Már Baldursson. 109 millions de personnes menacées de pauvreté en Europe AFP/J. Saget BRUXELLES En 2018, 109,2 millions de personnes, soit 21,7% de la population de l’Union européenne (UE), étaient menacées de pauvreté ou d’exclusion sociale, selon des chiffres d’Eurostat, l’Office statistique de l’Union européenne, à la veille de la journée internationale pour l’élimination de la pauvreté. La tendance est pourtant à la baisse. Être menacé de pauvreté ou d’exclusion sociale signifie que ces personnes étaient affectées par au moins une des trois conditions suivantes  : être en risque de pauvreté après transferts sociaux (monétaire), en situation de privation matérielle sévère ou vivant dans des ménages à très faible intensité de travail. En Belgique, elle a baissé d’1% en 10 ans.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :