Meet and Travel Mag n°6 mar/avr 2011
Meet and Travel Mag n°6 mar/avr 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de mar/avr 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Éditions Quatro

  • Format : (220 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 5,5 Mo

  • Dans ce numéro : Inde - Grèce - Malte - Monaco

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
MoNaCo 82 Need a venue ? We offer you a country ! C’est l’accroche promotionnelle du Convention bureau. Une formule bien trouvée qui résume les atouts de ce mini Etat. Tout, en effet, s’y fait à pied ou presque, du Grimaldi Forum aux hôtels, des hôtels aux restaurants, des restaurants au casino, du casino aux bars et night-clubs. Un périmètre de loisirs qui n’exclut cependant pas un concentré d’activités économiques -le commerce et la banque représentent 56% de son PIB- et de vie sur ces quelques arpents, bouquetés d’espaces naturels, comme l’espace Fontvieille ou le magnifique Jardin botanique. Une vraie ville malgré sa petitesse, avec ses quartiers et ses espaces verts, jouissant de tous les services d’une grande agglomération, dans laquelle travaillent plus de 40 000 personnes, dont 20 000 français et 10 000 italiens, joliment surnommés « pendulaires » puisqu’ils n’y résident pas, ce privilège revenant à 34 000 habitants, dont seulement 7600 citoyens monégasques. Mais qu’est-ce qui fait courir le monde vers ce pays miniature ? Le génie du business d’une dynastie qui, dès le milieu du XIX e siècle l’a arraché à sa torpeur de principauté provinciale pour le propulser à l’avant-scène des villégiatures méditerranéennes, grâce au jeu. L’aristocratie européenne fréquente alors assidûment son casino et ses palaces faisant la fortune de la Société des Bains de Mer. Monaco devient Monte-Carlo, empruntant son nom au Mont Charles que dominent le Casino et l’Hôtel de Paris. MEET AND TRAVEL MAG Un événementiel digne d’une grande capitale Pour beaucoup, la confusion perdure toujours entre Monaco et son plus célèbre quartier. L’aura du luxe et du glamour s’installe, entretenu par les mariages princiers et le calendrier des évènements prestigieux qui s’y déroulent, Rallye de Monaco, Open de Tennis, Grand Prix de Formule 1 et Festival International du Cirque en tête. Aujourd’hui, la liste s’est allongée, avec le Monaco Yatch Show (10 000 visiteurs sur 4 jours en septembre), Top Marques, le salon des voitures de luxe, le Fund Forum sur un thème financier, le salon Anti Age (4000 médecins) ou Luxpack (emballage de luxe), tandis que s’y donnent rendez-vous les nouvelles technologies, lors d’Imagina (images en 3D), Thermes Marins de Monte-Carlo Amphithéâtre du Grimaldi Forum du Medpi (jeux électroniques), ou des Assises de la Sécurité informatique, et plus discrètement, mais depuis 54 ans, les Assureurs. Tout en se démultipliant, l’événementiel monégasque se démocratise peu à peu, modifiant la perception qu’ont les entreprises de la Principauté, Monaco Meetings accompagnant cette mutation. En même temps et pour toujours mieux séduire, Monaco se renouvelle en permanence, capitalisant non seulement sur ces nouveaux évènements (le MICS, par exemple), mais enrichissant aussi son calendrier culturel (opéras, concerts, expositions, etc.) et rajeunissant sa vie nocturne (nouvelles brasseries branchées comme le Black Legend et le Zest sur le Port Hercule, ouvertures à Monte Carlo du Buddha Bar et du Mood’s, le nouveau tremplin des jeunes talents de la musique, nouveau spectacle du Cabaret du Casino, etc.). Un alignement sur les tendances les plus actuelles qui concerne également son parc hôtelier, toujours soucieux de se maintenir au plus haut niveau, ou encore, le bien-être, avec les extraordinaires Thermes Marins de Monte-Carlo et leurs 42 cabines de soins les plus sophistiqués. A cet événementiel digne d’une grande capitale, répond une offre de lieux prestigieux pour accueillir réceptions et soirées de gala, ainsi qu’à l’intention des incentives, un large éventail d’activités sportives, qu’il s’agisse de voile, de yatching, de tennis (24 courts au célèbre Monte Carlo Country Club) ou de golf, quand bien même celui-ci se trouve situé à « l’étranger ». L’avantage de ce petit pays étant qu’on en franchit rapidement les frontières pour se retrouver en France, dans un arrière-pays proposant un magnifique terrain d’aventure aux amateurs de rallyes et de frissons. Situation géographique qui met également Monaco à 7 mn en hélicoptère (ou 35 mn en voiture) de l’aéroport international de Nice/Cote d’Azur, relié à plus de 100 destinations internationales par presqu’autant de compagnies régulières et low cost. CONGRÈS Hors les salles de conférence des hôtels, dont celles assez vastes du Fairmont (900 places), le Grimaldi Forum Monaco, inauguré en 2000, est sans conteste le fer de lance de la Principauté sur le marché du tourisme d’affaires, accueillant en moyenne une centaine de manifestations par an. Vaisseau de verre et d’acier planté sur le front de mer de Monte- Carlo, le Grimaldi Forum Monaco est une véritable prouesse architecturale, puisqu’en partie immergé. Bâtiment high tech, intelligent et lumineux, il offre
Le Grimaldi Forum 35 000 m² de surface utile proposant, 3 auditoriums (400, 800 et 1800 places), 22 salles de réunion, 10 000 m² de surface d’exposition, 3 espaces de restauration, ainsi qu’une vaste terrasse pour les réceptions aux beaux jours. 150 personnes représentant 46 corps de métier font fonctionner ce palais événementiel aujourd’hui plébiscité par les professionnels et qui a obtenu sa barrette de gestion environnementale en 2004, avec la Certification ISO 14001. Un credo « green » qu’il poursuit en association avec la Fondation du Prince Albert II, laquelle soutient 70 projets verts à travers le monde, dont la préservation des forêts tropicales. Tous projets auxquels les entreprises clientes sont invitées à participer, le Grimaldi Forum leur fournissant les outils de communication ad hoc. Après un recul de 9% de son chiffre d’affaires en 2009, le Grimaldi Forum annonce une hausse de 5% de celui-ci pour 2010 (14 millions d’euros) et des perspectives plus qu’encourageantes pour les années à venir. Soucieux d’une maintenance parfaite, le GFM a investi 1 million d’euros l’an passé dans l’amélioration de la signalétique (70 écrans d’information pour les manifestations en cours) et du matériel technique, tandis qu’un budget de 15 millions sera consacré, pour les 3 années à venir, à une restructuration plus lumineuse des espaces communs. Enfin, au chapitre des nouveautés, on notera que cet hiver a vu l’ouverture du Café Llorca au premier étage, un restaurant au sobre design dirigé par Alain Llorca (ex chef du Negresco à Nice et du Moulin de Mougins, 2* Michelin), qui s’affirme déjà comme l’une des adresses gastronomiques les plus cotées de la Principauté. Temple d’une nouvelle bistronomie de déjeuner, le Café Llorca est privatisable le soir pour un cocktail (1000 places) ou pour un dîner (500 couverts). LIEUX ÉVÈNEMENTIELS Ils sont légion dans ce paradis de la fête et de l’élégance, à commencer par les salons d’apparat des palaces, comme la somptueuse salle Empire (400 places/600 en cocktail avec la terrasse) de l’Hôtel de Paris et le non moins fastueux salon Belle Epoque de l’Hermitage (300 places en cocktail, 180 en dîner). Sur un registre plus contemporain, on pensera au Salon Bellevue (280 places) du Café de Paris, à la Salle Columbia (280 places) du Monte-Carlo Bay Resort qui offre une belle vue sur la mer, au Buddha Bar (400 places) et au Moods pour une soirée en musique jusqu’à 250 personnes, ou au Jimmy’z (300 places), le night-club huppé de la jet-set. Plus traditionnellement, mais avec faste toutefois, les Thermes Marins de Monte-Carlo peuvent servir de cadre à des réceptions jusqu’à 200 personnes, tout comme, le Musée Océanographique (cocktails pour 600 personnes dans l’Aquarium, ou dîners jusqu’à 160 personnes), le Centre de Rencontres Internationales (plusieurs salles jusqu’à 350 personnes en réception) qui surplombe la mer et le port, le Théâtre Princesse Grace (370 places), le Sporting d’été sur la presqu’île du Larvotto (salle des Etoiles : 950 places ; salle des Palmiers : 700 places), avec ses jardins extérieurs pour recevoir 2 000 personnes en cocktail. Enfin, à l’autre extrémité de la Principauté, l’Espace Fontvieille offre sous chapiteau 2000 places pour toutes sortes de spectacles, couplés ou non à une réception, tandis que dans le même quartier, la Collection de voitures anciennes du Prince Rainer III est privatisable en soirée pour un dîner (650 personnes) ou un cocktail (1200 personnes). NUMÉRO 6 | MARS - AVRIL 2011



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 1Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 2-3Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 4-5Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 6-7Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 8-9Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 10-11Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 12-13Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 14-15Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 16-17Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 18-19Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 20-21Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 22-23Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 24-25Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 26-27Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 28-29Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 30-31Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 32-33Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 34-35Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 36-37Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 38-39Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 40-41Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 42-43Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 44-45Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 46-47Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 48-49Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 50-51Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 52-53Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 54-55Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 56-57Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 58-59Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 60-61Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 62-63Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 64-65Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 66-67Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 68-69Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 70-71Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 72-73Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 74-75Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 76-77Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 78-79Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 80-81Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 82-83Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 84-85Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 86-87Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 88-89Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 90-91Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 92-93Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 94-95Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 96-97Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 98-99Meet and Travel Mag numéro 6 mar/avr 2011 Page 100