Metal Obs' Mag n°87 mar/avr/mai 2019
Metal Obs' Mag n°87 mar/avr/mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°87 de mar/avr/mai 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : H.I.M. Media

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 40,8 Mo

  • Dans ce numéro : tire son epingle du jeu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Technique et moderne Truth Corroded débarque en trombe avec un 3eme album dynamique, technique, moderne, d’un death/thrash qui nous fait penser à Slayer, Suffocation ou encore The Black Dhalia Murder. Tout un programme ! [Entretien avec Greg Shaw (basse) par Loïc Cormery - Photo  : DR] Quel est l’objectif de Truth Corroded ? Ecrire et jouer de la musique fidèle à nos racines et qui saute à la gorge. Nous ne sommes pas ici pour être le prochain grand groupe ou faire partie d’un nouveau genre. Et quelles sont ces racines ? Jason (NDLR  : North, chant) et moi-même, nous venons du thrash/death deseighties, c’est là que nous puisons nos principales idées. Idem pour Trent Simpson, notre guitariste qui nous a rejoints en 2013. D’autres influences plus tardives, comme Neurosis et Cult of Luna, se reflètent également dans notre son. Parlons de Bloodlands. Le son, signé Zeuss, est fantastique, massif et brutal… Nous sommes vraiment heureux de la façon dont l’album sonne. La production de Zeuss est incroyable. De plus, bien que nous ne soyons pas très connus, nous avons eu la chance d’avoir des invités tels que Terrance Hobbs (suffocation), Ryan Knight (Black Dahlia Murder), Stephen Carpenter (Deftones) sur la chanson qui ferme l’album, Mark Kloeppel (Misery Index), et Kevin Talley (Suffocation, Dying Fetus) à la batterie… C’est son troisième album avec nous. TRUTH CORRODED Bloodlands Thrash/death moderne Unique Leader Il y a des groupes qui, objectivement, suscitent admiration et respect. Pour leur passion, leur abnégation, leurs aptitudes. En seulement deux albums, Truth Corroded a montré au public metal toute l’étendue de son talent. Et a gagné au change en récupérant une section rythmique foudroyante (cf. l’incroyable batteur de studio Kevin Talley) pour ce troisième album. Sans jamais sombrer dans les dérives musicales qui parasitent la scène extrême, le groupe se réapproprie les fondamentaux du death technique. Plus mélodique que son prédécesseur, Bloodlands est néanmoins un album captivant, complexe sans être compliqué, dont les fluctuations transcendent le voyage de l’auditeur dans un dédale sinueux et escarpé. A la surenchère de rapidité et de brutalité, Truth Corroded répond par la classe et l’efficacité. [Loïc Cormery]
La congruence Puissant, concis, mélodique, ce 4ème album de While She Sleeps est une franche réussite et apporte une bouffée d’oxygène, une fois de plus, dans le milieu du metal UK. Mat Welsh, guitariste hors pair, nous a confié que ce résultat vient d’une envie de bien faire avec beaucoup de fun. [Entretien avec Mat Welsh (guitare) par Loïc Cormery - Photo  : DR] A l’écoute de cet album, nous avons remarqué des titres puissants et matures. L’album est très ambitieux, effectivement, avec de nombreuses prises de risques. Il devrait nous apporter de nouveaux fans. So What ? assoit définitivement votre style. C’était voulu ? Au cours d’une autre interview, aujourd’hui, on m’a dit cet album marquait un retour à notre son, comme si le précédent représentait un grand changement  : je ne suis pas d’accord. Notre son est resté homogène, avec quelques passages expérimentaux ici et là. Quelques mots sur votre producteur et la personne en charge de l’artwork ? Notre producteur, CarlBrown, sait exactement comment obtenir le meilleur de nous. C’est vraiment un grand type, dans et en dehors du studio. Pour l’artwork, on a laissé travailler le graphiste à partir du concept de l’album. Ses esquisses étaient déjà géniales. Est-ce important pour vous que votre musique surprenne l’auditeur ? Oui. Si nous n’écrivions que des chansons speed, sans aucune dynamique, je ne me sentirais pas bien en tant qu’artiste. Un passage lent rend une partie rapide encore plus percutante. Parfois, mes parties préférées dans les chansons sont les plus mélodiques, elles sont vraiment marrantes à composer et à jouer. Nous voulons écrire des chansons intéressantes qui permettent à l’auditeur de voyager, nous devons donc incorporer plus que de simples riffs. 16 METAL OBS’WHILE SHE SLEEPS So What ? Metal moderne Spinefarm/Universal While She Sleeps, formé en 2006, a su évoluer sur ce nouvel album, donnant naissance à du metal moderne aux rythmiques groovy qui tabassent. Le groupe montre toute sa capacité à pondre des morceaux rouleau-compresseur redoutables (« Anti-Social », « I’ve Seen It All », « The Guilty Party ») , mais varie aussi son propos en nous gratifiant de changements de tempo intelligents, avec des accélérations qui prennent à la gorge, puis des assauts plus pesants. Comme le disque se concentre sur l’efficacité plutôt que sur la technique, on en fait vite le tour. Mais il n’y a pas grand-chose à redire, surtout quand la forme est parfaite, des instrumentations maîtrisées à la prod’qui défonce. [Loïc Cormery] 15 MARS 2 jours\2 lieux la batterie guyancourt 1 Rue de la Redoute SHINING BLACKJAZZ KADINJA METAL PROGRESSIF IRREPRESSIBLE WRATH METAL CORE MIDNIGHT BLACKOUT POST HARDCORE #8 16 MARS salle de la tour Voisins-le-Bretonneux espace culturel decauville - 5 place de la division leclerc DAGOBA DEATH METAL MELODIQUE ANNA SAGE ALTERNATIVE HARDCORE GEOSTYGMA DEATHCORE DEFLESHER DEATH METAL pass 2 jours  : 25 € //pass 1 jour  : 16 €



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :