Metal Obs' Mag n°87 mar/avr/mai 2019
Metal Obs' Mag n°87 mar/avr/mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°87 de mar/avr/mai 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : H.I.M. Media

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 40,8 Mo

  • Dans ce numéro : tire son epingle du jeu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
TempEte de riffs Une tempête, c’est ce que nous promet Delirium, le deuxième opus de Ghost Ship Octavius, duo des maîtres Matt Wicklund (God Forbid) et Van Williams (Nevermore). [Entretien avec Matthew Wicklund (guitare) par Elisa Constantin - Photo  : DR] Comment as-tu créé Ghost Ship Octavius ? Le groupe s’est formé en 2012, après les dissolutions de God Forbid et de Nevermore. Je voulais créer un groupe comme GSO depuis plusieurs années déjà, alors j’ai foncé ! C’était le timing parfait pour Van et moi, et on a été chanceux de trouver Adon (NDLR  : Fanion, chant). Qu’est ce qui change sur Delirium, par rapport à votre premier album ? On est restés sur des thèmes similaires  : le mystère, l’enchantement, avec des éléments gothiques et fantomatiques… Tout ce qui vient du nom du groupe, en fait. Mais on a un peu plus forcé sur l’émotion cette fois. Le clip de « Edge Of Time » nous plonge dans une atmosphère apocalyptique où les éléments se déchainent. Est-ce une métaphore sur la mise en danger actuelle de la planète ? Pas vraiment. Les visuels coïncident bien avec notre univers froid, c’est vaste et vide en même temps. Et la fin est très énergique avec cette tempête violente. On vous a vus sur la tournée de Tyr l’année dernière, avec Orphaned Land et Aeternam. Comment ça s’est passé ? Ce sont des groupes géniaux pour tourner, on s’est fait de bons amis. C’était un bon assemblage musical, chacun a apporté quelque chose d’unique. Ghost Ship Octavius n’a toujours pas tourné en Europe. C’est prévu ? On a récemment signé avec Mighty Music au Danemark, et on commence à voir quelques petits trucs ici et là. GHOST SHIP OCTAVIUS Delirium Metal progressif Mighty Music Prenez un peu de Nevermore, une pincée de God Forbid, rajoutez du Ashes of Ares, mélangez le tout et dégustez. Ghost Ship Octavius nous offre, avec son deuxième album Delirium, une plongée dans les abysses et un voyage dans l’espace. Au travers de titres forts, comme « Ghost In The Well » et « Edge Of Time », le groupe mélange puissance et émotion avec une énergie… stellaire. On prédit à ce supergroupe une ascension à la hauteur de son talent. [Elisa Constantin]
Sous haute tension Mañana No Será Otro Día Igual, mélange explosif de chaleur espagnole et de technique suisse, est le 8ème album du groupe Cardiac qui le défend avec rage et fierté. [Entretien avec Julien Emery (guitare) par Elisa Constantin - Photo  : DR] Ce mélange hispano-suisse est vraiment génial ! Comment en êtes-vous venus à collaborer tous ensemble ? J’ai rencontré Ricardo (NDLR  : Diges, chant) en 2003 lors d’une audition, quand Cardiac cherchait un guitariste. Il est originaire de Madrid et préfère chanter dans sa propre langue. C’est le point de départ de ce mélange, qui s’est renforcé avec l’arrivée de Nacho « Machete » à la basse, qui est chilien. Puis Bastien Anthony, à la batterie, pour compléter la partie suisse. Au final, avec les années, Ricardo est devenu le plus genevois d’entre nous, tandis que Bastien et moi parlons presque parfaitement espagnol…. Surtout après quelques mojitos (rires). Pourquoi avoir choisi ce titre, qu’on peut traduire par « Demain ne sera pas un jour comme les autres » ? Pour tous les efforts que nous faisons tous, jour après jour. On se réjouit d’être demain, on a faim de nouveaux défis, de nouvelles rencontres, de nouvelles inspirations. Ce titre incarne un esprit positif dans le sens où demain sera un jour meilleur. « La Vanguardia », premier titre de l’album, donne vraiment la niaque ! Oui, il parle d’aller au-delà de ta zone de confort, de te battre pour concrétiser des choses positives dans ta vie. Ne jamais abandonner tes convictions et tes valeurs, c’est presque de la folie, surtout lorsque tu es le dernier à y croire. Il y a du beau monde sur cet album  : Sen Dog de Cypress Hill, Billy Graziadei de Biohazard, Scott Middleton de Cancer Bats… On a toujours aimé collaborer avec des musiciens qu’on aime, ouvrir nos horizons à d’autres sensibilités et créer des liens avec des scènes variées. Sur cet album, on est allé chercher un peu plus loin que d’habitude pour marquer le coup. Cardiac unplugged était un projet inattendu, qu’on a adoré. D’où vous est venue cette envie de faire de l’acoustique ? On nous a contactés pour réaliser une petite vidéo à condition de jouer en acoustique, et on a pris énormément de plaisir à faire cet exercice. Jusqu’à continuer le délire avec de nouvelles compos. L’année prochaine, on fêtera nos 20 ans  : ce sera l’occasion d’en remettre une couche ! CARDIAC Mañana No Será Otro Día Igual Metal multiculturel Tenacity 28 METAL OBS’L’union fait la force. Qui plus est dans la diversité. Cardiac, ou le choc des cultures qui déchire ! Ce huitième volet ne fait que renforcer le caractère bien trempé du groupe qui, une fois de plus, nous en met plein les oreilles. Mañana No Será Otro Día Igual est une voix qui se lève pour « aller toujours plus loin et penser au futur qui commence demain ». Un album engagé, fort, avec des titres dénonciateurs (« Al Filo de Lo Impossible ») et des rythmes entraînants (« Mojito »). On attend avec impatience l’annonce de futures dates… Rendez-vous dans le pit ! Elisa Constantin]



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :