Metal Obs' Mag n°93 mai à aoû 2020
Metal Obs' Mag n°93 mai à aoû 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°93 de mai à aoû 2020

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : H.I.M. Media

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 51 Mo

  • Dans ce numéro : Currents, le kiff du mois !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
DOSSIER SPÉCIAL ALTERNATIVE BOSTON AR ME LOW + ASH1NG AlEXANORIA + AWDINATION + DANCE EAV1N DANCE ENTER SHIKAM HURE PUCE + NECI DEEP + NEW MO NEY + THE MEI + VIRENT MM
On parie sur... Le renouveau du rock Boston Manor. Retenez bien ce nom ! Les Anglais originaires de Blackpool proposent avec Glue, un condensé de mélodie et d’énergie redoutable et totalement addictif. Pas étonnant de les retrouver en couverture sur le prestigieux magazine Kerrang !. [Entretien avec Henry Cox (chant) par Loïc Cormery.] Vous êtes apparus en couverture du magazine Kerrang !. Qu’est-ce que cela représente pour votre groupe ? Est-ce une étape que vous attendiez depuis un moment ? Nous avons tous dû nous pincer. C’était incroyable à voir. Il y a 5-6 ans, nous étions un petit groupe de bricoleurs qui a tourné dans une minuscule ancienne camionnette postale, en jouant devant une poignée de personnes et parfois dans des salles vides. Être présenté sur la couverture d’un magazine que nous avons lu était, non seulement surréaliste pour nous, mais une étape importante pour le groupe. Il semble que tout notre travail acharné porte ses fruits et que plus de gens prennent conscience de notre existence. Welcome To The Neighbourhood était un super album. Qu’en pensez-vous aujourd’hui, avec le recul ? Voyez-vous des choses que vous auriez pu améliorer ou non ? C’est une très bonne question ! Nous aimons toujours WTTN. Il nous a vraiment aidés à comprendre qui nous sommes et ce que Boston Manor est et peut devenir. Nous ne regardons jamais en arrière sur un disque en souhaitant pouvoir changer quelque chose ou faire certaines choses différemment. Chaque enregistrement que nous réalisons correspond exactement à ce qu’il doit être. Penser à revenir en arrière et changer quelque chose peut rendre un artiste fou. Donc, je dirai que tout ce que nous aurions pu faire autrement sur l’album précédent est soit développé, soit affiné sur le suivant. Les enregistrements précédents sont comme des cartes et des boussoles pour nous. Cela nous aide à naviguer dans l’écriture du prochain. Certaines pistes sont des impasses, mais d’autres peuvent être explorées plus avant. Un regard en arrière nous permet d’enrichir notre métier et de devenir de meilleurs compositeurs. À ce stade de notre carrière, je pense que nous nous rendons compte maintenant que deux disques de Boston Manor ne sonneront jamais de la même façon. Et cela nous rassure. Parlons de Glue. WTTN s’est concentré sur la ville de Blackpool et la dure réalité actuelle de la région. Quel est le thème général de ce nouvel album ou quels sont les sujets que vous vouliez aborder, le cas échéant ? Pourquoi ce titre ? Que pouvez-vous nous dire sur l’évolution de votre son ? Welcome To The Neighbourhood était tellement fortement thématique et presque conceptuel que nous voulions faire un disque qui avait un peu plus de variété. Certaines des chansons de Glue laissent presque l’impression qu’elles n’appartiendraient pas au même album, d’un point de vue sonore ou lyrique. Mais, d’une manière ou d’une autre, toutes cohabitent dans le même monde et respirent le même air. C’était très amusant d’écrire ces chansons et cela nous a donné beaucoup plus de liberté pour la créativité. Nous avons pu explorer de nouvelles avenues de notre musique et prendre des risques que nous n’aurions jamais pensé prendre. La colle est ce qui maintient ces chansons ensemble et leur permet d’exister dans cet espace. La colle est notre façon de rester ensemble, en tant que compagnons de groupe et amis. La colle est un message au monde sur la manière dont nous sommes tous confrontés aux mêmes obstacles dans la vie. Mais nous devons tous mieux nous accepter et nous aimer les uns les autres, être plus compatissants et travailler à changer le monde pour un avenir meilleur. Glue est un disque en colère, mais il est aussi parfois doux et tendre. Il explore la signification même de ce qu’est un être humain vivant dans la nouvelle ère moderne. La colère et la frustration, le bonheur et la joie, la solitude et la tristesse. Vous avez sélectionné « Everything Is Ordinary » comme le premier single. Pourquoi cette chanson et pas « Plasticine Dreams », « Terrible Love » ou « Only 1 » que je pourrais voir comme des succès ? « Everything Is Ordinary » a été presque complètement réécrite en studio et elle nous a poussés hors de nos zones de confort. Nous avons commencé à construire cette chanson à partir d’une boucle de batterie existante et à la laisser se dérouler tout au long. Nous avons ajouté des guitares floues, des basses, de l’électronique et des voix auto-tunées. Nous voulions faire quelque chose de vraiment abrasif et nous étions tous tellement excités au moment de l’enregistrer. C’était complètement différent de tout ce que nous avions fait auparavant et, pour nous, vivre en dehors de la zone de confort est la clé pour écrire une musique progressive et intéressante. DOSSIER SPÉCIAL ALTERNATIV’OBS’BOSTON MAN BOSTON MANOR Glue Rock/punk rock/shoegaze Pure Noise Records Boston Manor fait vraiment la différence par rapport à ses petits camarades, car les Anglais maîtrisent leur sujet rock à la perfection, faisant preuve d’une belle détermination à créer des compos rock mélodiques et terriblement efficaces. Il y a deux ans, nous les avions quittés avec de belles mélodies, mais là, à vrai dire, ils vont plus loin et ont réellement peaufiné leur son, tout en structurant les morceaux avec beaucoup plus de maturité. L’évolution est évidente et on sent le groupe à l’aise et à fleur de peau une nouvelle fois. Une poésie suave et directe sur le titre, un coup d’éclectisme sur l’excellent tube « Plasticine Dreams », mais surtout un gros savoir-faire mélodique sur « Terrible Love », autant de raisons de saliver pour les amoureux de shoegaze en particulier. Il faut avouer que les musiciens s’épanchent beaucoup dans cette atmosphère sur l’album. « On A High Ledge » en est le parfait exemple. En termes de patate et de sensibilité, Henry Cox se pose en conquérant et n’a pas peur d’aller au charbon de temps en temps, mais avec énormément de grâce. Boston Manor est ce qui se fait de mieux en matière de rock actuellement. Écoutez l’énorme « Only 1 ». Nous pouvons affirmer que le groupe a vraiment un bel avenir devant lui et nous avons envie de croire en eux. Si vous voulez quelque chose d’excitant, même au-delà du rock, c’est par ici que ça se passe. [Loïc Cormery] METAL OBS’27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 1Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 2-3Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 4-5Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 6-7Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 8-9Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 10-11Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 12-13Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 14-15Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 16-17Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 18-19Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 20-21Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 22-23Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 24-25Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 26-27Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 28-29Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 30-31Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 32-33Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 34-35Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 36-37Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 38-39Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 40-41Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 42-43Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 44-45Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 46-47Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 48-49Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 50-51Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 52-53Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 54-55Metal Obs' Mag numéro 93 mai à aoû 2020 Page 56