Metal Obs' Mag n°94 sep/oct 2020
Metal Obs' Mag n°94 sep/oct 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°94 de sep/oct 2020

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : H.I.M. Media

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 35,9 Mo

  • Dans ce numéro : Fit for a King, la nouvelle vague...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Passage a la vitesse superieure Après un premier album plutôt honnête, mais passé quasi inaperçu, Alpha Wolf remet le couvert avec son second opus, A Quiet Place To Die, et se permet de redistribuer les cartes du metalcore australien (pour ne pas dire international) ! [Entretien avec Lochie Keogh (chant) par Norman Garcia — Photo  : DR] Peux-tu nous présenter le groupe et nous parler de ton intégration, ainsi que celle du nouveau batteur, Mitch Fogarty, en 2018 ? Scottie (Simpson) et Sabian (Lynch) sont les guitaristes du groupe, John (Arnold) s’occupe de la basse, Mitch de la batterie et de certains vocaux, et moi je suis au chant. Fin 2017, Mitch était batteur de session pour nous et nous savions déjà qu’il était un monstre sacrément méticuleux derrière les fûts. Il s’avère aussi que c’est un mec génial et donc un choix évident. Pour ma part, j’étais dans le coin, en tant qu’ami et roadie, alors, quand le groupe a eu besoin d’un nouveau chanteur pour monter en puissance, j’étais prêt et dispo. Lorsque l’on parle de metalcore en provenance d’Australie, on pense tout de suite à Parkway Drive. Que penses-tu de la popularité de ce groupe ? Vous a-t-il influencé ? Je pense qu’il serait difficile pour n’importe quel groupe de metalcore de ne pas avoir été influencé par Parkway Drive, d’une manière ou d’une autre. Il a été le premier à émerger de la scène, en démontrant qu’il était possible pour n’importe quel groupe australien de faire son trou sur la scène internationale. Même si vous n’appréciez pas ses récents albums (ce n’est pas mon cas), vous ne pouvez pas ignorer ce qu’il a fait pour la scène metal australienne, ces mecs sont les rois ! La vidéo pour votre premier single « Akudama » est vraiment réussie et rafraîchissante. Qui l’a réalisée et peux-tu nous en dire plus sur cette chanson ? « Akudama » a été filmée et réalisée par Third Eye Visuals. On leur a juste demandé d’incorporer un tas 6 METAL OBS’de trucs plutôt dingues. Nous n’avions aucune idée précise sur le résultat attendu. Mais c’est la première ou la seconde chanson que nous avons commencé à écrire et certainement la dernière à être terminée. Quel est votre processus d’écriture ? Et qui s’occupe des paroles ? Scottie sort beaucoup de nos riffs, parfois aidé par Mitch, pour en tirer le meilleur. Puis chacun se met à bosser sur la structure de la chanson. C’est généralement Sabian et moi qui travaillons sur les paroles. En tout cas, peu importe qui trouve l’idée la plus forte, car nous voulons tous obtenir le meilleur titre possible. « Don’t Ask » et « Bleed For You » sont plus mélodiques et atmosphériques. Ils sortent du lot par rapport au reste de l’album. C’était un choix délibéré de faire des chansons plutôt courtes et efficaces ? Je ne suis pas certain que Sottie sache toujours où il va atterrir quand il sort un riff. Mais, une fois que nous avons un titre en tête, il est très évident pour nous de séparer les parties qui servent la chanson de celles qui n’apporteront rien. Pour ce qui est des chansons les plus mélodiques, nous savons que personne n’apprécie vraiment de s’abrutir avec 11 titres bourrins d’affilée. Nous pouvons donc ralentir et adoucir le tempo. Cela dit, ces morceaux sonnent toujours très Alpha Wolf ! Vos nouveaux titres vont donc droit au but et sont parfaits pour être joués en live. Vous devez être à la fois impatients et excités de retrouver la scène ? Super excités, oui. Ces chansons sont vraiment faites pour le live, et c’est ce que nous aimons faire. Je suis sûr que beaucoup de monde est dans le même bateau que nous et attend le feu vert pour partir en tournée. Avec beaucoup de nouveaux titres sur notre setlist ! Et justement, durant la crise sanitaire, en avez-vous profité pour écrire de nouvelles chansons ? Nan, depuis que l’album est terminé, nous nous sommes focalisés sur sa sortie, nous n’avons donc pas eu le temps d’écrire de nouveaux morceaux. LE KIFF DU MOIS ALPHAWOLF A Quiet Place To Die Metalcore Sharptone Records Sur ce nouvel album, Alpha Wolf a décidé de sortir les crocs. Avec des guitares acérées, et agrémentés par des sonorités indus ou urbaines (le titre éponyme, « Creep », « Acid Romance » …), les morceaux s’enchaînent avec une efficacité redoutable. Le groupe a voulu remettre les pendules à l’heure et ce n’est sans doute pas pour rien que, dans le titre « Creep », on entend hurler « nothing to lose » par Lochie Keogh. Au micro, justement, nous avons droit à une prestation vocale de haute volée, qui parfois rappelle Tim Williams de VOD, rien que ça, bien épaulée par les screams puissants de John Arnold. Avec le jouissif single, « Akudama », en chef de file, plusieurs morceaux de l’album semblent vraiment taillés pour la scène (« Rot In Pieces », « Ultra-Violet »...). Ça tabasse donc sévère, ce qui n’empêche pas les Australiens de diversifier leur propos avec les plus introspectifs et mélodiques « Bleed For You » (avec du chant féminin) et « Don’t Ask ». Pour ceux qui ne jurent que par Parkway Drive, venez tendre l’oreille du côté de cet album rafraîchissant et prometteur. [Norman Garcia]
METALLICA & L’ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE SAN FRANCISCO NOUVEL ALBUM S&M2 MAINTENANT DISPONIBLE UNIVERAL billIC PRAPICE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :