Metal Obs' Mag n°89 sep/oct 2019
Metal Obs' Mag n°89 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°89 de sep/oct 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : H.I.M. Media

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 30,7 Mo

  • Dans ce numéro : Jinjer, rentrée des classes 2019 !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
Positivement dark Les Finlandais fêtent cette année leurs 30 ans d’existence, et force est de constater qu’ils n’ont pas perdu de leur rock attitude. Un sortilège de vampire ? [Entretien avec Jyrki 69 (chant) par Aline Moiny - Photo  : DR] Cet album célèbre vos 30 ans de carrière dans l’industrie musicale. Qu’est-ce que ça fait d’être le groupe que le temps a oublié ? Déjà, il ne faut pas utiliser le terme d’industrie. C’est plutôt 30 ans de rock n’roll pour The 69 Eyes. Il y a bien eu des moments où nous avons obtenu des disques d’or ou de platine, et quelqu’un a dû gagner de l’argent grâce à ça. Mais c’est un état d’esprit, et nous jouons du rock n’roll. Quand nous avons commencé à la fin des années 80, nous pensions que c’était cool. Et je pense qu’aujourd’hui c’est encore plus cool. C’est super d’être un mec de 50 ans et de jouer du rock n’roll, de faire des tournées à travers le monde. Et je reste complètement excité par cette vie. Il y a un an et demi, j’étais épuisé par tout ça. Mais là, je sais enfin que ce que j’apprécie le plus dans la vie, c’est la route. La route est ma maison. Votre musique a une signature particulière, et ta voix reste moderne. C’est quoi, votre recette ? Nos racines viennent du rock n’roll originel, celui des années 50. Au cours de notre carrière, on nous a parfois catégorisés comme un groupe de metal. Mais à la base, nous sommes influencés par Johnny Thunders ou les Ramones. Nous avons un goût particulier pour ce genre de rock. Ce qui fait notre originalité aussi, c’est sûrement ma voix et le fait que nous combinions des apports venant des films d’horreur, des bandes dessinées, du rêve américain, voire français avec certains films noirs. Et personne ne le fait. J’aimerais que quelqu’un prenne la relève un jour. Outre Dani Filth, tu as aussi travaillé avec The Duke Of Spook et Calico Cooper. C’est important pour toi de collaborer avec des amis ? Quand tu rencontres des musiciens et que tu commences à partager des moments avec eux, tu t’en fait vite des amis. Ça te donne envie de faire une tournée avec eux, d’écrire de la musique. C’est comme ça qu’on communique. Et après toutes ces années à fréquenter Dani ou Duke, à parler de nos projets, ça tombe sous le sens. Calico était, pour l’anecdote, une des danseuses d’un de nos clips il y a 10 ans. D’ailleurs, c’est quelqu’un qui me l’a fait remarquer en me disant  : « Tu sais que c’est la fille d’Alice Cooper ? ». J’ai dit  : « Vraiment ? ». Bref, j’avais des chansons écrites et je leur ai proposé. Et ce n’est pas une proposition de la maison de disques. C’est pour s’éclater, et même si les gens n’aiment pas, nous aurons passé du bon temps. Le nom de l’album est West end, il traite de la chute du monde occidental tel que nous le connaissons. Tu penses vraiment que c’est la fin ? J’espère ! Nous vivons dans un monde vraiment chaotique. Chaque jour, il y a de mauvaises nouvelles. Mais nous devons survivre, positiver. Ce qui me touche le plus, c’est l’holocauste des animaux. Nous les traitons très mal. THE 69 EYES West End Glam metal Nuclear Blast/ADA Le douzième album des vampires d’Helsinki perpétue la tradition qui a fait leur succès depuis 3 décennies  : le rock n’roll à l’état pur. L’ambiance y est dark à souhait. La voix puissante de Jyrki 69 transporte l’auditeur entre rage et mélancolie. Et si les soli de guitare sont envolés, la batterie reste ravageuse. L’album s’ouvre notamment sur « Horns Up », featuring Dani Filth. Et ce n’est pas la seule collaboration avec le leader de Cradle of Filth, puisque The 69 Eyes est également rejoint par Wednesday 13 et Calico Cooper, fille d’Alice  : les 4 comparses dynamitent la chanson « The Last House On The Left ». Un opus en forme de cadeau d’anniversaire à destination des fans. [Aline Moiny]
« Prequelle Exalted » Sortie le 27 septembre Edition Collector DeLuxe, tirage limité avec  : L’album en vinyle transparent orange, reflets fumés Un livre de photos de la tournée (60 pages, couverture type « peau de crocodile ») Un livret 12 pages présentant l’artwork de « Prequelle » sous une autre dimension Quatre photos live Un 45 tours avec 2 titres rares Un adaptateur pour 45 tours Tournée française 2019  : 13/12 - Strasbourg/Zénith 18/12 - Nantes/Zénith 19/12 - Toulouse/Zénith Nouvel album, actuellement disponible « La secousse blues-rock que l'on attendait... » - Guitar Part « Boneshaker » Nouveau séisme Sortie le 25 octobre 2019 EGALEMENT DISPONIBLE LE 27 SEPTEMBRE  : Whiskey Myers  : « Whiskey Myers », Dayseeker  : « Sleeptalk » « Pressure » Sortie le 30 août fearlessrecords.com « Nella Vita » Sortie le 6 septembre « Divisions » Sortie le 13 septembre En concert le 15 février 2020, Paris/La Machine TOURNÉE FRANÇAISE 2019  : 17/10 - Strasbourg/Laiterie COMPLET 19/10 - Paris/La Cigale COMPLET 20/10 - Paris/La Cigale COMPLET 28/10 - Nîmes/Paloma Tournée française 2019  : 02/12 - Marseille/Café Julien 03/12 - Lyon/Le Club Transbo 04/12 - Belfort/La Poudrière 05/12 - Paris/Nouveau Casino 06/12- Lille/Le Splendid WAGE WAR GRAYSCALE STARSET CAPSTAN spinefarmrecords.com « Restless Heart, Keep Running » Sortie le 20 septembre



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :