Meet and Travel Mag n°10 nov/déc 2011
Meet and Travel Mag n°10 nov/déc 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de nov/déc 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Éditions Quatro

  • Format : (220 x 300) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 8,9 Mo

  • Dans ce numéro : Tahiti - Istanbul - Londres - Norvège - Vienne - Marseille

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
ZooM ZooM 42 CALIFORNIE LA VALLÉE DE SONOMA PAR JEAN-PAUL COMBE MEET AND TRAVEL MAG DU VIN DE MESSE À LA CAVE DE COPPOLA Si l’on en croit la légende, c’est pour produire le vin de messe de la Mission de San Francisco que le père franciscain José Altimira planta les premiers pieds de vignes en 1824 dans la vallée de Sonoma, à une cinquantaine de kilomètres au nord du Golden Gate. Trente ans après, un Hongrois, le comte Agoston Haraszthy trouvait gloire et fortune en important des cépages européens dans cette région. Le premier grand domaine viticole américain était né : la Buena Vista Winery. Aujourd’hui encore, il reste un des plus grands domaines viticoles et le comte est considéré comme le « père du vin californien » Plus vaste et plus variée que la Napa, sa voisine, la Sonoma, rassemble 300 vignobles qui ont rendu célèbres dans le monde entier le cabernet et le sauvignon californien. Une région que l’on surnomme la Wine Country, le pays du vin. C’est la première destination du tourisme œnologique des Etats -Unis. La ville principale du comté, Santa Rosa, donne le ton avec son nouveau village viticole qui propose des dégustations des crus de la vallée, sans avoir à sortir de la cité. Quant aux caves, elles sont en retrait de la route à flanc de coteau comme celle du réalisateur Francis Ford Coppola. En plus de la visite des chais elle dispose d’une piscine, d’un bar, d’un terrain de pétanque à la provençale, de restaurants et d’un musée retraçant la carrière cinématographique du propriétaire des lieux. La winerie peut être privatisée pour des groupes et un pavillon artistique peut accueillir concert ou congrès. Ouvert de 11 à 21 heures le restaurant offre une salle de 90 places ainsi qu’une terrasse de 85 places avec vue sur l’Alexander Vallejo. Au menu, les meilleures recettes italiennes de la « collection personnelle » de F-F Coppola. A PIED, À CHEVAL, EN MONTGOLFIÈRE ! Plusieurs vignobles de la vallée offrent des tours autoguidés de leurs domaines avec une restauration de qualité en dégustant les crus. L’agence réceptive Gateway Adventure propose deux balades à vélo pour visiter le comté. La première, le Vélo’N Vino Tour est une promenade matinale d’une cinquantaine de kilomètres à travers la Dry Creek Valley et la pittoresque Alexander Valley. Après déjeuner la balade se poursuit en minibus par une visite-dégustation de deux ou trois vignobles. La seconde est réservée aux gourmets : le FarmFresh Bike Tour permet de découvrir les caves et vignobles, mais aussi l’agriculture du Comté de Sonoma. Le tour peut inclure un arrêt à la Dry Creek Olive Compagny, la Dry Creek Peacach & Produce ou la Love Farms. La balade s’achève par un somptueux repas composé de produits locaux forcément bios. Pour se remettre de ces excès « gastronomico-viticoles », les visiteurs peuvent s’en remettre aux bons soins de la quarantaine de spas qui existent dans le comté. Tous proposent des soins à base de lavande, de miel, dispensés dans des piscines d’eau thermale ou de grands fûts ! Les plus aventuriers peuvent pratiquer le kayak sur la Russian River, une tyrolienne dans les forêts de séquoias ou prendre de la hauteur en montgolfière pour survoler les vignobles. A quelques encablures de là se trouve Glen Ellen, paisible bourg où Jack London a posé son sac pour la dernière fois. C’est dans ce vaste domaine de 350 hectares que l’auteur de Croc-Blanc abandonna sa vie d’aventurier. Une superbe demeure abrite un musée où est exposée une partie de ses œuvres ainsi que des objets glanés çà et là aux quatre coins du monde. C’est ici qu’il choisit de finir sa vie à l’age de 40ans : « Je jetterai ici une ancre si lourde que le diable, lui-même, ne pourra la soulever » écrivait-il à un ami peu avant sa mort. www.visitcalifornia.fr ZooM
CORSE PLUIE D’ÉTOILES SUR LE MAQUIS La saison 2012 se prépare déjà en Corse : de nombreuses nouveautés hôtelières s’annoncent qui vont renforcer la capacité de l’île à accueillir les groupes, voire à prolonger le temps des séminaires et des séjours incentives. Propice aux travaux de rénovation, la saison hivernale est le moment pour l’hôtellerie corse de monter en gamme. C’est aussi le moment pour les nouveaux établissements d’apporter une dernière touche ou de mettre un coup d’accélérateur - selon le cas - pour être fin prêt en début de saison. En mai 2012, ou avant si l’avancée des travaux le permet, la Corse verra l’ouverture du plus gros projet hôtelier lancé sur l’île depuis une vingtaine d’années, le Radisson Blu Resort & Spa Ajaccio Bay, sur la plage d’Agosta au sud de Porticcio. Avec 170 chambres 4 étoiles, il offrira la plus importante capacité d’accueil dans cette catégorie. A ce titre, son ouverture est plus qu’attendue par les agences réceptives qui espèrent attirer des événements que l’île ne parvenait pas à accueillir jusqu’ici. D’autant que l’établissement va faire de ce marché une de ses cibles principales. Son propriétaire, le groupe Ollandini qui en a confié la franchise à Rezidor, a veillé à doter l’hôtel d’espaces de conférence. A savoir, 400 m² modulables en 7 salons pour des réunions jusqu’à 250 personnes, avec une terrasse donnant sur la Méditerranée. Surtout, l’établissement restera ouvert tout au long de l’année. De plus en plus impliqué dans le secteur hôtelier, le groupe Ollandini poursuit également ses investissements dans l’hôtel Moby Dick acquis l’hiver dernier avec l’ensemble Radisson Blu Resort & Spa Ajaccio Bay Sud Corse Hôtellerie. Les 44 chambres de cet hôtel posé sur le cordon lagunaire de la somptueuse baie de Santa Giulia ont fait peau neuve et ont été agrandies, de même que les deux salles de réunion (jusqu’à 100 m²). Cet hiver, c’est l’espace restauration qui sera rénové. De quoi parfaire une transformation qui vaut désormais au Moby Dick une quatrième étoile. Non loin, à Porto-Vecchio, un nouvel hôtel d’une quarantaine de chambres cinq étoiles, le Don César, est par ailleurs annoncé pour le printemps prochain. La Balagne compte elle aussi ses étoiles qui, à défaut d’avoir les pieds dans l’eau offrent un panorama dont on ne se lasse jamais, comme celui de La Villa sur les hauteurs de Calvi. Outre un nouveau restaurant d’été, La Terrasse, trois nouvelles suites au design lumineux y ont été ajoutées tandis que le spa a été largement étendu, par une piscine intérieure notamment. Ce qui n’a rien d’anodin dans la mesure où l’établissement fait pour la première fois le pari de rester ouvert jusqu’à la fin de l’année tout comme La Signoria, autre Relais & Châteaux de Calvi. Ces prolongations devraient s’accompagner de tarifs attractifs. Pour être complet sur le chapitre des nouveautés hôtelières, ajoutons que le Sofitel Porticcio Thalassa projette une rénovation Hôtel Moby Dick complète de ses chambres à l’horizon 2013-2014. Un investissement qui apportera une nette montée en gamme, déjà amorcée avec la transformation des jardins et terrasses. Tout aussi étoilées mais au sens propre du terme, les nuits que l’on passe au Domaine Sapparella se déroulent dans le cadre d’un campement tout confort, aménagé sur un morceau de littoral vierge de construction. L’expérience est de plus en plus prisée par les groupes d’entreprise, si bien que le site prévoit de nouveaux aménagements, démontables comme le reste de ses installations. Autre nouveauté qui va dans le sens d’une meilleure accessibilité de la Corse, la compagnie EasyJet a annoncé l’ouverture d’une nouvelle liaison entre Ajaccio et Lyon-Saint Exupéry pour l’été 2012. Elle viendra renforcer la desserte de l’île par les compagnies à moindre coût, aux côtés de XL Airways qui relie pour sa part les villes d’Ajaccio et de Figari au départ de Paris CDG durant la saison estivale. Sofitel Porticcio Thalassa NUMÉRO 10 | NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2011 Sylvain Alessandri Sylvain Alessandri



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 1Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 2-3Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 4-5Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 6-7Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 8-9Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 10-11Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 12-13Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 14-15Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 16-17Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 18-19Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 20-21Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 22-23Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 24-25Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 26-27Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 28-29Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 30-31Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 32-33Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 34-35Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 36-37Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 38-39Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 40-41Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 42-43Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 44-45Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 46-47Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 48-49Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 50-51Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 52-53Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 54-55Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 56-57Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 58-59Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 60-61Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 62-63Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 64-65Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 66-67Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 68-69Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 70-71Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 72-73Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 74-75Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 76-77Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 78-79Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 80-81Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 82-83Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 84-85Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 86-87Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 88-89Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 90-91Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 92-93Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 94-95Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 96-97Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 98-99Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 100-101Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 102-103Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 104-105Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 106-107Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 108-109Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 110-111Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 112-113Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 114-115Meet and Travel Mag numéro 10 nov/déc 2011 Page 116