Metal Obs' Mag n°89 sep/oct 2019
Metal Obs' Mag n°89 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°89 de sep/oct 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : H.I.M. Media

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 30,7 Mo

  • Dans ce numéro : Jinjer, rentrée des classes 2019 !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
Aller de l’avant Enfin du nouveau du côté de la scène punk hardcore/crossover  : Cro-Mags est de retour et reprend la route. Avec Don’t Give In, plus de 20 ans après les cultes Age Of Quarrel et Best Wishes. [Entretien avec Harley Flanagan (chant, basse) par Guillaume Dartigues - Photo  : DR] Pourquoi n’y a-t-il pas eu de nouveau morceau de Cro-Mags depuis si longtemps ? Premièrement  : pour des raisons légales. Deuxièmement  : le temps de trouver un contrat avec un label. Une autre formation tourne aussi sous le nom de Cro-Mags. Comment ça se fait ? Il y a un autre groupe qui est actuellement autorisé à utiliser le même nom, qui joue les chansons que j’ai écrites il y a plus de 30 ans, et quelques reprises. Mais il n’y a qu’un seul et vrai Cro-Mags ! Parlons du nouvel EP  : comment s’est passée cette réunion ? J’ai rassemblé trois des gars avec qui j’ai eu le plus de plaisir dans Cro-Mags. Gabby joue avec moi depuis le début des années 90 sur deux albums et dans d’autres projets. Il a le Gil Evans Orchestra à côté. Rocky a commencé à jouer avec moi à la fin des années 90 sur l’album Revenge, en parallèle de Fishbone et Suicidal Tendencies, il est comme une légende et un frère pour moi. Enfin, Gary a joué avec plus de groupes que je ne peux l’imaginer ! Il tourne avec moi depuis bien longtemps. C’est un honneur d’avoir ces musiciens talentueux sur ce disque. Don’t Give In est-il le symbole d’une nouvelle ère pour Cro-Mags ? Oui. Quand tu vieillis, tu réalises que dans la vie rien n’est permanent. Tu as juste à apprécier le moment présent. Cette musique et ce line-up relèvent la barre, et je l’élèverai encore à chaque fois que j’en aurai l’occasion. Un nouvel album est-il en préparation ? C’est fait ! L’histoire derrière l’album est incroyable. Vous allez jouer en France cet été. Qu’attendez-vous de cette tournée ? Je n’ai pas d’attente, si ce n’est que je vais tout donner et faire de mon mieux, parce que je l’ai toujours fait. Ceux qui seront là s’amuseront, pour sûr. CRO-MAGS Don’t Give In Punk hardcore/Crossover Arising Empire/ADA 19 ans sans nouveau titre ! Le retour du Cro-Mags d’Harley Flanagan aura été remarqué. Nous n’allons pas revenir encore et encore sur les multiples incidents de line-up de ce précurseur du crossover, mais nous attarder sur cette (très petite) offrande. Premier constat  : pour le style, ça sonne bien, très bien même, à nous rappeler les vieux Suicidal Tendencies. Le titre phare, « Don’t Give In », remet les pendules à l’heure avec ses refrains scandés en chœur et nous file des envies de circle pit ! Les deux morceaux suivants, plus courts et rentre-dedans, s’écoutent aussi avec plaisir même si on note une certaine ressemblance. La suite ? Ah bah c’est déjà fini… Certes, il s’agit d’un EP, mais avec seulement 6 minutes on est presque sur du teasing. On se doute que Don’t Give In sert à patienter jusqu’au prochain album. Qu’on attend avec intérêt. [Guillaume Dartigues] INTERVIEW LABEL  : Vers la nouvelle generation Le jeune label Arising Empire, parent de Nuclear Blast, est plein de ressource et représente indéniablement le futur de la nouvelle scène metal internationale. Mais quels sont ses objectifs ? Et sa stratégie ? [Entretien avec Robin Baumann(manager) par Loïc Cormery - Photo  : DR] Quand avez-vous eu l’idée de créer Arising Empire ? La société a été créée lorsque Markus Staiger, ex-patron de Nuclear Blast, a voulu lancer un label pour les groupes plus jeunes et dynamiques. Il a demandé à Marc, de M.A.D., s’il connaissait quelqu’un qui pourrait l’aider, et celui-ci lui a suggéré Tobbe Falarz, l’ex-patron du label de People Like You. J’ai rejoint l’équipe peu après le lancement d’Arising Empire et après mes études. Depuis combien de temps le label existe-t-il ? Et pourquoi ce nom ? Depuis le 15 juillet 2015, donc depuis plus de quatre ans. Le nom vient de Tobbe Falarz  : l’idée de « Arising Empire » était de soutenir et d’accompagner les petits groupes sur leur chemin vers le sommet. De quelle nature est votre partenariat avec Nuclear Blast ? Nous travaillons en étroite collaboration avec Nuclear Blast car nous utilisons toujours leurs services  : la distribution, le bureau de production, le département graphique… Vous signez des nouveaux groupes de la scène metal moderne. Comment les trouvez-vous ? Notre liste s’élargit à chaque sortie  : nous avons du punk, du rock allemand et même du power metal, mais le metal moderne est notre domaine d’expertise. Nous faisons beaucoup pour promouvoir nos groupes  : lancement de streaming, et marketing sur YouTube, Instagram et Facebook. Quel groupe rêvez-vous de signer ? Je dirais Bring Me The Horizon. J’ai commencé à les écouter dès leur premier EP en 2006, et j’ai célébré chacun de leur disque jusqu’à aujourd’hui. Quel est votre groupe préféré hors Arising Empire ? Set To Stun. Ces gars-là sont absolument fous sur scène, et j’adore leur dernier disque Set To Stun And The Desperado Undead. Parle-nous de ton groupe, Venues. Avez-vous eu de bons retours sur votre dernier album ? Venues est un groupe post-hardcore mixte du sud de l’Allemagne. Les réactions de la presse ont plutôt été bonnes, particulièrement au Royaume-Uni et au Japon. Travailler des deux côtés de cette industrie est très utile. Je sais ainsi sur quoi nous devons nous concentrer pour la promo de Venues  : fournir tout dans les temps, réaliser des vidéos de haute qualité, et jouer autant de spectacles que possible. METAL OBS’39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :