Metal Obs' Mag n°89 sep/oct 2019
Metal Obs' Mag n°89 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°89 de sep/oct 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : H.I.M. Media

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 30,7 Mo

  • Dans ce numéro : Jinjer, rentrée des classes 2019 !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
Frapper fort, une seconde fois Deux ans après Polarize (2017), le groupe de metalcore suédois Aviana remet le couvert, avec un Epicenter plus mature, plus violent, plus fort, tant dans ses paroles que ses mélodies. [Entretien avec Joel Holmqvist (chant) par Jérémie Bennard - Photo  : DR] Polarize est l’une des premières sorties les plus réussies de l’histoire moderne scandinave. Le morceau « Solar » à quant à lui été streamé plus de 3 millions de fois. Comment expliques-tu un tel engouement ? Nous ne nous attendions pas à un tel accueil car quand nous avons écrit l’album, le groupe Aviana n’était même pas encore officiellement formé. Mais nous voulions vraiment, dès le début, être percutants. Nous avons pris notre temps dans le processus d’écriture et d’enregistrement. Vous êtes maintenant chez Arising Empire, label référent dans le metalcore… Les gens d’Arising Empire ont commencé à s’intéresser à nous début 2018, mais comme nous ne disposions pas de plan précis pour l’album, nous n’avons commencé à traiter avec eux que fin 2018. Qu’est-ce qu’Aviana propose de différent des autres groupes de metalcore ? Nous écrivons toujours la musique que nous voulons, et des titres qui ne suivent pas nécessairement les tendances actuelles. A quoi le nom Aviana fait-il référence ? Notre bassiste s’en est inspiré d’un jeu. Il n’y a pas de sens profond derrière ce nom. Comment s’est passé l’intégration du nouveau chanteur, Joel Holmqvist ? Notre batteur Nic tenait un stand en tournée avec l’ancien groupe de Joel. Ils se connaissent depuis un certain temps. Lorsqu’il a fallu trouver un nouveau chanteur, le choix s’est naturellement porté sur lui. Il a enregistré quelques démos et fait des concerts avec nous pendant quelques mois  : le talent était là. Et tout le reste, à un niveau personnel, se passait aussi très bien. Qui compose ? Qui arrange ? Le plus souvent, Nic écrit les midis pour la batterie, suivi par Marcus à la guitare. Puis vient l’écriture d’Oscar, et tout le groupe discute des changements potentiels et des arrangements. La plupart des textes ont été écrits par Seb et arrangés par lui et Nic. 36 METAL OBS’AVIANA Epicenter Metalcore Arising Empire/ADA Le metalcore est devenu un style à l’honneur lors des festivals. Mais se lancer dans l’aventure n’est pas chose aisée  : le risque de se confronter à des poids lourds en pleine promo est bien présent. Cela n’entame pas la volonté et le talent des musiciens d’Aviana sur Epicenter. Le groupe suédois propose avec cet opus un metalcore à la recherche de sonorités encore inexplorées sur fond d’histoires sombres. Le single « Heavy Feather » en est le parfait exemple. La maîtrise des musiciens dans la violence provoque une vraie surprise  : chaque riff a été soigneusement étudié pour se retrouver là où il fait naître un sentiment de réussite. Le mix est très gras, et les basses bien présentes ne gâchent en rien le plaisir d’écoute, accentuant plutôt la lourdeur des titres. Le coup de grâce est donné par des paroles poétiques à souhait  : « La vie ne se mesure pas au nombre de respirations que nous prenons. Nous continuons à respirer pendant les moments qui nous rendent vivants » (« Red Sky »). [Jérémie Bennard]



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :