Metal Obs' Mag n°92 mar/avr 2020
Metal Obs' Mag n°92 mar/avr 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°92 de mar/avr 2020

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : H.I.M. Media

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 23,4 Mo

  • Dans ce numéro : Igorrr, leader de la nouvelle génération.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
POLARIS De la pression aux diamants Après un 1er album excellent, les Australiens de Polaris mettent un point d’honneur à refaire du bruit comme il faut avec leur nouvel album, une fois de plus excellent ! The Death Of Me allie un metalcore technique et énergisant pour ce début d’année. [Entretien avec Jamie Hails (chant) par Loïc Cormery] Vous avez fait beaucoup de shows à travers l’Europe et le monde au cours des deux dernières années. Quels sont vos meilleurs souvenirs et avec quels groupes avez-vous partagé les meilleurs moments ? Nous nous sommes fait tant d’amis qu’il semble un peu injuste de n’en choisir que quelques-uns. Nous avons eu la chance de commencer à constituer une équipe avec laquelle nous aimons travailler à l’international et, l’année dernière, nous avons passé de nombreuses tournées ensemble. Donc ça a vraiment commencé à ressembler à une petite famille. Un de mes souvenirs préférés sur la route, jusqu’à présent, est, après avoir conduit pendant la nuit, de me réveiller un matin garé à côté d’une source chaude, quelque part au milieu de l’Utah. Nous avons eu quelques heures à traîner dans l’eau, avant de devoir nous rendre au prochain spectacle. Mais ce fut l’un de ces moments où vous savez que vous n’auriez pas le droit de faire autre chose. Sinon, certains des groupes préférés avec qui nous tournons sont Varials, Wage War, The Plot In You et Northlane. The Mortal Coil, votre précédent album a reçu de superbes récompenses. Comment le voyez-vous aujourd’hui et que changeriez-vous avec un peu de recul ? C’est une question intéressante, car j’ai l’impression que c’est le contraire. La période juste après la fin d’un album est toujours remplie de réflexions rétrospectives sur la façon dont nous aurions pu améliorer les chansons avec plus de temps. Ce n’est qu’après la sortie de l’album, et une fois que nous avons commencé à jouer et à interpréter les chansons en live, que je peux les voir telles qu’elles sont, au lieu de ce qu’elles auraient pu être. The Death Of Me est formidable. Il y a de superbes ambiances avec des moments forts et féroces. Comment avez-vous travaillé sur ce nouvel album ? Le processus d’écriture a été beaucoup plus divisé que ce à quoi nous étions habitués auparavant. Pour faire face au fait que nous passions de plus en plus de temps dans les bus et les salles, Daniel a téléchargé un logiciel midi qui lui a permis de programmer grossièrement des idées musicales, directement dans une station de travail audio numérique, sans avoir besoin de les enregistrer avec une guitare. Cela s’est avéré être un aspect vital du processus d’écriture de cet album, car il a permis de capturer des idées inspirées dans l’instant et de les sauvegarder pour les travailler plus tard, des semaines plus tard, lorsque nous pouvions retourner dans notre studio. 18 METAL OBS’POLARIS The Death Of Me Metalcore Sharptone/Nuclear Pour faire court, The Death Of Me est un excellent album, recelant de purs instants de grâce à vous faire frissonner l’échine. Il paraît d’emblée plus accessible, plus chaleureux peut-être que les précédents EPs ou le dernier album, mais également plus efficace. Il passe à grande vitesse et on s’étonnerait presque d’arriver si vite à la fin. S’il peut sembler plus disparate dans sa structure, en étant uniquement constitué de chansons individuelles, il reste une œuvre cohérente et intime, se construisant autour de mélodies percutantes. Pourtant, il ne vous empêchera pas de vous faire voyager, et, éventuellement, de vous éblouir avec des passages littéralement incandescents. Prendre des risques pour offrir quelque chose de nouveau ou de différent, cela peut être un acte justifiant la création, mais, en aucun cas, je considère cela comme nécessaire lorsque le contrat est respecté. Polaris remplit le sien en proposant un metalcore riche avec un soupçon de progressif très bien dosé. Amateurs de Architects par exemple, allez-y franco ! [Loïc Cormery] LA BANDE SON DU FrI. M DOCUMENTAIRE SORTIE Ls 27 MARS 11 MRES1-kVE 3 NOUVELLES vERSIONS STUDIO IFk7kph E ÇIEVOLVTION 207.0 15104 PARIS, ZENITH
 ; -) 17à 20 2 JUNE 2620 OESEL BELell (METAL MEETING 1 ALTERBRIDGE I dd erceftillatt POUJEgUJOlf THLIRSDAY IU JURE FRIDAY 19  : 1-101E SkfUROAY 20 JURE LEGACY2f BEAST TOUR FAITH NO MORE PPR', vElirts DISTURBED FOREIGNERr. SUNDAY 2I NF (,i. >piler. &far ProXims VilViVi.GRASPOP.BE., F %) MAO ST DONEd ÀffliRrik MY DYING BRIDE AMARANTHE P.O.D. DEATH TO ALL PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS PLAYS MOTÖRHEAD VLTIMAS SLAPSHOT DEEZ NUTS STAKE MISPYRMING EXCITER SILVERSTEIN CREEPER FLEDDY MELCULY =DEEP= Ofe) AljeRM RIVAL SONS STEEL PANTHER BABYMETAL ENTER SHIKARI THE HU PARADISE LOST JOHN GARCIA & THE BAND OF GOLD KILLING JOKE SACRED REICH FIELDS OF THE NEPHILIM BATTLE BEAST M.O.D. GAAHLS WYRD SUICIDE SILENCE CHELSEA GRIN HIGH ON FIRE BRITISH LION DOOL NORTHLANE PERIPHERY WEDNESDAY 13 HEATHEN CRYSTAL LAKE WAGE WAR CEMETERY SUN TEMPT OUR SURVIVAL DEPENDS ON US MICHAEL SCHENKER’S TEMPLE OF ROCK ANATHEMA DEVIN TOWNSEND LAGWAGON IN EXTREMO DOWN ALCEST OBITUARY BLUES PILLS GOOD RIDDANCE POWERFLO AUGUST BURNS RED BEYOND THE BLACK OF MICE & MEN DYING FETUS MOTIONLESS IN WHITE SOEN TRIBULATION MAJESTICA BOSTON MANOR SHVPES DREAM STATE SLOPER DISILLUSION Coq. t DOOR S OVV ger PURPLE DEFTONES KILLSWITCH ENGAGE DIMMU BORGIR FU MANCHU AMORPHIS SEPULTURA THE DEAD DAISIES THY ART IS MURDER ANTI -FLAG KADAVAR THUNDER BLACK VEIL BRIDES TIAMAT DOG EAT DOG BURY TOMORROW L7 ME AND THAT MAN THE VINTAGE CARAVAN NAGLFAR FIRE FROM THE GODS WAYWARD SONS THE GREAT OLD ONES N6CENT e> X ""c."-. -. P-



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :