Métro Belgique n°4100 10 oct 2019
Métro Belgique n°4100 10 oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4100 de 10 oct 2019

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : n.v. Mass Transit Media

  • Format : (259 x 365) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,3 Mo

  • Dans ce numéro : un hôpital sur trois en déficit.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
J eudi 10 oc tobre 2019 metro 4 NEWS La Turquie lance son offensive en Syrie ANKARA Les forces armées turques ont lancé leur offensive militaire dans le nord de la Syrie, opération qu’ils menaçaient depuis plusieurs jours de mettre en œuvre. L’« Opération Paix Printemps » vise le groupe terroriste État islamique et la milice kurde YPG (unités de protection du peuple kurde), que la Turquie soupçonne d’être liée au Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), classé comme organisation « terroriste » par Ankara, Washington et l’Union européenne. Les YPG mènent une insurrection dans la région frontalière avec la Syrie. « Notre mission est d’empêcher la création d’un corridor terroriste à travers notre frontière méridionale et de rétablir la paix dans la région », affirme Recep Tayyip Erdogan dans un tweet en anglais. DES EXPLOSIONS ET BOMBARDEMENTS « L’opération mettra fin à la menace terroriste contre la Turquie et mettra en place une zone de sécurité permettant Construisons ensemble les rails de demain ! TUC RAIL relève des défis depuis plus de 25 ans avec à son actif la réalisation de prestigieux projets d’ingénierie ferroviaire tels que les lignes à grande vitesse en Belgique et à l’étranger. Chez TUC RAIL vous travaillerez activement sur des solutions de transport et à l’amélioration de la mobilité de demain. Vous travaillerez sur la conception d’ouvrage d’art d’une grande technicité, sur le tracé d’une ligne, sur la conception de systèmes de signalisation innovants… pour une mobilité plus durable. Nos collaborateurs constituent le cœur de l’entreprise et participent à la construction d’un réseau de transport intermodal. Vous aussi, contribuez à la réalisation des projets de transport. TUC RAIL est à la recherche de divers profils  : ingenieurs, surveillants, chefs de chantier, chefs de projet. Visitez notre site  : jobs.tucrail.be/fr Jochen BULTINCK (CEO) & Naima ATORI (COO) AFP/B. Kilic aux réfugiés syriens de rentrer chez eux », a ajouté le président turc. « Nous allons préserver l’intégrité territoriale de la Syrie et libérer les communautés locales des terroristes », a-t-il encore affirmé. Entre-temps, plusieurs explosions et bombardements ont été signalés dans la région. La chaîne de télévision publique TRT a annoncé que l’armée avait attaqué cinq cibles à Ras al-Ain, dans le nord-est de la Syrie, à la frontière turque. Elle rapporte également le pilonnage, par des unités d’artillerie turques, de plusieurs postes de milice kurdo-syrienne dans la ville stratégique de Tal Abyad. L’opération vise notamment des dépôts de munition de cette localité, située dans le nord de la province d’al-Raqqa et connue pour être l’endroit où les combattants kurdes ont repoussé ceux de l’État islamique en juin 2015. DES CIVILS CONCERNÉS Le média d’État a aussi diffusé des images de F-16 décollant d’une base militaire à Diyarbakir et traversant la frontière aérienne entre la Turquie et la Syrie. Un porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de combattants kurdes et arabes, a rapporté sur Twitter que des avions de combat turcs avaient commencé à bombarder des cibles civiles. « RÉSISTANCE » Les Kurdes du nord de la Syrie, confrontés aux atermoiements de leur allié américain, ont décrété hier une « mobilisation générale » de trois jours, en exhortant les habitants de la région à la « résistance ». Après l’annonce dimanche par la Maison Blanche d’un retrait des soldats américains de Syrie, le président américain Donald Trump a soufflé le chaud et le froid, assurant ne pas avoir « abandonné » les Kurdes et menaçant d’anéantir « complètement l’économie de la Turquie » si celle-ci « dépassait les bornes ». WASHINGTON La Maison Blanche a informé le Congrès qu’elle refusait de coopérer à l’enquête en cours en vue d’une éventuelle procédure de destitution visant Donald Trump. Une porte-parole estime qu’elle n’a « aucune légitimité ». « Étant donné que votre demande n’a pas de fondation constitutionnelle légitime ou le moindre semblant d’impartialité, le pouvoir exécutif ne peut être tenu d’y participer », a lancé Pat Cipollone, avocat de la présidence, dans un courrier envoyé à Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre des représentants. « INCONSTITUTIONNELLE ET PARTISANE » La Maison Blanche accuse les Démocrates de donner cours à un « théâtre politique » et presse les députés d’abandonner l’enquête ouverte envers le président américain. La Maison Blanche estime que les députés violent les droits de ce dernier. « Le président Trump et son administration ne peuvent pas participer à votre enquête partisane et inconstitutionnelle dans ces circonstances », stipule la lettre. Parmi les griefs de l’exécutif, M. Cipollone met en exergue l’absence de vote à la Chambre pour déclencher ce processus. L’opposition soupçonne Donald Trump d’avoir fait pression cet été sur son homologue ukrainien pour L’UE craint un afflux migratoire LUXEMBOURG Plusieurs dirigeants européens réunis à Luxembourg ont indiqué craindre un nouvel afflux migratoire en raison de la situation en Syrie, où la Turquie menace a lancé une opération militaire. Dans un texte transmis aux ministres de l’Intérieur de l’UE, la Grèce, Chypre et la Bulgarie ont souligné « la hausse spectaculaire d’arrivées de migrants sur la route de Méditerranée orientale », y voyant les « signes alarmants de l’émergence d’une crise ». « Les facteurs géopolitiques, dont les conflits dans la région en particulier en Syrie, auront probablement pour conséquence une poursuite de cette tendance inquiétante », estiment ces pays. AFP/L. Gouliamaki Trump s’oppose à toute enquête AFP/S. Loeb qu’il cherche des informations compromettantes sur son rival démocrate Joe Biden. TENTATIVE DE DISSIMULATION Le refus de l’administration Trump de coopérer avec le Congrès est une « tentative illégale de dissimuler les faits », a tonné la cheffe des démocrates au Congrès, Nancy Pelosi. C’est « une autre tentative de cacher les faits sur les efforts éhontés de l’administration Trump de faire pression sur des pouvoirs étrangers afin qu’ils interfèrent dans les élections de 2020 », a dénoncé la présidente de la Chambre des représentants.
metro Jeudi 10octobre 2019 NEWS 5 Les emplois dans les banques en danger BRUXELLES Les transformations au sein du monde bancaire « vont amener des suppressions d’emplois », a affirmé hier Jean-Pierre Mustier, président de la Fédération bancaire européenne (FBE) et patron de la banque italienne Unicredit. Ces trois dernières années, 14.000 emplois ont déjà été supprimés au sein de son propre groupe. Interrogé sur une suppression de 10.000 postes supplémentaires, évoquée par la presse dernièrement, le dirigeant du premier groupe bancaire italien a refusé de commenter ce qu’il a qualifié de « rumeur », lors d’un entretien sur BFM Business. « Il va y avoir des transformations dans les banques européennes qui vont amener un changement d’offre au consommateur et un changement de méthode de travail, qui amèneront des réductions d’emplois, c’est très clair », a prévenu le patron français, évoquant un secteur bancaire confronté aux évolutions de la Belga/S. Gremmelprez technologie et du comportement des consommateurs. « Les banques restent bénéficiaires, certes, mais avec des niveaux de profitabilité relatifs qui sont aujourd’hui très bas », a-t-il poursuivi. « Chacune des banques doit regarder comment elle doit évoluer, quels sont ses plans, mais il faut s’attendre à ces réductions d’emplois », a-t-il répété. Conséquence, selon lui, « les banques sont moins compétitives pour attirer des capitaux qui leur permettent ensuite de prêter et de financer l’économie. Aucune évaluation du nombre de postes supprimés n’a été faite au niveau de la Fédération bancaire européenne ». Ces déclarations surviennent alors que plus de 44.000 suppressions de postes ont été annoncées depuis le début de l’année par une dizaine de banques européennes. Une attaque visant une synagogue fait deux morts EN BREF La candidate française Sylvie Goulard, qui brigue le portefeuille « Marché intérieur » dans la nouvelle commission d’Ursula von der Leyen, devra à nouveau faire face aux eurodéputés jeudi, à partir de 9h30, pour tenter de convaincre. Déjà entendue le 2 octobre, sa problématique avait été considérée problématique et son « grand oral » n’avait pas convaincu. Un rassemblement en AFP/A. Splett HALLE Une attaque meurtrière visant une synagogue où se trouvaient 70 personnes dans la ville de Halle, dans l’est de l’Allemagne, est survenue hier en début d’après-midi. L’auteur aurait agi seul et serait un Allemand non-musulman, qui a, depuis les faits, été arrêté par les autorités. L’individu a fait deux morts et a tenté d’accéder au bâtiment à l’aide de grenades, d’armes et de bombes incendiaires. Le parquet anti-terroriste de Karlsruhe a été saisi de l’enquête, indiquant qu’il pourrait s’agir d’une attaque en lien avec l’extrême droite. Cette fusillade est survenue alors que les Juifs célèbrent le Yom Kippour, leur fête la plus importante. soutien à l’auteur de la tuerie de la préfecture de police de Paris, prévu aujourd’hui, va être interdit, a annoncé hier Christophe Castaner qui dénonce une « infamie ». Une chaîne de supermarchés néozélandaise a décidé de lancer des heures d’ouvertures plus calmes pour clients autistes. La musique sera mise sur pause, la lumière baissée et les annonces en magasins suspendues. GET ON BOARD ! Nous recherchons  : marketeer (key) account manager graphic & layout editor Découvrez toutes nos offres d’emploi sur metromedia.be/jobs



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :