MDCU le Magazine n°9 août 2012
MDCU le Magazine n°9 août 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de août 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : MDCU.fr

  • Format : (271 x 361) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 21,9 Mo

  • Dans ce numéro : The Dark Knight Rises.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
fl La série Young Justice vient de débarquer sur France 4, avec deux épisodes les lundis, mardis, jeudis, vendredis. On a la diffusion de la première saison en boucle (la quatrième diffusion vient de commencer). Il est donc temps de faire un point sur cette série. La série garde son nom alors que lors de la sortie en DVD, elle avait été renommée « La Ligue des Justiciers : Nouvelle Génération ». L'équipe se compose de Robin/Dick Grayson, Kid Flash/Barry Allen, Aquaman/KalDur, Miss Martian/M'gannet Superboy qui est délivré des laboratoires Cadmus lors du premier épisode. Ils sont rejoints plus tard par l'archère Artemis et Zatanna, la fille du magicien Zatara. Lors de la seconde saison, qui se déroule cinq ans après le dernier épisode de la première saison, certains membres font toujours partie de l'équipe mais de nouveaux membres l'ont rejointe aussi. La principale mission de l'équipe sera de lutter contre la Lumière, deux organisations de vilains qui sont très présentes tout au long de la première saison, surtout par l'intermédiaire de Cheshire et Sportsmaster. Plusieurs EPISODE COLLECTOR épisodes sont axés sur la magie, avec une présence assez forte du Docteur Fate du bon côté et de Klarion chez les vilains. La jeune équipe est bien entendue surveillée par la Ligue de Justice, principalement représentée par Red Tornado et Captain Marvel, tandis que Batman confie les missions et que Black Canary s'occupe de l'entraînement des jeunes. Au cours de la saison, une nouvelle intrigue vient se greffer à celle du combat contre la Ligue. Il s'agit de déceler la présence d'une taupe dans l'équipe et à partir de ce moment, les relations en son sein changent et chacun devient méfiant. Durant les épisodes, on peut apercevoir Belle Revedirigée par Hugo Strange, dont les prisonniers s'échappent pour causer du tort à l'équipe pour au final retourner en cellule. La taupe est révélée lors du dernier épisode de la saison. Dans ce même épisode, certains membres de la Ligue de Justice sont contrôlés et disparaissent pendant un temps, ce qui conduit à l'intrigue de la deuxième saison. La saison 2 démarre donc cinq ans plus tard avec un aperçu de ce que sont devenus les membres de l'équipe de la première génération. Cette saison a été sous-titrée Invasion et le ton est donné avec un premier épisode en trois parties dans lequel des membres 34 YOUNG JUSTICE Par Bart se rendent sur Rannavec Adam Stranger. La série a été interrompue durant l'été après sept épisodes. Côté casting, Robin est doublé par Jesse McCartney (Roxas dans Kingdom Head II) et par Donald Reignoux (Peter dans The Amazing Spider-Man). Superboy est doublé par Nolan North (Desmond dans les jeux Assassin's Creed) en VO. Kid Falsh est doublé en VF par YoannSover (Flahs Thompson dans the Amazing Spider-Man et Howard dans the Big Bang Theory). Karine Foviau (Claire dans Lost et Raven dans Teen Titans) est la voix française d'Artemis. Young Justice a une série mensuelle en comics qui ajoute un peu plus de background aux personnages sans que la lecture soit nécessaire. A partir du numéro 20, le comics se déroule pendant la saison 2 de la série•
Le film Wanted est un bon exemple d'une adaptation au cinéma qui n'a plus grand chose à voir avec le matériel de base, le comic book. Toutefois, dans le cas présent, le scénariste, Mark Millar, a soutenu les modifications et approuvé le rendu final : un bon film d'action rempli d'adrénaline. WINTED Wanted est un comics paru en décembre 2003 chez l'éditeur Top Cow. Mark Millar au scénario, JG Jones aux dessins, c'est une équipe de feu qui propose une MARK JO mini-série en six MILLAR JONES épisodes qui va retourner le cerveau de certains lecteurs. En effet, Millar propose une histoire qui deviendra sa marque de fabrique : offrir aux lecteurs un univers décomplexé, hardcore et provocateur. Wanted, c'est une idée d'enfance du scénariste. Fasciné par Superman et les super-héros, il vit son frère lui expliquer que les super-héros étaient tous mort suite à une guerre perdue contre les vilains. Il s'en inspira pour ce comics dont le picth est simple : le héros est un jeune homme qui a une vie pathétique. Sa copine le trompe avec son meilleur ami, sa boss lui pourrit la vie et il ne connaît pas son père. Un jour, une certaine Fox débarque et l'engage pour prendre la place de son géniteur, assassiné il y a peu, dans une société secrète. C'est là que de nombreuses choses changent suivant la version, comics ou film. Dans le comics, le père est un supervilain. Il y a des costumes, des pouvoirs, des références au monde des super-héros. Le monde a connu il y a des années une guerre entre les héros et les vilains. Ces derniers, dé- NT DES COMI 5 : WANTED goutés de subir défaite après défaite, se liguèrent pour vaincre leurs adversaires en créant la Fraternité. Après la victoire, ils effacèrent de la mémoire de l'humanité le souvenir des gens en costumes, faisant croire que ce n'était que des films ou des comic-books. Les vilains poursuivirent leur activité en secret, allant même jusqu'à attaquer des Terres parallèles pour combattre, pour le plaisir, des super-héros. Aujourd'hui, la Fraternité est en pleine ébullition car certains membres veulent sortir de l'anonymat pour diriger le monde officiellement après se l'être partagé il y a des années en 5 régions. Certains détails font sourire les fans comme les trophées accumulées par les vilains ou des références implicites à certains personnages. Dans le film, le père du héros n'est un super-vilain mais un assassin. On perd tout le folklore du monde des superhéros pour ancré le récit dans un univers réaliste, crédible même. Si le personnage de Fox est conservé, la fausse mort du père est aussi un ressort de l'histoire. Cependant, alors que dans le comics le père utilise sa fausse mort pour manipuler ses adversaires (il ne veut être tué que par son fils, le seul digne de cet acte selon lui), dans le film, le fils est engagé pour tuer son père. On lui fait croire que ce dernier est l'assassin de son géniteur vu que le héros ne l'a jamais rencontré. C'est en le tuant qu'il découvre la vérité et se venge, détruisant la société secrète. Fox se suicide en apprenant les manipulations de son boss. L'adaptation met de cotés de nombreuses subtilité pour raconter l'histoire d'un héros manipulé qui va se venger. Perte de la provocation, des références et de la violence gratuite (dans le comics, on pousse le héros à faire des actes de violences aléatoire puis à se venger de son entourage). Seul l'effet des balles, la possibilité de les courber, est Par Leto conservé. Cet effet visuel a marqué le public et offert une scène sympathique au film. Avec de bonnes critiques, et un succès conséquent, ce film dépasse la communauté des geeks ou des fans comics. Film d'action à part entière, l'absence de costumes et de pouvoirs (hormis l'effet des balles) est un choix judicieux. Si la scénario est tronqué et l'univers du comics abandonné, l'essence même de l'histoire, celle d'un jeune homme qui cherche à venger son père, est conservée pour sa portée universelle. Le seul reproche qui peut être fait, c'est qu'on a transformé le personnage principal en un héros, abandonnant la violence et la provocation. Le casting est solide : Morgan Freeman et Angelina Jolie, James Mc Avoy dans le rôle principal (qui lui ouvrira les portes du Professeur Xavier dans X-Men First Class) et des seconds rôles aux têtes familières (le père, le maître d'arme). Quant au réalisateur, c'est un véritable pari : Timur Bekmambetov ! Ce russe a réalisé le dyptique Night Watch/Day Watch, un des rares films russes connus du grand public en Occident. Au final, le Wanted est un succès indéniable. Le budget de 75 millions $ est doublement rentabilisé sur le sol américain pour une recette mondiale de 341 millions de dollars. Une suite est envisagée depuis des années mais butte sur le scénario et le retour de certains acteurs. Affaire à suivre..• e3 21312 Univer.1 Stucios



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :