Meet and Travel Mag n°18 mar/avr 2013
Meet and Travel Mag n°18 mar/avr 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de mar/avr 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Éditions Quatro

  • Format : (220 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 10 Mo

  • Dans ce numéro : Québec, Luxembourg, Colombie, Bretagne, dossier traiteurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
Inspiration of The World eT PouRQuoi PaS ? 72 il se contente donc de ses 70 000 visiteurs (2012), ce qui est déjà une entorse à ses résolutions, sachant qu’ils n’étaient que 25 000 en 2009. On ne saurait donc trop conseiller de s’y rendre au plus vite, avant une prise de conscience qui conduirait à une baisse des quotas par un relèvement des tarifs. Ceci posé, cette restriction va de pair avec la philosophie de la récompense car il n’y a rien de de plus stimulant que de sentir l’élu parmi les élus. Adoncques, l’incentive a de beaux jours devant lui au Bhoutan, sachant qu’il faut y mettre le prix (pas moins de 2000 euros par personne pour 5 jours/4 nuits, sur la base d’un groupe d’au moins 20 participants) mais assez peu d’ardeur pour en convaincre les bénéficiaires. Son nom résonne tel un gong et l’on s’imagine déjà des files de moines en robe safran ou écarlate manipulant des moulins à prière sur fond d’Himalaya. Ajoutez les vapeurs d’encens s’échappant des monastères, le profil chevelu des yaks dans les alpages et l’empreinte du yéti sur les névés, et l’on y est ! Le Bhoutan, c’est en effet un peu tout cela, mais cela n’est pas que cela. Sur un territoire grand comme la Suisse, il étale ou érige, selon l’altitude et du sud au nord, un patchwork de forêts tropicales, de vallées rizicoles, de moyennes et de très hautes montagnes que couronnent des glaciers étincelants. La banane y pousse comme l’edelweiss, l’éléphant et le tigre s’y promènent en même temps que l’ours et le loup, chacun a sa hauteur, cela va de soi. Côté culturel, n’en jetez plus, on s’y perd ! Enclavés dans leurs différentes vallées, une vingtaine de communautés se partagent le privilège d’être Bhoutanais, parlant autant de langues souvent très différentes les unes des autres, mais toutes usant d’une lingua franca, le « dzongkha » ou langage des dzong, ces monastère-forteresses où résident les communautés monastiques et qui servent aussi de bureaux administratifs. Une illustration de l’emprise du religieux sur la vie civile, un peu à la manière du La « Tanière du Tigre » latin d’autrefois, régie par le « drukpa kagyupa », l’école du bouddhisme mahayana que renforce le « driglam namzha » (vous ne retiendrez pas tout…), étiquette sociale et code de conduite profondément enraciné qui préside à la vie quotidienne, mais aussi, au savoir-vivre, aux cérémonies et aux différents formes d’expression artistique. S’impose également aux Bhoutanais l’obligation de porter leurs vêtements traditionnels (kira pour les femmes et go pour les hommes), non seulement au cours des cérémonies officielles mais aussi dans la vie courante. Tout cela compose une identité nationale plutôt empreinte de conservatisme, qui sait pourtant s’accommoder de quelques fantaisies. Celle des atsara, par exemple, sorte de bouffons publics égayant de leurs irrévérences les cérémonies religieuses, tandis qu’il est assez courant de voir des phallus peints sur les façades des maisons. Une lecture correcte veut que ces fresques aient pour mission d’écarter les démons et de conjurer les énergies négatives. Vous n’êtes pas au bout de vos surprises ! A cela s’ajoutent quelques
particularités, plus contemporaines et bienfaisantes pour la santé, comme le « Dry Day » hebdomadaire, le mardi, jour sans alcool et sans voitures dans les grandes agglomérations, ainsi que l’interdiction du tabac dans l’espace public, rues comprises. Contemplant depuis son balcon himalayen les bouleversements de la société indienne, le Bhoutan s’interroge. Comment conserver son identité plus qu’originale en ne retenant que les bienfaits de la modernité ? D’une certaine manière, les bonzes lui répondent, vêtus de leurs vêtements traditionnels mais « chattant » sur leurs portables quant aux interprétations possibles des textes sacrés. Destination très exclusive et peu aisée d’accès – seule la compagnie Drukair relie sa capitale Thimphu, depuis New Delhi, Bangkok et Singapour –, le Bhoutan est un met de choix dans le menu des destinations internationales du tourisme d’affaires haut de gamme. En 4 à 5 jours, on y visite principalement la partie ouest du pays, la plus impressionnante, où se trouvent Thimphu, la capitale, le cadre merveilleux de la vallée de Paro qui abrite le plus vieux temple bouddhiste du pays, le Kyichu Lakhang, et l’extraordinaire ermitage de Taktsang ou Tanière du Tigre accroché à sa falaise de roche noire à plus de 3000 m d’altitude. La magie se poursuit plus au nord, dans la vallée de Punakha, antichambre des hauts plateaux himalayens d’où l’on aperçoit le Gankar Punsum, le plus haut sommet du pays qui culmine à 7540m. Autre incontournable, si l’on dispose d’un peu de temps car les distances sont courtes mais les routes sont longues, avec nombre de cols à franchir à plus de 3000m, le Bhumtang ou Bhoutan central, de Trongsa à Jakar, avec ses splendides monastères et ses paysages époustouflants. La liste serait trop longue des beautés du Bhoutan et 4 à 5 jours ne permettent que d’en voir une partie, tout en logeant – c’est le luxe du pays – dans des lodges particulièrement exclusifs comme ceux de la chaîne des Aman Resorts (5 lodges de 8 à 16 chambres à Thimphu, Paro, Punakha, Bumthang et Gangtey), ceux du groupe Como à Paro (Uma Paro/29 ch. et Uma Punakha/11 ch.), ou pour des groupes plus importants, au luxueux Taj Tashi***** (66 ch.) de Thimphu et au Zhiwa Ling Hotel**** (45 ch.) à Paro. Charme et luxe intemporel de la sérénité président au cadre de ces établissements où l’on se reposera entre visites de monastères, de temples et randonnées. Le principal d’une découverte du Bhoutan, en marge duquel les groupes ont le choix entre différentes activités : cours de cuisine (elle est particulièrement pimentée), initiation au bouddhisme, méditation, travaux collectifs dans les monastères, ou encore peinture sur tangka (rouleaux de toile caractéristiques de la culture tibétaine). Un séjour des plus spirituels que l’on peut maintenant faire suivre d’un court épisode balnéaire sur une plage thaïlandaise ou indienne. Laissez-nousvousinspirer ! Programmes sur mesure Incentive et VIP FIT Tourisme responsable Inspiration of The World Inspiration of The World Kichu Resort Complex, Paro, Bhutan Contact : Mrs Raji Nair Mobile : +91 9811141569 Inspiration Bhutan bhutan@inspirations-of-the-world.com www.incentive-destinations.com Membre de « Inspirations of the World « • www.inspirations-of-the-world.com Chine Bhoutan Inde Népal Myanmar Irlande Espagne Turquie Ecosse



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 1Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 2-3Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 4-5Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 6-7Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 8-9Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 10-11Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 12-13Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 14-15Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 16-17Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 18-19Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 20-21Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 22-23Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 24-25Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 26-27Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 28-29Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 30-31Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 32-33Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 34-35Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 36-37Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 38-39Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 40-41Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 42-43Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 44-45Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 46-47Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 48-49Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 50-51Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 52-53Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 54-55Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 56-57Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 58-59Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 60-61Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 62-63Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 64-65Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 66-67Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 68-69Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 70-71Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 72-73Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 74-75Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 76-77Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 78-79Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 80-81Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 82-83Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 84-85Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 86-87Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 88-89Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 90-91Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 92-93Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 94-95Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 96-97Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 98-99Meet and Travel Mag numéro 18 mar/avr 2013 Page 100