Meet and Travel Mag n°15 sep/oct 2012
Meet and Travel Mag n°15 sep/oct 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de sep/oct 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Éditions Quatro

  • Format : (220 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 10,8 Mo

  • Dans ce numéro : Tunisie - Russie - Croisières

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
Geo MiCe 80 geo mice chili ASTROINCENTIVE À ATACAMA En raison de son climat, le plus sec de la planète, et de ses nuits claires (plus de 300 jours par an), la zone nord du Chili concentre, à elle seule, un tiers des télescopes scientifiques du monde, notamment la région située à l’est d’Antofagasta vers le désert d’Atacama. C’est d’ailleurs là qu’est en cours de construction sur la colline d’Armazones de Chile, à 3060 m d’altitude et à seulement 20 km de Paranal, autre centre astronomique important, l’E-ELT, autrement dit, le European Extremely Large Telescope, le plus grand et le plus puissant du monde (16 fois plus performant que le Hubble Space Telescope) qui devrait être opérationnel à la fin de cette décennie. Ces deux observatoires sont supervisés par ESO (European Space Observatory) qui développe également un autre important projet, ALMA, à 5000 m d’altitude au-dessus de San Pedrode Atacama. Avoir la tête dans les étoiles est une option que l’on peut donc retenir pour de petits groupes, après demande préalable aux autorités du site de Paranal, pour une visite des lieux et une observation du ciel, sous la conduite d’astrophysiciens et avant un cocktail bien mérité en plein air afin de contrebalancer la sécheresse environnante. Il va de soi que ce moment unique va de pair avec une découverte de la région de San Pedrode Atacama. Mecque du tourisme dans le grand nord chilien, cette héritière des vestiges de la culture atacamena est aujourd’hui le point de départ des excursions courant aux quatre coins de ces espaces extra-terrestres qui ont décidé la Nasa a y tester ses petits véhicules destinés à l’exploration de Mars. Un détour interplanétaire particulièrement prisé qui conduit vers le fameux salar d’Atacama, vaste dépression saline dont la blancheur étincelle au pied de deux géants de la Cordillère, les volcans Licancabur et Lascar. Mais San Pedrone se limite pas au salar et à ses colonies de flamants roses et on y prend aussi de la hauteur pour aller admirer aux premières lueurs de l’aube le bouillonnant champ de geysers du Tatio, à 4280 mexactement, sous la masse inquiétante du volcan du même nom. Somptueuse oasis née des eaux souterraines s’infiltrant depuis les glaciers de la Cordillère, San Pedrode Atacama offre également d’autres belles surprises, comme les concrétions de la Vallée de la Lune, le miroir vert turquoise de la lagune Miscanti, la forteresse pré-inca de Quitor (XII ème siècle) ou le village oublié de Tulor qui n’avoue pas moins de 2800 ans d’existence. Pèlerinage temporel aux sources des cultures aymara et atacamena qui sont particulièrement bien mises en scène dans le petit musée de San Pedro, lequel abrite, climat aidant, des momies figées depuis plusieurs milliers d’années dans leur posture funéraire. MEET AND TRAVEL MAG LE DAKAR 2013 EN VERSION CHILIENNE Si l’édition 2013 du Paris-Dakar (5 au 20 janvier) part de Lima – celle de 2012 y arrivait –, l’arrivée se fera cette fois à Santiago du Chili, après un parcours de 8000 km qui la conduira deux fois dans ce pays. La première fois au sortir du Pérou, vers Arica, Calama et le désert d’Atacama, avant de faire une grande boucle dans le nord de l’Argentine et Cordoba ; la seconde, à la hauteur de Copiapo sur le Pacifique, pour un final côtier jusqu’à Santiago. Une excellente occasion pour programmer un incentive, soit à Atacama le 11 janvier au cours de la 7 ème étape, soit à l’arrivée à Santiago le 20, en assistant à la remise des prix aux vainqueurs. Ce que ne manqueront sans doute pas de faire les partenaires du rallye en invitant leurs meilleurs vendeurs ou clients pour un voyage de quelques jours en ajoutant, par exemple, au programme une découverte de la région des vins autour de Santiago, ou de celle des merveilles naturelles du désert d’Atacama, comme suggéré ci-dessous. L’Organisateur du Dakar, ASO, propose notamment des packages, avec accueil par les hôtesses du Dakar, brunch et open bar toute la journée et vue directe sur le podium.
ŒNOSTIMULATION DANS LA VALLÉE CENTRALE Entre les Andes et la Cordillère Pacifique la zone centrale au nord et au sud de Santiago, traversée de nombreux fleuves et jouissant d’un climat idéal pour la culture de la vigne, a permis l’adaptation de nombreux cépages comme, le cabernet, le sauvignon, la syrah, le pinot noir, le merlot ou le chardonnay, donnant naissance aux plus illustres vignobles du Nouveau monde. La vallée de l’Aconcagua (le plus haut sommet des Andes avec 6959 m) à une centaine de kilomètres au nord autour de la ville de San Felipe est l’une des plus proches pour découvrir, un verre à la main, les vignobles des magnifiques propriétés des environs, avant de terminer la soirée dans l’une d’elle autour de l’asador pour un dîner de grillades. Autre option, cette fois au sud-ouest de Santiago, le train du vin qui conduit à Santa Cruz au cœur de la vallée de Colchagua, pour une dégustation alternée de vins rouges et blancs accompagnés d’excellents fromages de la région. A noter que la saison des vendanges, en mars-avril, s’accompagnent de joyeuses fêtes avec dégustations, repas gastronomiques, expositions d’artisanat et concours de cueca, la danse locale. ESCAPADE À VALPARAISO ET VINA DEL MAR Le balcon et la plage chic de Santiago, situés sur le Pacifique à moins de deux heures de la capitale par l’autopista. Valparaiso, un nom mythique que la réalité ne déçoit pas. Occupant un amphithéâtre d’une quarantaine de collines dominant l’océan, le premier port du Chili et sa seconde ville en importance mérite amplement une visite, ce qu’a entériné l’Unesco en l’inscrivant sur la liste du Patrimoine Mondial, en 2003. Un tour s’impose dans les ruelles étroites du port et du centre ville qui abritent des merveilles architecturales coloniales et classiques, avant d’emprunter l’un des quinze ascenseurs à air libre pour accéder au labyrinthe de ruelles des quartiers hauts, avec leurs maisons aux couleurs vives et leurs terrasses dominant le Pacifique. En soirée, on dégustera une chorrillana (assortiment de pommes de terre, œufs et viande sautée) avant de participer à la très vibrante vie nocturne de la Subida Ecuador. Autre destination allant de pair avec la découverte de Valparaiso, la très chic station balnéaire de Vina del Mar au nord du port. Elégante ville jardin, les habitants de Santiago y viennent pour la plage, bien entendu, mais aussi pour son offre culturelle, sa gastronomie réputée de fruits de mer et son casino.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 1Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 2-3Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 4-5Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 6-7Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 8-9Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 10-11Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 12-13Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 14-15Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 16-17Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 18-19Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 20-21Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 22-23Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 24-25Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 26-27Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 28-29Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 30-31Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 32-33Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 34-35Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 36-37Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 38-39Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 40-41Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 42-43Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 44-45Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 46-47Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 48-49Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 50-51Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 52-53Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 54-55Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 56-57Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 58-59Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 60-61Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 62-63Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 64-65Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 66-67Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 68-69Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 70-71Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 72-73Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 74-75Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 76-77Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 78-79Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 80-81Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 82-83Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 84-85Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 86-87Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 88-89Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 90-91Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 92-93Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 94-95Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 96-97Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 98-99Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 100-101Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 102-103Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 104-105Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 106-107Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 108-109Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 110-111Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 112-113Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 114-115Meet and Travel Mag numéro 15 sep/oct 2012 Page 116